Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 mai 2020 2 26 /05 /mai /2020 04:11
Neuvaine Au Saint -Esprit ( ( 5ème Jour )
Cinquième jour : Pour demander Le don de Conseil
 
Esprit-Saint, divin Consolateur ! Je vous adore comme mon vrai Dieu, ainsi que Dieu le Père et Dieu le Fils. Je vous offre mon cœur et vous rends de vives actions de grâces pour tous les bienfaits que vous avez répandus et que vous répandez sans cesse dans le monde. Vous qui êtes l'Auteur de tous les dons surnaturels et qui avez comblé d'immenses faveurs l'âme de la bienheureuse Mère de Dieu et de toute consolation, Marie, je vous prie de me visiter par votre grâce et de m'accorder le don de Conseil, afin que je puisse bien choisir tout ce qui est le plus convenable à mon avancement spirituel et découvrir tous les pièges et toutes les ruses de l'esprit tentateur.
 
Un Pater, un Ave et 3 Gloria Patri .
 

Viens, Esprit Créateur,
visite l'âme de tes fidèles,
emplis de la grâce d'En-Haut
les cœurs que tu as créés.

Toi qu'on nomme le Conseiller,
don du Dieu très-Haut,
source vive, feu, charité,
invisible consécration.

Tu es l'Esprit aux sept dons,
le doigt de la main du Père,
L'Esprit de vérité promis par le Père,
c'est toi qui inspires nos paroles.

Allume en nous ta lumière,
emplis d'amour nos cœurs,
affermis toujours de ta force
la faiblesse de notre corps.

Repousse l'ennemi loin de nous,
donne-nous ta paix sans retard,
pour que,sous ta conduite et ton conseil,
nous évitions tout mal et toute erreur.

Fais-nous connaître le Père,
révèle-nous le Fils,
et toi, leur commun Esprit,
fais-nous toujours croire en toi.

Gloire soit à Dieu le Père,
au Fils ressuscité des morts,
à l'Esprit Saint Consolateur,
maintenant et dans tous les siècles.

Amen.


Latin

 

Veni, creator, Spiritus,
Mentes tuorum visita,
Imple superna gratia
Quae tu creasti pectora.

Qui diceris Paraclitus,
Altissimi donum Dei.
Fons vivus, ignis, caritas
Et spiritalis unctio.

Tu septiformis munere,
Digitus paternae dexterae.
Tu rite promissum Patris,
Sermone ditans guttura.

Accende lumen sensibus
Infunde amorem cordibus,
Infirma nostri corporis
Virtute firmans perpeti.

Hostem repellas longius
Pacemque dones protinus;
Ductore sic te praevio
Vitemus omne noxium.

Per te sciamus da Patrem,
Noscamus atque Filium;
Teque utriusque Spiritum
Credamus omni tempore.

Deo Patri sit gloria,
Et Filio, qui a mortuis
Surrexit, ac Paraclito
In saeculorum saecula.

Amen.

 

 

 

Voilà le mot de l'abbé Billot :

 

Le Saint de la joie

Le don de lire dans les âmes est un don impressionnant. Beaucoup de saints l’ont eu, comme Padre Pio et le curé d’Ars.

Des ancêtres de mes cousins étaient allés voir le curé d’Ars, parce qu'ils n’arrivaient pas à avoir d’enfants et pensaient que donc Dieu les appelait peut-être à entrer dans les ordres. Ils sont partis à Ars demander l’avis du saint. Il leur a affirmé que leur vocation était d’avoir des enfants. Ils ne sont pas entrés dans les ordres et ont eu une fille, dont la lignée de mes cousins est issue.

Ce don de lire dans les âmes est certainement très pratique pour aider les gens, et, beaucoup aimeraient l’avoir. Je me souviens d’un prêtre, qui avait fait un très long pèlerinage pour l’obtenir. Mais, comme le disait un autre prêtre, il y a un don plus discret, qui peut permettre d’arriver au même résultat : le don de conseil du Saint Esprit.

Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus, quand elle était maîtresse de novices, raconte que l’on pensait qu’elle lisait dans les âmes tellement ses avis sur les personnes étaient justes. Elle explique bien qu’elle n’avait pas ce don. C’était certainement le don de conseil, qui lui permettait d’arriver à toucher juste, mais sans vraiment s’en rendre compte.

Le conseil complète la vertu naturelle de prudence de l’intelligence (il s’agit ici de la prudence au sens classique : trouver les bons moyens pour arriver au bon but).

Un autre saint, que nous fêtons aujourd’hui et qui avait certainement ce don, est saint Philippe Neri. Guidé par Dieu, il avait trouvé les bons moyens pour arriver à ramener la jeunesse romaine à Dieu, notamment en lui prodigant les bons conseils. Il était tellement habité par l’Esprit Saint, qu’il avait à profusion l’un de ses fruits : la joie. A tel point qu’on l’appelle le "saint de la joie" ( L’esprit Saint dans une personne produit des fruits qu’énumère Saint-Paul dans l’épître aux Galates (5, 22-23 )).

Il voulait être missionnaire et partir en Afrique. Dieu lui dit que « son Afrique » serait Rome. Il fut donc missionnaire à Rome.

Il tombait fréquemment en extase, ce qui rallongeait considérablement la messe. Quelque fois à cause de cela, on devait empêcher l’accès de La chapelle où il était. Pour éviter cet « inconvénient », on mit à sa disposition un livre d’histoires drôles, et, une fois le livre fini, on plaçait un chat sur l’autel pour le distraire, car il tombait en extase lorsqu'il était trop concentré.

Il avait beaucoup d’humour et, pour éviter de passer pour un saint, il faisait le pitre.

Très humblement, il priait pour que Dieu se "méfie" de lui. Un jour, quelqu’un, dont il s’occupait, fut capturé en mer et fût réduit à l'état d'esclave. Il appela au secours saint Philippe Neri. Ce dernier, prévenu de manière surnaturelle, fit prier pour lui et il réussit à être délivrer.

Il priait beaucoup l'Esprit-Saint.
« Philippe avait aussi pour habitude quotidienne de prier spécialement le St Esprit et de lui demander en toute humilité ses grâces et ses dons….Tandis qu’il priait ainsi un jour de l’an 1544 avec grande ardeur, il sentit soudain dans son cœur une telle explosion du grand amour du St Esprit qui le submergeait, que le cœur se mit à battre si fort dans sa poitrine qu’on pouvait l’entendre du dehors.» Cette joie est un « fruit de l’Esprit Saint ». (L’Esprit Saint, quand il vient dans une âme, produit des « fruits » que saint Paul énumère dans l’épître aux Galates (chap. 5 versets 22 et 23).

Saint Philippe Néri avait également un grande dévotion à la Sainte Vierge et encourageait la jeunesse à la prier.

« De saint Philippe, l’Oratoire a hérité une dévotion particulière envers la Sainte Vierge, comme en témoignent aussi nos églises. Notre saint Père Philippe s’adressait à Elle avec les expressions les plus tendres, les plus douces. Toujours, il affirmait que la Vierge était en fait la vraie fondatrice de l’Oratoire. Il recommandait aux siens la dévotion à Marie comme moyen essentiel d’ascèse spirituelle ». (Confédération de l’Oratoire saint Philippe Néri, Itinéraire spirituel, n° 136)

Confions-nous à Notre Dame du Bon Conseil.

 


Dieu vous bénisse

 


Abbé Billot

L’image contient peut-être : texte
 
 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Mortimer
  • : Chrétienne et catholique . La Banquise est une force de prières .
  • Contact

Visites depuis le 14/01/2009

 

religion et spiritualite

Pingouin de la Banquise

 

A copier-coller pour les PPP !