Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 avril 2020 4 02 /04 /avril /2020 09:09

SAINT FRANCOIS DE PAULE

 

Fondateur de l'Ordre des Minimes

2 avril

François est né à Paule (Paola) en Italie, petite ville de Calabre. Ses parents mariés depuis de nombreuses années n'avaient pas d'enfants. Ils prièrent Saint François d'Assise qui les exauça. En remerciement, ils lui promirent que leur fils seraient dévoué au Seigneur. Ils l'appelèrent François.

 

A treize ans, François entra chez les franciscains de la petite ville de Saint-Marc. Un an après, il fit un pèlerinage à Assise puis à Rome. A son retour, il décida de vivre en solitaire dans une grotte. Deux personnes  de son âge  se joignirent à lui. Le nombre de disciples augmenta rapidement. En 1454, il demanda la permission à l'évêque de Cosenza de bâtir une église et un monastère. Tous les habitants de la région les aidèrent à bâtir leur couvent. Pendant ce temps, François accomplissait de nombreux miracles.

 

Le monastère achevé, il établit une Règle précisant qu'ils ne devaient manger ni viande, ni oeufs ni produits provenant des animaux. Ce fut le quatrième vœu de l'Ordre dont la devise était la Charité.

 

François fut bientôt honoré des papes et des rois. Ses disciples portaient le nom de Minimes pour marquer qu'ils étaient les derniers de la Maison du Seigneur. Son Ordre fut approuvé en 1471 par l'évêque et en 1474 par le pape Sixte IV.

 Parmi les frères, on comptait un petit nombre de prêtres dont un, Balthazar de Spino, docteur en droit, qui sera confesseur du pape Innocent VIII.

A partir de 1476, François fonda plusieurs autres maisons en Italie et en Sicile et un nouveau monastère à Corigliano en Calabre.

 

En plus du don des miracles, il avait le don de prophétie. Ainsi il prédit la prise de Constantinople par les Turcs, la prise d'Otrante, clé de voûte du royaume de Naples, qui sera libérée un an après.

 

François était admiré de tous. Le pape lui envoya son camérier pour le convaincre de calquer son Ordre sur ceux existant déjà. François refusa.  Comme le camérier ne lâchait pas prise, le saint prit dans ses mains des braises qui ne lui causèrent aucune brûlure. Il  affirma que Dieu obéissait à ceux qui le servaient dans la sincérité de leur coeur. Le camérier en fit le récit au pape. Ce miracle fut inséré dans la bulle de canonisation.

Mais son miracle le plus retentissant est celui qu'il opéra sur le fils de sa soeur1. A la mort de son fils, elle vint trouver François pour être consolée. Le saint prit son neveu dans sa cellule et se mit en prière. Le lendemain, le jeune homme réapparut plein de vie. Il était ressuscité. Il entra dans l'Ordre et suivit son oncle jusqu'en France.

 

Malade, Louis XI  voulait faire venir François pour qu'il le guérisse miraculeusement, mais notre saint refusa cette "commande." Alors Louis XI s'adressa au pape Sixte IV qui ordonna à François d'aller en France.

 

Le dauphin et les seigneurs de la cour allèrent au-devant du saint à Amboise. De là, ils le conduisirent à Plessis-lès-Tours où il arriva le 24 avril 1482. A sa vue, le roi se jeta à ses pieds en le suppliant de le guérir, mais François lui répondit que les rois aussi avaient une fin décidée par Dieu et qui était immuable. Ils eurent plusieurs entretiens et Louis XI mourut avec des sentiments plus chrétiens dans les bras de François le 13 août 1483.

 

Tant que le saint demeura à Plessis, Charles VIII fit construire pour lui, sur place, un nouveau couvent appelé Montils et un autre à Amboise. Un autre fut encore fondé à Nigeon près de Paris. Deux évêques français se firent Minimes en 1505.

Abbaye de Plessi-lès-Tours

Abbaye de Plessi-lès-Tours

A la mort de Charles VIII en 1498, François demanda à Louis XII de retourner en Italie, mais le roi, après avoir consenti, se récusa. Notre saint resta en France jusqu'à sa mort. Il tomba malade le dimanche des Rameaux. Le Jeudi Saint il assembla un chapitre général et après s'être confessé, il reçut la Sainte Eucharistie, nu-pieds et corde au cou (comme cela se pratiquait dans son Ordre). Il  mourut le lendemain 2 avril 1508 à l'âge de 91 ans. Il fut canonisé par Léon X en 1519.

Son corps fut brûlé par les Huguenots en 1562. Seules restèrent quelques reliques dispersées dans différents couvents des Minimes.

 

1.-  La soeur de François se nommait Brigide et son fils André d'Alesso, qui vint en France avec son oncle. Brigide devint par là la tige des maison d'Alesso, de Chaillou, d'Eaubonne, d'Ormesson, de Léseau, de Courcelles etc. qui ont toujours été distinguées par de grandes charges, surtout de robe.

 

SAINT APPIEN

Martyr à Césarée en Palestine + 306

 

SAINTE THEODOSIE

Vierge et martyre à Césarée + 308

 

SAINT NISIER ou NIZIER

Evêque de Lyon + 573

 

SAINT LONGIS

Abbé de Boisselière au Maine + 653

 

SAINTE EBBE et ses compagnes

Vierges et martyres en Ecosse IXè siècle

Partager cet article

Repost0

commentaires

SebCaro 02/04/2020 16:29

Itou : c'est revenu "comme avant".

Caro.

Sic transit 02/04/2020 16:08

En revenant d'un tour dans les rues désertes, je vois que l'ancienne présentation est revenue, comme elle était à l'ouverture pour moi ce matin.
Et merci à Adeodat pour ses articles réguliers !

Sic transit 02/04/2020 14:01

Je vois, en ouvrant à nouveau aujourd'hui, cette nouvelle présentation, pleine page...
Savoir si elle va durer ?

Mortimer 02/04/2020 14:32

Normalement le problème est réglé !

A Marseille tout au moins ....... Faut dire qu'à Marseille, on est les meilleurs ! :)

Mortimer

Présentation

  • : Le blog de Mortimer
  • : Chrétienne et catholique . La Banquise est une force de prières .
  • Contact

Visites depuis le 14/01/2009

 

religion et spiritualite

Pingouin de la Banquise

 

A copier-coller pour les PPP !