Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 mai 2020 7 03 /05 /mai /2020 05:18
Venise – San Giovanni in Bragora – Fonts baptismaux où a été baptisé Antonio Vivaldi

Venise – San Giovanni in Bragora – Fonts baptismaux où a été baptisé Antonio Vivaldi

A chaque fois que j’arrive à Venise, ma première visite est toujours pour lui : je vais prier dans l’église où il fut baptisé le 6 mai 1678 (il y a donc 342 ans presque jour pour jour wink).

 

 

 

 

 

J’aurais dû passer ces derniers jours à Venise, notamment pour aller écouter un opéra de mon cher Antonio Vivaldi.

 

Mais le coronamachin en a décidé autrement  angry!

 

Alors pour me consoler, en ce début du mois de Marie, je vous propose aujourd’hui d’écouter son Magnificat RV 611.

 

Antonio Vivaldi composa cette version du Magnificat vers la fin de sa vie, en 1739. C’est une version complètement remaniée de son Magnificat RV 610 composé dans les années 1713-1717, et  dans laquelle 5 nouveaux mouvements remplacent 3 mouvements de sa précédente composition.

 

 

 

Œuvre écrite pour 5 solistes (3 sopranos, 2 contraltos), chœur, orchestre à quatre parties et basse continue.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Madame Zouave

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Ewondo 03/05/2020 11:48

Plus simple, certes, et plus abordable (la douche privée est fort appréciable !) Et pour kes allergiques en avion qui n'aimen pas conduire sur une longue distance :

https://www.thello.com/paris-venise/nouvelle-cabine-premium/

Personnellement l'avion ne me poserait pas de problème mais il et bien d'admirer le magnifique paysage au moins une fois dans sa vie. Ils ne précisent pas cependant comment est la voiture restaurant ...

Pierre

Cécilou 03/05/2020 11:47

Bon et saint dimanche à toute la Banquise. Merci pour ce magnificat, chère Madame Zouave. Et merci également à vous, Mimi, pour ce magnifique texte de l'abbé Billot, tellement juste. Les ravages de cette communion dans la main ne datent pas d'hier, malheureusement :-( Je me souviens d'une histoire, lue dans le courrier des lecteurs je crois, d'une des nombreuses revues auxquels mes grands-parents étaient abonnés. Cela remonte au moins à 30 ans, si ce n'est plus. Cette personne était entrée, durant la messe d'un samedi ou d'un dimanche soir, à Notre-Dame de Paris. Il se trouve que c'était le moment de la communion. Au bout d'un moment, le monsieur remarque un groupe d'asiatiques (des touristes, sûrement, vu le lieu) qui se passaient de main en main des hosties !!! Nul besoin d'être devin pour comprendre qu'ils les avaient obtenues en se mêlant aux fidèles et en imitant leur geste de tendre les mains. Ce lecteur expliquait qu'il n'avait vu qu'une solution : conseiller à ces personnes, ignorantes et non baptisées, de mettre les hosties à la bouche et de les avaler. Au sacrilège, certes, de communier sans être baptisés dans la foi catholique, il préférait ne pas voir s'ajouter un deuxième : la profanation du corps du Christ.
Amitiés à tous.
Cécilou

Ewondo 03/05/2020 11:35

L'intérieur du Venice Simplon Express fait vraiment rêver ;

https://www.yonder.fr/hotels/openings/venice-simplon-orient-express-les-grand-suites-en-images

Pierre

Ewondo 03/05/2020 10:53

Un ami de longue date rencontré dans un de la multide de bars parisiens que je connais est propriétaire d'un Convair 990 "Coronado", le quadriréacteur civil le plus rapide qui été construit !

Il veut bien me le prêter pour aller à Venise ... il faut dire qu'avec son nom commençant par "coro" et le "conora virus" ma difference peut être gommée pzr des autorités aéroportuaires dislexiques en lecture, alors nous entteroon sans problème dans la Ville des Doges discrètement (avec tambours et trompettes tout de meme ,-);-);-)

Pierre

Ewondo 03/05/2020 10:27

Ma passion depuis longtemps est l'aviation civile et l'aerport de Venise est franchement "castaud".

