Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 septembre 2019 4 19 /09 /septembre /2019 09:10
La tête de Saint Janvier

La tête de Saint Janvier

Le sang de Saint Janvier

Le sang de Saint Janvier

SAINT JANVIER

 

Saint Janvier, né à Naples, était évêque de Bénévent lorsque survint la persécution de Dioclétien.

Draconce, gouverneur de Campanie, avait fait prisonnier deux diacres à Pouzzoles (Pouzzuoli, près de Naples): Sosie et Proculus ainsi que deux laïcs: Eutychès et Acure.

Janvier était très lié avec le diacre Sosie. Ayant appris que ce dernier avait été arrêté, il lui rendit visite pour lui apporter tout son réconfort et les secours spirituels dont Sosie avait besoin; mais Timothée successeur de Draconce comme gouverneur de la Campanie, fut informé qu'un personnage distingué avait rendu visite à Sosie juste avant son exécution. Il fit arrêter Janvier et le fit comparaître à Nole, lieu de la résidence ordinaire du gouverneur. Entretemps, le diacre Festus et  le lecteur Didier, tous deux au service de l'évêque Janvier,lui rendirent visite. Ils furent  arrêtés. Timothée se rendit à Pouzzoles et pour son triomphe, on fit marcher l'évêque Janvier, le diacre Festus et le lecteur Didier enchaînés, devant son char.

Le lendemain, on réunit tous les prisonniers chrétiens pour qu'ils soient dévorés par les bêtes dans l'amphithéâtre de Pouzzoles (les ruines existent toujours); mais les bêtes les épargnèrent.

Le peuple y voyant de la magie, on les condamna à être décapités sur le Forum Vulcani appelé aujourd'hui Sulphutaria et en italien Solphataia (vallée où gisaient des mines de soufre). Sur une montagne voisine, on fit construire une église sous l'invocation de Saint Janvier, où furent gardé les corps des martyrs.

En 400, les corps des Saints Procule, Eutychès et Acure furent portés à Pouzzoles; alors que ceux des Saints Festus et Didier à Bénévent. Quant à Saint Sosie, il fut déposé à Misène dans une magnifique église. La ville de Naples reçut les reliques de Saint Janvier qui protégèrent la ville du Vésuve et de ses ennemis à différentes occasions.

Les reliques de saint Janvier après avoir changé plusieurs fois de mains, ou pour mieux dire de lieux, furent cachées à l'abbaye de Montevergine, sous le grand autel. Lors de son embellissement en 1480, on découvrit les reliques du Saint. Ferdinand, roi de Naples, désirant ce précieux trésor, obtint du pape Alexandre VI qu'on les rendît à la ville de naissance du Saint. Les reliques furent déposées avec beaucoup de solennité dans la cathédrale de Naples le 13 janvier 1497. Le jour même, la peste qui sévissait dans la ville cessa brusquement.

Les ossements de Saint Janvier sont dans une magnifique chapelle située sous le maître-autel. Dans une autre chapelle, celle dite "le Trésor" se garde le chef et le sang du martyr.

La ville de Naples fut plusieurs fois sauvée des éruptions du Vésuve grâce aux prières adressées à Saint Janvier: en 685, 1631 et 1698. En 1707, on porta processionnellement la châsse de Saint Janvier jusqu'à une chapelle au pied du Vésuve et aussitôt l'éruption cessa.

On connaît aussi le célèbre miracle de l'ébullition du sang de Saint Janvier.

Son sang est conservé dans la chapelle le Trésor dans deux fioles en verre, très anciennes. En  temps normal, le sang est noirâtre et solide. Lorsqu'on présente le sang et le crâne à la vénération des fidèles, la tête est posée côté évangile et le sang côté épître. Les fioles étant vis à vis de la tête, le sang se liquéfie pendant quelques minutes et s'ensuit une ébullition. Bien qu'il y ait plusieurs cierges sur l'autel, les fioles restent entièrement froides.

On fait parfois baiser les fioles par les fidèles. Dans les mains de certains le sang se liquéfie, dans d'autres le sang  encore liquide se solidifie.

La liquéfaction se produit également lorsque les fioles sont en présence d'un autre ossement de Saint Janvier.

Il arrive parfois que la liquéfaction n'ait pas lieu.

Les fioles ne sont pas de la même taille, et malgré cela, elles entrent en ébullition en même temps.

Ce miracle se produit en toutes saisons, mais le phénomène se produit en général le 19 septembre lors de la fête du saint et lors des translations entre Naples et Pouzzole, le premier dimanche de mai, ainsi que le 16 décembre, date anniversaire d'une délivrance d'une éruption du Vésuve en 1631.

Ce miracle de la liquéfaction est attesté dès 400 et il en est reparlé en 1140, 1450 et 1474, etc.

Il paraît que, lorsque le sang reste solide, c'est signe de malheur.

 

SAINT PELEE et SAINT PA-TERMUTHE

et leurs compagnons martyrs sous l'empereur Galère lors de la dernière persécution.

 

SAINT EUSTOCHE

Evêque de Tours. + 461

 

SAINT SEINE (en latin: Sequanus)

(Voir le monastère de la commune de Saint-Seine-l'Abbaye en Côte-d'Or)

Abbé en Bourgogne. + vers 580

 

SAINT THEODORE

Archevêque de Cantorbéry. + 690

 

SAINTE LUCIE d'ECOSSE

Vierge en France. Au XIXè siècle ses reliques étaient gardées dans l'église du Mont-Sainte-Lucie en été, et dans l'église paroissiale de Sampigny (Meuse) en hiver. Sa châsse est visitée par de nombreux pèlerins. 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Mortimer
  • : Chrétienne et catholique . La Banquise est une force de prières .
  • Contact

Visites depuis le 14/01/2009

 

religion et spiritualite

Pingouin de la Banquise

 

A copier-coller pour les PPP !