Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 août 2021 1 23 /08 /août /2021 09:13
TARSUS EN TURQUIE. L'AUCIENNE VILLE DE TARSE

TARSUS EN TURQUIE. L'AUCIENNE VILLE DE TARSE

 

SAINT CLAUDE

SAINT ASTERE

SAINT NEON

SAINTE DOMNINE

SAINTE THEONILLE

 

Les empereurs Dioclétien et Maximien favorisèrent d’abord le christianisme ; ce ne fut que vers la fin de leur règne que l’on vit paraître les édits contre les fidèles. Cela n’empêcha pas que, dès leur élévation à l’empire, il y eût beaucoup de martyrs, surtout à Rome, dans les Gaules, la Bretagne et dans l’Orient. Ces persécutions étaient lancées sous divers prétextes par les gouverneurs des provinces, qui invoquaient les anciens édits non révoqués. On compte parmi eux trois frères, Claude, Astère et Néon, arrêtés à Egée1 en Cilicie. Ils avaient été dénoncés par leur belle-mère dans le but de s’approprier leurs biens. A la même époque deux femmes pieuses, Domnine et Théonille furent saisies par les païens avec un enfant, probablement le fils de Domnine. Ils furent tous mis en prison en attendant l’arrivée du proconsul Lysias.

 

Lorsque le proconsul fut à Egée, un port de la mer de Cilicie à cent-quatre-vingt kilomètre de Tarse, il s’assit sur son tribunal et ordonna de faire paraître les chrétiens. Euthalius, garde des prisons lui dit qu’il avait trois frères à lui présenter, ainsi que deux femmes et un enfant.

 

Claude parut devant Lysias qui lui demanda son nom et lui dit :

 

-  Soyez sage, et n’allez pas à votre perte, à la fleur de votre âge. Croyez-moi, sacrifiez aux dieux, c’est l’unique moyen d’échapper à la torture.

 

- Le Dieu que je sers n’est pas honoré par de pareils sacrifices. Ce qu’il demande ce sont de bonnes œuvres, c’est une vie sainte. Vos dieux ne sont que des esprits immondes ; ils n’exigent des sacrifices que pour perdre éternellement ceux qui les offrent.

 

- Qu’on le frappe de verges pour le mettre à la raison.

 

- Quand vous me feriez souffrir avec les plus cruelles tortures, vous n’obtiendrez rien.

 

- Les ordres des empereurs disent qu’il faut punir les chrétiens qui n’obéiront pas et récompenser les autres.

 

- Les récompenses dont vous parlez sont temporelles, et ne dépassent pas la vie terrestre, au lieu que la confession en Jésus-Christ sera une gloire éternelle.

 

Le proconsul ordonna qu’on l’attache à un chevalet, qu’on lui grille les pieds et qu’on lui présente des morceaux de chair.

 

- Votre feu ne peut rien contre ceux qui craignent Dieu ; tout cela les conduit à une vie éternelle.

 

- Qu’on lui applique les ongles de fer.

 

- Vos tortures ne me feront pas mal ; mais vous, craignez le feu éternel.

 

- Qu’on le roule dans des morceaux de pots cassés et ensuite qu’on le brûle avec des torches.

 

- Mourir pour Jésus-Christ est le bien le plus précieux en ce monde.

 

- Qu’on le remette en prison et qu’on amène les autres.

 

Lysias procéda de même avec Astère et Néon et  dit :

 

- Nous ordonnons à Euthalius, premier geôlier et à Archelaüs, exécuteur de la justice, de crucifier les trois frères hors de la ville et d’abandonner leurs corps aux oiseaux.

 

Pour Domnine, Lysias procéda à peu près de la même façon, sauf qu’à la fin il la fit mettre à nu et fouetter, puis jeter dans le fleuve.

 

Théonille ayant été présentée à Lysias, les débuts du martyre se présentèrent de la même façon, maisThéonille lui dit :

 

- Il ne vous suffit pas de m’avoir fait mettre toute nue ? L’outrage de ma pudeur reçu sur votre ordre ne m’est pas personnel ; il retombe sur votre mère, sur votre femme, puisque nous sommes toutes de la même nature.

 

- Etes-vous mariée ou veuve ?

 

- Il y vingt-trois ans que j’ai perdu mon mari et que j’ai renoncé aux idoles impures, et je suis resté en l’état de viduité pour vivre dans la prière et l’amour de Dieu.

 

- Rasez-lui la tête, afin qu’elle soit encore plus humiliée !

Il la fit entourer de ronces, attacher à quatre pieux, puis brûler la poitrine jusqu’à ce que mort s’ensuive.

 

Après sa mort annoncée par  Euthalius à Lysias, Théonille fut enfermée dans un sac et jetée à l’eau.

 

Ces saints martyrs  furent mis à mort sous le consulat de Dioclétien et d’Aristobule, le 10 des calendes de septembre, soit le 23 août 285.

 

Lysias, proconsul, condamna d’autres chrétiens célèbres, comme Côme et Damien, frères médecins.

 

1. Il semble que l'auteur n'ait pas de connaissances approfondies en géographie. La ville d'Egée n'a jamais existé. Par contre la mer Egée est bien connue de tous. D'autre part, la Cilicie se situait au sud de la Turquie actuelle, et ses côtes n'étaient pas baignées par la mer Egée. Il faut plutôt chercher une ville côtière à 180 km. de Tarse (en Cilicie) en allant vers l'ouest, donc vers la mer Egée. (Toutes les hypothèses sont les bienvenues).

LA CILICIE

LA CILICIE

SAINT PHILIPPE NERI

(Archives)

 

SAINT SIDOINE APOLLINAIRE

Evêque de Clermont en Auvergne, l’an 482

 

SAINT THEONAS

Archevêque d’Alexandrie, + vers 291

 

SAINT TIMOTHEE

et

SAINT APOLLINAIRE

Martyrs à Reims

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Mortimer
  • : Chrétienne et catholique . La Banquise est une force de prières .
  • Contact

Visites depuis le 14/01/2009

 

religion et spiritualite

Pingouin de la Banquise

 

A copier-coller pour les PPP !