Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 mai 2019 3 22 /05 /mai /2019 10:25
La page blanche du mercredi !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bien à vous tous .

 

 

Mortimer 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Sic transit 22/05/2019 19:48

Pierre, je viens participer !

J'étais hier soir dans le grand amphi de la Sorbonne ! L'article ne dit pas que plusieurs rangées avaient été réservées pour des élèves de lycée, mais, si toutes les places étaient prises, celle de l'étage n'avaient pas été ouvertes, dommage.
Le contrôle à l'entrée a duré plus de trois quarts d'heure, avec une file d'attente qui s'étirait autour du bâtiment.

J'avais, dans les années 90, emmené des collégiens hellénistes au même endroit, pour la représentation du retour d'Ulysse par cette compagnie Démodocos, (et j'avais fait un stage de grec avec Philippe Brunet à la même époque : Dame LR, c'était passionnant et a changé ma façon de prononcer les aspirées).

Brunet

Sic transit 22/05/2019 19:49

Je me suis mal relue, désolée.

Ewondo 22/05/2019 18:44

Encore les sonars (sans "ç") des vegans et autres anti spécistes :

Douze militants défenseurs de la cause animale, liés à l'association Boucherie Abolition, ont été placés en garde à vue, mardi 21 mai 2019, après des vols et des dégradations commis ces derniers mois dans des élevages de l'Eure, de Goussainville en Eure-et-Loir et l'Orne.
Cinq femmes et sept hommes, âgées de 19 à 50 ans "et liées à l'association animaliste Boucherie Abolition, ont été placées en garde à vue ce matin dans le cadre d'une enquête préliminaire ouverte pour vol, dégradation en réunion, entrave à la liberté du travail et violation de domicile", a indiqué à l'AFP Dominique Puechmaille, procureure de la République d'Evreux, mardi 21 mai.

"On leur reproche de s'être rendus dans des élevages d'animaux, d'avoir volé deux animaux, ou encore d'être entrés dans des exploitations pour ouvrir les portes et libérer des animaux", a détaillé Mme Puechmaille, chargée de cette enquête après plusieurs faits commis dans l'Eure, en Eure-et-Loire et dans l'Orne.

"Il y a eu un premier fait de commis en décembre dans l'Eure, puis trois autres faits le 14 avril dernier", a précisé la magistrate. Selon les enquêteurs d’Evreux, les agissements des activistes auraient provoqué la mort de 1.432 dindes, en décembre 2018.

Un élevage de Goussainville ciblé
Les suspects seraient notamment entrés dans un élevage à Goussainville, où ils auraient libéré un millier de poules, le dimanche 14 avril 2019.

Ils se seraient rendu, le même jour, dans deux élevages de volailles de l’Eure pour filmer les conditions de vie des animaux pour les diffuser sur des réseaux sociaux, dégrader les lieux, libérer ou voler des animaux.


Enfin, toujours le 14 avril, quatre des activistes se seraient introduits dans un bâtiment d'engraissement du GAEC du Marchis, dans l'Orne. "Les exploitants agricoles touchés ont déposé plainte", a ajouté Mme Puechmaille.

La brigade de recherches de gendarmerie d'Evreux a été chargée des investigations. Les suspects ont été interpellés dans les Alpes-Maritimes, la Haute-Garonne, le Finistère, les Yvelines, le Val-de-Marne et l’Indre-et-Loire, d'après la procureure de la République.

Ils ont été remis en liberté munit d’une convocation devant la justice le 20 septembre, à Evreux. Ils risquent jusqu’à 75.000€ d’amende et cinq ans de prison.

Ceci étant je suis révolté par l'élevage en batterie mais n'irais rien sacager ... jusre ouvrir discrètement les portes. Les poules s'étaient enfuies, des cons (au lieu de "dès qu'on" leur avait ouvert la porte ;-)

Pierre.

Mortimer 22/05/2019 17:10

Cher Pierre, profitez !!

