Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 août 2021 4 05 /08 /août /2021 09:10
5 août 2021

SAINT OSWALD

 

Le royaume des Saxons dans le Northumberland fut fondé par Ida en 547. Celui-ci, par le jeu des successions, fut divisé en plusieurs royaumes qui se faisaient la guerre.

 

De la descendance de ce prince sont nés Eanfrid, Oswald et Oswi. Ils furent obligés dans leur enfance de se réfugier chez les Scots après la défaite et la mort de leur père par Redwald, roi des Est-Angles, en 617.

 

Eanfild régna à son tour sur des petits royaumes, tout en menant des guerres incessantes avec ses voisins. Bien qu’au départ il fût chrétien, il finit par abjurer la religion chrétienne et se faire tuer lors d’une de ses fréquentes batailles. Ses royaumes revinrent à Oswald qui fit tout ce qui était en son pouvoir pour ramener ces  peuples au christianisme ; mais la paix n’était pas là pour autant.

 

Cadwalla attaqua Oswald lors d’une bataille qui se déroula près de la muraille des Pictes côté nord, en un lieu appelé par Bède Denis-Bern, c’est à dire le ruisseau de Denis (aujourd’hui, Erringburn qui traverse Binfield). Avant le combat, Oswald fit faire une grande croix, qu’il planta de ses propres mains1, puis il dit à ses soldats :

 

- Mettons-nous à genoux, et prions le vrai Dieu de nous protéger contre un ennemi orgueilleux : il sait que la guerre que nous faisons est juste, et que nous combattrons pour défendre nos vies et notre pays.

 

Ils remportèrent une victoire complète, et Cadwalla fut même tué pendant la bataille.

 

Le lieu où on avait élevé la croix fut appelé Hevenfelth ou Champ du Ciel ; et ce fut le premier trophée élevé en l’honneur de la foi, n’y ayant encore eu ni église ni autel dans tout le royaume des Berniciens. Cette croix devint très célèbre. On en faisait bouillir des petits morceaux que les malades prenaient en infusion, ou dont on les aspergeait pour les guérir. Par la suite, les moines d’Hexham se rendirent à Hevenfelth le jour anniversaire de la mort de Saint Oswald et y priaient toute la nuit pour le repos de son âme (Pro salute animæ ejus). Le matin, ils célébraient la messe. On bâtit en ce lieu une église où Bède nous raconte qu’un moine nommé Bothelm, souffrant d' une mauvaise fracture du bras, fut guéri en appliquant sur la plaie de la mousse prise sur la croix de Saint Oswald. Le savant Alcuin magnifia la victoire de Saint Oswald obtenue comme nous l’avons dit2. Il donne aussi le récit de plusieurs miracles. Durant plusieurs siècles le sceau de l’abbaye de Durham avait d’un côté la croix et au revers la tête de Saint Oswald.

 

Oswald demanda aux évêques de lui donner des missionnaires pour instruire ses sujets dans la véritable religion, pour les disposer à recevoir le baptême.

 

Un synode s’assembla en Ecosse pour délibérer de la façon dont il fallait s’y prendre pour convertir les Anglais, réputés d’avoir la tête dure ! A cet effet Aïdan, moine de Hii, monastère célèbre fondé par Saint Colomb, fut sacré évêque pour accomplir cette tâche. Il fixa son siège à Lindisfarne, appelé depuis Holy-Island. C’était un chapelet d’île qui parfois formait une péninsule. Il mourut en 631 et fut inscrit au calendrier des saints.

 

Oswlad profita des enseignements de ce saint évêque qui parlait l’anglais et était à même de les convertir. Il fit bâtir de toutes parts des églises et des monastères. On lit dans Bède qu’il régnait sur les Bretons, les Pictes et les Scots et bien sûr, sur les Anglais. Il recevait aussi une espèce de soumission de la part des Merciens. Enfin tous les rois de l’Heptarchie se reconnaissaient redevables envers lui d’une sorte d’hommage. C’est pour cette raison qu’Adamnan, abbé de Hii, l’appelle empereur de Bretagne.

 

Après huit ans de prospérité, Oswald fut attaqué par Penda, roi de Mercie. Disposant d'une armée plus puissante, ce païen fut vainqueur. Oswald perdit la vie lors de la bataille de Masefield le 5 août 642. Il avait trente-huit ans.

 

Penda ordonna que l’on coupât la tête et le bras d’Oswald et qu’il fussent attachés à des pieux. L’année suivante, Oswi, son frère et successeur d’Oswald, récupéra les reliques, envoya la tête à Lindisfarne et garda le bras dans son palais.

 

En 1105 la tête fut enfermée dans un reliquaire et transférée à Durham. Le bras droit du saint se gardait anciennement à Bamburgh. Le reste du corps fut donné au monastère de Bardney au comté de Lincoln…etc.

 

Cependant Dieu ne permit pas que les troupes chrétiennes restent sur une défaite. Penda voulut continuer à combattre Oswi, mais il fut défait et tué à la bataille de Loyden en 655, aujourd’hui Leeds dans le comté d’York.

 

1. On bâtit depuis une église à l’endroit où Saint Oswald avait élevé une croix. Selon Smith, il y en a encore une aujourd’hui qui porte le nom du saint roi.

 

2. Nuncn precor, invictas animis assumite vires,

Auxiliumque Dei, cuntis præstantius armis,

Poscite, corde pio, precibus ; prosternite vestros,

Vultus ante Crucem, quam vertice montis in isto

Erexi, rutilat quæ Christi clara trophæo,

Quæ quoque nunc nobis præstabit ab hoste triumphum.

Tunc clamor popiuli fertur super astra precantis,

Et Cruce sic coram, Dominumque Deumque potentem

Poplitibus fexis, exercitus omnis adorat

 

 

LA DEDICACE DE NOTRE DAME DES NEIGES

(archives)

 

SAINT AFRE

et ses compagnons martyrs en 304

 

SAINT MEMMIE

Ier évêque de Châlons-sur-Marne.

 

SAINT YON

Prêtre, disciple de Saint Denis, martyr au diocèse de Paris.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Vulpus 05/08/2021 21:31

Bravo c'est très intéressant. Bonne soirée Morti

Présentation

  • : Le blog de Mortimer
  • : Chrétienne et catholique . La Banquise est une force de prières .
  • Contact

Visites depuis le 14/01/2009

 

religion et spiritualite

Pingouin de la Banquise

 

A copier-coller pour les PPP !