Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 janvier 2019 4 31 /01 /janvier /2019 05:52
Bon jeudi 31 janvier !

 

 

 

 

 

Long ce mois de janvier !

 

 

 

                                         Souvent  fin  janvier

               ne remplit pas le panier sad

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous fêtons aujourd'hui saint Jean Bosco et tous

les autres saints du jour ... 

 

On se bouscule au portillon en janvier ! laugh

 

 

 

 

 

 

 

Passez une bonne journée et prenez soin de vous .

 

 

Mortimer 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Ewondo 31/01/2019 15:58

V'là t'y pas qu'ça r'neige !

Misère j'espère que ça ne tiendra pas jusqu'à demain parce que être dans une ambulance avec le kamikaze vous dis pas !

Pierre (dès que ça va mieux, je prends des cours de parachutisme ce sera plus relax ;-(;-(;-(

Adeodat 31/01/2019 14:09

Réponse à "Article du Point, fort instructif"
Pourquoi ne peut-on pas réponde à l'article d'Ewondo ? Est-il trop long ?
Georges Orwell était un visionnaire. La travail à la chaîne , la surveillance permanente par des écrans etc. nous y sommes, malheureusement. 1984 et La ferme des animaux.
Adeodat

Ewondo 31/01/2019 13:52

Article du Point, fort instructif :


Apple 1984 : ils ont inventé le monde qu'ils annonçaient combattre !

Avec son contrôle de l'expérience utilisateur des clients et son écosystème captif, la firme reste-t-elle fidèle à sa promesse de libérer les utilisateurs ? PAR SÉBASTIEN TORTU

Comment ne pas se souvenir de ce spot publicitaire « 1984 » annonçant la sortie du Macintosh, élu par Advertising Age comme la meilleure publicité de la décennie et diffusé pour la première (et unique) fois devant 90 millions de téléspectateurs le 22 janvier 1984 lors du troisième quart-temps du Super Bowl.

Rappelez-vous : devant des légions d'ouvriers disposés en rangées ordonnées, Big Brother apparaît sur un écran géant s'adressant à la foule pour célébrer « les directives sur la purification de l'information » et la création « d'un jardin d'idéologie pure où chaque travailleur peut s'épanouir à l'abri des parasites des vérités contradictoires et confuses. Notre unification de la pensée constitue une arme plus puissante que n'importe quelle flotte ou armée sur terre. Nous formons un peuple. Avec une volonté. Une détermination. Une cause. Nos ennemis pourront converser entre eux jusqu'à en mourir. Et nous les enterrerons avec leur propre confusion. » Ces quelques images dépeignent un monde sombre dépourvu de tout vestige d'individualité.

Lisez également « Orwell, le penseur qui va vous libérer »


Les gens sont dans une vaste machine contrôlée par l'État et ne peuvent rien faire de plus que vivre une existence misérable.

On est bien sûr dans l'apologie de ce qu'Orwell a pu décrire dans 1984, son célèbre roman publié en 1949 dans lequel l'écrivain décrit une Grande-Bretagne où s'est instauré un régime de type totalitaire, où la liberté d'expression n'existe plus et où toutes les pensées sont minutieusement surveillées, et d'immenses affiches sont placardées dans les rues, indiquant à tous que « Big Brother vous regarde » (Big Brother is watching you).

Un retour à la liberté, à la créativité et à la pensée individuelle

Alors que la publicité était en noir et blanc, une jeune femme, Anya Major, athlète et mannequin anglaise, vêtue d'un short rouge, court vers le grand écran, poursuivie par la police antiémeute, et jette un énorme marteau qui vient pulvériser l'écran et briser le joug du tyran afin d'amener la lumière sur ce monde sans vie. Cette héroïne est l'allégorie parfaite du pouvoir sur nos vies que doit avoir ce Macintosh : il vient briser le statu quo et nous promet un retour à la liberté, à la créativité et à la pensée individuelle.

Le slogan : « Le 24 janvier, Apple présentera Macintosh. Et vous verrez pourquoi 1984 ne sera pas comme 1984. » Ce vent de liberté, Apple en a été l'étendard, mais est-ce toujours le cas ? Pas sûr…

Et si Apple avait inventé la « directive sur la purification de l'information » en exerçant un énorme contrôle sur l'expérience utilisateur de ses clients ? De l'attachement de l'iPod à un compte iTunes spécifique à la manière dont Apple protège jalousement les applications (et donc le contenu) de l'iPhone, l'écosystème Apple est devenu son propre « jardin de pure idéologie ». Aujourd'hui, la marque à l'iPhone capte le moindre de nos faits et gestes et finit par tout savoir sur nous : où nous faisons nos courses, ce que nous achetons, notre salaire, notre situation familiale, nos soucis de santé et nos préférences sexuelles.

