Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 octobre 2012 3 10 /10 /octobre /2012 05:38

à tous !

 

HiPOCAMPE.png

 

A 10h 00 , vous aurez un Cédonkoù.

 

 

Prenez soin de vous !

 

 

 

 

Mirabelle cigognes2

Partager cet article
Repost0

commentaires

E

Magnifique texte et site, chère Dame Glycéra et vraiment étonnante cette variété de poissons où le papa joue le rôle
de papa poule !


 


En plus, il serait donc ovi-vivipare, comme certains serpents, sauf que chez ces derniers, c'est tout de même la femelle qui "couve" et met bas ...


 


J'en ai vu un ou deux en Indonésie (Bali), assez gros (7-8 cm), mais rien de plus ...


 


Pierre.
Répondre
G

CHez les hippocampes, une parade nuptiale étonnante, lente et gracieuse... et finalement, c'est le mâle qui repart chargé des petits


 


La parade nuptiale chez les hippocampes ressemble à une danse aux mouvements gracieux, exécutée avec une extrême lenteur, un véritable ballet aquatique en couple. En prélude à l'accouplement, les
hippocampes montent et descendent dans l'eau, puis s'arrêtent, repartent, tournent sur eux-mêmes, s'inclinent comme pour saluer, et se redressent enfin. Dans cette valse lente et élégante, mâle
et femelle sont, l'un et l'autre, acteurs : la femelle prend parfois l'initiative et choisit in fine son partenaire ! Il arrive
qu'un troisième larron, une autre femelle, se joigne au couple. Loin d'être rejetée, sa présence est appréciée, à l'occasion. En effet, si la ponte d'une seule femelle est insuffisante, le mâle
cherchera une autre partenaire pour remplir sa poche ; inversement, si le nombre d'œufs d'une femelle est trop important, celle-ci s'accouplera avec plusieurs mâles.


JOUE CONTRE JOUE...


Au terme des parades, mâle et femelle s'enlacent. Dressés l'un contre l'autre, ils se font face, joue contre joue ; leurs queues se nouent l'une à l'autre, animées de petits balancements
rythmés.


   Dans l'étreinte, la femelle presse son ventre, gonflé par les ovaires arrivés à maturité, contre celui du mâle, où s'écoulent les premières gouttes de laitance. L'un des
partenaires commence alors à frissonner de tout son corps, depuis l'extrémité de la queue jusqu'à la crête du sommet du crâne, communiquant son frisson à l'autre. Cette excitation fugace est
suivie d'une posture figée. Les phases d'excitation et de repos alternent et se répètent plusieurs fois. La phase de repos peut durer de 20 à 30 minutes ; le mâle entrouvre alors sa poche
incubatrice, et la femelle y introduit son tube de ponte (ou ovipositeur) pour déposer les œufs, qui sont fécondés au passage. Une fois les œufs pondus, la femelle s'éclipse pour se reposer. Elle
est alors libérée de ses devoirs familiaux jusqu'à la prochaine période de reproduction. C'est le mâle seul qui est chargé d'assurer la survie de la progéniture.
Répondre
E

super ... un hippocampe ! En 1959, j'allais à la plage à Cannes, j'avais mon masque et mon tuba et il y avait plein
d'hippocampes ... sont trop mignons, mais y-a-t-il encore des hippocampes dans le coin ? J'ai entendu dire qu'ils étaient victimes de la pollution !


 


Misère ! Pierre.
Répondre
L

Bonjour à tous !


Bel hippocampe, Mimi !


C'est mignon, ces petites bêtes...


Il va faire beau, ici. Journée en famille...


LR
Répondre

Présentation

  • : Le blog de Mortimer
  • : Chrétienne et catholique . La Banquise est une force de prières .
  • Contact

Visites depuis le 14/01/2009

 

religion et spiritualite

Pingouin de la Banquise

 

A copier-coller pour les PPP !