Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 mai 2021 4 20 /05 /mai /2021 04:40
Neuvaine Au Saint-Esprit ( 7ème Jour )
Septième jour : Pour demander le don de Sagesse
 
Esprit-Saint, divin Consolateur ! Je vous aime comme mon vrai Dieu, ainsi que Dieu le Père et Dieu le Fils. Je vous offre mon cœur et vous rends de vives actions de grâces pour tous les bienfaits que vous avez répandus et que vous répandez sans cesse dans le monde. Vous qui êtes l'Auteur de tous les dons surnaturels et qui avez comblé d'immenses faveurs l'âme de la bienheureuse Mère de Dieu et de toute consolation, Marie, je vous prie de me visiter par votre grâce et de m'accorder le don de Sagesse, afin que je puisse bien diriger toutes mes actions, en les rapportant à Dieu comme à ma fin dernière, de sorte qu'en l'aimant et en le servant comme je le dois en cette vie, j'aie le bonheur de la posséder éternellement en l'autre.
 
Un Pater, un Ave et 3 Gloria Patri

Viens, Esprit Créateur,
visite l'âme de tes fidèles,
emplis de la grâce d'En-Haut
les cœurs que tu as créés.

Toi qu'on nomme le Conseiller,
don du Dieu très-Haut,
source vive, feu, charité,
invisible consécration.

Tu es l'Esprit aux sept dons,
le doigt de la main du Père,
L'Esprit de vérité promis par le Père,
c'est toi qui inspires nos paroles.

Allume en nous ta lumière,
emplis d'amour nos cœurs,
affermis toujours de ta force
la faiblesse de notre corps.

Repousse l'ennemi loin de nous,
donne-nous ta paix sans retard,
pour que,sous ta conduite et ton conseil,
nous évitions tout mal et toute erreur.

Fais-nous connaître le Père,
révèle-nous le Fils,
et toi, leur commun Esprit,
fais-nous toujours croire en toi.

Gloire soit à Dieu le Père,
au Fils ressuscité des morts,
à l'Esprit Saint Consolateur,
maintenant et dans tous les siècles.

Latin

Veni, creator, Spiritus,
Mentes tuorum visita,
Imple superna gratia
Quae tu creasti pectora.

Qui diceris Paraclitus,
Altissimi donum Dei.
Fons vivus, ignis, caritas
Et spiritalis unctio.

Tu septiformis munere,
Digitus paternae dexterae.
Tu rite promissum Patris,
Sermone ditans guttura.

Accende lumen sensibus
Infunde amorem cordibus,
Infirma nostri corporis
Virtute firmans perpeti.

Hostem repellas longius
Pacemque dones protinus;
Ductore sic te praevio
Vitemus omne noxium.

Per te sciamus da Patrem,
Noscamus atque Filium;
Teque utriusque Spiritum
Credamus omni tempore.

Deo Patri sit gloria,
Et Filio, qui a mortuis
Surrexit, ac Paraclito
In saeculorum saecula.

Amen.

 

Voici le mot de l'abbé Billot :

 

Le don de sagesse

 

Nous avions vu hier que comme les anges nous avions deux facultés spirituelles : une intelligence et une volonté. La volonté est sans doute la faculté la plus haute, celle par laquelle nous nous déterminons.

 

Les anges ont choisi d’un seul coup le bien ou le mal qu’ils ont entrevu parfaitement. Pour nous les humains, toute la vie nous faisons des choix.

 

Et comme notre intelligence notre volonté peut être tourné vers des choses créées, mais elle peut aussi se tourner vers l’infini. Vers Dieu.

 

Souvent les gens se plaignent des circonstances qui empêchent leur vie d’être comme ils désireraient. Mais ces circonstances sont au contraire des tremplins, pour nous aider à faire des choix tout au long de la journée et ainsi d’exercer notre plus haute faculté. Ces actes de volonté se font sur plein d’aspects différents

 

Si nous contemplons Dieu avec notre intelligence, nous l’aimons avec notre volonté,

 

Nous aimons par notre volonté, car aimer c’estun choix. Contrairement à ce que notre époque enseigne souvent

 

Et ce choix est aidé par l’Esprit Saint qui nous donne le don de sagesse. Ce don nous aide nous seulement à aimer Dieu, à aimer sa volonté, mais aussi à aimer et voir notre prochain comme Dieu l’aime.

 

Aimer Dieu ou une personne, n’est pas de l’ordre du ressenti.

 

Prier alors que ressentons pas la présence de Dieu et que pleins de distraction nous viennent à l’esprit et que nous luttons pour prier est certainement plus méritoire que prier lors d’une extase alors que tout est facile. Dieu voit l’effort que nous faisons pour l’aimer et pour aimer les autres.

 

Une femme avait vécu une journée mariage terrible. Au repas le mari, pensant sans doute lui faire plaisir lui avait dit discrètement « Je ne t’épouse pas parce que je t’aime, mais parce que je veux t’aimer ». A ces paroles tout s’est mis à chavirer devant cette femme. Elle avait certainement compris qu’il ne l’aimait pas mais voulait se forcer à l’aimer. Plus tard ayant compris le sens de cette parole, elle l'apprécia beaucoup.

 

Comme le dit Saint Jean : Petits enfants, n'aimons pas en paroles et avec la langue, mais en actions et avec vérité. (1 Jn 3,18)

 

Dieu vous bénisse,

 


Abbé Billot

Partager cet article
Repost0

commentaires

balaninupontaven 20/05/2021 14:10

Merci Monsieur l'Abbé pour votre billet quotidien.
Merci à la Banquise de nous rappeler tous les jours les dons magnifiques du Saint Esprit.

Présentation

  • : Le blog de Mortimer
  • : Chrétienne et catholique . La Banquise est une force de prières .
  • Contact

Visites depuis le 14/01/2009

 

religion et spiritualite

Pingouin de la Banquise

 

A copier-coller pour les PPP !