Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 octobre 2019 4 17 /10 /octobre /2019 09:11
Hedwige, son mari et ses enfants

Hedwige, son mari et ses enfants

SAINTE HEDWIGE

 

Duchesse de Pologne, veuve.

(En Polonais: Jadwiga Slacka)

 

(pour les noms cités dans cet article il existe plusieurs orthographes mais  il est gardé celui des sources)

 

Edwige avait pour père Bertold d'Andech, marquis de Méran, comte de Tirol, duc de Carinthie et d'Istrie et pour mère, Agnès fille du comte de Rotlech.

 

Agnès, l'aînée des soeurs d'Hedwige fut mariée à Philippe-Auguste roi de France.

 

Le château d'Andech, appelé aujourd'hui Montagne Sainte parce qu'on y a enterré un grand nombre de saints, est situé vis à vis de Diessen en Bavière.

 

La famille d'Andech compte un grand nombre de saints: Le prêtre Ratard, qui fit bâtir l'église Saint Georges à Diessen en 850. Le comte Bathon gouverneur de la Bavière Orientale, connut pour sa piété et ses victoires contre les Barbares infidèles, + 954. Othon, évêque de Bamberg qui convertit la Poméranie, + 1189. Il avait pour soeur Sainte Mechtilde abbesse de Diessen. Sainte Elisabeth de Hongrie.

 

Hedwige fut placée de bonne heure dans l'école du monastère de Lutzingen en Franconie jusqu'à l'âge de 12 ans. On la maria ensuite au duc de Silésie, selon la volonté de ses parents.

 

Elle eut six enfants, puis avec le consentement de son mari elle s'engagea à garder la continence perpétuelle. Ils prononcèrent ce voeu en présence de l'évêque diocésain.

 

Le duc, son mari, refusa à partir de ce moment d'utiliser les objets en or en argent et les vêtements pourpres. Il laissa pousser sa barbe et fut surnommé Barbu. Il vécu ainsi pendant trente-trois ans. Le fils aîné d'Hedwige, Henri monta sur le trône de Pologne après le mort du duc Ladislas. Mais son deuxième fils, Conrad voulait aussi le trône. Les deux frères se firent une guerre ouverte que Conrad perdit en fin de compte.

 

Cette guerre affecta beaucoup leur père et Hedwige se retira complètement du monde pour se mettre au service de Dieu.

 

Hedwige fonda un monastère de religieuses à Trabnita (aujourd'hui Trzebnica) à côté de Breslaw en Silésie. Il était composé de cent religieuses qui s'occupaient de jeunes filles pauvres, pour  leur donner par la suite une situation dans le monde lorsqu'elles n'avaient pas la vocation.

 

Il fallut quinze ans pour bâtir le monastère et la dédicace de l'église n'eut lieu qu'en 1219. Son plus précieux trésor sera la châsse de Sainte Hedwige.

 

Pour construire les bâtiments, on employa les prisonniers de droit commun. La dureté de leurs tâches étaient proportionnée à la grandeur de leurs crimes.

 

Dans son château, Hedwige nourrissait en permanence aux moins treize pauvres en l'honneur de Jésus-Christ et des apôtres. Elle les servait à table, et soignait les ulcères des lépreux.

 

Un jour, quittant ses habits luxueux, elle se vêtit d'habits grossiers et avec le consentement de son mari, elle se retira à côté du monastère de Trebnitz pour vivre comme les religieuses. Sa nourriture était frugale et elle passa quarante ans sans manger de viande ni de poisson. Elle menait une vie très austère, jeûnant souvent et dormant à même le sol. Elle se déplaçait pieds nus et ne mettait ses chaussures qu'en de rares occasions.

 

Elle était pour tous, aussi bien à la cour du roi de Pologne que pour le reste du peuple, un exemple que beaucoup suivirent. Elle finit par prendre l'habit des religieuses sous la conduite de sa fille Gertrude, abbesse du monastère de Trebnitz.

 

Trois ans après la mort de son mari, elle perdit son fils Henri le Pieux duc de Pologne et de Silésie lors de la bataille décisive de Legnitz contre les Tartares. Les enfants d'Henri furent enfermés dans la citadelle de Legnitz mais en sortirent vivants peu après.

 

Devant tant de malheurs, au lieu de se révolter elle recommanda tous les siens à Dieu. Dieu, pour son humilité, la récompensa du don des miracles. Elle rendit la vue à une religieuse en faisant le signe de la croix; d'autres guérisons furent attestées. Elle voyait aussi dans l'avenir et prédit sa propre mort. Tombée malade, mais en apparence sans gravité, elle voulut recevoir l'extrême-onction. On la lui administra. Quelque temps après, elle mourut de cette maladie, le 15 octobre 1243. Elle fut canonisée par Clément IV en 1266. L'année suivante, on enferma ses reliques dans une châsse. Le pape Innocent XI a fixé sa fête au 17 octobre.

 

 

Il y a une autre sainte Hedwige, fille de Louis roi de Hongrie, qui fut aussi élu roi de Pologne. Cette princesse par élection est devenue reine de Pologne en 1384. Elle épousa Jagellon duc de Lithuanie en 1386 à la condition que ce prince fût baptisé et qu'il établît le christianisme en son pays, qui depuis est uni à la Pologne. Hedwige mourut à Cracovie en 1399.

 

Dlugloss lui attribue des miracles et Chromer, ainsi que d'autres historiens polonais, lui donnent le titre de sainte, mais elle n'est pas insérée dans les martyrologes. 

 

 

SAINTE ASTRUDE ou AUSTRU

Abbesse de Laon + 688

 

 

SAINT ANDRE de Crète.

Martyr en 761

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Mortimer
  • : Chrétienne et catholique . La Banquise est une force de prières .
  • Contact

Visites depuis le 14/01/2009

 

religion et spiritualite

Pingouin de la Banquise

 

A copier-coller pour les PPP !