Si personne n'a rien à dire, c'est toujours intéressant de vous lire .

Mortimer

Ewondo 22/05/2019 17:20

Mzis tout le monde a quelque chose à dire ... et avant que les les pies aient des dents ... ce sera bientôt mon cas ...

Pierre.

Ewondo 22/05/2019 16:38

Je ne voudrais tout de même pas monopoliser toute la page blanche ... tout le monde est en vacances sur la plage ou à la montagne ?

Pierre (la pie du blog ... on m"a coupé la langue, mais pas les doigts ;-)

Ewondo 22/05/2019 16:19

Personnellement je me méfie beaucoup maintenant et vérifie tout soigneusement, même sur le bio :

http://www.lefigaro.fr/conso/etiquettes-alimentaires-pourquoi-les-francais-ont-raison-de-se-mefier-20190522?utm_source=app&utm_medium=sms&utm_campaign=fr.playsoft.lefigarov3

Pierre.

Ewondo 22/05/2019 16:13

Article interessant article du Figzro :

http://madame.lefigaro.fr/bien-etre/stress-examens-ce-quil-faut-a-tout-prix-manger-pour-le-diminuer-210519-165223?utm_source=app&utm_medium=sms&utm_campaign=fr.playsoft.lefigarov3

Ma mère me racontait qu'en periode d'examens elle dévorait une plaque entière de chocolat noir par jour.

Pas étonnant car j'en faisais autant avant mes opérations et ce, instinctivement.

Pierre.

Ewondo 22/05/2019 16:02

Dans le preceden fil sur M. l'abbé de Tznoüarn manquait le lien :

https://youtu.be/B4uEUBsZAdA

Quelle mauvaise foi du présentateur de la chaîne et notamment au sujet de Radio Courtoisie. Alors, pour le reste !

Pierre.

P.S. : comment peut-on joindre notre Aumônier pour des questions personnelles ?

Mortimer 22/05/2019 16:35

Je vous envoie les coordonnées de l'abbé .

Bien à vous .

Mortimer

Ewondo 22/05/2019 16:03

Pardon pour les fautes de frappe ...

Ewondo 22/05/2019 15:31

Intéressant article du Point :


Après la polémique, la revanche d'Eschyle à la Sorbonne

« Les Suppliantes » d'Eschyle n'avaient pu être jouées à l'université parisienne le 25 mars. Ce spectacle a été reprogrammé mardi soir. « Le Point » y était. 

PAR BAUDOUIN ESCHAPASSE

Le grand amphithéâtre de la Sorbonne était plein comme un œuf, mardi 21 mai au soir, pour la représentation des Suppliantes d'Eschyle. Deux ministres (de la Culture et de l'Enseignement supérieur), des délégations de diplomates européens et africains (parmi lesquelles l'ambassadrice de Grèce en France), des députés (Laurence Vichnievsky, Laetitia Avia, entre autres) et un impressionnant aréopage de professeurs de la Sorbonne mais aussi d'autres universités franciliennes...

La représentation de cette pièce, écrite il y a près de 2 500 ans, et mise en scène par Philippe Brunet, rivalisait presque (côté "people") avec la projection du dernier film de Quentin Tarantino, au Festival de Cannes, à la même heure  ! Dès 18 h 30, plus de 800 personnes se pressaient, devant l'entrée de la Sorbonne, sécurisée pour l'occasion par un discret mais omniprésent dispositif policier.

Le spectacle n'avait pu se jouer, le 25 mars dernier. Trois groupuscules antiracistes en avaient bloqué la représentation. Cela avait provoqué un flot de protestations et de réactions unanimes. La préfecture de police de Paris n'entendait pas voir cette deuxième représentation empêchée au motif que certains membres de la Ligue de défense noire africaine (LDNA), de la Brigade anti-négrophobie mais aussi du Conseil représentatif des associations noires de France (Cran) bientôt rejoints par une fraction de l'Union nationale des étudiants de France y voient des blackfaces racistes. Le Point a assisté à cette mise en scène et l'auteur de ces lignes peut attester qu'aucun personnage n'était représenté de manière offensante. Pour respecter l'esprit d'Eschyle qui souligne à plusieurs reprises, dans son texte, la peau noire des Danaïdes, seuls les pieds et les chevilles des acteurs étaient maquillés (y aura-t-il un scandale blackfeet après celui des blackfaces ?). Le porte-parole de la LDNA n'en a pas moins vilipendé l'événement d'un tweet rageur.



