Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 janvier 2018 4 18 /01 /janvier /2018 10:41

Sister Morphine (Soeur Morphine)

Here I lie in my hospital bed
Me voila étendu dans mon lit d'hôpital
Tell me, Sister Morphine, when are you coming round again ?
Dis-moi, Soeur Morphine, quand reviens-tu me voir ?
Oh, I don't think I can wait that long
Oh, je ne pense pas pouvoir attendre si longtemps
Oh, you see that I'm not that strong
Oh, tu vois que je ne suis pas si fort que ça

The scream of the ambulance is sounding in my ears
Le hurlement de l'ambulance résonne dans mes oreilles
Tell me, Sister Morphine, how long have I been lying here ?
Dis-moi Soeur Morphine, depuis combien de temps je suis étendu ici ?
What am I doing in this place ?
Qu'est-ce-que je fais en cet endroit ?
Why does the doctor have no face ?
Pourquoi le docteur n'a t'il pas de visage ?
Oh, I can't crawl across the floor
Oh, je ne peux ramper sur le sol
Ah, can't you see, Sister Morphine, I'm trying to score
Ah, ne vois-tu pas, Soeur Morphine, j'essaie de me faire un shoot

Well it just goes to show
Eh bien cela va bientôt se voir
Things are not what they seem
Les choses ne sont pas ce qu'on pourrait croire
Please, Sister Morphine, turn my nightmares into dreams
Je-t'en-prie, Soeur Morphine, change mes cauchemars en rêves
Oh, can't you see I'm fading fast ?
Oh, ne vois-tu pas que je m'éteins rapidement ?
And that this shot will be my last
Et que cette piqüre sera ma dernière

Sweet Cousin Cocaine, lay your cool cool hand on my head
Douce Cousine Cocaïne, pose ta douce douce main sur ma tête
Ah, come on, Sister Morphine, you better make up my bed
Ah, allez, Soeur Morphine, tu ferais mieux de faire mon lit
'Cause you know and I know in the morning I'll be dead
Car tu sais et (moi aussi) je sais que dans la matinée je serai mort
Yeah, and you can sit around, yeah and you can watch all the
Ouais, et tu peux prendre place, ouais et tu pourras contempler tous les
Clean white sheets stained red.
Draps blancs propres tachés de sang

Cette chanson donne froid dans le dos. J'ai connu Marianne Faithfull en 1966 quand je travaillais à Windsor en restauration (déjà) dans le fameux et très branché Ricky Tick Club pour faire mon argent de poche. Nous avions bien sympathisé et chose amusante, elle m'avait dit que je serai un "future French lover".

A l'époque elle vivait avec  Mick Jagger et alors déjà elle se « shootait  grave ». La drogue lui à mal réussi du moins sur sa voix, mais elle a réchappé de justesse à une issue fatale.

Une Parenthèse : pourquoi « Sister » Morphine ?

En Angleterre on appelle « Sister » les infirmières comme les bonnes soeurs en souvenir de l’époque, pas si lointaine, où les infirmières étaient des religieuses dans les hôpitaux mais aussi les infirmières libérales : souvenez-vous de ce temps où les sœurs de Saint-Vincent de Paul en cornettes venaient à domicile prodiguer des soins aux patients, notamment faire des piqures qui étaient alors beaucoup prescrites par les médecins et soulageaient les estomacs !

Le Ricky Tick Club

C’était à l’époque le club branché de l’agglomération londonienne et tout ce qui comptait en chanteurs et spectacles musicaux y passait. L’origine du nom est obscure, peut-être lié à la rapide mangouste chasseuse de serpents Rikki-Tikki-Tavi, du Livre de la jungle de Rudyard Kipling.

Ayant un rôle clé dans la restauration (je faisais et servais essentiellement de hamburgers, plat super mode à l’époque car arrivant tout juste des USA). C’était une période, assez rare pour être soulignée, où les Anglais faisaient une crise de francophilie et j’étais leur « french cook ».

 

 

Parmi les anglaises francophiles, il y avait Sandy Shaw qui, comme Marianne Faithfull, a chanté en français. Otis Redding à qui j’ai serré la main une fois et dont j’ignorais totalement l’existence. Il a donné un concert très réussi mais un an après son célèbre « Amen » son avion privé s’engloutissait sur un lac gelé aux USA.

 

Pour « décrocher » de la morphine

 

 

A l’origine, l’opium dont voici les fleurs ravissantes de pavot se consommait à l’aide de pipes spéciales dont voici un modèle que j’ai acquis en 1978 à Saïgon :

 

 

J’en reparlerai dans un autre de mes souvenirs. Elle est en os et une vieille loi française tombée aujourd’hui en désuétude fait qu’elle était interdite car percée et on pouvait la fumer. L’opium se fumait encore au Vietnam et l’on parlait à l’époque de fumeries clandestines à Hanoï.

La morphine, quant à elle ne crée comme dépendance quand on l’arrête le fait que l’on ne dort plus (on ne tombe plus dans les « bras de Morphée) et que sans autre antalgique, les douleurs reviennent.

Une autre plante produit une substance voisine du suc de l’opium :

 

Il s’agit, ici à gauche, de la laitue sauvage ou laitue vireuse que l’on trouve comme l’opium sous nos climats et dont on extrait un suc ayant des propriétés comparables à celles de la morphine.

On dit de la laitue de nos jardins, à droite, que sont « lait » - il faut beaucoup de laitues pour donner un verre – consommé le soir procure un excellent sommeil profond aux insomniaques.

