Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mai 2020 4 28 /05 /mai /2020 09:10

La vie des saints, qui est brièvement racontée ici tous les jours, suit le sanctoral existant au XIXè siècle. Il est donc possible que certains saints soient un peu décalés et d'autres n'y figurent pas, car n'ayant pas été encore canonisés à l'époque. Pour essayer de "rajeunir" le sanctoral, le missel de 1962 est également consulté, ainsi que le Propre de France. Le but avant tout est de vous donner une information historique de source chrétienne des saints qui ont formé le monde, et non pas de légendes piochées à droite ou à gauche.

 

 

 

SAINT GERMAIN

Saint Germain, abbé d'Autun et évêque de Paris.

Saint Germain, abbé d'Autun et évêque de Paris.

Germain est né vers 496 dans la région d'Autun. Il fut instruit par son cousin prêtre,  Scopilon. Saint Agrippin, évêque d'Autun, l'ordonna diacre puis prêtre. Un peu plus tard il fut nommé abbé du monastère Saint Symphorien situé dans les faubourgs d'Autun. Dieu le favorisa très tôt du don des miracles selon Saint Fortunat, évêque de Poitiers.

 

Un jour, il eut un songe mystérieux dans lequel il vit un vénérable vieillard lui tendre les clefs de Paris en lui disant que Dieu lui confiait la conduite des habitants de cette ville pour qu'ils ne périssent pas.

 

Quatre ans après, se trouvant à Paris, Germain  fut élu évêque de cette ville. Malgré tout il resta humble, très pieux et serviteur des pauvres qui mangeaient même à sa table.

 

Le roi Childebert, qui avait jusque-là mené une vie peu chrétienne se convertit, bannit de la cour tous les désordres et fit construire plusieurs monastères. Quand les coffres furent vides, il fit fondre des vases en or et argent pour continuer à donner pour l'édification de l'Eglise.

 

Childebert étant tombé malade au château de Celles (probablement aujourd'hui, Vernou-la-Celle-sur-Seine) près de Melun, il fit appeler Germain qui le guérit par l'imposition des mains. Ce fait est attesté par Childebert lui-même par lettres patentes. En récompense, il donna à Germain la terre de Celles.

Quelque temps après, le roi mourut. Il  avait choisi l'église Saint Vincent comme lieu de sépulture. Assisté de six autres évêques, Germain en fit la dédicace le 23 septembre 558, le jour même de la mort de Childebert. A cause de sa magnificence, cette église fut appelée église d'or. Les murs extérieurs étaient couverts de plaques de cuivre doré; à l'intérieur ils étaient ornés de peintures rehaussées d'or (il reste une description très détaillée de cette église dans la vie de Saint Droctovée, écrite par le moine Gistemar.

 

A côté de cette église, se dressait un vaste monastère auquel le roi donna le fief d'Issy et d'autres terres qui constituèrent par la suite un faubourg de Paris (Issy-les-Moulineaux). Germain y nomma Droctovée comme abbé.

 

Clotaire, frère de Childebert et dernier fils de Clovis, quitta sa résidence habituelle de Soissons pour s'établir définitivement à Paris. Lui aussi étant malade fut guéri par Germain. Il mourut en 561. Le royaume fut alors partagé entre ses quatre fils. Charibert, l'un des quatre, hérita de Paris. Encore à moitié païen, il répudia sa femme pour épouser une de ses servantes puis, plus tard, la soeur de cette dernière. Devant tous ces désordres, Germain excommunia Charibert, mais ce dernier s'entêta dans ses fautes et fut puni par Dieu car il mourut ainsi que  sa dernière maîtresse aussitôt après l'excommunication en 570.

Après la mort de Charibert, ses trois frères ne se partagèrent pas Paris mais laissèrent la ville en indivision. Cependant Sigebert et Chilpéric, avec leur femmes Brunehaut et Frédégonde, se haïssaient. Bientôt la guerre éclata. Chilpéric, vaincu dans son royaume de Soissons, se retira à Tournai. Sigebert, sa femme Brunehaut et leurs enfants se rendirent à Paris où ils furent reçus en conquérants. Saint Germain fit tout son possible pour le rétablissement de la paix en écrivant même à la reine, mais Brunehaut non seulement n'en tint pas compte mais encouragea son mari à assiéger Tournai. Germain alla trouver Sigebert pour lui demander la paix, mais ce dernier ne voulut rien entendre. Germain lui prédit alors qu'il mourrait s'il persistait dans cette voie. En effet, la reine Frédégonde paya des assassins qui tuèrent Sigebert en 575 à Vitry-sur-Seine où son armée avait établi son campement.

 

Saint Germain assista au concile de Paris en 557 et fut le principal auteur des canons de ce concile. Il convainquit le roi Childebert de porter un édit qui ferait renverser toutes les idoles dans son royaume, et interdit aussi les danses le dimanche et les jours fériés.

Saint Germain composa un ouvrage connu sous le titre Explication de la liturgie. Il mourut le 28 mai 576 âgé de 80 ans. Plusieurs miracles s'opérèrent sur son tombeau. Il fut enterré dans la chapelle de Saint Symphorien au bas de l'église Saint Vincent [cette chapelle existe encore (?) sous le nom de Sergents de justice. L'abbaye avait alors droit de justice avec sa prison, son pilori et son gibet].

Saint Vincent deviendra par la suite l'église Saint-Germain-des-Prés.

 

SAINT CHERON

Martyr au Pays Chartrain. Fin Vè siècle

 

SAINT MAUVIEU

Evêque de Bayeux.

 

Aujourd'hui dans certains sanctorals:

 

SAINT AUGUSTIN DE CANTORBERY + 605

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Mortimer
  • : Chrétienne et catholique . La Banquise est une force de prières .
  • Contact

Visites depuis le 14/01/2009

 

religion et spiritualite

Pingouin de la Banquise

 

A copier-coller pour les PPP !