Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 janvier 2021 7 03 /01 /janvier /2021 10:10

SAINTE GENEVIEVE

 

Patronne de Paris

 

Patronne de la Gendarmerie

3 janvier MMXXI

Geneviève est née dans le village de Nanterre, à huit kilomètres de Paris, en 422. Son père se nommait Sévère et sa mère Géronce.

 

Elle avait sept ans lorsque Saint Germain d'Auxerre et Saint Loup de Troyes virent loger à Nanterre avant d'aller combattre l'hérésie de Pélage en Grande Bretagne. Ils furent entourés d'une foule nombreuse qui demandait leurs bénédictions. Parmi la foule, Saint Germain remarqua Geneviève à la faveur d'une lumière subite communiquée par l'Esprit de Dieu.  La faisant approcher avec ses parents, il lui prédit qu'elle serait au service de Dieu et que son exemple conduirait les autres à la sanctification. Il lui donna sa bénédiction et l'emmena dans l'église. Durant la récitation de None et des Vêpres, il lui tint la main étendue sur la tête.

 

Le lendemain, accompagnée de ses parents elle revit Saint Germain qui lui demanda de se souvenir de sa promesse:

 

Oui répondit-elle, je m'en souviens et j'espère y être fidèle avec le secours de la grâce.

 

Le saint évêque lui donna alors une médaille en cuivre représentant une croix en lui recommandant de la porter toujours autour du cou. Il lui dit aussi de ne pas porter de bijoux.

Un jour que sa mère Géronce allait à la messe, elle ne voulut pas emmener Geneviève et, devant son insistance, elle lui donna une claque. Géronce devint aveugle; mais quelque temps après, Geneviève lui passa de l'eau sur les yeux et Géronce retrouva la vue.

 

A l'âge de quinze ans, Geneviève fut présentée à l'évêque du lieu qui l'admit parmi les autres vierges. Lorsqu'elle perdit son père et sa mère, elle logea à Paris  chez sa marraine. Se consacrant à la prière et au jeûne, elle ne mangeait que deux fois par semaine et ne buvait que de l'eau. Elle vécut ainsi jusqu'à l'âge de cinquante ans, mais son évêque exigea d'elle qu'elle prît d'autres nourritures, comme du lait et du poisson.

Cependant le diable veillait : ses ennemis prétendirent qu'elle était une visionnaire et une hypocrite et la discréditèrent vis à vis du peuple chrétien. Cet état de fait cessa lors d'un second passage de Saint Germain à Paris; cependant cette paix fut de courte durée et la persécution ne tarda pas pas à se rallumer.

 

Attila, roi des Huns, marchait sur Paris. Les habitants commencèrent à fuir la ville pour se réfugier dans des lieux plus sûrs. Geneviève exhorta alors les parisiens en leur disant que la prière les sauverait de la fureur des Huns. Quelques femmes se joignirent à elle et s'enfermèrent pour prier pendant plusieurs jours dans la baptistère de l'ancienne église Saint-Jean-le-Rond; mais le peuple la traitait de prophétesse et voulait même la tuer; heureusement l'arrivée de l'archidiacre d'Auxerre qui lui apportait des eulogies (choses bénites que l'on donnait en signe d'amitié) de la part de Saint Germain, la sauva. Cet événement apaisa le peuple surtout quand ils virent que les Huns modifiaient leur chemin suite aux miracles que Sainte Geneviève opéra à Paris, Meaux, Laon, Troyes, Orléans et Tours. La renommée de sa sainteté se répandit dans tout le monde et même Saint Siméon Stylite donna des preuves de sa vénération pour Geneviève.

 

Le crédit de la sainte auprès de Dieu fit que le peuple lui accorda sa confiance en particulier au siège de Paris par Childéric, roi des Francs, qui assiégeait la ville et risquait de la faire mourir de faim. Geneviève se mit à la tête de ceux que l'on avait envoyés chercher des vivres à Arcis-sur-Aube et jusqu'à Troyes et, malgré les dangers, ravitailla Paris.

Childéric, bien que païen, rendit hommage à la vertu de Geneviève et fut clément avec elle. Son fils Clovis accorda la liberté aux Parisiens. Après les accords de Laon, Childéric leva le siège de Paris et c'est ainsi que la ville fut sauvée par Geneviève.

