Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 septembre 2020 6 05 /09 /septembre /2020 09:10

SAINT BERTIN

5 septembre

Bertin, de famille noble, est né dans le territoire de Constance en Suisse au début du VIIè siècle. Il était parent de Saint Omer et suivant son exemple il fit profession de la Règle de Saint Colomban à Luxeul en Bourgogne (Luxeuil-les-Bains) avec ses deux amis, Mommolin et Bertrand.

 

A Luxeul il y avait alors cinq-cents religieux gouvernés par Saint Eustace, successeur de Saint Colomban qui par la suite se retira à Bobio en Lombardie. De l'école de cette abbaye sortirent Saint Omer, Saint Mommolin et Saint Bertin.

 

En 637, Saint Omer fut fait évêque de Thérouanne en Artois, ancienne métropole des Morins. Là, le rejoignirent Bertin, Mommolin et Bertrand. Ils y bâtirent un monastère sur une petite montagne à une lieue de Sitbin (aujourd'hui la ville de Saint Omer) environnée de marais sur le fleuve Aa. Le monastère dit de Saint Mommolin devenant trop petit, les moines remontèrent le cours de l'Aa et s'arrêtèrent au village de Sithiu où il bâtirent une église, mais comme le fleuve ne passait pas à côté, les moines creusèrent pour dévier le lit du cours d'eau depuis Blendecque jusqu'à Mommolin, par Arques et Saint Omer. L'île de Sithiu au fil des années se trouva réhaussée par la terre amenée pour assécher  les marais. Les moines rendirent ce lieu inhospitalier habitable à force de travail.

 

Saint Mommolin, premier supérieur de ce nouvel établissement le dédia à Saint Pierre, mais à présent on le nomme Saint Bertin.

 

 

 

 

PLAN DE L'ANCIENNE ABBAYE DE SAINT BERTIN

PLAN DE L'ANCIENNE ABBAYE DE SAINT BERTIN

Ce monastère acquit une grande célébrité. Achaire, évêque de Noyon et Tournay étant mort vers 659, Saint Mommolin fut élu pour lui succéder.

 

Bertin fut élu abbé du monastère de Sithiu en l'île, et devint aussi célèbre que celui de Luxeul. Les moines par leurs prières et leur travail recevaient de nombreux dons.

 

Un riche seigneur, Hérémar, donna à l'abbé Bertin sa terre de Wormhoult sur la rivière Peen, en Flandre, et y fit bâtir un monastère en 695 sous l'invocation de Saint Martin. Cette abbaye est actuellement connus sous le nom de Berg-Saint-Winnoc.

 

 Le monastère que dirigeait Bertin et qui maintenant porte son nom fut enrichi par des terres données par le comte Walbert dont la terre de Poperingue, près d'Ypres. Le fils du comte fut baptisé du nom de Bertin en l'honneur de notre saint et vécut saintement dans le monastère. Ses reliques sont gardées dans l'église de Saint Omer sous le maître-autel, avec celles de plusieurs autres saints.

 

Accablé par le nombre des années, l'abbé Bertin se fit remplacer en l'an 700 par Rigobert, un de ses disciples et passa les reste de sa vie comme un simple moine.

A l'exemple de Saint Colomban, de Saint Fursy, de Saint Fiacre et d'autres encore, Bertin ne permettait pas aux femmes d'entrer dans la Clôture ni dans l'abbatiale. Cette loi fut observée jusqu'en 938 où l'on fit une exception pour Adèle (ou Alice), femme d'Arnulphe comte de Flandres, qui était atteinte d'une maladie incurable et voulait aller prier dans l'abbatiale Saint Bertin. Après l'accord de Wicfrid évêque de Thérouanne et de Folbert évêque de Cambrai, elle fut autorisée à entrer dans l'église en leur compagnie le lundi de Pâques 938. Lorsqu'elle fut devant la châsse de Saint Bertin, elle se prosterna, pria et fut totalement guérie. Le miracle est représenté par une statuaire en marbre au fond de l'église.

 

Après le gouvernement de Rigobert, Bertin désigna Erlefride pour lui succéder.

 

On pense que Saint Bertin vécut plus de cent ans. Il avait trente ans lorsqu'il vint pour la première fois à Saint Omer. Les auteurs modernes disent qu'il mourut à cent onze ans. On situe sa mort  le 9 septembre 709. Il fut enterré dans la chapelle Saint Martin (située au chevet du maître-autel). Ses reliques furent transférées plusieurs fois pour être préservées des invasions, en particulier de celle des Normands en 948, 1050 et en 1247. Sa châsse fut ouverte plusieurs fois (1395,1464,1688). Lors de la dernière ouverture, on préleva la mâchoire inférieure avec deux dents et quelques petits ossements pour les déposer dans l'église paroissiale de Poperingue.

 

 

 

 

 

RUINES DE L'ABBAYE SAINT BERTIN
RUINES DE L'ABBAYE SAINT BERTIN

RUINES DE L'ABBAYE SAINT BERTIN

L'abbaye et l'église de l'île de Sithiu, un des plus beaux ornements de la ville de Saint Omer, contiennent depuis de nombreux siècles les reliques de Saint Bertin que l'on vient visiter de toutes parts et qui opèrent un grand nombre de miracles.

Le magnifique trésor de l'église est dû à la libéralité de Charlemagne, d'autres empereurs, de princes et de prélats célèbres. Cette église fut achevée et consacrée en 1520, le 9 octobre. La châsse de Saint Bertin est au-dessus du maître-autel. Il s'y trouve également un buste contenant une partie de ses reliques.

 

SAINT ALTON

Abbé en Allemagne. Milieu du VIIIè siècle

 

SAINT CORENTIN

1er évêque de Cornouaille ou de Quimper en Basse-Bretagne

 

SAINT GENEBAUD

1er évêque de Laon du temps de Saint Denis.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Mortimer
  • : Chrétienne et catholique . La Banquise est une force de prières .
  • Contact

Visites depuis le 14/01/2009

 

religion et spiritualite

Pingouin de la Banquise

 

A copier-coller pour les PPP !