Mise au point

La représentation a été précédée par une mise au point de Yann Migoubert, responsable du service culturel de la faculté des lettres de Sorbonne qui a tenu à réaffirmer que les auteurs de la polémique n'avaient pas compris le message de la pièce. Comme l'explique Philippe Brunet, dans le programme, tout l'enjeu du spectacle est précisément de questionner les identités. « Les filles de Danaos, venues d'Égypte (et à qui le metteur en scène fait porter des masques cuivrés), revendiquent les mêmes origines divines que les Argiens, c'est-à-dire les Grecs », a-t-il souligné à l'issue de la représentation.

Le choeur arborait hier un maquillage blanc lunaire, là encore emprunté aux standards antiques. « L'opposition habituelle dans l'iconographie grecque entre le teint pâle des femmes et le teint sombre des hommes (...) cède le pas ici à un brouillage qui fait de ces jeunes filles... des hommes, ou à défaut, des garçons: s'agit-il des éphèbes aux marges de la cité au moment de l'initiation (Jean-Pierre Vernant, Le Chasseur Noir) ? », émet Anne-Iris Muñoz dans un commentaire, un brin cérébral, de la mise en scène.

Jeux de miroir

Dans un prologue où il donnait la réplique à la comédienne gréco-éthiopienne, Dido Lykoudis, le metteur en scène, par ailleurs helléniste, a insisté sur cette question de la représentation de l'altérité en récitant le texte de la comédienne pendant qu'elle disait le sien. « Le théâtre est fondé sur ce jeu de miroir où l'on prend parfois la figure de l'autre pour tenter de mieux le comprendre », a-t-il martelé, allant même jusqu'à affirmer que « le Noir est représentable à l'aide de tous les artifices de l'art théâtral. De la même manière que le Blanc est représenté dans le théâtre contemporain africain par des comédiens noirs qui se maquillent en blanc ».

Déclamé, pour partie en grec ancien, sur une musique de François Cam et restituant mélodies antiques (à base de tambourins et de lyres octocordes) et chorégraphies, signées Fantine Cavé-Radet, inspirées de la statuaire classique, le spectacle d'un peu moins de deux heures aura pu dérouter certains par sa forme savante. La mise en scène d'Ivo van Ove à la Comédie-Française d'Électre/ Oreste d'Euripide est, de ce point de vue, plus accessible. Mais la manière dont le texte d'Eschyle résonne avec l'actualité la plus récente n'en demeure pas moins saisissante.

Cette pièce parle aussi de femmes qui ne veulent pas se faire dicter leurs comportements par des hommes 

« Il y est question d'immigrés d'abord mal accueillis dans le pays où ils cherchent refuge. Puis qui tentent d'imposer leurs lois à leur terre d'accueil. Cette pièce parle aussi de femmes qui ne veulent pas se faire dicter leurs comportements par des hommes et qui sont d'ailleurs prêtes à recourir à la violence pour s'en affranchir. Ces thèmes mériteraient de nourrir le débat. Nous devons nous emparer de ces sujets si nous ne voulons pas que la société se défasse », argue Philippe Brunet.

« Je vois partout des problèmes désarmants ; tel un fleuve, une masse de malheurs s'abat sur moi ; je suis embarqué sur des abysses d'égarements, sur d'infranchissables flots sans havre pour les malheurs », a écrit Eschyle. « Prudence : l'aplomb peut engendrer la peur ; pour avoir mal vu, chez quelqu'un l'ami, certains l'ont tué », a-t-il ajouté, un peu plus loin, précisant que « c'est au peuple de trouver un remède à l'unisson ». Il est vrai que le dramaturge grec a aussi composé ce vers : « notre cité n'apprécie pas les longs discours ». 

