Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 août 2015 4 13 /08 /août /2015 13:57
Allez ! on se prend la tête un p'tit peu .....

Vous devez vous demander ce que

je vais vous sortir encore ....

 

Ben, pour une fois, je suis sérieux !

 

J'explique ......

Je suis pris en ce moment par un livre que je

déguste page après page .

Peu importe l'auteur .

Il évoque par contre la rencontre de la femme

adultère et de Notre-Seigneur Jésus-Christ juste

avant qu'elle évite la lapidation par les pharisiens .

 

Vous situez ?

 

Vous voyez le contexte ?

 

Bref, cette femme est emmenée de force dans la rue,

parce qu'elle a été reconnue coupable de prostitution

aggravée ou même plus et la loi de Moïse la condamne à mourir .

Les Pharisiens ( voulant faire d'une pierre deux coups ! sans jeu de mot) la présentent à Jésus qui était là par

" Hasard" ...

 

Vous imaginez la scène ?

 

Et là, Notre-Seigneur Jésus-Christ se penche et

avec son doigt écrit, ou dessine quelque chose

dans la poussière du sol .

 

Personne n'est d'accord sur ce qu'a écrit Jésus !

C'est fou non ?

Alors, j'ai lu plusieurs explications à ce sujet, mais

même les Pères de l'Eglise ne sont pas d'accord !

 

Jésus est là, pressé par les pharisiens armés de

pierres, et il ne regarde même pas l'accusée !

Il place son doigt sur le sol .

 

 

 

Jésus fait partir les pharisiens en commençant par

les plus vieux  et regarde cette femme .

 

Là c'est intense !

 

 

 

 

Ma question à laquelle je n'aurai pas de réponse

est :

 

Qu'est-ce qu'a écrit ou dessiné Notre-Seigneur ?

 

J'ai moult versions .......

Et même celle qu'Il ne voulait pas voir

cette créature nue tirée du lit de l'adultère !

Je vois mal un Créateur réagir ainsi mais bon ...

Il la regarde quand même dans les yeux quand

Il lui dit d'aller et de ne plus pécher .

 

Il voulait " temporiser " !

Là, je vois mal Jésus pris à l'improviste !

 

Plus bizarre encore, Jésus aurait écrit dans la

poussière tous les péchés des pharisiens présents .

 

Une formule se dégage .

Ecrire sur le sol, c'est prouver qu'Il avait écrit

la loi de Moïse .

Qu'Il en était le maître et en disposait donc .

 

Ou bien tout simplement, Jésus veut nous montrer

en agissant de la sorte, qu'il ne faut pas juger

à " chaud " !

Lui qui n'a pas besoin de réfléchir pour répondre

aux pharisiens, prend un temps mort ?

 

 

 

 

Bref, je vais prendre un décontractant et vous laisser

aux délices de cet article !

 

 

 

 

Bien à vous tous !

 

 

 

Morti*  ( qui attend les cérébraux de la Banquise à

défaut des abbés qui ont disparu ...... sans raison du reste, mais qui prépare la relève ! )

 

 

 

 

 

* J'ai toujours préféré qu'on vienne me dire en pleine gueule ce que j'avais fait ou écrit qui ne passait pas,

plutôt que de disparaître ....

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Julien 19/08/2015 11:58

J'arrive un peu tard, c'est que je ne suis pas connecté à Mulhouse en ce moment. Une panne d'ordinateur!

Ce geste de Jésus m'évoque deux parallèles: un premier parallèle avec l'ambition folle de l'enfant cité par Saint-Augustin et qui voulait vider la mer avec une cuillère. Sous-entendu: il est tout aussi absurde de vouloir dénombrer les péchés des hommes en écrivant dans le sable que de vider la mer avec une cuillère. De l'Ancien au nouveau testament, Dieu n'aime pas tellement la loi du nombre. Dieu a condamné les Hébreux pour avoir procédé à un recensement, et c'est encore dans une ambiance de recensement que Jésus naît. Celui-là est pratiqué par les romains, mais qui sait si le recensement des romains n'offense pas autant notre Seigneur que le manque d'hospitalité des gens de Nazareth qui les contraint à trouver refuge dans une grotte ou une étable, préparant Jésus à pouvoir dire que le fils de l'Homme n'a pas une pierre où reposer sa tête.

Deuxième parallèle: Jésus a dit de ne pas bâtir sa maison sur le sable. Quand il voit arriver ces pharisiens pleins de l'Ecriture et d'une loi qu'ils n'ont pas intériorisée, Il s'abaisse pour ne pas avoir à les regarder; au moment où Il paraît les mépriser souverainement, iil leur rappelle qu'ils devraient avoir de l'humilité plutôt que de se dresser en accusateurs de la femme comme l'ennemi du genre humain; et Il écrit sur le sable pour leur dire que la manière dont ils croient avoir fondé leur vie sur l'Ecriture est comparable à celle d'u homme qui bâtit sa maison sur le sable.

Le sable peut notamment symboliser le désert ou le temps. Dans le second cas, l'Ecriture valait comme et pour ce temps qui s'écoule dans le sablier, or le Seigneur est venu apporter la vie éternelle. Si l'on opte pour la symbolique du désert, l'Ecriture avait tellement desséché ces pharisiens que leur vie était devenue un désert. Le Seigneur aimait mieux ne pas les regarder. Ils vivaient pour dénoncer le péché, ils ne vivaient pas pour trouver un puits dans le désert. Dieu avait voulu que Sa Parole ait l'effet de la pluie et de la neige qui ne Lui revienne pas sans avoir opéré son résultat. Ces pharisiens faisaient de la Parole de Dieu un désert pour leurs âmes. Ils obligeaient Jésus à avoir les yeux braqués sur le péché comme autrefois nos premiers parents, mal inspirés par le serpent, en consommant le fruit de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, obligeaient Dieu à voir le mal qu'Il n'avait pas fait, à ne plus voir que tout ce qu'Il avait fait était bon.