Une piste de 3.300 mètres qui permet le trafic lointain des USA et d'Extrême-Orient , un un nombre important de dessertes quotidiennes du monde entier ! À beaucoup de pieds au-dessus de l'aéroport de Florence qui, hélas pour lui n'a que peu de place dans un relief cahotique de construire une piste plus longue, et la ville mériterait mieux pour sa fréquentation touristique ...

Pour en revenir à Venise, il semble tout à fait inutile de prendre le célèbre "Venice Simplon Express", de toutes façons trop au-dessus de mes maigres finances ... bien que très "classe" pour les amateurs de voiture restaurant chic, de smokings et de belles boiseries !

J'en resterai aux vols quotidiens Paris-Roissy/Orly sans boiseries, smokings, champagne ni caviar d'Iran beluga ;-);-);'-) !

Pierre

Ewondo 03/05/2020 09:15

Cette expression m'avait toujours étonné :

https://www.defense.gouv.fr/actualites/articles/faire-le-zouave

Je penserais aussi que les Zouaves, féroces au combat, aimaient faire après leurs victorieux combats des fêtes très animées. Dans les injures du Capitaine Haddock, ils vienne toujours avant "Bachi Bouzouk".

Pierre

Ewondo 03/05/2020 08:29

Chère Madame Zouave je ne comprends pas pourquoi vous n'avez pas pu aller à Venise entendre cet opéra. Même par avion ? Les frontières en Europe sont-elles devenues aussi étanches que le mur ďe Berlin ainsi que toute la frontière entre les deux Allemagnes avant leur chute ?

La prochaine fois nous essaierons mon jet privé quand les pilotes seront dégrisés, le steward récupéré des boîtes de nuit et l'hôtesse revenue de Tahiti ...

Pierre ;-);-);-)

Ewondo 03/05/2020 09:05

J'ai un vieux copain qui a un Convair 990 Coronado qui pour pourrait être confondu avec un peu de chance, par des autorités aéroportuaires dislexiques, le "Conora" avec "Corona" ...

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Convair_990

Ceci étant, m'y connaissant par ma passion de l'aviation civile en aéorports, celui de Venise est "costaud" avec une longue piste pour les vols très lointains (USA, Extrême Orient etc) et un très gros trafic passagers ... mille pieds au-dessus de l'aéroport de Florence !

Pas la peine de prendre le "Venice Simplon Express" bien au-dessus de mes capacités financières ... même si l'on aime le très "classe".

Pierre

Philomène 03/05/2020 07:20

Merci pour cette nouvelle page musicale, Madame Zouave et merci Monsieur l'abbé pour ce billet -
ici à Nice il fera beau et chaud - et je serai à la messe à Lourdes tout à l'heure -
Belle journée à toute la Banquse !
Philomène

Mirabelle 03/05/2020 06:34

Bon et saint Dimanche à tous . Je vais aller dans le jardin pour écouter ce Magnificat .

Voici le mot de l'abbé Billot:
Le Christ est-il heureux dans les églises ? Cette question peut paraître étonnante, mais au vue des évènements, je me suis posé la question.

En effet le Christ n’est-il pas celui qui a reçu tout pouvoir (St Mt 28,18), qui est capable de toucher les coeurs les plus endurcis comme il l’a fait comprendre à sainte Marguerite-Marie ? N’est-il pas « celui qui a en main la clef de David, celui qui ouvre et personne ne fermera, celui qui ferme et personne ne peut ouvrir » (Ap. 3,7) ? Alors pourquoi y a-t-il tant de blocages pour retourner à la messe ?

Dieu veut-il à travers cela nous faire comprendre quelque chose ?

Souvent les évènements sont un moyen que Dieu utilise quand on ne veut pas l’écouter autrement.

Le Christ dans l’hostie, au témoignage d’un grand nombre de personnes que j’ai entendues, est traité en effet d’une manière « étonnante », au moins extérieurement, dans beaucoup d’églises. Et l’on pourrait peut-être comprendre sa « réticence » à leur réouverture, si cette réouverture pouvait être pour lui l’occasion de nouvelles souffrances.