Marque phare du cool techno-culturel
Apple en sait probablement plus sur nous que quiconque dans le monde, et c'est le prix que nous payons pour transporter nos iPhone, MacBook et iPad. Et c'est là que l'on peut s'interroger, car la société dont la mission était de démocratiser la technologie a créé des outils extrêmement sophistiqués qui brisent notre droit à la vie privée, et qui pourraient éventuellement servir à nous contrôler.

Pour aller plus loin : « George Orwell, l'ermite de Jura »

Pourtant, depuis 35 ans, Apple arrive à conserver sa crédibilité en tant que marque phare du cool techno-culturel, même si elle traite ses clients avec une attitude profondément paternaliste que certains ont surnommée « iFascisme ». Bien entendu, personne en 1949 ne pouvait imaginer le réalisme du monde que pouvait décrire Orwell, qui décrivait lui-même son ouvrage comme une parodie. Steve Jobs est mort, mais Orwell est en vie et va très bien !

Ewondo 31/01/2019 14:24

Si, si on peut très bien répondre !

Pierre.

Ewondo 31/01/2019 12:25

J'ai perdu l'ordonnance de mon médecin référent pour une échographie ... j'imagine quelques excuses crédibles à lui présenter pour qu'i la renouvelle sans râler :

- dire que j'ai eu un incendie,
- un dégât des eaux suite au tsunami d'hier soir (c'est fréquent à Chartres ;-( ...

Enfin quelque chose de crédible ! Sinon il va me faire interner ...

Pierre.

Ewondo 31/01/2019 11:59

Mot Spirituel de l'abbé Forestier :

Jeudi 31 janvier : saint Jean Bosco

Lorsqu’on reçoit en mon nom un enfant comme celui-ci, c’est moi-même que l’on reçoit... Parole du Seigneur tirée de l'Evangile de la Messe de Dom Bosco

Jean Bosco (1815-1888) est né dans le Piémont italien, dans ce 19° siècle parcouru d’un important renouveau de l’esprit chrétien, mais aussi de grandes misères sociales. Il est universellement connu comme un patron et un apôtre de la jeunesse. Tout enfant, un songe - qui annonçait sa mission - le marquera profondément. Il voyait une multitude d’enfants qui se battaient et blasphémaient, et, juste après, la sainte Vierge lui conseillant d'employer la douceur pour gagner leur amitié et les amener à Dieu. Qu’est-ce que ce songe pouvait bien prédire ? Jean passera de grands obstacles pour devenir prêtre, et voilà qu'un jour où il se préparait à dire la Messe, un jeune orphelin de 16 ans s’était introduit par curiosité dans la sacristie. Le sacristain tente d’expulser par la force le supposé chapardeur. Mais Jean l’arrête et demande à Barthélémy Garelli : sais-tu faire le signe de la Croix ? L’enfant, le visage fermé fait non de la tête. Mais sais-tu au moins siffler ? L’enfant sourit et regarde don Bosco avec complicité, et fait oui de la tête. Viens me voir à la fin de la Messe, je te ferai le catéchisme ! Le lendemain Barthélémy arrive avec ses amis et bientôt, c’est tout une troupe qui se presse là. Dieu a indiqué sa volonté, une œuvre de jeunesse est lancée ! Jean fondera bientôt un patronage pour enfants puis deux congrégations, une d’hommes, les Salésiens, l’autre de femmes, les Auxiliatrices de Marie-Immaculée, pour se dévouer à la sanctification des enfants. Saint Jean Bosco est une figure emblématique du souci de l’Église pour l’éducation de la jeunesse. Sa méthode d’éducation préventive plutôt que punitive, et recommandant une grande proximité auprès des enfants, fera date pour tous les éducateurs.

Baisse de la fécondité, fragilité des foyers, éducations faussées... l'esprit de mai 68 a amené un immense égoïsme dans nos sociétés dont les enfants sont les premières victimes. Avons-nous le souci des enfants ? Souci de leur donner la foi, souci de leur vrai bonheur, souci de leur transmettre aussi le flambeau de l'idéal chrétien... pour demain !

Pratique : Prions pour les enfants si malmenés dans nos sociétés.

Ewondo 31/01/2019 12:40

Pourquoi est-ce passé en doublon ?

Ça m'arrive souvent avec mes mails. Sinon vous viendrez me porter des bonbons à l'hôpital psychiatrique ;-(

Pierre (futur interné).

