Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 octobre 2019 3 30 /10 /octobre /2019 10:10
Saint Marcel le centurion

Saint Marcel le centurion

SAINT MARCEL LE CENTURION

 

En 298, on célébra la naissance de l'empereur Maximien-Hercule avec une pompe extraordinaire. Les sacrifices aux dieux de l'empire constituèrent une partie considérable de la fête.

 

Marcel, centurion de la Légion Trajane, alors campée en Espagne, avait horreur des ces superstitions impies;  pour ne pas y participer, il quitta le tête de sa compagnie, détacha son baudrier et déclara à haute voix qu'il était soldat de Jésus-Christ, le Roi éternel. Il laissa aussi ses armes et le bâton qui était la marque de son grade1.

 

On informa de cet incident Anastase Fortunat, préfet de la dite légion. Celui-ci ordonna que l'on mît Marcel aux arrêts.

 

Lorsque les célébrations furent terminées, Anastase Fortunat fit paraître Marcel devant lui pour lui demander l'explication de sa conduite. Marcel répondit: Lorsque vous avez célébré la fête de l'empereur, le douze avant les calendes d'août (c'était le jour où Maximien avait été déclaré César) , je déclarais que j'étais chrétien, et que je ne servirai jamais que Jésus-Christ, le fils de Dieu. Fortunat lui répondit qu'il ne pouvait taire une telle témérité et qu'il était obligé d'en informer l'empereur Maximien et le César Constance. L'Espagne était alors sous la soumission du César, qui était favorable aux chrétiens. On envoya cependant Marcel, sous bonne garde, à Aurélien Agricolaüs, vicaire du préfet du prétoire, lequel était alors à Tanger en Afrique.

 

Agricolaüs lui demanda si ce qu'il avait fait et si ce qui était écrit dans le message du juge était exact. Marcel répondit par l'affirmative et fut condamné à mort, coupable de désertion et d'impiété envers les dieux de l'empire. On le décapita le 30 octobre 298. Ses reliques furent transférées à Leon en Espagne. On les garde dans la principale église paroissiale de cette ville dont il est le patron titulaire.

 

 

Cassien, greffier de la cour, refusa d'écrire la sentence prononcée contre le martyr et jeta ses tablettes à terre. Agricolaüs se leva de son siège avec fureur et lui demanda pourquoi il agissait ainsi: C'est, répondit Cassien, que la sentence que vous avez dictée est injuste. On le mit en prison et, un mois après, il subit un nouvel interrogatoire. La fermeté renouvelée de ses propos lui valut le martyre. Il fut décapité le 3 décembre. Le martyrologe romain nomme Saint Marcel et Saint Cassien sous leurs jours respectifs.

 

 

1 Les centurions (correspond au grade actuel de capitaine) romains avaient comme bâton de commandement un morceau de cep de vigne, car la loi romaine disait qu'on ne pouvait frapper un citoyen romain qu'avec un cep de vigne.

 

 

SAINT LUCAIN

Martyr à Logny en Beauce (Loigny-La-Bataille), aux confins du pays Chartrain et de l'Orléanais. Début du Vè siècle. Ses reliques sont dans la cathédrale de Paris.

 

SAINT GERMAIN

Evêque de Capoue + vers 540

 

 

SAINT ASTERE

Métropolitain d'Amasée (Amasya en Turquie) dans le Pont-Euxin, docteur de l'Eglise. + vers 400

Partager cet article
Repost0

commentaires

Ewondo 30/10/2019 19:53

Sain Lucain, ce patronyme m'était familier ...

Bien sûr ce fuit la bataille de Loigny où tant de zouaves pontificaux perdirent la vie.

J'y suis allé une fois avec Madame Zouave, noblesse oblige ! Un froid limite insoutenable et des flaques de verglas partout.

La seule fois de ma vie où je me suis endormi à la messe ... Au fond de l'église je n'entendais rien et grelotais ! Alors j'ai fait l'hibernation dès le Credo jusqu'au Sanctus.

Pierre.

Présentation

  • : Le blog de Mortimer
  • : Chrétienne et catholique . La Banquise est une force de prières .
  • Contact

Visites depuis le 14/01/2009

 

religion et spiritualite

Pingouin de la Banquise

 

A copier-coller pour les PPP !