Le Christ, alors, pourrait souffrir dans les églises ? Cela semble surprenant, mais ce pourrait bien être le cas.

Pour ne citer qu’un exemple, je connais un bon nombre de personnes qui dans les églises ont eu toutes les peines du monde à faire rendre l’hostie à des personnes qui s’enfuyaient avec, dans des buts tout à fait douteux.

Comment cela ferait pourrait faire souffrir Dieu, puisqu’il est « pur esprit » et que beaucoup des choses matérielles sont pour lui « secondaires », semblent penser les gens ?
Voici les propres paroles du Christ à propos de l’Eucharistie à Sainte Marguerite-Marie :
« Voilà ce Cœur qui a tant aimé les hommes jusqu’à se consommer pour leur témoigner son amour ; et pour reconnaissance je ne reçois de la plupart que des ingratitudes, par leurs irrévérences et leurs sacrilèges, et par les froideurs et les mépris qu’ils ont pour moi dans ce sacrement d’amour. Mais ce qui m’est encore le plus sensible est que ce sont des cœurs qui me sont consacrés qui en usent ainsi. »

Et les évangiles disent la même chose sur le Christ. Plusieurs passages des évangiles sont frappants : à certains moments, le Christ se plaint de la façon dont il est traité, il pleure de certaines choses. Or le Christ est le même aujourd’hui. Il est réellement présent dans l’hostie avec son corps et son sang.

Si ces phrases des évangiles ont été rapportées, c’est certainement pour nous faire comprendre ce qu’il attend aussi de nous. Parmi ces passages, l’un d’eux est particulièrement révélateur sur le Christ : celui où le Christ est accueilli par le pharisien Simon et que la femme pécheresse verse sur lui un parfum de grand prix. Devant l’attitude de Simon méprisante envers cette femme, il lui parle de son accueil « Simon : « Vois-tu cette femme ? Je suis entré dans ta maison, et tu n’as pas versé d’eau sur mes pieds ; mais elle, elle les a mouillés de ses larmes, et les a essuyés avec ses cheveux. Tu ne m’as point donné de baiser ; mais elle, depuis que je suis entré, elle n’a cessé de me baiser les pieds. Tu n’as pas oint ma tête d’huile, mais elle a oint mes pieds de parfum. »
Ces gestes touchent le Christ car ils viennent du coeur. Cette femme aime le Christ.

Essayons de nous décentrer quelques instants pour voir comment le Christ vit la messe.
Il nous attend, il a donné tout son amour pour nous sur la croix et il se donne entièrement dans chaque hostie. Or les gens ne font souvent que peu attention à lui et si ils y font attention c’est le plus souvent pour lui demander des choses. Ils arrivent souvent en retard à la messe, quand il y vont. Cela est révélateur d’un état d’esprit. A-t-on vu souvent des amoureux fous, en retard volontairement à un rendez-vous ? Dieu ne peut-il pas être blessé par cela ? Lui qui nous a créés avec tant d’amour, voir ses enfants agir avec si peu d’amour et de reconnaissance… Si peu de gens l’aiment gratuitement, semble-t-il.

Alors donnons envie au Christ d’ouvrir les églises, de nous inviter à son banquet.

Comment faire ? Faire ce qui doit se faire normalement : demander pardon à Dieu pour nos manques d’amour et pour ceux de nos frères, pour chaque fois que nous l’avons mal accueilli.

Et quand le coeur des gens sera prêt, alors celui qui a en main la clé de David voudra certainement nous ouvrir les porte et nous inviter à son banquet.

Dieu vous bénisse
Abbé Billot



Mimi

Ewondo 03/05/2020 06:31

Bon et Saint Troisième Dimanche après Pâques à toute la Banquise et un grans merci à Madame Zouave ! C'est magnifique ...

Pierre

Présentation

  • : Le blog de Mortimer
  • : Chrétienne et catholique . La Banquise est une force de prières .
  • Contact

Visites depuis le 14/01/2009

 

religion et spiritualite

Pingouin de la Banquise

 

A copier-coller pour les PPP !