Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 mars 2018 4 22 /03 /mars /2018 10:59
Un ours énigmatique !

 

 

Pierre a reçu ce cadeau énigmatique d'un capitaine de frégate de la "Royale", la Marine Nationale.

 

 



 

 

 

 

 

 

Un ours énigmatique !
Un ours énigmatique !

Ce capitaine de frégate de l'aéronavale qui pilotait des Bréguets Atlantiques a déjà eu une carrière exemplaire en opération dans des endroits très "chauds".
 

 


À bord du porte-avions Charles de Gaulle il mettait des Rafales sur catapulte.

Un ours énigmatique !

Ce capitaine de frégate est en outre marié à ... un amiral.

Voilà qui est bien étrange et la première question que vous

vous posez est bien sûr ce que renferme cet ours ...

Peut-être des documents « Classés Défense » sur

l’assassinat de l’Amiral Darlan en 1943.

 

 

 

L’amiral Darlan a séjourné pendant toute la « Drôle de

Guerre » à côté de la chapelle de Pierre à Maintenon

quand l’Amirauté s’y était repliée, y a reçu Churchill,

le Prince de Galles, le Premier Lord de l’Amirauté

Britannique etc.

 

 

 

 

 

 

 

???

 

Bien à vous tous .

 

Mortimer 

Partager cet article
Repost0

commentaires

E
Il est 17h passées et voici l'explication :

Le capitaine de frégate est ma petite cousine M-J. Sur le Charles de Gaulle elle était la seule femme en face de 2.000 hommes !

C'était une sorte de bizutage de lui faire mettre des Rafales sur catapulte. En outre il paraît que catapultage et apontage en Rafales sont éprouvants pour le corps qui prend 5 à 7 G avec combinaison anti G, heureusement.

Et comme tout le monde, officiers comme marins, surveillait jalousement tout le monde, elle disait que jamais elle ne s'était sentie aussi bien protégée voire chaperonnée.

Quand elle commande un navire, ses hommes ne l'appellent pas "mon" qui est l'abréviation de "Monsieur" mais s'adressent à elle en lui disant "Madame".

Très croyante elle a fait des pèlerinages dans des pays arabes des Proche et Moyen-Orient dans des monastères chrétiens (parfois dans des zones à risque).

Elle est brancardière à Lourdes pour le pèlerinage du Diocèse aux armées, amie d'une Princesse de Monaco, brancardière également. Cette dernière tient avec une  toute aristocratique simplicité à n'avoir aucun traitement de faveur.

Tout cela n'empêche pas qu'elle soit très féminine. Elle vient toujours en uniforme de cérémonie dans les grandes réunions de famille et cet uniforme version dame est très élégant. On lui disait souvent qu'elle était la cousine la plus élégante de la famille. En outre, aux mariages, elle danse divinement bien.

Elle a épousé B. promu amiral en janvier dernier. Leur mariage fut magnifique dans une caserne de Compiègne. Trois amies des mariés sont polytechniciennes et leur uniforme de cérémonie a du être dessiné par un grand couturier. Bluffant !

Le père de Bertrand est un général assez haut gradé. Et puis, avec un grain de κενοδοξία, vaine gloire, c'est plutôt flatteur d'avoir un jeune cousin par alliance amiral !

Une grande chance est que tout le monde s'entende bien dans la famille et se serre les coudes quand il y a le moindre problème.

Sachant mon état de santé l'époux de ma cousine m'a tout de suite proposé leur maison sur le golfe du Morbihan pour reprendre des forces. Et pour plus tard un petit séjour sur notre seul porte-avion ... super !

Ma famille est plutôt militariste. Mon père est resté 7 ans dans l'armée comme officier dans l'empire colonial, Algérie, Tunisie, Maroc, Guinée et Sénégal.

Du côté maternel, mon grand père était officier dans les colonies à cheval sur les XIXème et XXème siècles.

Il est allé en Indochine et a vécu à Hanoi. Il s'est marié avec une Vietnamienne et a eu deux fils dont il s'est bien occupé. Ils ont été élèves du lycée Albert Sarault de Hanoi. Ceci fait, j'ai eu deux oncles mi Tonkinois et une famille sans doute au Vietnam.

