Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 juillet 2020 3 15 /07 /juillet /2020 09:10

SAINT JACQUES de NISIBE

 

MAR YA'QOUB de NUSAYBIN

EGLISE DE MAR YA'QOUB (Saint Jacques) A NISIBE

EGLISE DE MAR YA'QOUB (Saint Jacques) A NISIBE

C'est Théodoret, évêque de Saint Cyr, qui écrivit la vie de Saint Jacques de Nisibe (Nusaybin, à la frontière entre la Turquie et la Syrie), ville Perse aux confins de l'empire romain.

 

Jacques menait une vie solitaire et austère et pensa qu'il serait peut-être bon d'aller en Perse apporter la Sainte Religion à ce peuple païen. Arrivé près d'un village, il vit des lavandières qui se baignaient toutes nues dans une fontaine. Au lieu de se couvrir, elles regardèrent Jacques effrontément comme pour se moquer de lui. Alors pour les châtier de leur impudence, il demanda à Notre-Seigneur de tarir la fontaine afin de punir ces femmes qui s'y baignaient. Aussitôt leurs cheveux devinrent blancs.

Courant au village, elles se montrèrent et dirent qu'un homme hors du commun avait tari la fontaine. Les habitants de village vinrent vers Jacques et lui demandèrent de remettre l'eau. Ce qu'il fit. Certaines femmes lui demandèrent de retrouver la couleur de leurs cheveux. Elles lui obéirent et il leur ôta leur châtiment.

 

Une autre fois, voyant qu'un juge rendait une sentence injuste, il commanda au rocher sur lequel se trouvait le juge de se briser en morceaux. Alors, le juge, devenu juste, révoqua son jugement et prononça une sentence conforme à la raison.

 

L'évêché de la ville étant vacant, Jacques fut élu évêque et continua, malgré sa nouvelle dignité, à vivre pauvrement.

Un jour, des pauvres l'appelèrent pour enterrer un des leurs qui faisait semblant d'être mort afin de recevoir des aumônes de la part de Jacques. Il supplia Notre-Seigneur de recevoir l'âme du pauvre et leur fit une aumône; mais quand ils demandèrent à leur compagnon de se relever, ils virent qu'il était réellement mort. Alors ils demandèrent à Jacques de le rendre à la vie. Notre saint, pris de pitié devant leur désarroi, imitant Notre-Seigneur rendit la vie au pauvre.

 

Jacques assista au concile de Nicée avec Alexandre et condamna Arius; mais ce dernier, voulant se venger, leva une armée pour entrer dans l'église et châtier ceux qui l'avaient condamné. Saint Jacques et Alexandre se mirent en prière : Arius fut pris d'un mal de ventre dont il mourut.

 

Constantin, qui retenait la fureur de Sapor, roi de Perse, vint à mourir. Profitant de la montée sur le trône de Constance, Sapor déclara la guerre et assiégea Nisibe. Le siège de la ville durait depuis soixante-dix jours sans faiblir. Alors Sapor établit un barrage sur le Tigre et quand il y eut assez d'eau accumulée, il fit rompre le barrage,  les murs de la ville furent détruits. Cependant, compte tenu de la quantité d'eau, il ne put attaquer la ville et dut remettre son action au lendemain. Pendant la nuit, Saint Jacques se mit en prières. Le jour suivant, Sapor constata que les murailles étaient reconstruites plus grandes.  A leur sommet, un homme portant les marques impériales, couronné et vêtu de la pourpre. Alors Jacques levant les yeux au ciel supplia Notre-Seigneur de détruire l'armée de Sapor. A l'instant, une nuée de taons entra dans la trompe des éléphants et les naseaux des chevaux, les rendant fous. L'armée de Sapor se retira en maudissant les chrétiens et leur Dieu.

 

Après sa mort, Saint Jacques fut enterré dans sa ville. Tant que ses reliques y restèrent, celle-ci fut préservée. Lorsque l'empereur Julien l'Apostat vint combattre les Perses, il déplaça les reliques de Saint Jacques pour les mettre hors la ville car d'après lui, on leur rendait trop d'honneurs. Julien fut battu par les Perses et  perdit la vie. Jovinien, son successeur, fut contraint de donner la ville de Nisibe aux Perses pour conserver l'empire.

 

 

FACADE DE L'EGLISE SAINT JACQUES DE NISIBE

FACADE DE L'EGLISE SAINT JACQUES DE NISIBE

SAINTE ROSALIE

Vierge de Palerme (1130-1160)

 

SAINT HENRI II

Empereur d'Allemagne et sa femme Sainte Cunégonde, + 1024

 

SAINT EUTROPE de PORTO

SAINTE ZOZIME

et SAINT BONOSE sa soeur

 

SAINT CATULIN

Diacre à Carthage avec les martyrs:

SAINT JANVIER

SAINT FLORENT

SAINTE JULIE

SAINTE JUSTE

dont les corps furent déposés dans la Basilique de Fauste.

 

SAINTS PHILIPPE, ZENON, NARSEE

et dix enfants, martyrs à Alexandrie.

 

SAINT ABUDEME

Martyr dans l'île de Ténédos sous Dioclétien

 

SAINT ANTIOQUE

Médecin, décapité à Sébaste

 

SAINT FELIX de PAVIE

Evêque et Martyr

 

SAINT ANASTASE

Evêque de Naples, détrôné par son neveu Sergius. Il mourut de chagrin à Véroli sous Charles-le-Chauve.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Mortimer
  • : Chrétienne et catholique . La Banquise est une force de prières .
  • Contact

Visites depuis le 14/01/2009

 

religion et spiritualite

Pingouin de la Banquise

 

A copier-coller pour les PPP !