Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 janvier 2022 1 17 /01 /janvier /2022 15:00
 
© CC0/wikimedia Saint Georges de Joannina par Avral Dichov, 1890.
Saint Georges de Joannina : une lumière mystérieuse entoure son corps intact

 

Georges Touna vient au monde en 1810 au village de Tsourchli (Albanie, province de Grévéna), dans une famille chrétienne. Tôt orphelin, l’enfant n’est pas scolarisé mais se voit contraint d’entrer au service d’un officier turc comme palefrenier.

Marié à Hélène, d’origine grecque, il élève leur enfant Jean dans la foi au Christ.

Après avoir changé de maître, le ménage s’installe à Joannina (Grèce), dans une région occupée par les Ottomans.

Le vizir mène une politique répressive contre les chrétiens. Un jour, Georges se voit reprocher de renier l’Islam en ayant fait baptiser son fils.

Il est traîné manu militari devant un tribunal religieux, emprisonné, torturé et menacé de mort. A trois reprises, on le reconduit dans sa cellule.

Devant son refus d'abjurer sa foi, il est condamné à la peine capitale. Le 17 janvier 1838, à six heures du matin, il est pendu à un platane, au bas de la citadelle de la ville. Pour montrer l’exemple, son corps va rester attaché trois jours durant au gibet.

Au terme de cette durée, des soldats s’approchent de l’arbre pour le détacher. Mais ce qu’ils voient les laisse sans voix : la dépouille de Georges est intacte, ses membres sont souples et les traits de son visage, apaisés. Il semble dormir. Surtout, une belle lumière dont personne n’est capable d’expliquer la provenance, enveloppe le martyr, telle une auréole.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Mortimer
  • : Chrétienne et catholique . La Banquise est une force de prières .
  • Contact

Visites depuis le 14/01/2009

 

religion et spiritualite

Pingouin de la Banquise

 

A copier-coller pour les PPP !