Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 février 2019 5 08 /02 /février /2019 13:11
En grandissant je vais être un ... ?

 

Petite devinette envoyée par Pierre qui me 

 

précise qu'il possède l'autorisation des parents

 

pour publier cette photo ! smiley

 

 

 

 

En Macroni, faut être hyper prudent ......cool

 

 

 

 

Bien à vous tous .

 

 

 

Mortimer    ( Mimi dort, shootée par les médicaments ! wink)

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Adeodat 08/02/2019 19:57

Un petit faucon ou crécelle, au choix

Adeodat

Mortimer 08/02/2019 20:11

Nan !

Ewondo 08/02/2019 18:56

Article du Point :


Christine and the Chefs #4 : coquillettes au jambon, truffe noire, comté, jus de rôti de mon enfance
Cette semaine, une recette régressive de coquillettes – à la truffe quand même ! – réalisée par le truculent chef David Rathgeber de L'Assiette, à Paris.PAR CHRISTINE COMBIER

«Ici, on ne suce pas des feuilles ! » claironne David Rathgeber. Dans son Assiette, ni cresson ni pousses d'épinard, plutôt du robuste : cassoulet, chou farci ou pieds paquets. De la cuisine de terroir, mais revue avec légèreté. À l'entrée du restaurant, deux portraits : Joël Robuchon et Alain Ducasse, son mentor. Avec lui, il est passé de Monaco (Louis XV), à Paris (Plaza Athénée), avec des escales à New York (Essex House), Osaka et Tokyo. En 2002, rangé des avions, David Rathgeber se pose Aux Lyonnais, à Paris - toujours sous l'égide de Ducasse -, où il obtient une étoile au Michelin. En 2008, il reprend le mythique Chez Lulu - « cantine » chère à François Mitterrand, Catherine Deneuve ou Jim Harrison. Voilà donc plus de dix ans que le chef clermontois mitonne cassoulet, quenelles de sandre sauce Nantua, escargots en pots et croûtons dorés et autres coquillettes à la truffe (notre recette) dans cette ancienne boucherie classée devenue bistrot chic avec plafond peint, comptoir en marbre et vitres gravées à l'acide. Question desserts, s'il fallait n'en retenir qu'un, on se jetterait sur la crème caramel au beurre salé. Je connais des becs sucrés qui donneraient cher pour en connaître les secrets de fabrication. La messe est dite. Alors, mes biens chers frères, mes biens chères sœurs, reprenez tous en chœur : « Ici, on ne suce pas des feuilles ! » Paroles de Ducasse boy !§

Voir aussi : Christine and the chefs #1 : les noix de Saint-Jacques par Jérôme Bonnet

Une idée de recette assez sympa, surtout pour les frimas!

Pierre.

Ewondo 08/02/2019 19:00

Si je ne recopie pas la recette ...


Coquillettes au jambon, truffe noire, comté, jus de rôti de mon enfance

Le marché pour 4 personnes

• 400 g de coquillettes

• 250 g de jambon à l’os

• 200 g de comté affiné 16 mois

• Truffe hachée

• 1 petite truffe noire

• 40 cl de bouillon de poule

• 80 g de beurre

• 2 cl de jus de rôti

• Fleur de sel

• Poivre du moulin

• Huile d’olive

Aux fourneaux

• Dans une sauteuse, faire revenir un peu d’huile d’olive. Ajouter les coquillettes. Les faire suer sans qu’elles prennent de couleur. Ajouter progressivement le bouillon de poule (comme pour un risotto) jusqu’à cuisson al dente (environ 8 min).

• Tailler le jambon et le comté en petits dés.

• Dans la sauteuse, ajouter les dés de jambon, le beurre et un peu de fleur de sel, du poivre, de la truffe hachée. Mélanger délicatement jusqu’à ce que le beurre soit fondu.

• Dresser les coquillettes dans une assiette creuse, arroser d’un trait de jus de rôti. Ajouter les dés de comté et râper un peu de truffe fraîche.

• Servir aussitôt

Pour un bouillon de poule et un jus de rôti maison

• Le bouillon : mettre une poule fermière dans une marmite, la recouvrir d’eau, porter à ébullition. Ecumer et dégraisser. Ajouter thym, laurier, vert de poireau, queues de persil plat, carotte, oignon brulé. Laisser cuire 3 heures à couvert.

• Jus de rôti : faire revenir des parures de veau (poitrine) à l’huile et au beurre. Ajouter des échalotes et des gousses d’ail concassées, du thym, du laurier. Déglacer avec un peu de bouillon de poule. Faire réduire 3 à 4 heures.

Pierre.