Longtemps abonné aux spectacles du Grand Amphithéâtre de la sorbone, je pense que devait être somptueux comme l'est la Comédie Française sur l'autre rive ! Et puis ces céhoennes de pseudo antiracistes ... quelle plaie ;-);'-);-)

Pierre.

Ewondo 22/05/2019 14:50

Retour de Rouen après une séance d'acpuncture traditionnelle de deux heures. Et ce n'est pas du tout venant d'une acupuncture qui pratique des recettes toutes faites ... sans doute le meilleur praticien que je connaisse depuis mon amie allemande terroriste de la Rote Armee Fraktion (bande à Baader-Meinhof) !

Il sait prendre les douze pouls radiaux, les reprend plusieurs fois pendant la séance pour contrôler l'efficacité des aiguilles, les tourne avec une précision d'horloger qui règle une montre suisse ...

Et qui plus est on ne sent pas quand il vous pique avec dextérité : pas besoin d'expirer très fort et offrir à Notre Seigneur cette souffrance ;-)

De la même école que lui, formé à Shanghai, j'ai deux adresses à Lyon pour Sébastien et je leur envoie par texto tout à l'heure. Si d'autres ici sont intéressés je peux lui demander pour d'autres villes de résidence.

En revanche il a du piquer aujourd'hui deux points d'urgence. J'aime bien ces explications traditionnelles chinoises, que ce soit en philosophie ou médecine, toujours très imagées :

MC6 Nei Guan / Nèi Guān内关 Barrière Interne

: -     內, Nèi: intérieur, interne; intime, à l’intérieur de, dans, le dedans, au sein de; les appartements privés (d'un souverain ou d'un chef de famille). Ce qui appartient à la tradition d'une École (et non aux collatéraux). Membres de la famille de l'épouse. Entrer, introduire.

: -        關, Guān : Épar. Fermer, clore; barrière; passe , défilé , passage , col ; difficulté , poste-frontière, douane , fermer , clore , être fermé , éteindre , emprisonner , mettre en prison ; Clé, pièce essentielle d'un mécanisme; concerner , intéresser, mettre en rapport, s'entremettre. avoir rapport à , faire faillite.

Le caractère Guan défilé 關 indique une position clé pour les communications, un lieu dont la garde doit être assurée pour laisser passer ce qu'il faut, quand il faut. Nei Guan est donc la régulation (interne) des passages ouverts par les brèches et ouvertures; il y a des barrières aux passes pour surveiller les marchandises, mais aussi pour encourager le commerce.

Mais Guan 關, autant qu'une fermeture ou une barrière, est une possibilité de maintenir le contact, de mettre en relation. Les octrois ne sont pas faits, normalement, pour empêcher les communications; mais pour surveiller ce qui nourrit l'intérieur de la cité, ou le territoire à l'intérieur des passes.

Situé sur la face antérieure de l'avant bras, quelques centimètres du poignet, sur le très important méridien du Coeur Maître, c'est peut être le point le plus douloureux à la poncture. En effet on ressent toujours une grosse décharge électrique dans les mains et il convient de se mordre les lèvres pour ne pas crier !

Sur le chemin du retour, j'ai dormi tout le temps de Rouen à Chartres dans la voiture dandis que le pauvre Jean-François qui avait eu également une séance, a du conduire. La prochaine fois on prendra une heure de sieste avant de reprendre la route ...

Pierre.

Présentation

  • : Le blog de Mortimer
  • : Chrétienne et catholique . La Banquise est une force de prières .
  • Contact

Visites depuis le 14/01/2009

 

religion et spiritualite

Pingouin de la Banquise

 

A copier-coller pour les PPP !