Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 mars 2018 7 25 /03 /mars /2018 05:10
Bon et Saint Dimanche des Rameaux à tous !

 

 

En ce dimanche des Rameaux qui va nous permettre d'aborder demain la Semaine Sainte, je voudrais d'abord rendre hommage à cet officier de gendarmerie qui a donné sa vie pour sauver celle d'une autre personne. J'aurais pu à cet effet vous faire entendre le "Requiem" de Jean Gilles, mais j'ai préféré choisir une autre œuvre plus joyeuse du même compositeur pour célébrer son entrée au Ciel.

 

 

 

 

 

 

 

Il s’agit donc du motet « Diligam te Domine » (Psaume 17), à grand chœur et symphonie (au sens du XVIIe siècle, c’est à dire « orchestre de chambre ») , composé par Jean Gilles. Ce dernier fut, dois-je le rappeler, maître de Chapelle de la Cathédrale Saint Etienne de Toulouse jusqu’à sa mort prématurée en 1705, à l’âge de 36 ans.

 

Ce motet écrit en 1701 continua à être joué à la Chapelle Royale de Versailles jusqu’à sa dissolution en 1792.

 

 

Œuvre composée pour solistes, chœur à cinq voix (soprano, alto, ténor I et II, basse) et  symphonie de trois parties instrumentales, et basse continue.

 

 

 

 

 

 

 

Madame Zouave

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Mirabelle 25/03/2018 18:49

Merci chère amie , très beau comme toujours .


Mirabelle .

LR 25/03/2018 17:03

Merci chère amie !
Bien avec vous, Pierre. Je comprends votre méfiance, on parle malheureusement trop souvent des maladies nosocomiales pour qu'on n'en ait pas peur !
LR

Ewondo 25/03/2018 21:42

Un ami anglais de longue date qui a mon âge s'est rendu l'an dernier dans un tres grand hôpital de Londres pour se faire prescrire par un vieil ami confrère un traitement pour un bête coryza un peu "musclé" ... il en est revenu avec un beau cadeau nosocomial : une septicémie carabinée !!! Le pire degré de l'infection, juste une injection par une infirmière triée sur le volet.

Il me racontait que récemment s'était tenu à Los Angeles, ville à la pointe de la médecine US, un grand congrès médical ( LA est LA ville internationale des congrès médicaux) sur le thème des maladies nosocomiales et des bonnes habitudes de gestes d'hygiène.

Hotel ***** Luxe bien entendu, la plupart des grands pontes de la médecine, tuxedo de rigueur à tous les dîners, vous voyez le genre. Comme toujours une flopée d'étudiants venus se faire un peu d'argent de poche avec la foule de petits boulots à pourvoir dans ce genrr de manifestation. Certains s'occupaient de l'état irréprochable des toilettes, n'hesitant pas à poser la petite assiette pour le service, le pourboire étant genereux aux USA et ... on profité de leur position pour prendre des notes. Le résultat était plus qu'édifiant (négativement) : le nombre de conférenciers (res) qui ne se lavaient pas les mains etait proprement (?) ahurissant.
Egalement, le ménage dans les chambres le matin montrait qu'au nombre de serviettes utilisées, beaucoup se contentaient d'une toilette très très très sommaire ...

Le procédé manquait certes d'élégance mais les étudiants US sont facétieux comme les nôtres et ils ont fait circuler les chiffres sur le net. Ils ont été discretement poursuivis (en même temps on ne voulait pas ébruiter ...) mais leur très bonne action était faite dans un pays très à cheval sur l'hygiene, l'affaire a fait du bruit..

Personnellement mon ami anglais et moi nous nous en tenions les côtes. Si j'ai encore des illusions, lui est un hygiéniste désabusé : il y a plus de germes sur une table d'acier chirurgical, dit-il, que dans toilettes.

Pierre.

Madame Zouave 25/03/2018 20:28

C'est vrai que les maladies nosocomiales font peur. C'est pourquoi j'étais bien contente que ma fille ne reste que 5 jours à l'hôpital après sa greffe de rein. Elle était mieux en convalescence chez sa maman !

Madame Zouave

Ewondo 25/03/2018 17:00

Ce matin, départ à 6h00 (nouvelle, heureusement) en ambulance pour Paris la Pitié Salpétrière. Mortimer ecrivait recemment avoir peur en avion, ce qui est à mon sens parfois légitime quand il arrive que certaines manoeuvres soient impressionnantes.

Mais injustifié au regard des statistiques. Le plus gros accident de toute l'histoire de l'aviation est survenu le 27 mars 1977 : deux Boeing 747, l'un de la KLM et l'autre de la Pan Am, se percutent sur la piste de l'aéroport de Los Rodeos, situé sur l'île de Tenerife aux Canaries, entraînant la mort de 583 personnes dans un brouillard à couper au couteau. Un accident de la route, en fait, les taxiways etant simplement des voies de circulation.

Non, moi j'ai moyennement peur en voiture mais je suis terrifié en ambulance. En une heure, j'ai du mal à décrisper mes orteils de mes talons ... Je me souviens la nuit d'une traversée de Paris de nuit sous la pluie : cinq feus rouges brûlés, véhicules et piétons frôlés, un vrai cauchemar. Les ambulanciers sont des as du volant et ils doivent l'etre pour se permettre de prendre autant de risques !

Aux urgences on se rend compte qu'il s'agit du service le plus lent de l'hôpital : arrivée à 8h00, sortie 12h30 pour en tout 10 mn d'un contrôle d'urgence suite à l'éclatement de ma sonde et qui s'est révélé positif, Dieu soit loué.

Mais en arrivant, l'horreur ! Je n'avais jamais vu cela. L'infirmier (qui ne connaissait rien à la question, ce qui est bien normal) approche ses mains de mon pansement et j'ai fait un bon en arrière en criant non ! Je l'ai prié de m'excuser en lui disant que j'avais très mal, ce qui était parfaitement faux.

En fait il ne s'était pas lavé les mains ni mis de gants et il avait des ongles douteux. La mémoire toute fraîche des maladies nosocomiales dont j'ai ramassé tout ce qui traînait en raison de mon immunodéficience m'a fait bondir et que Dieu me pardonne, j'ai eu envie de l'étrangler ( et encore en mettant des gants de caoutchouc ! Je ne comprends pas : ses superieurs ne se rendent-ils compte de rien ? Je suis beaucoup moins rigoriste qu'avant mon accident mais reste intransigeant sur la propreté corporelle, douche quotidienne et fréquents lavages de mains sont un minimum dont surtout en sortant des toilettes.

Voilà, vous savez tout, j'ai peur des ambulances et des maladies nosocomiales. Enfin de retour dans mes draps bien blancs après un bon repas par sonde et une douche bien chaude pour tuer les miasmes. La maison est hélas sans rameau mais ce soir notre abbé va venir en apporter qu'il aura bénis.

Pierre.

Ewondo 25/03/2018 15:08

Bon et saint dimanche des Rameaux à toute la Banquise et un grand merci à Madame Zouave.

Pierre.

Présentation

  • : Le blog de Mortimer
  • : Chrétienne et catholique . La Banquise est une force de prières .
  • Contact

Visites depuis le 14/01/2009

 

religion et spiritualite

Pingouin de la Banquise

 

A copier-coller pour les PPP !