Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 juillet 2021 6 31 /07 /juillet /2021 09:10
31 juillet 2021
EGLISE SAINT GERMAIN D'AUXERRE

EGLISE SAINT GERMAIN D'AUXERRE

SAINT GERMAIN

 

Du temps d’Honorius, fils du grand Théodose, empereur d’Occident, Germain naquit à Auxerre de parent nobles, riches et chrétiens. Ils lui procurèrent une bonne instruction dans tous les domaines. Après avoir étudié particulièrement la philosophie et la jurisprudence, il se mit à suivre le barreau, prenant un singulier plaisir à haranguer publiquement ; mais Notre-Seigneur prévoyait autre chose pour lui.

 

Personne, en France ne pouvait égaler les talents de Germain, aussi décida-t-il d’aller à Rome pour étaler sa faconde. Il parvint rapidement aux plus hautes fonctions, épousa  une fille des plus nobles de la ville et devint un familier de l’empereur. Il le Nomma gouverneur d’Auxerre, tant dans la justice que dans les armes. Germain s'adonnait à tous les plaisirs, en particulier celui de la chasse. Il pendait tous ses trophées aux arbres de la ville. Saint Amateur, évêque, ne pouvant plus souffrir cette arrogance, décida de lui parler, mais Germain ne tint aucun compte de ses remarques et laissa les dépouilles en place. Alors Saint Amateur décida de les brûler. Germain voulut se venger et saint Amateur fut obliger d’aller se réfugier à Autun, où Notre-Seigneur lui apprit, qu’il n’aurait pour successeur que lui, pour déraciner l’hérésie.

 

Quelque temps après, Germain s’étant apaisé, Saint Amateur retourna à Auxerre, assembla le peuple et lui demanda de se trouver le lendemain sur la place publique car il avait un message important à lui délivrer. Le lendemain, tout le peuple était là, même Germain avec ses soldats. Alors il les fit tous entrer dans l’église, ferma les portes, et prenant Germain aux épaules, il lui enleva sa robe écarlate, le revêtit d’une robe de bure et le tonsura, lui assurant que Notre-Seigneur l’avait choisi pour lui succéder.

 

A quelque temps de là, Saint Amateur mourut. Son corps fut inhumé à Autun où, sur le champ, se produisit la guérison d’un paralytique.

 

Germain fut ordonné prêtre, mais malgré la pression du peuple ne voulut pas être sacré évêque. Alors, les trois états d’Auxerre se réunirent et l’obligèrent à prendre la charge. Dès son élection, son comportement changea du tout au tout. Il ne fut plus gouverneur, mais apôtre ; comme suite, au lieu de ses soldats, il avait des prêtres. Sa femme devint comme une sœur pour lui. Il distribua son argent aux pauvres et mena une vie frugale et austère.

 

Germain fit bâtir un monastère près d’Auxerre, où accoururent plusieurs personnages célèbres.

 

A cette époque il fut appelé par l’empereur pour une affaire importante. En chemin, traversant les Alpes, il vit un homme  tombé dans un lac qui allait se noyer. Aussitôt il se précipita, sans se déshabiller, pour le sortir de l’eau et le chargea sur ses épaules.

 

A la sortie de Milan, il rencontra des pauvres. Il demanda à son archidiacre combien il possédait, celui-ci lui répondit:" Trois écus". Germain lui ordonna d’en donner deux. Un peu plus loin, un homme riche, Léporius, fut guéri par Germain. En remerciement, cet homme lui donna deux cents écus et non pas trois cents, car Dieu rend toujours au centuple les aumônes que l’on fait.

 

Germain rendait volontiers la justice à la demande des citoyens d’Auxerre qui préféraient s’adresser à lui qu’aux juges. Un jour, un citoyen dépouillé en chemin vint voir Germain pour se plaindre. Ce dernier se mit en prière. Le voleur arriva de lui-même et rendit tout ce qu’il avait volé jusqu’au dernier denier. En un mot, Germain ramenait tout le monde dans le droit chemin.

 

Mammertin, homme riche et païen, malade, avait déjà perdu un œil, et allait perdre le deuxième. Il avait été voir les médecins, puis les sorciers, les idoles, sans résultat. Alors il se mit en chemin pour aller voir Germain mais pendant la nuit il fut assailli par un orage effroyable et il fut obligé de se réfugier dans la chapelle de Saint Coreodème, où il vit la célébration des Saints Mystères. Il fut préservé d’un grand serpent et de sept autres plus petits. Germain, à qui Dieu révéla tout, vint au-devant de lui, le catéchisa, le baptisa, lui fit retrouver la santé, le fit ensuite religieux au monastère d’Auxerre. Coreodème finira par être abbé du monastère en remplacement d’Alogius.

 

Germain participa aussi au concile contre l’hérésiarque Pélage en compagnie de Prosper d’Aquitaine, disciple de Saint Augustin et de Saint Leu de Troyes. Il vit également, la Bienheureuse Geneviève en passant par Paris. Elle avait alors six ans.

 

Germain était aussi un grand voyageur. Il alla d’abord en Angleterre amener la paix entre les Anglais, les Saxons, les Pics et les Scots. Il revint en France, se rendit ensuite en Allemagne  en guerre contre Aétius qui gouvernait la France. Puis ce fut l’Italie, Milan, Ravenne où résidait l’empereur. Son plus grand miracle fut de guérir tous les malades de la ville ; il délivra les possédés, ressuscita le fils de Volutien et libéra tous les prisonniers.

 

Après tous ces bienfaits, Dieu jugea qu’il était temps de le rappeler à lui, et lui fit connaître la date de sa mort. Quatre jours après, il tomba malade. L’archevêque, les prêtres et les personnalités de la ville vinrent le voir en pleurant. L’impératrice vint aussi en lui demandant ce qu’il voulait. Il lui répondit simplement :

 

- Que mon corps soit porté à Auxerre.

 

Sept jours après le début de sa maladie, il rendit son âme à Dieu après avoir gouverné son évêché pendant trente ans. Ses meubles furent partagés. L’impératrice hérita de ses reliques ; l’archevêque sa robe et son calice ; les autres prêtres se partagèrent tous ses vêtements.

 

Lorsque son corps fut transporté en France, il guérit en chemin un paralytique qui le toucha.

 

De nombreux auteurs français l’ont souvent cité : Constance, moine ; Saint Prosper, Saint Grégoire de Tours et Saint Sidoine de Clermont…

 

ABBATIALE DE SAINT GERMAIN D'AUXERRE

ABBATIALE DE SAINT GERMAIN D'AUXERRE

31 juillet 2021

SAINT IGNACE DE LOYOLA

(v. 2020)

 

SAINT JEAN COLOMBINI

Fondateur de l’Ordre des Jésuates

 

SAINT FABIUS

Enseigne à Césarée. Martyr.

 

SAINT CALIMER

Evêque de Milan. Martyr.

 

SAINT DEMOCRITE

SAINT SECOND

SAINT DENIS

Martyrs à Synnade en Phrygie Pacatienne.

 

TROIS CENT CINQUANTE MOINES

Martyrs en Syrie, pour avoir défendu le concile de Chalcédoine.

 

SAINT FIRME

Evêque à Tagaste en Afrique.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Mortimer
  • : Chrétienne et catholique . La Banquise est une force de prières .
  • Contact

Visites depuis le 14/01/2009

 

religion et spiritualite

Pingouin de la Banquise

 

A copier-coller pour les PPP !