Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 juin 2020 2 16 /06 /juin /2020 09:10

SAINT CYR ou QUIRIC

SAINTE JULITTE sa mère

16 juin

Les édits de Dioclétien contre le christianisme étant arrivés en Lycaonie (sud-est de la Turquie actuelle), Domitien qui en était gouverneur, les exécuta avec la dernière cruauté.

Une chrétienne d'Icône (Lystra dans les actes de des apôtres), Julitte, décida de prendre la fuite avec son fils Cyr âgé de trois ans, comme il est conseillé dans les évangiles lors des persécutions. Elle se sauva et se réfugia à Séleucie de Taurus avec ses deux servantes. Etant issue des rois d'Asie-Mineure, elle possédait beaucoup de biens qu'elle abandonna pour sauver sa vie.

 

Arrivée à Séleucie, elle apprit que le gouverneur Alexandre haïssait autant les chrétiens que celui d'Icône. Alors elle continua de fuir jusqu' à Tarse en Cilicie, mais Alexandre entra dans cette ville en même temps qu'elle. Ayant été reconnue comme chrétienne, elle fut arrêtée et conduite devant le tribunal du gouverneur. Ses deux servantes apeurées l'abandonnèrent.

Le gouverneur lui demanda qui elle était et d'où elle venait. Elle répondit simplement: Je suis chrétienne. Le gouverneur en colère lui fit enlever son enfant et la fit fouetter; il prit le bel enfant sur ses genoux pour le câliner et le consoler, mais le petit en pleurant tendait les bras vers sa mère. L'enfant se débattait, griffant le visage du gouverneur et lui donnant des coups de pieds dans la ventre. Lorsque sa mère martyrisée criait, Je suis chrétienne, l'enfant lui aussi criait, Je suis chrétien. Le juge excédé prit l'enfant par un pied et le jeta à terre.  En tombant, sa tête heurta les marches du tribunal et se fractura.

 

 Voyant ce qui se passait, Julitte remercia Dieu d'avoir fait de son enfant un martyr, ce qui augmenta la fureur du juge en lui faisant subir les pires tourments. La harangue du juge était toujours la même: Sacrifie aux dieux et tu auras la vie sauve; mais Julitte refusait, répétant : Je suis chrétienne et ne sacrifierai jamais aux démons. Elle fut condamnée à être décapitée. Emmenée au lieu où l'on exécutait les malfaiteurs, elle fit une prière en rendant grâce à Dieu. On lui coupa la tête en l'an 304.

Les deux servantes enlevèrent les corps et les enterrèrent dans un champ près de la ville. Après que Constantin eut donné la paix à l'Eglise, une des deux se rendit sur le lieu de la sépulture. On peut lire dans les actes des apôtres que les fidèles s'empressèrent de se procurer une partie des reliques.

 

Saint Cyr et Sainte Julitte sont nommés dans le martyrologe romain le 16 juin, mais on suppose qu'ils furent martyrisés le 15 juillet. C'est en ce dernier jour que l'on célèbre leur fête chez les Grecs, les Moscovites, les Arméniens et les Nestoriens. Les Abyssins les honorent deux jours avant le 19 de leur mois de Hamle et le 20 janvier.

 

Saint Cyr est le patron de Nevers et de plusieurs églises et monastères de France. Saint Amatre, évêque d'Auxerre ayant rapporté d'Antioche des reliques du saint en donna à Nevers, Toulouse et Saint-Amand, etc.

 

SAINT FRANCOIS REGIS

Religieux de la Compagnie de Jésus + 1640

 

SAINT FERREOL ou FARGEAU

Premier évêque de Besançon

SAINT FERGEUX ou FARGEON

Diacre. Tous deux martyrs en 202

 

SAINT AURELIEN

Evêque d'Arles + 550

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Mortimer
  • : Chrétienne et catholique . La Banquise est une force de prières .
  • Contact

Visites depuis le 14/01/2009

 

religion et spiritualite

Pingouin de la Banquise

 

A copier-coller pour les PPP !