Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 décembre 2019 7 15 /12 /décembre /2019 10:10
Saint Eusèbe martyrisé par les Ariens

Saint Eusèbe martyrisé par les Ariens

SAINT EUSEBE

 

Eusèbe est né en Sardaigne. A la mort de son père, mis en prison pour avoir confessé sa foi en Jésus-Christ, sa mère Restitue s'en alla à Rome Avec son Fils Eusèbe, sa fille et le dernier dans ses bras.

 

Eusèbe après ses études fut ordonné Lecteur par le pape Sylvestre. Ensuite il s'établit à Verceil dans le Piémont. Au bout de quelque temps le siège épiscopal étant vacant, il fut élu évêque de cette ville. Il en est le premier évêque connu.

 

Il réunit, comme en Orient, le clergé séculier et monastique, et  décida que chacun devait s'exercer à la lecture des saintes écritures et au travail manuel. Les moines et les clercs étaient si bien instruits que plusieurs églises lui demandèrent des prêtres pour les desservir. De ce clergé sortirent plusieurs saints prélats. Bientôt toute la ville de Verceil fut dans la piété, mais la sainteté n'aurait pas été parfaite s'il n'avait pas été persécuté.

 

Les Ariens soutenus par l'empereur Constance devenaient puissants et violents. En 354, Eusèbe fut député par le pape auprès de Constance, alors à Arles, pour lui demander la convocation d'un concile pour la liberté d'action. Constance parut acquiescer et la tenue du concile fut définie à Milan en 355.

 

Les Ariens étant moins nombreux que les catholiques, mais très violents, Eusèbe refusa d'assister au concile, mais l'évêque de Cagliari, Pancrace et Hilaire, ses trois légats, lui demandèrent de s'y rendre pour résister aux Ariens comme Saint Pierre  avait résisté à Simon-le-Magicien.

 

Arrivés à Milan, Eusèbe ne put se présenter au concile que le dixième jour car les Ariens l'en empêchaient. Quand il put y assister, il présenta le symbole de Nicée et demanda que tous les évêques l'approuvent avant d'entamer l'affaire de Saint Athanase, car les Ariens voulaient le condamner.

 

Saint Denis de Milan approuva, mais Valens de Murcie, le plus furieux des Ariens, arracha la plume des mains de Denis et déchira la feuille. Pour être sûrs d'empêcher une approbation, les Ariens transférèrent le concile dans le palais impérial. On ne s'occupa plus d'approbation, et lors du vote, plusieurs évêques catholiques intimidés gagnés à la cause arienne par les menaces de l'empereur, signèrent la sentence contre Saint Athanase.

 

Saint Denis de Milan signa aussi, mais à condition que les Ariens approuvent le symbole de Nicée. Quand on proposa à Eusèbe de signer, il refusa en disant que Denis avait signé avant et qu'il était plus jeune que lui. Alors les Ariens effacèrent la signature de Saint Denis, mais nos deux saints refusèrent alors de signer.

 

L'empereur leur dit alors que, s'ils ne signaient pas, ils seraient exilés. Devant un nouveau refus, l'empereur se mit en colère et appelant la garde, il les tira de devant l'autel et les exila sur le champ : Saint Denis en Cappadoce où il mourut, l'évêque de Cagliari en Germanicie, ville de Syrie où résidait Eudoxe, évêque Arien, et Eusèbe à Scythopolis en Palestine où il y avait aussi un évêque Arien nommé Patrophile.

 

Eusèbe fut un temps protégé par un dénommé Joseph, mais à la mort de celui-ci, les Ariens s'emparèrent de lui, l'attachèrent avec des cordes, le traînèrent sur le dos, puis  le mirent en prison avec mise au secret. Au bout de quatre jours, il fut autorisé à rentrer chez lui, mais un mois après, les Ariens revinrent l'arrêter pour le remettre à nouveau en prison ainsi que tous les religieux catholiques. Il existe encore une lettre de lui adressée aux fidèles depuis sa prison.

 

De Scythopolis il fut envoyé en Cappadoce puis en Haute-Thébaïde en Egypte.

 

Constance étant mort en 361, Julien l'Apostat permit aux évêques de retourner dans leurs diocèses. Eusèbe se rendit à Alexandrie pour rencontrer Saint Athanase et convoquer un concile qui eut lieu en 362. Au cours de ce concile, il fut décidé  que les évêques catholiques trompés par les Ariens retrouveraient leurs dignités, s'ils se repentaient de leur faute. Ensuite Eusèbe se rendit à Antioche pour travailler à l'extinction de l'arianisme. De là, il gagna l' Illyrie pour la même cause.

 

Eusèbe mourut le 1er août 370. Il ne reste plus de ses ouvrages que trois lettres. On peut les voir dans la cathédrale de Verceil recouvertes de plaques d'argent sur la demande du roi Bérenger. Il y a dans la même église la châsse contenant ses restes. Sa fête à la date du 15 décembre correspond à la translation de ses reliques.

 

 

LA CHETIENNE CAPTIVE ou SAINTE CHRISTIANE

Apôtre des Ibériens sous l'empereur Constantin

 

SAINT MESMIN ou MAXIMIN

Abbé de Micy près d'Orléans + 520

 

SAINT PAUL DE LATRE

Anachorète + 956

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Mortimer
  • : Chrétienne et catholique . La Banquise est une force de prières .
  • Contact

Visites depuis le 14/01/2009

 

religion et spiritualite

Pingouin de la Banquise

 

A copier-coller pour les PPP !