Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 décembre 2019 3 11 /12 /décembre /2019 10:10
Saint Damase, pape et confesseur

Saint Damase, pape et confesseur

Saint Laurent hors les murs, Rome.

Saint Laurent hors les murs, Rome.

Intérieur de Saint Laurent.

Intérieur de Saint Laurent.

SAINT DAMASE Ier

 

Damase était prêtre de l'église Saint Laurent de Rome. Il était archidiacre de l'Eglise romaine lorsque Constance exila le pape Libère à Bérée (ou Béroia, ou encore Véroia, ville de Macédoine en Grèce) en 355. Damase le suivit puis revint à Rome.

Damase avait une correspondance suivie avec Saint Athanase. Il proscrivit et annula les décisions du concile de Rimini en 360 par une lettre qu'il adressa au évêques d'Afrique car dans les écrits de ce concile ne figurait pas le mot consubstantiel. Cette lettre l'exposant à de nouvelles persécutions, il se cacha pendant quelque temps.

A la mort du pape, le 24 septembre 366, Damase fut élu pour lui succéder. Il fut ordonné dans la basilique Lucine, autrement dite de Saint Laurent. Peu de temps après, Ursin, furieux de ne pas avoir été choisi, ameuta le peuple dans l'église Libérienne, aujourd'hui Sainte Marie Majeure, et exigea de Paul, évêque de Tibur, de l'ordonner évêque de Rome. Cela était contre les canons qui exigeaient la présence d'au moins trois évêques, et aussi contre la tradition de l'Eglise romaine qui voulait qu'un nouvel évêque fût ordonné par celui d'Ostie. Le préfet de Rome, Juventus, bannit Ursin  et ses partisans qui se réfugièrent dans la basilique Libérienne. Les partisans de Damase prirent des bâtons et des épées et assiégèrent la basilique. Le combat fut violent car il y eut cent-trente-sept morts de part et d'autre.

Ursin, continuant ses scandales, fut banni en Gaule par l'empereur Valentinien. Les schismatiques restés à Rome furent arrêtés et torturés sous l'ordre de Maximien, un des magistrat de cette ville. Peu de temps après,les partisans d'Ursin revinrent dans le giron de l'Eglise. L'élection de Damase fur déclarée canonique par le concile d'Aquilée en 381.

Le pape Damase s'éleva contre les legs donnés à l'Eglise au détriment des héritiers légitimes ce qui lui valut le mécontentement des schismatiques. Cependant il échappa à leur fureur et fit un pèlerinage de remerciement à la châsse de Saint Félix de Nole en action de grâce. Ceci est relaté dans le quinzième de ses poèmes.

L'Arianisme régnait en Orient sous la protection de Valens. En Occident, il se faisait sentir à Milan et en Pannonie (région du nord du Danube). Pour en arrêter l'expansion, Damase tint un concile à Rome en 368 où Ursace et Valens, évêques ariens, furent condamnés.

A Antioche, régnait une grande confusion. Les évêques des deux camps s'excommuniaient mutuellement entre ariens schismatiques, et eustathiens catholiques. Le climat redevenu paisible grâce à une paix consentie ne dura qu'un temps, car l'hérésie d'Apollinaire venait d'apparaître. 

Apollinaire, le fils, fut élu évêque de Laodicée et composa des hymnes où Saint Athanase constata des erreurs qui furent condamnées par le concile d'Alexandrie en 360. Par un autre concile tenu à Rome en 374, les écrits d'Apollinaire furent de nouveau condamnés. Dans ses erreurs, il enseignait que Jésus-Christ n'avait pas pris d'âme humaine et que son corps ne revêtait que la personne divine. Il traduisait cette hérésie par ses mots: Le Verbe a été fait chair, car l'âme humaine est principe de péché. Donc Jésus-Christ ne s'était pas fait homme, mais Dieu avait simplement revêtu une enveloppe charnelle. Il niait aussi la maternité de la Vierge, car Dieu était descendu du ciel pour se mettre en Elle, et qu'Il n'était mort qu'en apparence et bien d'autres erreurs encore sur la Trinité. Toutes ses erreurs furent condamnées par le concile général de Constantinople en 381.

Damase fut reconnu par Saint Jérôme comme un excellent pape, incomparable, savant dans les écritures et un docteur à la tête des Saints docteurs de l'Eglise Latine. En 431, les évêques orientaux se faisaient une gloire de suivre ses exemples.

Damase fit rebâtir l'église Saint Laurent près du théâtre de Pompée et elle porte encore aujourd'hui le titre de Saint Laurent in Damaso. Il l'embellit de peintures et l'enrichit de divers dons: patènes, calices, lampes et chandeliers, le tout en argent. Il fit assécher les sources du Vatican dont les eaux passaient sur les cadavres enterrés en ce lieu, etc.

Damase maintint la pureté de la foi, la charité pour les pauvres et son zèle à décorer les lieux saints et les tombeaux des martyrs. Il mourut à l'âge de quatre-vingts ans, le 10 décembre 384 après avoir siégé dix-huit ans. Il fut enterré auprès de sa mère et de sa soeur dans un oratoire des catacombes voisines de la voie Adréatine entre le chemin et le cimetière de Calixte. On découvrit son tombeau en 1736, et un savant italien, Marangonus, en a donné la description.

 

SAINTS FUSCIEN, VICTORIC et  GENTIEN

Martyrs près d'Amiens en 286

 

SAINT DANIEL STYLITE*

+ vers 490

* Stylite: qui vivait en haut d'une colonne

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Adeodat 11/12/2019 10:17

Et on se plaint du bazar actuel dans l'Eglise !

Adeodat

Présentation

  • : Le blog de Mortimer
  • : Chrétienne et catholique . La Banquise est une force de prières .
  • Contact

Visites depuis le 14/01/2009

 

religion et spiritualite

Pingouin de la Banquise

 

A copier-coller pour les PPP !