Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 janvier 2020 7 05 /01 /janvier /2020 10:18
Saint Siméon

Saint Siméon

Les restes de la colonne de Saint Siméon

Les restes de la colonne de Saint Siméon

SAINT SIMEON STYLITE1

 

La vie extraordinaire de Saint Siméon fut comme un prodige, non seulement dans tout l'empire romain, mais même chez les barbares et les païens. Les Perses, les Mèdes, les Arabes, les Ethiopiens, les Ibériens et les Scythes le vénéraient profondément. On vit même des rois de Perse et des empereurs romains fort honorés de sa bénédiction, de ses prières et des consultations que Siméon voulait bien leur accorder.

 

 Fils d'un berger, Siméon naquit à Sisan ou Sis en Cilicie. Gardant lui-même les troupeaux, il lisait les Béatitudes. Il fut touché par ces mots: Bienheureux ceux qui pleurent et dont le coeur est pur. Il s'adressa à un sage vieillard qui  fit son instruction et lui fit comprendre que l'Ecriture ne voulait dire autre chose que prières, veilles, jeûnes, larmes, opprobres et patience dans les persécutions. Tout cela était la voie qui conduisait au bonheur, en ajoutant qu'on trouvait plus de facilité dans la solitude pour accomplir les bonnes oeuvres.

Siméon, plein de ces sages préceptes, eut pendant son sommeil une vision dans laquelle il creusait les fondations d'un édifice élevé. Dès son réveil, il se présenta au monastère de Saint Timothée pour apprendre le psautier. Il fut bientôt aimé de tous ses frères. Puis il entra dans un autre monastère, celui d'Héliodore, où sous sa conduite, il jeûnait continuellement à tel point que ses supérieurs lui ordonnèrent de se nourrir plus fréquemment.

Pour se mortifier, il prit un morceau de corde du puits, tressé avec des palmes, pour s'en faire un cilice, mais il l'avait tellement serré qu'elle lui entra dans les chaires en faisant un ulcère puant. Ses supérieurs, s'en apercevant  à l'odeur, le lui enlevèrent avec beaucoup de mal. Il fut plusieurs jours entre la vie et la mort.

Guéri, il se retira dans un ermitage où  il faillit mourir de faim à cause de ses jeûnes excessifs. Le moine qui le visitait régulièrement le trouva couché inanimé. Alors il lui humecta les lèvres, et lui donna la sainte eucharistie. Siméon mangea quelques feuilles de salade. C'est ainsi qu'il jeûnait pendant le carême.

Par la suite, Siméon vécut en haut de la colonne qu'il avait vue dans ses rêves. Pour ne pas en tomber, il s'y attachait avec une corde. Il y resta pendant trois ans puis alla vivre dans la montagne, dans une cabane de pierres sèches, où il s'attacha la cheville à une chaîne terminée par une pierre, mais Mélèce, co-évêque d'Antioche, lui affirma que c'était inutile car la volonté et la grâce suffisaient à le retenir. Siméon fit venir un forgeron qui lui enleva sa chaîne.

Il était devenu célèbre pour sa guérison des malades et ses bénédictions; même les païens venaient le voir rien que pour le toucher.

En 423, trop distrait par ces incessantes visites, il retourna sur sa colonne haute de six coudées sur laquelle il vécut quatre ans.  Il la fit élever successivement pour atteindre vingt-deux coudées. Non content de cela, les vingt-deux dernières années de sa vie,il en fit construire une de quarante coudées. Le haut de la colonne était entouré d'une balustrade, de trois pieds3 de diamètre, où il ne pouvait pas se coucher.

Du haut de sa colonne, il prêchait aux hommes venus le voir sur le danger des péchés capitaux et la nécessité de fréquenter les églises.

On l'accusa de vanité et d'extravagance. Les autorités ecclésiastiques envoyèrent un député qui lui ordonna de descendre de sa colonne. Siméon obéit immédiatement. Alors le député, sûr de son obéissance et de la pureté de ses motifs, lui annonça qu'il pouvait remonter sur sa colonne.

Atteint d'un ulcère, il souffrit pendant encore longtemps, refusant de se faire soigner. Régulièrement des prêtres venaient lui donner la communion; même Domnus patriarche d'Antioche se déplaça pour lui donner les Saintes Espèces.

Un jour, comme beaucoup d'autres, il s'inclina pour prier, mais ne se releva pas. Il mourut le 2 septembre 459 à soixante-neuf ans. Son corps fur porté en procession solennelle à Antioche où s'opérèrent plusieurs miracles. Sa fête est célébrée avec beaucoup de solennité en Orient.

 

1.- Stylite: du grec colonne

2.- Coudée: 50 cm

3.- Pied: 33 cm

 

SAINT TELESPHORE

Pape et martyr au IIè siècle

 

SAINTE SYNCLETIQUE

Vierge IVè siècle

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

LR 05/01/2020 15:51

Eh bien, je n'admire absolument pas ces saints qui se détruisent ainsi..Quelle idée d'aller vivre sur une colonne !!!
Je préfère un grand pécheur qui se convertit, par exemple, ma sainte patronne. Elle n'aurait jamais eu l'idée d'aller se percher ainsi en haut d'une colonne.....
LR

Présentation

  • : Le blog de Mortimer
  • : Chrétienne et catholique . La Banquise est une force de prières .
  • Contact

Visites depuis le 14/01/2009

 

religion et spiritualite

Pingouin de la Banquise

 

A copier-coller pour les PPP !