 

Les « People »

 

Je ne leur ai jamais couru après, ni même pour avoir un autographe. Le hasard a donc fait que j’en rencontre quelques uns :

 

 

Line Renaud, la première, est venue à Yaoundé chez mes parents dans les années 1950 et je me souviens qu’elle avait demandé à ma mère, pour sa collection personnelle des verres à bière Beaufort brassé par les Brasseries du CamerounJe me souviens d’une dame tout à fait charmante qui m’a fait deux bisous (j’avais moins de dix ans à l’époque).

Et en 2007 j’étais parti pour me reposer de mon premier cancer à l’île Maurice, à l’hôtel Trou aux Biches où les clients étaient logés dans des bungalows. Un endroit paradisiaque sur le lagon :

 

Un matin, je passe au bar de la plage prendre un café afin de me sortir du brouillard dans lequel j’erre tous les matins au saut du lit. Il y avait un petit groupe et une dame me faisant un grand sourire me dit bonjour, je lui réponds en grimaçant un sourire. Et là je me torture les méninges : « Qui est cette charmante jeune dame, je suis sûr qu’elle est déjà venue à la maison … ». Et puis en regardant le groupe autour de moi, je vois qu’ils portaient pour la plupart des Tshirts avec le logo : « Un Gars, une Fille ». Alexandra et Jean étaient de passage sur l’île pour tourner un épisode de leurs vacances tropicales.

 

 

Des gens absolument charmants, à la ville comme à l’écran et nous avons tout de suite sympathisé. J’avais par ailleurs rencontré des officiers d’un vaisseau de la Marine Française (« La Royale ») en escale à Maurice qui pour l’occasion s’était couverte de drapeaux français (ils avaient secouru un bateau de pêche mauricien en perdition).

Bref, nous avons passé une excellente soirée dansante au restaurant dont je me souviendrai toute ma vie. Alexandra et Jean ne se souviennent très vraisemblablement pas de moi.

J’espère ne pas vous avoir trop ennuyés.

Pierre.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

G
bravo à Pierre pour son article très intéressant et surprenant, qui apprend beaucoup de choses !

Geneviève
Répondre
E
Je prépare d'autres chapitres du futur livre de souvenirs à Hanoi et le plus hilarant etant peut-etre la soirée où je me suis déguisé en Soeur de Saint-Paul version vietnamienne et suis même sorti ainsi dans le boulevard Tran Hung Dao m'acheter des cigarettes. La provoc absolue dans ce pays alors stalinien ...

Pierre.
Répondre
E
Les infirmières non religieuses ont longtemps porté un court voile comme beaucoip de religieuses catholiques depuis Vatican II. Des photos de la Guerre de 14 en montrent avec le voile blanc complet, long dans le dos, couvrant le front et le menton.

Pierre
Répondre
S
Sandy Shaw, la chanteuse aux pieds nus...
Répondre
E
Beaucoup de jeunes filles voulaient l'imiter et se promener partout pieds nus. Resultat des courses un soir au Ricky Tick une jene file est arrivée un pied qui pissait le sang. J'ai pensé que vu l'état de saleté des pieds il fallait d'abord les laver ... bref je m'y suis pris comme un manche et qui plus est j'étais à la limite de tomber dans les pommes étant hémophobe. Heureusement, il y avait deux médecins dans la salle et trois infirmières et les pompiers ou samu locaux sont arrivés lui ont fait en priorité une piqure antitétanique et se sont occupé du reste.

Sandy Shaw était la première à déplorer cette mode stupide car elle-même était dans la vie courante chaussée comme vous et moi, et pieds nus uniquement en concerts ou quand elle faisait de la musique chez elle ou en studios d'enregistrement.

Pierre
E
https://www.youtube.com/watch?v=rdtM2YGaJ4k (Ballad of Lucy Jordan)

https://www.bing.com/videos/search?q=marianne+faithfull+youtube+witche%27s+song&view=detail&mid=8D03ECB92AC4BF1EFE618D03ECB92AC4BF1EFE61&FORM=VIRE (Witche's Song)

https://www.bing.com/videos/search?q=marianne+faithfull+youtube+dans+les+prisons+du+roy&view=detail&mid=9FB96F6417518D0028139FB96F6417518D002813&FORM=VIRE (Les Prisons du Roy).

Pierre.
Répondre
M
Merci Pierre pour ce bel article .
Vous savez que ça fait des années que je vous tanne pour en avoir ......
Pas de la morphine mais des articles !!!

Il y a des vies comme cela et il est bon de les raconter .


Mortimer
Répondre
E
Maintenant, j'en ai toujours sur moi une gélule en cas d'urgence si j'etais temoin d'in accident très douloireux en attendant les secoirs, à prevenir de cette prise, bien entendu, et egalement un comprimé de codéine, autre opiacée cousine de la morphine, alliée à du paracétamol. C'est très contrôlé mais autorisé pour les personnes dans mon cas.

Pierre.
E
Cher Mortimer tout cela va être imprimé en petit livre et en premiere page intérieure, vous en serez remercié, l'ouvrage vous sera dédié. Merci à vous !

Pierre.

P.S. : J'enverrai un exemplaire dédicacé à tous les Banquisards que je n'aurai pas vu pendants les RIBs et pas pu leur offri.r.
E
Dans l'interprétation de la chanson donnée par Dame Guenièvre, Marianne Faithfull avait déjà la voix cassée d'après tous ses excès drogue-alcool. Les chansons telles que The Balad of Lucy Jordan, Witche's Song et en français Dans les Prisons du Roy conviennent bien à cette voix cassée.

Pierre.
Répondre
G
https://www.youtube.com/watch?v=rdtM2YGaJ4k
Répondre

Présentation

  • : Le blog de Mortimer
  • : Chrétienne et catholique . La Banquise est une force de prières .
  • Contact

Visites depuis le 14/01/2009

 

religion et spiritualite

Pingouin de la Banquise

 

A copier-coller pour les PPP !