Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 août 2019 5 23 /08 /août /2019 09:09
Saint Philippe Beniti

Saint Philippe Beniti

SAINT PHILIPPE BENITI ou BENZINI

 

Originaire de Florence, il vint à Paris pour faire ses études de médecine.

A cette époque seuls les religieux pratiquaient la médecine.

Le concile tenu à Reims en 1131, sous Innocent II, défendit aux moines de fréquenter les écoles de médecine, ou de pratiquer cet art hors de l'enceinte de leur monastère, à cause de la loi qui leur ordonnait la clôture. Il y eut toujours quelques moines qui exercèrent la médecine chez eux. Les clercs continuèrent de l'enseigner et de la pratiquer comme auparavant. Pierre Lombard, chanoine de Chartres, qu'il ne faut pas confondre avec l'évêque de Paris du même nom, était premier médecin du roi Louis le Jeune. Mauger, archidiacre d'Evreux, qui devint évêque de Winchester en 1199, exerçait le même emploi auprès de Richard I, roi d'Angleterre. Le concile de Latran, tenu en 1215, défendit aux clercs qui exerçaient la médecine de faire aucune opération où il fallait employer des instruments d'acier ou appliquer le feu. Ce fut au XIIIè siècle que la chirurgie devint une profession distincte de celle de médecin. Jusque là, la médecine avait été regardée comme une partie de la physique ou de la philosophie naturelle. Elle n'a pas fait de faculté à part avant 1472.

Notre saint revenu à Florence obtint le titre de docteur.

Il y avait quinze ans que des serviteurs de la Vierge Marie, appelés Servites avaient été institués. Ils s'étaient retirés dans de petites cellules à six milles de la ville de Florence sur le Monte-Senario. Ils obéissaient à Bonfilio Monaldi. Ce dernier fonda par la suite un petit couvent aux portes de Florence dédié à l'Annonciation de la Sainte Vierge. 

Comme il  entrait pour assister à la messe, Philippe fut frappé par les paroles adressées au diacre Philippe par l'Esprit-Saint: Avancez, et approchez-vous de ce chariot. Portant le même nom que le diacre, il prit cette parole de l'Ecriture pour une invitation. La nuit,   la Sainte Vierge, au cours d'une vision,  lui demanda d'enter dans ce nouvel Ordre. Il prit l'habit et fit sa profession en 1233, le 8 septembre. Il fut envoyé à Monte-Senario où il s'occupait des travaux de la campagne. Par la suite, il fut ordonné prêtre et devint général de l'Ordre en 1267. A la mort de Clément IV, les cardinaux voulurent l'élire pape mais il se cacha dans la montagne jusqu'à l'élection de Grégoire X. Pour s'abreuver, il buvait l'eau d'une source connue aujourd'hui sous le nom de bain de Saint Philippe,  située sur la montagne de Montagnate. Il nomma un vicaire pour le remplacer et  partit prêcher à Avignon, Toulouse, Paris et dans d'autres grandes villes de France, ainsi qu'en Flandre, en Frise, dans la Saxe et la Haute-Allemagne. En 1274, il assista au second concile général de Lyon présidé par le pape Grégoire X. Il obtint la confirmation de son Ordre. Rentré en Italie, il pacifia les Guelfes et les Gibelins (les uns partisans du pape et les deuxième partisans de l'empereur dans l'affaire de investitures).

Sentant la mort approcher, il entreprit la visite des couvents de son Ordre. Arrivé à Todi, il alla se prosterner devant l'autel de la Vierge  et idit: C'est là le lieu de mon repos pour toujours. La fièvre le prit le jour de l'Assomption de la Sainte Vierge. Il mourut le jour de l'octave en demandant son livre qui n'était autre que son crucifix. Clément X le canonisa en 1671. Sa fête est le 23 car le 22 est occupé par l'octave de l'Assomption.

 

SAINT CLAUDE, SAINT ASTERE, SAINT NEON, SAINTE DOMNINE, et SAINTE THEONILLE

Martyrs en Cilicie l'an 285

 

SAINT SIDOINE APOLLINAIRE, évêque de Clermont en Auvergne, l'an 482

 

SAINT THEONAS,

Archevêque d'Alexandrie en 282

 

SAINT TIMOTHEE et SAINT APOLLINAIRE

Martyrs à Reims

Partager cet article
Repost0

commentaires

Ewondo 23/08/2019 12:41

J'ai toujours pensé que la médecine était liée aux religieux depuis les bonnes soeurs infirmières jusqu'aux prêtres médecins (qui ne peuvent exercer que s'ils ne sont pas rémunérés).

Pierre.

Ewondo 23/08/2019 12:59

En reevanche, les scalpels en acier et les cautérisations par le feu, c'est l'apparence de soigner le mal par le mal, longtemps grande problématique de l'Église.

J'ai connu au Cameroun une religieuse chirurgien très prisée et qui pratiquait souvent des opérations lourdes.

Pierre.

P.S. : Pour Mirabelle, nos religieuses étaient Alsaciennes de Niederbronn.

Présentation

  • : Le blog de Mortimer
  • : Chrétienne et catholique . La Banquise est une force de prières .
  • Contact

Visites depuis le 14/01/2009

 

religion et spiritualite

Pingouin de la Banquise

 

A copier-coller pour les PPP !