Ewondo 08/02/2019 18:56

Article du Point :


Christine and the Chefs #4 : coquillettes au jambon, truffe noire, comté, jus de rôti de mon enfance
Cette semaine, une recette régressive de coquillettes – à la truffe quand même ! – réalisée par le truculent chef David Rathgeber de L'Assiette, à Paris.PAR CHRISTINE COMBIER

«Ici, on ne suce pas des feuilles ! » claironne David Rathgeber. Dans son Assiette, ni cresson ni pousses d'épinard, plutôt du robuste : cassoulet, chou farci ou pieds paquets. De la cuisine de terroir, mais revue avec légèreté. À l'entrée du restaurant, deux portraits : Joël Robuchon et Alain Ducasse, son mentor. Avec lui, il est passé de Monaco (Louis XV), à Paris (Plaza Athénée), avec des escales à New York (Essex House), Osaka et Tokyo. En 2002, rangé des avions, David Rathgeber se pose Aux Lyonnais, à Paris - toujours sous l'égide de Ducasse -, où il obtient une étoile au Michelin. En 2008, il reprend le mythique Chez Lulu - « cantine » chère à François Mitterrand, Catherine Deneuve ou Jim Harrison. Voilà donc plus de dix ans que le chef clermontois mitonne cassoulet, quenelles de sandre sauce Nantua, escargots en pots et croûtons dorés et autres coquillettes à la truffe (notre recette) dans cette ancienne boucherie classée devenue bistrot chic avec plafond peint, comptoir en marbre et vitres gravées à l'acide. Question desserts, s'il fallait n'en retenir qu'un, on se jetterait sur la crème caramel au beurre salé. Je connais des becs sucrés qui donneraient cher pour en connaître les secrets de fabrication. La messe est dite. Alors, mes biens chers frères, mes biens chères sœurs, reprenez tous en chœur : « Ici, on ne suce pas des feuilles ! » Paroles de Ducasse boy !§

Voir aussi : Christine and the chefs #1 : les noix de Saint-Jacques par Jérôme Bonnet

Une idée de recette assez sympa, surtout pour les frimas!

Pierre.

Ewondo 08/02/2019 18:02

Mot Spirituel de l'abbé Forestier :

Vendredi 8 février : saint Jean de Matha

Heureux l’homme qui a été trouvé sans tache, qui n’a pas couru après l’or, et qui n’a pas mis son espérance dans l’argent et dans les trésors. Qui est-il ? Et nous le louerons, car il a fait des choses merveilleuses durant sa vie... extrait de l'épître de la fête de saint Jean de Matha.

D’origine espagnole, Jean de Matha naquit à Faucon de Provence le 24 juin 1160, de parents nobles. Il mourut le 17 décembre 1213 à Rome. Lors de sa première Messe, il eut une vision du Ciel : Un ange d'un vêtement éclatant muni d'une croix bleue et rouge, dont les mains étaient posées sur deux esclaves, un chrétien et un maure. Il compris alors sa vocation : fonder un ordre pour racheter les esclaves. Avec l’aide de saint Félix de Valois et du Pape Innocent III, il fonda l’ordre de la sainte Trinité pour le rachat des captifs (qui arborait une croix bleue et rouge), et passa toute sa vie à étendre son œuvre et à racheter des esclaves, notamment au Maroc et en Espagne (sous pouvoir islamique à cette époque). Il existe encore quatre maisons des trinitaires en France, et en 1789, on comptait à plus de 600.000 les esclaves libérés par leur labeur !

C’est touchant de voir le Seigneur se soucier de la liberté de ses créatures, jusqu'à demander qu'un ordre se charge de ce soin. En revanche, il est beaucoup moins touchant de voir les hommes sur la terre asservir leurs semblables et se créer des dépendances qui sont autant d’esclavages… Tabac, alcool, drogues, violences, sexualité débridée, voire réussite et internet... la liste est longue de ce qui peut asservir ou détruire l’œuvre de Dieu ! Méditons souvent notre beauté d’êtres créés à l’image de Dieu, et nous rejetterons alors vigoureusement toute forme de dépendance.

Pratique : Veillons à nous libérer de nos esclavages !

Ewondo 08/02/2019 18:49

Si l'on à conquis l'Algérie c'était pour stopper les véritables razzias de pirates qui enlevaient des hommes, femmes et enfants en Provence notamment pour en faire des esclaves au Maghreb ...

Pierre.

Ewondo 08/02/2019 17:55

Overblog Melusine :

L'aigle oiseau majestueux aux nombreux emblèmes et symboles

Mélusine la fée 24 Avril 2015

Animaux (vertus et attributs)

"Ne levez point les yeux vers les richesses que vous ne pouvez avoir, parce qu'elles prendront des ailes comme l'aigle, et s'envoleront au ciel."


La Bible extrait de "le livre des proverbes".

Ce majestueux rapace diurne, volant dans les airs, a une envergure impressionnante selon les espèces.


Roi des oiseaux, des airs ; il est l'incarnation messager de la plus haute divinité ouarienne et du feu céleste, à lui seul, il ose et peut fixer le soleil sans jamais se brûler les yeux...


L'aigle est un souverain, un puissant, il est rapide, il voit très loin, il possède de grandes serres et des pattes puissantes pour saisir ses proies.


L'aigle trompette, glapit ou glatit.

*Dans diverses cultures, les symboles de l'aigle sont nombreux:

Il représente : les idées de beauté, de force et de prestige.

Dans la mythologie grecque :

L'aigle est l'attribut de Zeus, son messager et son porte-parole.