 

Ce fut encore elle qui forma le projet de la Basilique Saint Pierre et Saint Paul commencée par Clovis et achevée par Sainte Clotilde.

Après une vie de 89 ans et une pratique de toutes sortes de bonnes oeuvres, elle mourut le 3 janvier 512, cinq semaines après Clovis, le premier de nos rois chrétiens. Son corps fut enterré auprès de celui de Clovis dans l'enceinte de la nouvelle église des Apôtres non encore terminée. Cette église prit le nom de Sainte Geneviève, qu'elle porte encore aujourd'hui. Lorsque l'église fut terminée, Saint Eloi fabriqua une châsse pour y placer ses restes.

Lors de l'invasion des Normands en 845, la châsse fut transportée à Athis (aujourd'hui Athis-Mons au sud de Paris), puis à Draveil un peu plus au sud et cinq ans après à Marisy (aujourd'hui Marisy-Saint-Mard près de la Ferté-Milon). Elle revint à Paris en 855.

La châsse que l'on voit aujourd'hui fut réalisée en 1242, avec 193 marcs1 d'argent et 8 marcs d'or. Elle est couverte de pierres précieuses offertes par les reines et les rois de France.

 

Il existait un couvent Sainte Geneviève situé à l'emplacement de l'actuel lycée Henri IV. Il en reste la tour du clocher au milieu du lycée dite tour de Clovis

 

1.- Le Marc, monnaie franque, à donné le Mark allemand et le Mark finlandais. Il était aussi à cette époque une mesure de poids équivalent à 244,75 grammes de notre système de poids et mesures actuel.

L'EGLISE SAINTE GENEVIEVE A PARIS (aujourd'hui panthéon de la République)

L'EGLISE SAINTE GENEVIEVE A PARIS (aujourd'hui panthéon de la République)

TOUR DU LYCEE HENRI IV A PARIS, DITE TOUR DE CLOVIS

TOUR DU LYCEE HENRI IV A PARIS, DITE TOUR DE CLOVIS

 

SAINT PIERRE BASANE

(v. 2020)

 

SAINT ANTERE ou ANTERES

Pape en 235

 

SAINT GORDE

Martyr sous Dioclétien

Partager cet article

Repost0

commentaires

Mary-Kate 03/01/2021 16:55

Je me permets de rajouter un petit détail à l'excellent travail d'Adeodat, que je remercie au passage.
Ce qui reste des reliques de la sainte patronne de Paris se trouve à l'église Saint-Étienne-du-Mont, à deux pas de l'ancienne église Sainte Geneviève, devenue le Panthéon. À Paris, l'année 2020 a été une année spéciale pour le diocèse, afin de commémorer les 1600 ans de sa naissance. La coïncidence avec l'épidémie a été remarquée et je peux vous dire que Sainte Geneviève a été bien priée dans les paroisses de Paris toute l'année 2020. Aujourd'hui, 3 janvier, toutes les paroisses de Paris l'ont fêtée (fête de première classe).
Enfin, j'en profite pour vous adresser tous mes voeux pour cette nouvelle année, que je souhaite meilleure pour tous que 2020 !

Adeodat 03/01/2021 14:55

J'ai oublié de vous donner un exemple sur le mot eulogie: Le pain bénit par le prêtre que l'on distribuait autrefois à la fin de la messe en était une. A ne pas confondre avec la pain consacré lors de la messe qui est le corps du Christ. Je fais cette remarque car certains pensaient communier avec du pain bénit. C'est paraît-il une des raisons pour lesquelles il a été supprimé... à voir.
En tous cas après le messe du jour à Noël on a eut droit au vin chaud. C'est peut-être une eulogie ?

Adeodat

Cécilou 03/01/2021 11:24

J'ai appris quelque chose aujourd'hui. Si Ste Geneviève est, en effet, sur proclamation de Jean XXIII, la patronne de la gendarmerie, les gendarmes la célèbrent en fait le 26 novembre en raison du miracle des ardents. Je me coucherai moins bête ce soir.
Très amicalement.
Cécilou

Présentation

  • : Le blog de Mortimer
  • : Chrétienne et catholique . La Banquise est une force de prières .
  • Contact

Visites depuis le 14/01/2009

 

religion et spiritualite

Pingouin de la Banquise

 

A copier-coller pour les PPP !