Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 mars 2018 3 07 /03 /mars /2018 11:52
La page blanche du mercredi !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bien à vous tous .

 

Mortimer 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Ewondo 07/03/2018 20:33

Continuant à m'occuper de mes oignons ;-) j'ai trouvé la reponse que je cherchais : plantation au sud bien ensoleillé en mars, racines vers le bas et ne pas arroser.

Pierre (futur expert emptoire des rangs d'oignons)

Madame Zouave 07/03/2018 23:42

J'espère que vous me ferez goûter vos oignons un de ces jours cher Pierre ;-)

Madame Zouave

Madame Zouave 07/03/2018 17:40

saiT

Madame Zouave 07/03/2018 23:41

Euh ... Madame Vivaldi.... Je vous rappelle cher Monsieur que Don Antonio était prêtre ;-)

Madame Zouave

Mortimer 07/03/2018 19:58

De plus , vous êtes la dame de la page musicale du dimanche .....

Certains vous appelle madame Vivaldi !

Raison de plus pour être au top !

Mortimer

Madame Zouave 07/03/2018 19:32

C'est la vieuture qui gagne, que voulez-vous mon pôvr'

Madame Zouave (qui vieillit d'un jour tous les jours)

Mortimer 07/03/2018 17:48

Tsssssss !

Fete un peu atenssion sylvouplé !

Mortimer

Madame Zouave 07/03/2018 17:39

Cher Pierre, les oignons grelots poussent très bien chez Picard Surgelés :-) :-) :-) :-) :-)
Leur récolte ne pose aucun problème ;-)

Madame Zouave (qui ne sais pas faire pousser les oignons grelots)

Ewondo 07/03/2018 20:36

Oui mais je veux mes oignons rien qu'à moi, les chouchouter, leur faire des bises et qu'ils m'appellent "papa" !

Pierre.

Ewondo 07/03/2018 16:10

Pour sortir enfin des nouilles chinoises (le blé et les nouilles sont l'alimentation de base de la civilisation chinoise et non le riz), je cherche à faire pousser des oignons grelots.

C'est un comble dans un pays de haute tradition culinaire comme la France et dont un dicton est "être aux petits oignons" d'en trouver si rarement sur les marchés !

Si une âme charitable avait quelques conseils à me donner, ma reconnaissance serait éternelle !

Pierre (le bavard du blog, visiblement).

Adeodat 07/03/2018 15:15

Page blanche ? Le robinet est ouvert et elle est en train de se remplir de pingouins !

Merci à Pierre pour cette approche un peu complexe du chinois. Une question simple: Combien faut-il savoir de caractères pour écrire le chinois moderne ? Ceci afin de faire une comparaison avec notre alphabet

Adeodat

Ewondo 07/03/2018 15:59

Cher ami, tout dépend du niveau de culture. Pour écrire ses courses au marché en français, combien de mots nous faut-il ?
À disposition aujourd'hui 3.000 caractères. Quand je me débrouillais correctement en chinois, peut-être un peu moins de 800. Pour faire travailler les neurones, j'ai décidé d'en réacquérir plus de 1000. Ce n'est pas gagné car je n'ai plus le caractère d'éponge linguistique que j'avais à 40 ans.

Pierre.

Ewondo 07/03/2018 14:57

Pour avoir un exemple de ce chinois classique monosylabique où seulement 400 mots sont à disposition pour phonétiser 50.000 caractères (3.000 aujourd'ui), nous avons le français :

Comme en français, l'écrit est plus précis en certains cas, et une prononciation peut renvoyer à plusieurs mots différents (par exemple en français : « verre », « ver », « vair », « vers », ou « vert »).

Ce même poème devient totalement différent quand il est traduit en langue vernaculaire moderne. En voici le premier vers :

« 有一位住在石室裏的詩人叫施氏,愛吃獅子,決心要吃十隻獅子。 ».

