Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 juillet 2019 4 04 /07 /juillet /2019 05:46
Bonjour à tous !

Bonne fête de l'Independence Day

 

à Augustin, à ma famille américaine

 

ainsi qu'à tous les américains .

 

 

 

Bonjour à tous !

Nous fêtons sainte Elisabeth du 

 

Portugal . Merci à Adeodat pour

 

cette belle photo .

 

Je lui laisse le soin , si, il le veut bien 

 

de vous raconter le miracle des roses .

 

 

 

Prenez soin de vous et des vôtres !

 

 

 

Mirabelle

Bonjour à tous !
Partager cet article
Repost0

commentaires

A
Citation à méditer<br /> <br /> "Nous commençons à nous étonner qu'un père exerce le droit que la loi lui donne, de venger son honneur trahi, son autorité méprisée. Nous finirons par lui retirer ce droit. De l'impossibilité de punir les enfants naîtra le mépris du père, l'insubordination, la révolte et l'universelle anarchie…"<br /> <br /> Extrait de " L'Emigré" de Paul Bourget, 1906, mai 1907.<br /> <br /> Nous y sommes presque !<br /> <br /> Adeodat
Répondre
M
C'est vrai !<br /> <br /> On a tous pris des fessées méritées pour la plupart d'ailleurs, et on est encore là !<br /> <br /> Ce pays part en c...... à la vitesse grand V !<br /> <br /> Mortimer
A
Bonjour la Banquise, et merci Dame Mirabelle pour le souhait de bonne fête de l'Independence Day. ( Je souhaite la même chose à votre cousine américaine et à sa famille. )<br /> <br /> Augustin
Répondre
E
Article du Point :<br /> <br /> <br /> <br /> À qui la faute ? #15 - Les pluriels douteux<br /> <br /> Certains accords au pluriel défient la logique et peuvent poser problème. Mais tout est souvent question de sens... et de connaissance des règles ! <br /> <br /> PAR LOUISE CUNEO ET EMMANUEL DURGET<br /> <br /> Nous n'engagerons aucunes représailles si vous commettez des fautes à ces pluriels. « Aucunes » avec un « s ». Alors même que, s'il n'y en a aucune, c'est qu'il n'y en a pas ? L'adjectif indéfini « aucun » peut en effet s'accorder en genre (« je n'ai aucune raison de revenir sur ce que j'ai dit »), et même occasionnellement en nombre.<br /> <br /> « Aucun » s'écrit au pluriel lorsqu'il est employé avec un nom qui n'a pas de singulier (« je n'ai aucuns frais ce mois-ci », avec un « s » donc, car « frais » ne s'emploie jamais au singulier, tout comme les « représailles » dont nous parlions il y a peu). « Aucuns » prendra aussi un « s » lorsque le sens du nom qui lui est rattaché n'est pas le même au singulier qu'au pluriel, comme c'est le cas du mot « travaux » puisque « travail » n'a pas la même signification : « Aucuns travaux ne seront terminés à Paris avant la fin de l'année » (simple phrase d'exemple ici, libre à chacun de penser – ou d'espérer – que les travaux seront bientôt finis).<br /> <br /> Soyons honnêtes : il n'y a pas que ce pluriel tordu qui pose question lorsque nous rédigeons un écrit. Il y a, par exemple, ces nombres décimaux qui sèment le doute : comment accorder « centimètres » dans la phrase « Émile a grandi de 1,5 centimètre » ? Eh bien, au singulier ! Car, en français, le pluriel commence à 2. Tout ce qui est inférieur à 2, que ce soit 0,5 ou 1,99, reste au singulier, et ce, même s'il y en a plus d'un. Quant au classique « avoir l'air », tout dépend de ce à quoi il renvoie : si « avoir l'air » signifie « sembler », « paraître », l'adjectif devient attribut et on l'accorde avec le sujet : « ces vêtements ont l'air adaptés », « ils ont l'air grands ». À moins que l'on ne considère que l'adjectif « grand » est épithète, et l'accord se fait alors avec « air ».<br /> <br /> Le « on » vaut-il un « nous » ?<br /> <br /> Et que dire du fameux « on » ? Lorsqu'il s'agit du pronom indéfini, définissant à la fois tout le monde et n'importe qui, l'accord se fait au masculin singulier. Mais, lorsque le « on » désigne une personne ou un groupe de personnes déterminé, qui peut être remplacé par « nous », alors, il faut l'accorder : « Madeleine et moi, on est allées au cinéma ». Ici, ce qui prime, c'est le sens, comme l'assure le site Dire ; ne pas dire de l'Académie française : il s'agit là d'une « syllepse », c'est-à-dire que l'accord se fait en fonction du sens de la phrase, et non selon la règle grammaticale. Pour vous sortir de tout embarras, je ne peux que vous conseiller de remplacer alors « on » par « nous », c'est plus sûr… et plus joli.<br /> <br /> Autre cas qui dépendra de votre appréciation : « vive ». Vous pouvez en effet choisir d'écrire « Vive les tartes aux myrtilles ! » au singulier si vous considérez que « vive » est une interjection invariable (ce qui est le cas le plus fréquent), ou « Vivent les tartes aux myrtilles ! » au pluriel si, pour vous, il s'agit ici de la forme conjuguée du verbe.
