Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 février 2017 7 12 /02 /février /2017 06:09

 

à tous *:) Heureux

 

 

 

Hier à Notre Dame de la Drèche (Tarn)

Hier à Notre Dame de la Drèche (Tarn)

 

 

 

Aujourd’hui pas de musique vocale, uniquement de la musique instrumentale. Pas de musique « classique » non plus, mais de la musique traditionnelle. Il faut bien varier les plaisirs *;) Clin d’œil

 

Nous allons migrer vers un pays rempli de musique et de légendes, la verte Erin. Autrement dit l’Irlande. Mais je ne change pas d’époque pour autant. Je vais vous faire (peut-être) découvrir un compositeur irlandais, tout à fait contemporain d'Antonio Vivaldi. Vous verrez un peu plus loin pourquoi je cite le nom de Vivaldi.

 

Je vais donc vous parler de Toirdhealbhach Ó Cearbhalláin, plus connu sous son nom anglicisé de Turlough 0’Carolan, né en 1670 et mort en 1738 *.

 

O’Carolan était un harpiste et compositeur professionnel. Il devint aveugle à l’âge de 18 ans après avoir contracté la variole. C’est alors qu’il apprit à jouer de la harpe et se révéla un excellent musicien. Il devint harpiste professionnel itinérant et consacra sa vie à recueillir les mélodies traditionnelles irlandaises qui menaçaient de disparaître et à les retranscrire. Il composa lui-même un très grand nombre d'oeuvres dont il écrivait les textes, car il était également un poète réputé.

 

Si je vous parle de lui aujourd’hui, ce n’est pas seulement pour son rôle dans la préservation de la musique traditionnelle celtique irlandaise. Mais aussi pour ses compositions auxquelles il mêla des éléments de musique baroque italienne.

 

Comment et pourquoi ? Eh bien, parce qu’il avait rencontré à Dublin le compositeur toscan Francesco Geminiani qui y fit plusieurs séjours. Ce dernier lui fit notamment découvrir Antonio Vivaldi qui devint d'ailleurs rapidement célèbre dans toute l’Irlande. O’Carolan intégra dans ses compositions des thèmes baroques inspirés de Vivaldi.

 

Dans une première vidéo je vous invite à découvrir une œuvre où O’Carolan emprunte des traits de mélodie à Vivaldi. Il s'agit du concerto pour violon en si mineur RV 168. Je trouve que ces deux styles de musique se marient merveilleusement bien.

 

Pour ceux que cela intéresse, je vous propose une deuxième vidéo beaucoup plus longue qui vous permettra de découvrir cette musique traditionnelle qui a réussi, en grande partie grâce à 0’Carolan, à parvenir jusqu’à nous.

 

 

 

 

 

 

 

 

Madame Zouave

 

* Pour mémoire, Vivaldi est né en 1678 et est mort en 1741

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par : Madame Zouave - dans La Page Musicale du Dimanche
commenter cet article

commentaires

LR 12/02/2017 19:40

Oui, c'est vraiment très beau.
C'est une bonne idée, chère amie, de proposer de la musique instrumentale. J'ai beau aimer particulièrement les choeurs (on le saura !), j'apprécie aussi la musique instrumentale !
LR

Mortimer 12/02/2017 18:33

Superbe !
J' ai été réveillé ce matin par ces mélodie merveilleuses ....


Mortimer

SebCaro 12/02/2017 11:22

♫Merci Madame Zouave. Quel beau moment passé à écouter ces deux videos !

♪ Une douceur dans les oreilles !

Bon et Saint dimanche à toutes et à tous sous un beau soleil à Lyon. ♥

Caro.

LR 12/02/2017 09:11

Moi aussi ! J'écouterai cet après-midi.

LR

Mirabelle 12/02/2017 07:49

Bon et saint Dimanche à tous !

J'aime beaucoup la musique irlandaise, je vous remercie chère amie .


Mirabelle

Ewondo 12/02/2017 07:14

Merci, chère Madame Zouave, et en ce qui me concerne, c'est une découverte ! J'aimerais trouver quelques uns de ses disques.

Bon et saint dimanche de la Septuagésime à toutes et à tous !

Pierre.

Présentation

  • : Le blog de Mortimer
  • Le blog de Mortimer
  • : Chrétienne et catholique . La Banquise est une force de prières .
  • Contact

Visites depuis le 14/01/2009

 

religion et spiritualite

Pingouin de la Banquise

 

A copier-coller pour les PPP !

Pages