Dire que l'on n'avait à l'époque qu'une connaissance limitée des produits intertrpopicaux, mon grand-père passant en bateau à Port-Said a acheté un régime de bananes et a commencé à les manger ... avec la peau !

À l'inverse, étant petit je ne voulais pas manger de fruits d'Europe pour y avoir trouvé des asticots. Il n'y en a pas dans les bananes, mangues, litchis, avocats etc.

Mon grand-père était très joueur, ce qui est dangereux dans un pays asiatique et en un soir il avait perdu toutes ses économies, je ne sais plus combien de Francs-or. Il a tout prudemment rejoué et regagné ... plus jamais touché à une carte ni approché une table de casino.

Ensuite mon grand-père a poursuivi sa carrière au Maroc. Il a malheureusement été sévèrement gazé à Verdun. En 1940, quand les Allemands ont envahi la Lorraine, sachant qu'il avait combattu à Verdun, lui ont rendu les honneurs. Puis ils l'ont envoyé à Dijon pour se faire soigner dans un hôpital militaire allemand.

Le frère de ma mère a été officier des colonies également. Algérie, Maroc, et la Seconde guerre mondiale, débarquement en Corse, Italie, la bataille du Mont Cassin et l'entrée à Rome où le pape Pie XII a reçu immédiatement les officiers alliés avant qu'ils aient eu le temps de trouver un logement, se laver et se changer.

La salle des audiences du Vatican devait bien fleurer le champ de bataille de Monte-Cassino, et mon oncle très pieux disait qu'il avait été mort de honte de se montrer aussi sale pour baiser en genuflexion l'anneau du pape immaculé et devant les gardes suisses tirés à quatre épingles ...

Ensuite, c'est reparti avec Laos, Tonkin et même au Guǎngxī Zhuàng chinois (frontière nord de l'Indochine) pendant la guerre, où, parachutiste, il s'est battu à l'arme blanche contre des Vietminh retranchés.

Hélas, l'Eglise (inconscience ou esprit malin ?) avait envoyé comme aumônier dans son régiment de parachutistes un prêtre ultra progressiste et gauchiste. Mon oncle lui a demandé un jour ce qu'il ferait s'il savait que les Vietminhs préparaient une attaque. Il a répondu qu'il ferait en sorte de ne pas le rencontrer ...

À la suite de quoi l'aumônier célébrait sa messe tout seul, les paras lui tournaient systématiquement le dos et au réfectoire il mangeait seul à une table proche des poubelles. Mon oncle n'a plus jamais pratiqué.

Et pour terminer ce fut pour mon oncle la tragique guerre d'Algérie ... l'occupation en Allemagne puis Verdun et enfin son grand coup de coeur : Marseille-Carpiagne-Cassis et son voilier amarré à Port-Miou. J'aurais tant aimé qu'il soit mon père ...

Troisième génération à venir en Indochine comme militaire, ce ne fut que sans uniforme pour aider à la signature des contrats. Et des activités moins avouables à l'époque de renseignement au SDECE (Service De Documentation Extérieure et de Contre Espionage dont la fonction est précisément de faire de l'espionage ;-)

Pierre.
Répondre
M
Merci cher Pierre pour cette présentation de votre "pittoresque" famille. J'ai aussi toute une collection de militaires dans ma famille. Mon père a fait l'Indochine, 2 ans là-bas, sans femme ni enfants, sans pouvoir revenir en France. Mon arrière grand-père qui était dans la garde impériale de Napoléon III et qui a fait toute la campagne du Mexique. Je possède sa médaille avec son diplôme. Il y a en a d'autres mais je vais m'arrêter là.

Madame Zouave
E
Merci chère Mirabelle. En fait je n’ai présenté qu’une seule des dames de ma famille. Mes deux grand-mères étaient de véritables dragons et ma grand-mère maternelle me faisait croire qu’avec ses yeux verts elle était une sorcière et une vipère.

J’ai momentanément hérité d’un crucifix qui était revenu à ma mère (laquelle était un phénomène également). Cet objet était dans la famille depuis 1783 et, traditionnellement se passait par succession de mère en fille ou la femme la plus proche dans la lignée.

C’est donc à la mère de M-J que je l’ai remis, ma cousine Anne (également une forte tête) sans enfant, ne l’ayant pas souhaité.

