Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 décembre 2019 6 14 /12 /décembre /2019 10:14
Saint Spyridon de Trimythonte

Saint Spyridon de Trimythonte

SAINT SPYRIDON

 

Berger propriétaire d'un troupeau, Spyridon était marié et avait une fille,  Irène. Il vécut toute sa vie dans la simplicité des patriarches. Dieu le combla de grâces extraordinaires.

 

Des voleurs venus de nuit pour lui voler son troupeau furent arrêtés et comme liés par une main invisible. Le lendemain matin, Spyridon leur rendit la liberté, après les avoir exhortés à changer de vie. Il donna à chacun d'eux un mouton en leur disant qu'il le leur aurait accordé s'ils le lui avait demandé.

 

Un jour, un voyageur se présenta à lui en lui demandant l'hospitalité. Il le reçut avec une grande charité, mais il s'aperçut vite qu'il n'avait que du lard à lui donner à manger alors que c'était le carême. Il demanda à sa fille de faire cuire le lard et de le servir à son hôte.

 

Ce dernier lui fit remarquer qu'il s'excusait, mais qu'il était chrétien et qu'il ne pouvait manger de lard en cette période. Spyridon lui répondit qu'il n'y avait pas de mets impurs dans la nature et qu'il y avait des occasions où l'on pouvait être dispensé de la loi du jeûne.

 

Sa sainteté ayant une grande réputation, il fut élu évêque de Trimythonte au bord de la mer près de Salamine, dans l'île de Chypre. Il continua le même genre de vie en alliant son épiscopat et les travaux de la campagne.

 

Son diocèse était petit et pauvre, alors il partageait ses revenus en deux parts : une pour lui, sa maison et son église, et l'autre pour prêter à ceux qui étaient dans le besoin.

 

Il confessa sa foi durant la persécution de Maximien-Galère et fut envoyé aux mines après avoir subi la torture au cours de laquelle on lui arracha un œil et on lui coupa le jarret gauche.

 

Il fut l'un des trois-cent-huit évêques qui assistèrent au concile de Nicée. Vers ce temps-là mourut sa fille Irène. Or elle était dépositaire d'un bien précieux et son propriétaire vint le réclamer. Malgré les recherches, ils ne purent le trouver.

 

Alors Spyridon se rendit sur la tombe de sa fille et lui demanda où se trouvait ce bien. Elle lui indiqua l'endroit et, après des fouilles, le bien fut retrouvé et rendu à son propriétaire.

 

Lors d'une assemblée des évêques de l'île de Chypre, Spyridon demanda à l'évêque Triphile, grand orateur, de prononcer un discours. Ce dernier y consentit et citant les saintes écritures il en changea un mot. Spyridon, se levant, demanda à l'orateur s'il savait mieux que l'évangéliste le terme qu'il convenait d'employer.

 

Spyridon mourut peu de temps après le concile de Sardique en 343 dans lequel on retrouve Saint Athanase.

 

Les Turcs ayant levé le siège de Corfou, dont ils voulaient s'emparer, le jour de la fête du saint évêque, Clément XI ordonna que cette fête soit à l'avenir célébrée dans tous les états de la République de Venise.

 

SAINT NICAISE

Evêque de Reims, et ses compagnons martyrs, Vè siècle.

 

SAINT FINGAR

appelé en Bretagne Saint GUIGNER, et ses compagnons martyrs + 455

 

SAINT FOLCUIN

Evêque de Thérouanne + 855 

Partager cet article
Repost0

commentaires

E
Chaque jour votre sanctoral me ravit !

Que Dieu vous bénisse pour les recherches que vous faites ...

Pierre.
Répondre

Présentation

  • : Le blog de Mortimer
  • : Chrétienne et catholique . La Banquise est une force de prières .
  • Contact

Visites depuis le 14/01/2009

 

religion et spiritualite

Pingouin de la Banquise

 

A copier-coller pour les PPP !