Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 novembre 2012 3 28 /11 /novembre /2012 16:12

Je publie ici le mail que j'ai reçu cette nuit de Julien !

Connaissant Dame Glycéra et Julien, j'imaginais bien

qu'ils n'allaient pas parler chiffon !

Mais bon là, ils ont fait fort ........

 

 

                                         Mini-Rib à Mulhouse

 

Hein,  ça en jette, quand on ne s'y attend pas ?
 
Mais ce n'était pas fait pour en jeter, non, vraiment pas.
 
Combien étions-nous ? deux.
 
Où ? dans ma cuisine.
 
A faire quoi ? A boire une infusion.
 
Qui ? Dame Glycéra et votre serviteur, qui mérite d'être battu de verges, car il n'a pas fait son compte rendu de la RIB de Paris. Quoi, un compte rendu ? Mais  vous vous rendez compte ?
 
On se croit écrivain, donc  capable de tout écrire. Or, quelquefois, ça résiste. 
 
Quand je ne suis pas dans la phase inerte de ma cyclothymie, je ne chôme pas, et quand j'y suis, il n'y a plus personne.
 
Comment, plus personne ? Demain, Nathalie me revient et hier, dame glycéra était en face de moi.
 
De quoi avons-nous parlé ? C'est indicible, mes amis, la profondeur reste cachée.
 
Quelques aperçus ? J'espère ne pas être indiscret.
 
"Nous sommes là pour pacifier nos ancêtres".
 
Nous pouvons nous épouser nous-mêmes.
 
Il n'y a pas d'inceste entre la gémellité de deux âmes soeurs.
 
Le féminin de l'homme est son âme, ce corps en avant de soi.
 
De toute éternité, Marie Etait au sein de  la trinité.
 
Marie est la première créature à avoir senti la précession de son âme.
 
Nous devons faire un parcours de vie qui emprunte le chemin de tous les patriarches.
 
Le "livre de vie" contient les écritures et toutes les bibles de nos biographies.
 
L'orgueil (et peut-être le péché originel), c'est de vouloir expliquer à dieu comment il aurait  dû  S'y prendre !
 
Nous avons deux yeux : quand rien ne nous tracasse, pour regarder droit devant nous ; dans la tentation, pour regarder de côté ; et, vis-à-vis de nous, pour ne pas nous voir, même si "l'égoïsme n'est  pas un péché", ou du moins, pas forcément.
 
Quand on nous marche sur les pieds, il ne faut pas en faire une affaire d'honneur. Il ne faut faire une remontrance que si l'on sent que Dieu veut apprendre à l'autre à s'effacer.
 
L'humilité, c'est mesurer ce qu'on est par rapport à dieu. Or il n'y a de comparaison qui tienne que par les différences. C'est entre autres pourquoi l'humilité n'est pas le contraire de l'orgueil.
 
Il ne faut jamais avoir peur d'être trop grand, mais prendre simplement sa place pour être la pierre taillée de l'eglise que Dieu a voulu que l'on soit.
 
Nous sommes nés pour "être conscients". Un examen de conscience relève la louange avant d'accuser le péché.
 
Il faut aspirer à prier dans "le nuage d'inconnaissance", qui est le silence absolu des idées, sur lesquelles planent les paroles, car il n'y a pas de silence sans paroles ou qui n'enveloppe des paroles. 
 
"La connaissance (n'est pas) l'amour", même si on ne peut aimer que ce que l'on connaît.
 
Il n'était pas forcément nécessaire que le serpent fasse de nous des êtres intelligents, quand il nous suffisait d'être innocents.
 
Dieu a engendré Jésus et c'est en créant Son corps d'Incarnation qu'Il a créé notre corps de son esprit engendrés, qui n'avons, pour prier, qu'à Lui rendre son souffle, pour Le remercier de nous L'avoir donné, tellement inépuisable que nous serons insolvablement Ses débiteurs accrédités.
 
Pour guérir, il faut accepter, accueillir et aimer son mal, pour comprendre ce que notre âme a voulu dire à travers le langage de notre corps somatique.
 
Il faut bénir une maladie en sachant tout ce dont elle nous a préservés, mais il ne faut jamais demander à un malade d'en être là avant le temps prescrit pour la bénédiction.
 
Si tu es malade, ne dis pas que tu veux guérir, ne dis pas que tu ne veux pas guérir, mais dis que tu veux guérir, si c'est pour la gloire de dieu.
 
"Gloire à dieu au plus haut des cieux et paix aux hommes bien disposés."
 
Si ton antenne est orientée vers dieu, tu capteras dieu.
 
Quand tu es dans la chambre royale, dit la grande sainte-thérèse, si bavarde en son château, n'oublie pas que tu pèches au sein de la Perfection, qui ne te tient pas rigueur d'une telle nudité.
 
Quand tu pries pour quelqu'un, prie à sa place s'il n'a pas la force, mais  plus encore dans son coeur, pour le tourner vers dieu.
 
Ne va pas croire que ta prière est là pour changer quelque chose sur la terre, mais elle peut purifier l'espace où se meut dieu.
 
Avant de rendre service à ton prochain, assure-toi que tu ne veux pas te faire voir ou singer le christ. N'agis qu'à l'instinct et dans l'urgence, quand tu es hors de cause, et que l'autre est en danger.
 
L'âme est bordée des deux côtés par son "principe d'innatalité", qui ne se souvient pas d'être née, et par son immortalité. En sorte que l'homme a de façon innée plus la notion de l'éternité que la notion du temps.
 
L'esprit habite dans l'âme comme l'âme habite dans le corps.
 
 
 
Et pour les parents de "la p'tite demoiselle Hélène"  qui "s'est endormie dans le Christ", ces paroles prononcées par Jean-Louis trintinian à la mort de sa fille, restituées de mémoire :
 
"Ne regrettez pas de l'avoir perdue,
mais sachez le trésor que de l'avoir connue !"
 
Merci, Mortimer, pour cette belle mini RIB, sur laquelle je retends le voile de la pudeur.
 
Bien à vous
 
Le torrentiel

 

 


Effectivement, c'est du lourd ! 

Et on regrette de ne pas y avoir assisté .....

 

Merci Julien et transmettez toutes nos amitiés à Nathalie.

 

 

 

 

Mortimer ( qui ne désespère de recevoir un billet de Julien

à propos de la RIB parisienne ! )

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

P

Si d'autres avaient été là, la qualité n'aurait pas été la même : on ne parle bien qu'à deux, dans un réel échange d'âme à âme C'est probablement pour cela que notre amis Julien (que je remercie au passage pour ces merveilleuses lignes) parle de tendre le voile de la pudeur. C'est un échange intime qu'il nous
livre là !


Je signale quand même que, si "l'orgueil c'est de vouloir expliquer à Dieu commen Il aurait dû s'y prendre", je ne sais pas comment Il aurait dû s'y prendre, mais je me demande parfois à quoi Il
a pensé  !!!
Répondre
C

Tiens, madame Glycera était de passage en Alsace !!


 


Si elle passe un jour par Strasbourg, ma cuisine l'attend ! Faut juste que j'achète des infusions ...
Répondre
M

 


Merci cher Julien pour ce magnifique texte. J'attends moi aussi avec impatience votre compte-rendu de la RIB parisienne où j'ai eu le très grand plaisir de passer du temps avec vous.


 


Madame Zouave
Répondre

Présentation

  • : Le blog de Mortimer
  • : Chrétienne et catholique . La Banquise est une force de prières .
  • Contact

Visites depuis le 14/01/2009

 

religion et spiritualite

Pingouin de la Banquise

 

A copier-coller pour les PPP !