Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 novembre 2019 4 14 /11 /novembre /2019 08:26
Saint Laurent de Dublin

Saint Laurent de Dublin

SAINT LAURENT O'TOOLE

 

Laurent était le plus jeune fils de Maurice O'Tuathaile, puissant prince de la province de Leinster en Irlande.

 

Suite à des querelles entre princes, à l'âge de dix ans, Laurent fut donné en otage à Dermith roi de Méath. La maltraitance dont il fut l'objet venant aux oreilles de son père, ce dernier demanda à Méath que l'enfant fut confié à l'évêque de Glendenoch. L'évêque fit l'instruction religieuse de l'enfant pendant deux ans.

 

Maurice désirait que l'un de ses quatre fils se consacre à Dieu. Il en parla à l'évêque devant Laurent  qui ne souhaitait autre chose que d'embrasser la vie religieuse. Alors le père prenant la main de son fils le remit à l'évêque après l'avoir mis sous la protection de saint Coëmgen. Ce saint avait fondé le monastère de Glendenoch et était la patron du diocèse.

 

Alors que Laurent avait vingt-cinq ans, l'évêque de Glendenoch,

 qui était en même temps abbé du monastère, fut rappelé auprès du Seigneur.

 

Laurent fut élu abbé mais ne voulut pas accepter l'épiscopat, alléguant que pour être évêque il fallait avoir au moins trente ans.

 

Il gouvernait son monastère avec douceur et sagesse et subvint aux nécessités des pauvres atteints par un famine qui dura quatre mois.

 

Cependant, Grégoire archevêque de Dublin, vint à mourir, et on lui donna comme successeur Laurent qui ne pouvait plus alléguer de défaut de l'âge puisqu'il avait trente ans. Il fut sacré par Gélase archevêque d'Armagh.

 

Laurent réforma en premier les moeurs du clergé. Sa cathédrale de la Sainte Trinité, desservie par des chanoines séculiers, engagea ces derniers en 1163 à devenir réguliers selon les règles de l'abbaye d'Arrouaise fondée dans le diocèse d'Arras.

 

Ces chanoines réguliers subsistèrent jusqu'à ce qu'Henri VIII changeât la communauté en chapitre. 

 

Laurent lui-même suivait la règle des chanoines et en dehors de ses fonctions d'évêque, il en portait l'habit. Il menait une vie austère et retirée, et s'isolait souvent dans une grotte.

 

De grands troubles agitaient les princes d'Irlande, qui non contents de sa battre entre eux, firent appel aux anglais pour liquider leurs querelles. C'est ainsi que Waterford débarqua sur l'île et en conquit une grande partie. Avec l'aide du prince Strongbow qui l'avait appelé, Waterford mit Dublin à feu et à sang. Laurent et son clergé s'occupaient des pauvres victimes de cette guerre dévastatrice.

 

Quelque temps après, Laurent se rendit en Angleterre pour les affaires de son diocèse. A son arrivée, il alla trouver le roi à Cantorbéry puis les moines de Crist'schurch qui lui demandèrent de chanter la messe. Ensuite, il se recueillit devant la châsse de Saint Thomas de Cantorbéry. Le lendemain, comme il se rendait à l'autel, un fou lui assena un coup violent sur la tête qui le fit tomber par terre.

 

Ce fou voulait le tuer pour en faire un martyr comme Saint Thomas ! Laurent demandant de l'eau bénite pour soigner sa plaie d'où le sang coulait abondamment, s'en tamponna le crâne : le sang s'arrêta de couler immédiatement. L'auteur qui rapporte ce fait dit qu'après la mort de Laurent on constata qu'il avait une fracture du crâne.

 

Laurent assista à Rome au troisième concile de Latran convoqué par Alexandre III. Il fut nommé légat du Saint-Siège pour toute l'Irlande. De retour  dans son pays, il eut à faire face à une famine qui dura quatre ans et à de nombreuses querelles princières. Il en vint à bout en faisant appel plusieurs fois au roi d'Angleterre comme arbitre. Ce dernier se trouvant en Normandie, Laurent s'y rendit pour la énième fois et obtint enfin son appui.

 

Au retour, il s'arrêta à Eu chez les chanoines réguliers qui dépendaient de l'abbaye Saint Victor de Paris. Le saint annonça en arrivant: C'est là le lieu de mon repos pour toujours, j'y demeurerai, parce que je l'ai choisi. Il mourut muni des derniers sacrements le 14 novembre 1181. Honorius le canonisa en 1226

 

La châsse qui le renferme se trouve toujours dans l'abbaye  Notre Dame d'Eu au dessus du maître-autel. Elle porte maintenant le nom de Notre-Dame et Saint Laurent d'Eu.

 

 

SAINT DUBRICE

Evêque en Angleterre en 495

 

 

SAINT RUF

Premier évêque d'Avignon IIIè siècle

 

 

SAINT SAENS

Abbé au Pays de Caux en Normandie + vers 689

Partager cet article
Repost0

commentaires

balaninupontaven 14/11/2019 13:04

Je voulais vous dire : MERCI ! tout simplement pour nous présenter chaque jour la vie d'un Saint.

Présentation

  • : Le blog de Mortimer
  • : Chrétienne et catholique . La Banquise est une force de prières .
  • Contact

Visites depuis le 14/01/2009

 

religion et spiritualite

Pingouin de la Banquise

 

A copier-coller pour les PPP !