Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 novembre 2019 7 17 /11 /novembre /2019 10:37
Saint Grégoire arrête la crue avec son bâton

Saint Grégoire arrête la crue avec son bâton

SAINT GREGOIRE THAUMATURGE

 

Théodore, appelé depuis Grégoire, est surnommé le thaumaturge à cause de ses miracles.

Il est né à Néocésarée dans le royaume du Pont (le Pont-Euxin, aujourd'hui, la Mer Noire. Néocésarée, aujourd'hui Niksar en Turquie). Ses parents étaient païens. Dès la mort de son père il commença  à l'âge de quatorze ans, à découvrir des faiblesses dans l'idolâtrie, et au fur et à mesure de son instruction, il douta de plus en plus, et reconnaissait que le Dieu unique des chrétiens devait être la vérité.

Malgré tout, sa mère lui fit continuer le cursus que son père avait tracé, c'est à dire le barreau, où l'art oratoire était nécessaire. Il accumula les succès en rhétorique, et il était à prévoir qu'il serait certainement un des plus grands orateurs de son siècle. Il apprit le latin et le droit romain.

La soeur de Grégoire, épouse du gouverneur de Césarée, le fit venir en cette ville avec son frère Athénodore, qui fut par la suite évêque.

En l'an 231, les deux frères se rendirent à Béryte (Beyrouth) dans une école de droit romain puis revinrent à Césarée. Origène y tenait une école réputée, et reconnaissant l'intelligence des deux frères, il les instruisit dans la connaissance du bien, de la philosophie, dans le sens de la sagesse.

Devant un maître tel qu'Origène les deux frères  oublièrent leur patrie et les buts qu'ils s'étaient fixés au départ.

Origène, après des cours magistraux sur les différents aspect de la philosophie, leur apprit la philosophie naturelle qui expose la puissance et la sagesse infinie de Dieu, raisons pour lesquelles on adore Dieu dans l'œuvre admirable de la Création. Puis vinrent les mathématiques et l'astronomie. Le but d'Origène était d'élever ses disciples à la recherche de la vérité à travers la morale qui les porterait nécessairement à la vertu et à la théologie.

Grégoire et Athénodore, frappés par la lumière, voulaient tout abandonner pour ne plus s'occuper que de Dieu. Mais la persécution de Maximien dispersa tout le monde. Origène quitta Césarée en 235 et Grégoire se retira à Alexandrie pour continuer son enseignement. Des étudiants jaloux, alors qu'il était en pleine discussion avec des amis, lui envoyèrent une prostituée  qui demanda à Grégoire de lui payer ce qu'il lui devait. Ses amis furent indignés, mais Grégoire dit qu'il fallait lui donner ce qu'elle demandait. A peine avait-elle reçu la somme demandée, la femme fut  possédée du démon, se roulant par terre, poussant des hurlements, la bouche pleine d'écume,  s'arrachant les cheveux. Grégoire invoqua le ciel en sa faveur, la femme fut délivrée sur le champ.

La persécution ayant cessé, Grégoire retourna auprès d'Origène avec qui il passa encore cinq ans. A son départ, Grégoire prononça un discours élogieux sur Origène, affirmant que son enseignement était clair sur la divinité du Verbe, le péché originel et d'autres dogmes.

Ensuite Grégoire retourna au Pont où il fut vite remarqué par Phédine, archevêque d'Amarée. Ce dernier voulait le nommer évêque de Néocésarée. Grégoire commença par s'enfuir, puis au bout de quelque temps revint au Pont et accepta l'onction épiscopale.

Grégoire eut une vision de la Sainte Vierge qui lui expliqua, selon le dire de Saint Grégoire de Nysse, le mystère de la Sainte Trinité. Aussitôt il écrivit le récit complet de cette vision et la mit dans les instructions de son Eglise qui sera toujours préservée de l'hérésie des Ariens et semi-Ariens

La ville de Néocésarée était corrompue, superstitieuse et idolâtre. Grégoire mit tout en œuvre pour la purifier. Il réussit,  grâce à ses miracles.

Un jour, s'arrêtant dans un temple païen et y restant la nuit en prières, il en chassa les démons. Il garda ce pouvoir tout au long de sa vie. Une autre fois, à la demande d'un prêtre païen, il déplaça des blocs de pierre… C'est ainsi que le peuple de Néocésarée, au vu de ses miracles, se décida à écouter Grégoire et à se convertir. Grégoire commanda même aux eaux du fleuve Lycus qui inondait régulièrement les cultures, de ne pas dépasser une certaine borne que le fleuve ne franchit plus jamais. Bien d'autres miracles sont les faits de Grégoire et un livre pourrait en être rempli...

Saint Grégoire le thaumaturge mourut en 270 ou 271 un 17 novembre. S'informant avant de mourir s'il y avait encore des païens dans sa ville, il lui fut répondu qu'il n'en restait que dix-sept. Il demanda leur conversion, et voulut aussi qu'aucun lieu ne porte son nom et que sa sépulture soit ordinaire.

 

SAINT DENYS

Evêque d'Alexandrie + 265

 

SAINT AGNAN

Evêque d'Orléans + 453

 

SAINT GREGOIRE

Evêque de Tours + 595

 

SAINT HUGUES

Evêque de Lincoln en Angleterre

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Mortimer
  • : Chrétienne et catholique . La Banquise est une force de prières .
  • Contact

Visites depuis le 14/01/2009

 

religion et spiritualite

Pingouin de la Banquise

 

A copier-coller pour les PPP !