L'homophonie est alors perdue, puisque le texte est lu (retranscription pinyin)

« Yǒu yi wèi zhù zài shíshì lǐ de shīrén jiào Shī Shì, ài chī shīzi, juéxīn yào chī 10 zhi shīzi. ».

Le chinois moderne est disyllabique, voire trisyllabique. Mais cela ne suffit pas à l'écrit quand la romanisation prive le lecteur de toute une immense richesse. C'est le cas du vietnamien quand les Vietnamiens un peu cultivés savent juste écrire leur nom en chinois. Il en est de meme pour les Coréens. Les Japonais, malgré les stupides pressions américaines de l'après guerre on conservé leur système de kana (syllabaire) et de Kanji (caractères chinois).

Pierre.

Ewondo 07/03/2018 14:34

Ce poème n'est guère plus intéressant que le dîner à Sainte-Adresse pres du Havre de Prosper Merimeée et même carrément stupide :

"Un poête du nom de ShiShi vivant dans une caverne de pierre était fan de lions. Comme il avait fait le serment de manger dix lions, il allait tous les jours à dix heures au marché, pour chercher des lions. Enfin survint le moment où dix lions vinrent au marché, et ShiShi ainsi, pouvait réaliser son serment sur ces dix lions.
Se fiant à ses flèches, il causa la mort de ses dix lions.
Shi emporta les corps de ses dix lions, et alors qu'il arriva à sa caverne de pierre, trouva la caverne humide. Shi fit essuyer sa caverne par son serviteur.
Une fois la caverne sèche, Shi commença à vouloir manger la viande de ses dix corps de lion, mais il réalisa tout à coup que ces dix corps de lions morts était en réalité des corps de pierre.

Alors il tenta de passer outre sur ce sujet".

Mais en fait, ce qui peut changer la donne est que ce poème est ecrit en chinois classique, le superlatin du chinois, monosyllabique, langue écrite qui n'a jamais été parlée.

C'est le cas de l'hébreu quand on voit qu'en Terre Sainte les Israéliens juifs orthodoxes refusent de parler hébreu pour faire leurs courses au supermarché (ils parlent le yiddish) car ce serait un sacrilège de sortir cette langue liturgique de la synagogue.

Le chinois classique est utilisé au théâtre, à l'opéra et en citations dans la langue litteraire. Nous allons voir ce que ce texte donne en langue vernaculaire.

Ewondo 07/03/2018 14:14

Pour nous tirer des nouilles, on a vu hier que la transcription romanisée du chinois mandarin est le pinyin, internationalement utilisé dans les pays sinophones : RPC, Taïwan, Singapour.

Le père du pīnyīn, 趙元任 zhào yuánrén, en a démontré les limites dans un poème qu'il a écrit au début du 20è siècle que nous vous livrons en sinogrammes et en piyin :


石室诗士施氏,嗜狮,誓食十狮 。 氏时时适市视狮。
十时,适十狮适市。
是时,适施氏是市。
氏视是十狮,恃失势,使是十狮 逝世。
氏拾是十狮,适石室,石室湿。
氏使侍拭石室,石室拭,氏始试食十狮尸。
食时,始识是十狮尸,实十石狮尸,试释是事。

shí shì shī shì shī shì, shì shī, shì shí shí shī.
shì shí shí shì shì shì shī .shí shí, shì shí shī shì shì.
shì shí, shì shī shì shì shì.
shì shì shì shí shī, shì shī shì, shì shǐ shì shí shī shì shì.shì shí shì shí shī, shì shí shì, shí shì shī.
shì shǐ shì shì shí shì, shí shì shì, shì shǐ shì shí shí shī shī.
shí shí, shǐ shì shì shí shī shī, shí shí shí shī shī, shì shì shì shì.

À suivre

Présentation

  • : Le blog de Mortimer
  • : Chrétienne et catholique . La Banquise est une force de prières .
  • Contact

Visites depuis le 14/01/2009

 

religion et spiritualite

Pingouin de la Banquise

 

A copier-coller pour les PPP !