Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 janvier 2020 2 14 /01 /janvier /2020 10:10
Saint Hilaire de Poitiers
Saint Hilaire de Poitiers
Saint Hilaire de Poitiers

Saint Hilaire de Poitiers

SAINT HILAIRE DE POITIERS

 

Hilaire, appelé L'illustre docteur de l'Eglise par Saint Augustin et Saint Jérôme. Ce dernier en parlait en ces termes : un homme très éloquent et la trompette des Latins contre les sectateurs d'Arius. Il ajoute: Saint Cyprien et Saint Hilaire sont comme deux cèdres que Dieu a transplantés du monde dans le champ de son Eglise.

 

Hilaire est né à Poitiers mais fut élevé dans le paganisme. Lors de ses études, il découvrit progressivement Dieu et toutes les vertus qui l'entourent. Il se tourna alors résolument vers la religion catholique et se fit baptiser.

Il était marié, avant sa conversion, et sa femme vivait encore lorsqu'il fut élevé sur le siège de Poitiers en 353. De ce mariage était née une fille nommée Apra. Dès qu'il fut élu évêque, Hilaire se sépara de sa femme et vécut dans la continence.*

Hilaire devint très connu par ses écrits contre l'Arianisme et pour la justesse de ses ordonnances pour gouverner l'Eglise.

L'empereur Constance favorisa l'Arianisme. En 353, un concile Arien se tint à Arles en présence de l'empereur. Plusieurs évêques restés catholiques furent exilés. Deux ans après à Milan, même scénario : d'autres évêques furent également exilés.

Hilaire écrivit à Constance pour qu'il ramène la paix dans l'Eglise et abandonne l'hérésie, puis il se sépara de la communion des évêques occidentaux qui étaient Ariens. L'empereur le fit exiler en Phrygie en 356 où il resta plus de trois ans. C'est là qu'il écrivit Le traité de la Trinité, composé de douze volumes et un peu plus tard le livre Sur les Synodes ou Sur la foi des Orientaux en 358.

Apprenant que sa fille Apra voulait se marier, il lui écrivit une lettre que nous avons encore dans laquelle il lui disait qu'il préférait qu'elle se consacre à Jésus-Christ et non à un époux mortel. A cette lettre, Hilaire joignit deux hymnes, l'une pour le matin et l'autre pour le soir. Nous possédons seulement la première: Lucis largitor splendide, etc...

Apra mourut saintement aux pieds  de son père revenu de son exil.

Pour notre récit, Hilaire est toujours en exil. Il assista en Orient à un concile de semi-ariens, mais ne pouvant les supporter il se retira à Constantinople en 359 d'où il écrivit à l'empereur d'anéantir les Ariens, car disait-il, ils ont encore mené quatre actions contradictoires:

La foi n'est plus dans les évangiles, mais dans l'air du temps, ou plutôt il y a autant de fois que de volontés, autant de diversité dans la doctrine que dans les moeurs: autant de blasphèmes que de vices.

 

Les Ariens produisaient tous les mois de nouvelles façons de procéder pour abolir les anciens rites. Ils ne parlent d'Ecriture Sainte et de foi Apostolique que pour mieux tromper les faibles.

Devant les attaques incessantes de Saint Hilaire, l'Orient se débarrassa de lui et l'empereur le renvoya dans son diocèse de Poitiers, mais la sentence de l'exil ne fut pas révoquée.

A peine arrivé, Hilaire convoqua le concile des Gaules en 361 où furent condamnés les actes de Rimini pour avoir omis le terme de consubstantiel, puis déposa l'évêque Arien Saturnin. A la suite de ce concile, la foi revint progressivement, les Arien ayant perdu leur soutien principal, l'empereur.

Hilaire fit un voyage à Milan en 364, où il essaya de faire ôter de son siège Auxence, évêque Arien, qui niait que Jésus-Christ était consubstantiel au Père. L'évêque malin fit semblant de rentrer dans le droit chemin mais continua son travail de sape, l'empereur Valentinien s'y laissa prendre et demanda à Hilaire de regagner son diocèse, car il semait le trouble dans la religion.

Hilaire mourut peu de temps après. Sa fête, le 14 janvier, correspond à la translation de ses reliques sous le règne de Clovis Ier. Une partie de ses reliques serait dans le Limousin et l'autre transférée à l'abbaye de Saint Denis en 1562 lors de la révolte des Huguenots.

 

SAINT FELIX DE NOLE

Prêtre et confesseur vers 256

 

LES SAINTS MARTYRS

de Raithe et du Sinaï par les Arabes en 373

 

SAINT BARBASCEMIN

et ses compagnons martyrs en 342

 

SAINTE NOMADE ou NOMEZE

Vierge en Poitou, Vè siècle

 

*A cette époque, faute de vocations, l'Eglise ordonnait parfois des hommes mariés, mais ils étaient obligés de vivre dans une perpétuelle continence après leur ordination.

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Mortimer
  • : Chrétienne et catholique . La Banquise est une force de prières .
  • Contact

Visites depuis le 14/01/2009

 

religion et spiritualite

Pingouin de la Banquise

 

A copier-coller pour les PPP !