Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 novembre 2018 1 05 /11 /novembre /2018 13:32
Un peu d'histoire par Adeodat !

 

 
 
 
 
 
 

Nous avons un président de la République....

mais d'où vient-il ?

 

Voici un essai de filiation, lisez et attendez la chute:

 

Nous sommes sous le règne de Tibère, deuxième empereur

de Rome après Auguste.

Comme tout chrétien devrait le savoir il est aux commandes

de l'empire  lors de la naissance du Christ.

Nous sommes en 23 à Rome et à  Capri.

 

En scène Helius Séjan (préfet de la garde prétorienne), 

Tibère (Empereur), Agrippine, Livilla, Antonio Minor et...

mais vous allez le découvrir !

 

"Face à ce climat délétère qu'il ne parvient pas à résoudre, Tibère préfère de nouveau s'exiler. Il s'installe alors sur l'île de Capri en 26. De là, il espère gouverner plus paisiblement. C'est toutefois l'occasion pour Séjan de renforcer sa main mise sur le pouvoir. Il traque ses opposants et use de la lex de maiestate pour les éliminer. Il parvient ainsi à chasser de Rome Agrippine et son fils, alors en lice pour succéder à l'empereur. Il ira jusqu'à épouser Livilla, le veuve de Drusus, pour obtenir une parenté avec Tibère. Il y a toutefois des suspicions que les jeunes mariés aient déjà fauté alors que Drusus était encore vivant. Finalement, trop excité par le pouvoir, Séjan complote contre l'empereur et souhaite le renverser pour accéder au pouvoir plus rapidement. Toutefois, Tibère parvient à déjouer le coup d'état, grâce à Antonio Minor et la classe sénatoriale. Dès lors, Séjan est secrétement privé du commandement de la garde prétorienne, au profit de Macron. Il est ensuite convoqué au Sénat, où le nouveau chef des prétoriens fait la lecture de la lettre de Tibère, accusant le comploteur et ses complices de haute trahison. Il est alors condamné à le peine capitale et à la damnatio memoriae. Séjan est exécuté la nuit même;La condamnation de l'ancien préfet donne lieu à une période de terreur de plusieurs mois, ou les dénonciations, accusations et suicides pleuvent. L'ex-femme de séjan, Apicata,  révèle dans une lettre les machinations de son ex-époux et de Livilla, avant de se suicider."

 

Réf.: Extrait de "Tibère dans l'ombre d'Auguste" par Damien Bouet (septembre 2018)

 

L'histoire est un éternel recommencement mais des Macron il en existe 

depuis  longtemps....

 

Bonne journée

 
 

 

 

 

Merci cher Adeodat !

 

 

Mortimer 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Ewondo 05/11/2018 18:33

Merci, cher Adeodat, j'ai bien ri !

Au sujet de Libère, j'avais trouvé des textes sur le dernier des Évangiles, mais pas cet article.

Pierre.

Adeodat 06/11/2018 00:02

Cher Pierre,
J'ai trouvé cet article dans "ANTIQUITE" N° 12(le magazine de l'antiquité européenne) de Georges Bernage.

Soyez toujours assuré de nos prières
Adeodat

Présentation

  • : Le blog de Mortimer
  • : Chrétienne et catholique . La Banquise est une force de prières .
  • Contact

Visites depuis le 14/01/2009

 

religion et spiritualite

Pingouin de la Banquise

 

A copier-coller pour les PPP !