Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 novembre 2021 5 12 /11 /novembre /2021 15:00
MERVEILLES  DU DAUPHINE, SUITE
MERVEILLES  DU DAUPHINE, SUITE
MERVEILLES  DU DAUPHINE, SUITE

LES CUVES DE SASSENAGE

 

Ce sont en réalité des grottes, et des cuves dans la langage local.

 

 

Les Cuves de Sassenage se situent au pied du massif du Vercors et visibles de Grenoble.

Son entrée est soumise aux aléas climatiques en raison des risques de crues liées à l'exsurgence du Germe. Ce site est présenté comme une des Sept merveilles du Dauphiné dès la fin du Moyen-Age.

 

C'est au xviiie siècle, que commencent les premières explorations officielles des cuves, l'un des rares sites souterrains à se situer aussi près du centre d'un village, sis, lui-même, non loin d'une grande ville. Cependant, il faudra attendre la seconde moitié du xixe siècle pour que soient organisées des visites guidées.

 

En 1947, la suite, après la salle du Styx est explorée par des jeunes spéléologues débutants que l'on retrouvera plus tard au gouffre Berger. Les galeries est et ouest ainsi que l'affluent de Saint Nizier sont découvertes en 1949.

Fin mai 1955, le siphon de la salle à manger est exploré par les spéléologues. En 1959, les spéléologues grenoblois du CAF trouvent la suite et explorent l'affluent de Saint-Nizier jusqu'à un siphon à + 60 mètres. En 1963 et 1964, ils s'arrêtent sur un siphon à + 379 mètres.

En novembre 1965, un groupe d’adolescents accompagné de quatre adultes se font surprendre par une crue soudaine qui les bloque durant 17 heures dans les cuves. En 1967, le point haut des Cuves est atteint à +432 m.

Le 6 juillet 1996, les installations permettant les visites sont en grande partie détruites, à l'occasion d'une crue dévastatrice du torrent le Furon. La grille d'entrée est arrachée par les eaux en furie et deux spéléologues trouveront la mort dans le réseau du gouffre Berger. Le site d'accueil du public sera ensuite reconstruit à l'identique.

En mai 2002, 25 personnes, dont 22 collégiens et leurs 3 accompagnants adultes, sont restés bloqués plusieurs heures par la montée des eaux dans les cuves. Ils réussirent à ressortir les uns après les autres la nuit suivante, en traversant un boyau envahi par les eaux avec l'aide des sauveteurs du Spéléo Secours Isère notamment.

Le 21 juillet 2015, huit spéléologues, engagés dans les nombreuses galeries des Cuves de Sassenage, sont bloqués par la montée des eaux et ne réussissent à ressortir que le lendemain. En 2015, les plongées des siphons de la galerie ouest et du siphon Bonneval pour faire la jonction avec le gouffre Berger se poursuivent.

Le 11 août 2017, sept personnes, en majorité de nationalité néerlandaise, accompagnées d'un guide, se retrouvent bloquées dans les galeries des Cuves après que d'abondantes chutes de pluie ont provoqué une subite montée des eaux. Une opération de secours permet de les dégager avant la nuit.

 

A bon entendeur, salut !

 

Bonne après-midi

 

Adeodat

 

 

MERVEILLES  DU DAUPHINE, SUITE
MERVEILLES  DU DAUPHINE, SUITE
Partager cet article
Repost0

commentaires

L
Il me semble me rappeler que le Sassenage est un fromage aussi, non ?
LR
Répondre
A
Oui, le "Bleu de Sassenage" ou bleu du Vercors. Bravo LR

Adeodat

Présentation

  • : Le blog de Mortimer
  • : Chrétienne et catholique . La Banquise est une force de prières .
  • Contact

Visites depuis le 14/01/2009

 

religion et spiritualite

Pingouin de la Banquise

 

A copier-coller pour les PPP !