Dans l'art gréco-romain :

L'aigle est l'un des attributs de Jupiter qui prit sa forme pour enlever Ganymède

L'aigle apparaît aussi dans les représentations de Prométhée supplicié.

Symbole d'élévation spirituel :

L'aigle qui vole le plus haut et qui peut regarder le divin comme le soleil, est l'une des créatures de la vision d'Ezéchiel, il deviendra à ce titre l'attribut de l'évangéliste saint-Jean dans l'iconographie chrétienne.

L'aigle s'attaquant aux serpents est le symbole du mal depuis la Genèse, il monte dans les hauteurs du ciel comme le Christ au moment de l'ascension.

En volant dans les plus haut cieux, il emporte avec lui les âmes des morts.

Dans les cultures asiatique et amérindienne, l'aigle est l'initiateur qui emporte l'esprit des chamans dans le monde invisible des Anciens.

Symbole de la force divine et symbole de victoire, l'aigle deviendra l'emblème de nombreux rois et royaumes :

Un aigle d'or servait, selon l'historien Xénophon, d'enseigne à l'armée des Perses.

Puis l'aigle devient l'emblème de la milice, puis sous le consulat de Marius, au Ier siècle avant J.C., des légions romaines.

Il incarne ensuite l'Empire romain, avant d'acquérir une deuxième tête indiquant la double orientation de l'Empire vers l'est et vers l'ouest. [ Les poètes associeront à son nom "l'aigle baissait la tête" (Victor Hugo, Les Châtiments), "L'Aiglon" (Edmond Rostand) et qui figure à ce titre dans l'iconographie impériale.

Les empereurs germaniques, se voulant héritiers de Rome, placèrent l'aigle dans leurs armoiries, que l'on retrouve en Prusse, en Russie, en Pologne.

En France, l'aigle est choisi par Napoléon Ier (qu'il préfère au coq) pour être représenté dans ses armes.

L'« aigle » qui sert de symbole américain est en fait un pygargue, ou rapace pêcheur : le Pygargue à tête blanche.

Voilà, il y a tant de chose à dire, comme toujours, nous ne pouvons tout mettre ; c'est un petit résumé que j'ai emprunté de ci, de là.

Mélusine.

Ewondo 08/02/2019 17:23

Le seul aigle que j'ai vu c'était aux USA dans une réserve : l'aigle emblématique des États-Unis. Magnifique, mais des poussins, jamais. Peut-être à Thoiry ou au Puy-du-Fou.

Pierre.

Ewondo 08/02/2019 16:44

Un indice : on ne dit pas un "nègle" mais un "oiseau de couleul" ...

Pierre (Et son inépuisable stock de bêtises !).

Ewondo 08/02/2019 16:39

À tomber ..

D'une certaine façon ce poussin me fait penser à un autre que j'avais trouvé au pied d'un arbre : un bébé chouette !

Je m'y étais totalement attachés et pour bouloter elle était ... très ra.pace ! Le plus simple : des filets de poulet. Elle ronronnait comme un chaton.

Elle était irrécupérable pour être relâchée dans la nature mais à terminé ses jours ... au château de Versailles.

Oui dans le parc du château se trouve un refuge pour les rapaces qui pour une raison ou une autre ne peuvent plus vivre en liberté.

Dans le cas de la chouette elle avait fréquenté les humains ...

J'aime ces oiseaux qui ont les yeux de face. Un certain côté humain ! Si les chouettes ont des yeux de face, les aigles ont des yeux de côté comme mon Coco le perroquet ...

Pierre

Ewondo 08/02/2019 14:44

Les parents ont été faciles à acheter pour l'autorisation de publier la photo : un beau filet de dinde dégusté en famille et le tour était joué ;-)

Pierre.

Cécilou 08/02/2019 14:40

Me suis emmêlé les pinces :-( Le Nebbio (ou Nebbiu) n'est pas un rapace. C'est une terre corse. Je voulais parler du milan royal du Nebbio. En tout cas, ce petitou fait penser à un bébé rapace.

Cécilou 08/02/2019 14:27

J'ai oublié l'épervier.

Guenièvre 08/02/2019 14:20

C'est un nid !!!!

Guenièvre 08/02/2019 14:20

C'est un nid !!!!

Cécilou 08/02/2019 13:42

Un faucon ?

Cécilou 08/02/2019 14:25

J'ai pas osé sortir la vanne, mais je l'ai pensée très très fort !! Sinon ce sera un hibou, une chouette, une hulotte, un aigle, un milan, un balbuzard, une buse, un nebbio ?? Après, je cale !!

Mortimer 08/02/2019 14:16

Nan !

Par contre vous pouvez en trouver un vrai au ministère de l'intérieur ....
Un hors concours !


Bisous


Mortimer

Présentation

  • : Le blog de Mortimer
  • : Chrétienne et catholique . La Banquise est une force de prières .
  • Contact

Visites depuis le 14/01/2009

 

religion et spiritualite

Pingouin de la Banquise

 

A copier-coller pour les PPP !