Ewondo 31/01/2019 11:59

Mot Spirituel de l'abbé Forestier :

Jeudi 31 janvier : saint Jean Bosco

Lorsqu’on reçoit en mon nom un enfant comme celui-ci, c’est moi-même que l’on reçoit... Parole du Seigneur tirée de l'Evangile de la Messe de Dom Bosco

Jean Bosco (1815-1888) est né dans le Piémont italien, dans ce 19° siècle parcouru d’un important renouveau de l’esprit chrétien, mais aussi de grandes misères sociales. Il est universellement connu comme un patron et un apôtre de la jeunesse. Tout enfant, un songe - qui annonçait sa mission - le marquera profondément. Il voyait une multitude d’enfants qui se battaient et blasphémaient, et, juste après, la sainte Vierge lui conseillant d'employer la douceur pour gagner leur amitié et les amener à Dieu. Qu’est-ce que ce songe pouvait bien prédire ? Jean passera de grands obstacles pour devenir prêtre, et voilà qu'un jour où il se préparait à dire la Messe, un jeune orphelin de 16 ans s’était introduit par curiosité dans la sacristie. Le sacristain tente d’expulser par la force le supposé chapardeur. Mais Jean l’arrête et demande à Barthélémy Garelli : sais-tu faire le signe de la Croix ? L’enfant, le visage fermé fait non de la tête. Mais sais-tu au moins siffler ? L’enfant sourit et regarde don Bosco avec complicité, et fait oui de la tête. Viens me voir à la fin de la Messe, je te ferai le catéchisme ! Le lendemain Barthélémy arrive avec ses amis et bientôt, c’est tout une troupe qui se presse là. Dieu a indiqué sa volonté, une œuvre de jeunesse est lancée ! Jean fondera bientôt un patronage pour enfants puis deux congrégations, une d’hommes, les Salésiens, l’autre de femmes, les Auxiliatrices de Marie-Immaculée, pour se dévouer à la sanctification des enfants. Saint Jean Bosco est une figure emblématique du souci de l’Église pour l’éducation de la jeunesse. Sa méthode d’éducation préventive plutôt que punitive, et recommandant une grande proximité auprès des enfants, fera date pour tous les éducateurs.

Baisse de la fécondité, fragilité des foyers, éducations faussées... l'esprit de mai 68 a amené un immense égoïsme dans nos sociétés dont les enfants sont les premières victimes. Avons-nous le souci des enfants ? Souci de leur donner la foi, souci de leur vrai bonheur, souci de leur transmettre aussi le flambeau de l'idéal chrétien... pour demain !

Pratique : Prions pour les enfants si malmenés dans nos sociétés.

Ewondo 31/01/2019 11:36

Excellente journée à toute la Banquise et très bonne fête à tous les,Jean et Bosco.

Si vous faites une recherche sur n'importe quel moteur, vous avez immédiatement des réponse pour :

- Les meilleurs hôtels à Saint-Jean Bosco Trip Advisor, Trivago etc
- Les meilleurs prix sur les vols vers Saint-Jean Bosco quinze propositions,
- Et Amazon s'en mêle pour vous proposer tout et n'importe quoi …

Ce n'est qu'en troisième page après être tombé sur des moules silicone Tefal "Bosco" et mille choses du même acabit que l'on trouve enfin réponse à sa question.


Ne me dites pas que cela ne vous est jamais arrivé …


Pierre.

LR 31/01/2019 11:27

Franchement, Archanginouchet, votre rime est fort pauvre !!
LR

Ewondo 31/01/2019 11:39

A la Saint-Jean Bosco, c'est la fin des haricot ?

Je me sauve …

Pierre.

Excellence Archange 31/01/2019 10:49

A la saint Jean Bosco soigne ton lumbago !

Cécilou 31/01/2019 09:25

Belle journée à toute la Banquise. Ici, on essaie de s'extraire des microbes.
Cécilou

SebCaro 31/01/2019 08:48

Bonne journée à toute la Banquise.

Pour que vous gardiez le sourire toute la journée, 3 citations de Don Bosco :

« Rappelez-vous, le diable a peur des gens heureux »

« Pour devenir saint, il faut du courage et être toujours joyeux »

« Les jeunes sont la partie la plus délicate et la plus précieuse de la société. »

J'ai lu que Bosco devenait un prénom comme Vianney l'est d'ailleurs.

Caro.

Sic transit 31/01/2019 09:41

Vianney est vraiment répandu actuellement -comme Kléber et Marceau le furent dans d'autres milieux il n'y a pas si longtemps-, je ne savais pas pour Bosco, mais j'ai entendu parler d'un Montfort...

LR 31/01/2019 06:33

Pas plus long que mars, mai et les autres...
Il semble long parce que les jours sont encore courts et qu'il fait froid.
LR

Ewondo 31/01/2019 13:12

Oui, mais les années bissextile janvier à 32 jours !

Pierre (astronome gastronome ;-)

Présentation

  • : Le blog de Mortimer
  • : Chrétienne et catholique . La Banquise est une force de prières .
  • Contact

Visites depuis le 14/01/2009

 

religion et spiritualite

Pingouin de la Banquise

 

A copier-coller pour les PPP !