Voilà pour une partie de la famille et je passe sur ma grand-tante Adèle qui a défrayé la chronique familiale comme furia-passionaria spectaculaire ...

Pierre.
M
Merci , cher Pierre, on connait un peu votre famille grâce à vous à travers vos récits .

Mirabelle
E
Merci cher ami, mais là où vous ne me ferez jamais mettre les pieds, c'est dans un sous-marin, même à quai ! Je suis hyper clostrophobe ...

Pierre.
M
Et bien quelle belle famille Pierre !

Si vous allez sur le porte-avion je pars avec vous !


Mortimer ( qui préfère les bateaux aux avions ...)
E
Actuellement une grosse manifestation à Chartres. Elle se prolonge et je vais mettre des boules Quies !
Ce pauvre M. PDF qu reçoit une importante délégation de LCE Paris aujourd'hui.. ils ont visité le Séminaire des Barbelés heureusement ce matin et ils sont à la cathédrale pour une visite avec "LA" meilleure conférencière de la cathédrale. Pour le retour la gare (s'ils ont un train ...) n'est pas loin à pied. Mais j'espère qu'il n'y aura pas de problème car comme toujours il doit y avoir une majorité de handicapés dans le groupe !

Pierre (perpétuel inquiet).
Répondre
E
Ce qui est bien dommage est que la photo du Bréguet Atlantique qui tire un engin n'ait pas été publiée.
Je suggèrerais pour pimenter une R.I.B. :

- D'aller à Pôle Emploi et embaucher un mercenaire qui sache piloter,
- De nous rendre à Lann-Bihoué (facile à trouver, c'est la plus grande base aérienne d'Europe), piquer les clefs de contact d'un Breguet Atlantique, ça doit être relativement facile un samedi soir tard quand tout le monde est bourré, toutes les clés de contact sont accrochées au tableau à droite dans l'entrée du mess ...
- Décoller avec le mercenaire et là faire mumuse avec l'armement. On aura le choix :

Armement Breguet Atlantique :

Interne : 8 Torpilles L4 (ATL1), Mk 44 (ATL1, Mk 46 (ATL1 et ATL2), MU90 (ATL2), missiles anti-navires Exocet AM-39 (ATL2), mines et bombes (ATL1 et ATL2), 4 x bombes à guidage laser GBU-12 Paveway II (ATL2), BLU-126 (ATL2), grenades anti-sous-marines Mk-54 (ATL1) et Mk-101 (non utilisée, ATL1), bouées sonores tailles B (ATL1), 1 LBP avec 3 paniers de 18 bouées sonar et 1 LBS avec plus de 100 bouées supplémentaires (ATL2), 1 lance-cartouches avec 40 leurres thermiques antimissiles ou 40 fusées élairantes, 2 cameras Oméra35 lance-bombettes d'exercice (ATL1 et ATL2), 9 chaînes de sauvetage SAR, SAMAR, SATER (ATL1 et ATL2)

Externe : Missiles anti-navire AS-12 (ATL1), anti-radar AS-37 Martel (ATL1)

On va se prendre un pied du tonnerre surtout en coulant un ou deux navires saoudiens, qatari etc. égarés - pas d'chance pour eux ce jour là, dans le rail d'Ouessant ...

Pierre (qui fourmille de bonnes idées).
Répondre
L
Pourquoi faut-il qu'il y ait des documents secrets dans ce bon nounours ???

LR
Répondre
E
Peur en avion ... misère, j'avais oublié et moi qui pensais pouvoir vous faire pistonner pour un petit tour en Rafale avec décollage sur catapulte et apontage pour la délicieuse sensation, que Newton n'avait pas prévue, d'avoir, quelques fractions de seconde, le poids de son corps multiplié par 7 !

Pierre.
M
Désolé Pierre, mais 2 photos ont refusé de passer ....

De toutes les façons, j'ai peur en avion !


Mortimer ( avec parachute)
E
Parce que les gamins y planquent leur pyjama et donc que les Services Secrets doivent faire de même pour les douments confidentiels ;-)

Pierre.

Présentation

  • : Le blog de Mortimer
  • : Chrétienne et catholique . La Banquise est une force de prières .
  • Contact

Visites depuis le 14/01/2009

 

religion et spiritualite

Pingouin de la Banquise

 

A copier-coller pour les PPP !