Il y a quelques années, en lisant le Phédon, je me suis aperçu qu'on disait à tort que Socrate et Jésus n'avaient pas écrit ni l'un i l'autre. Socrate avoue par la bouche de Platon avoir été mauvais poète et avoir commis des vers de mirliton. Jésus n'a écrit que sur le sable pour, Lui Qui était le verbe et est aussi venu pour nous affranchir de la loi, transformer la pierre de l'Ecriture dans cet effritement où les pas creusent une trace. La pierre est laissée à son propre métabolisme géologique, mais nous creusons une empreinte dans le sable qui est un organisme. Dans le sable, Jésus peut être le chemin, et nous pouvons Le suivre de manière à ne jamais savoir si nous marchons à Ses côtés où s'Il porte nos pas dans l'épreuve.

Mortimer 14/08/2015 00:55

On avance un petit peu .....
Bien que je continue à penser que ce n'est pas la bonne voie ...

Mortimer

Philomène 13/08/2015 19:49

Cher Mortimer, Marthe Robin a dit que Notre-Seigneur écrivait les péchés des pharisiens : "adultères, voleurs, etc..... je la crois volontiers...." de plus j'ignore si Monsieur Cécil B. de Mille avait entendu parler de Marthe Robin, toujours est-il que j'ai eu la surprise de voir dans son film "Le Roi des rois", que Jésus écrivait les péchés des lapidateurs :
ici : à 6' 26 vous avez la scène de la femme adultère :
https://www.youtube.com/watch?v=wKM5rTutyIQ

Mortimer 13/08/2015 17:21

@ Pierre :
Ecrire les péchés des pharisiens ? Mais Notre Seigneur aurait eu besoin d'un champ entier ...

@ LR : Chère petite madame, comme je vous l'ai écrit privatim, Notre Seigneur n'a jamais rien fait de vague ...
Je n'imagine donc pas Jésus gribouillant en attendant que ça se passe .

J'ai encore levé un lièvre là !

Morti

Ewondo 13/08/2015 23:15

;-( mais cher Mortimer, pour écrire tous nos péchés, la surface de la terre entière y suffirait-elle ? Bon, je vais calculer, dans la mesure où la circonférence fait 40 000 kilomètres, combien y a-t-il de kilomètres carrés sur cette sphère ?

Je sens que je vais péter les plombs, car même si j'étais un crac en géométrie dans l'espace dans mon jeune temps, je pense que tous nos péchés n'y tiendraient pas !

Pierre (de la fumée sort de ses oreilles !).

LR 13/08/2015 18:44

M'enfin ! Mettez-vous à sa place, si je puis dire.
Ces illuminés se dirigent vers lui, traînant la pauvre femme, fulminant, éructant, ivres de colère, toujours à l'affût pour prendre notre Jésus au piège.

Que voulez-vous qu'il fît ?

Il les ignore, superbement.
Il se penche, et gribouille dans le sable, du genre "cause toujours, tu m'intéresses"...
Vous le voyez, sifflotant... Dommage que je n'aie pas de smiley !!
Il sifflote et il dessine vaguement, pendant que la foule hurlante se déchaîne.
Puis, enfin, quand les haineux se sont calmés, plus de voix, il lève la tête et ...

Fabuleux.
Merci Jésus.
LR

LR 13/08/2015 17:06

J'ai lu je ne sais plus où une version qui suggère que Jésus dessinait vaguement sur le sol, tout en écoutant les récriminations de ces "bien-pensants"...le dessin en lui-même ne signifiant rien.
En fait, cela m'est égal : ce passage d'Evangile est un de mes préférés, parce qu'on y trouve tout : la misère humaine, le péché, la compassion, le pardon, et surtout, surtout, cette phrase extraordinaire de Jésus : "Va...et ne pèche plus".
Il ne s'agit pas seulement de demander pardon, n'est-ce pas ?
C'est un texte magnifique.

LR

Ewondo 13/08/2015 16:06

Cher Mortimer, ce texte des Evangiles me fait penser à la préparation de notre Communion Solennelle chez les bonnes soeurs dont l'école avait été fondée par Mère Lefebvre (la soeur de ...).

En une semaine on nous a passé plusieurs films pieux (noir et blanc et en bobines), dont un sur l'épisode de la femme adultère ... Notre Seigneur écrivait sur la poussière du sol, effectivement, tous les péchés des pharisiens qui se sauvaient les uns après les autres !

Je me souviens qu'il y avait également un autre très beau film ... Un jeune homme qui dans un accès de colère, tue son père, et bourrelé de remords va voir un prêtre pour se confesser. L'abbé lui donne une coupe, lui disant qu'il n'aurait l'absolution que quand il aurait rempli la coupe ...

Le jeune homme passe à toutes les fontaines et la coupe refuse de se remplir !

Après bien longtemps d'essais infructueux, son chagrin se libère, et là il remplit la coupe de ses larmes. Et là, le prêtre lui donne l'absolution ...

Pierre.

Présentation

  • : Le blog de Mortimer
  • : Chrétienne et catholique . La Banquise est une force de prières .
  • Contact

Visites depuis le 14/01/2009

 

religion et spiritualite

Pingouin de la Banquise

 

A copier-coller pour les PPP !