Répondre
E
Excellente journée à toute la Banquise et bonne fête à tous nos amis des États-Unis pour l'Independence Day, tout particulièrement Dame Kathleen et Augustin.<br /> <br /> Pierre
Répondre
A
Merci beaucoup, Pierre, pour votre souhait de bon Independence Day.<br /> <br /> Augustin
S
Bonne journée à toute la Banquise et bonne fête à Augustin, Kathleen et tous les américains.<br /> <br /> Caro.
Répondre
A
Merci, Caro, pour votre aimable souhait de bonne fête de l'Independence Day. S'il vous plaît donner mes salutations à Seb.<br /> <br /> Augustin
A
SANCTORAL<br /> <br /> SAINTE ELISABETH ou ISABELLE, reine du Portugal, an 1336<br /> Benoît XII pape, Louis empereur, Philippe de Valois roi.<br /> Elle fut le modèle des princesses mariées. Elle était fille du roi Pierre III, roi d'Aragon et de la reine Constance fille de Mainfroi roi de Sicile. Elle naquit en 1271. De son union avec Denis roi du Portugal naquirent Alphonse qui succéda à son père et l'infante Constance qui fut reine de Castille.<br /> D'une grande piété elle récitait quotidiennement les heures canoniales et faisait la charité aux pauvres et aux personnes de qualité tombées dans la gène, visitait les hôpitaux et les couvents. Elle fit bâtir à Coïmbre, près du palais royal un hôpital où elle nourrissait quinze hommes et quinze femmes. Elle avait cependant un mari volage et priait sans cesse pour lui, allant jusqu'à recueillir ses batards et les faire entretenir par des nourrices. Ses prières furent exaucées et son mari, reconnaissant sa bonté quitta cet abîme de luxure peu de temps avant sa mort. Alors la reine se coupa les cheveux et prit alors l'habit de Saint Claire. Elle alla à pied en pèlerinage à Saint jacques de Compostelle. Elle revint à Coïmbre où elle fit achever le monastère de Saint Claire et se fit construire une cellule à côté du monastère tout en revêtant l'habit du Tiers-Ordre. Pour apaiser les querelles entre le roi de Castille et son fils elle alla à Estremoz où elle tomba malade. Elle rendit l'âme le 4 juillet 1336 âgée de 65 ans.<br /> Le miracle des roses<br /> Une fois qu'elle portait une somme d'argent enveloppée dans un coin de sa robe pour donner aux pauvres, le roi son mari, la rencontrant, lui demanda: Que portez-vous là ? et elle dit: Ce sont des roses. Le roi, les ayant voulu voir, trouva qu'elle disait vrai, encore que le temps des roses fut passé. Voilà pourquoi en quelques lieux on peint cette sainte reine avec ce miracle.<br /> Après son décès son corps fut porté depuis Estremoz jusqu'à Sainte Claire à Coïmbre, aux plus fortes chaleurs du mois de juillet, sans qu'il rendit aucune mauvaise odeur par les chemins, mais une odeur agréable; ce qui fut estimé un miracle, parce qu'il y a sept jours de l'un à l'autre, et ce parfum dura jusqu'à ce qu'elle fût enterrée en son monastère.<br /> Le même jour qu'elle fut inhumée, une religieuse de ce monastère, en touchant son cercueil, se trouva guérie d'un mal qui lui mangeait toutes les lèvres, comme un cancer.<br /> Plusieurs malades se mettent de l'huile de la lampe qui est allumée sur son tombeau et reçoivent une guérison. Elle a été canonisée par Urbain VIII et fixa sa fête au 8 juillet.<br /> <br /> SAINT LAURIEN, archevêque de Séville an 562<br /> <br /> SAINT ULRIC ou UDALRIC, évêque d'Augsbourg, confesseur l'an 973<br /> <br /> SAINT BERTHE, fondatrice du monastère de Blangy, fin VIIè siècle
Répondre
S
Le même miracle est attribué à Elisabeth de Hongrie.
A
Bonne fête à tous les habitants du pays des cowboys !<br /> <br /> Adeodat
Répondre
A
Au nom de nous tous au pays des cow-boys, je vous remercie, Adeodat.<br /> <br /> Augustin
M
J'ai vu un reportage il y a quelques jours qui disait que maintenant il y a beaucoup de cowgirls . Et elles travaillaient bien .<br /> <br /> <br /> Mimi
P
Belle fête de indépendance Day, cher Augustin !<br /> ... les températures ont - un peu - baissées à Nice, vivement quelques gouttes de pluie !<br /> messe tout à l'heure chez les Dominicains -<br /> Belle journée à toute la Banquise !<br /> <br /> Philomène
Répondre
A
Merci beaucoup, Dame Philomène, pour votre souhait de belle fête de l'Independence Day ( que je transmettrai à Dame Kathleen dès son réveil ).<br /> <br /> Augustin
L
Hello Augustin ! Have a nice day !<br /> Il fait bien plus frais ce matin après l'orage d'hier qui nous a rempli les cuves, sans grêle, merci Jésus !<br /> LR
Répondre
A
Thank you very much, Dame LR, for your kind wish.<br /> <br /> Augustin

Présentation

  • : Le blog de Mortimer
  • : Chrétienne et catholique . La Banquise est une force de prières .
  • Contact

Visites depuis le 14/01/2009

 

religion et spiritualite

Pingouin de la Banquise

 

A copier-coller pour les PPP !