Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 mai 2012 4 17 /05 /mai /2012 05:00

Pour Dame Violette et pour toutes les dames désirant ou attendant un enfant.


Ste-Colette.jpg

 

 

 

Avis pour la Neuvaine


1° Chaque jour lire une des considérations qui suivent. Ne vous contentez pas d'une lecture rapide,réfléchissez avec recueillement et esprit de prière, afin de vous convaincre et de déterminer votre volonté à faire ce que Dieu demande de vous.

 

Pendant la journée, revenez souvent, mais sans fatigue, sur la même pensée, afin de bien la comprendre, de l'aimer en la comprenant, de Vous résoudre à la pratiquer en l'aimant. 2° Si vos occupations vous le permettent, assistez chaque jour de
la neuvaine au saint sacrifice de la Messe, en l'honneur de la Sainte, sinon, assistez-y au moins en esprit, en vous unissant à ceux qui y assistent.


3° Mettez-vous en état de participer à la divine Eucharistie dans l'intervalle de la neuvaine. Cet article est le plus important de tous. 4° Commencez avec confiance, vous proposant avant tout de chercher ce qui peut contribuer à la gloire de Dieu, à votre salut et au salut des personnes pour qui vous vous intéressez. 5° Lisez peu, réfléchissez beaucoup, priez encore plus, mais surtout déterminez-vous à agir.

 

                                                   Neuvième jour
                                                 L'Amour de Dieu
                                                   Considération


La charité est la plénitude de la loi. Pour rendre plus inébranlable encore la résolution où vous êtes d'être désormais tout à Dieu sans réserve, sans partage, sans retour, rappelez-vous quelques-uns des motifs qui vous pressent d'aimer un si bon Maître de tout votre coeur, de toute votre âme, de toutes vos forces. Le monde, en quelque sorte, n'existe que pour votre utilité. Le soleil vous éclaire, lesastres vous réjouissent, les productions de la nature sont à vos ordres, les animaux vous servent, les anges mêmes sont employés à veiller sur vous pour votre bonheur. Ce que vous voyez, ce que vous
entendez, ce dont vous vous servez, tout vous parle de l'amour de votre Dieu et vous aide à l'aimer.
Dieu lui-même s'est prodigué à vous. Il vous prodigue sa Puissance, en créant et en conservant l'univers; sa Providence, en veillant sur tous vos pas; sa Miséricorde, en vous pardonnant toutes les fois que vous êtes revenu à lui dans la sincérité de votre coeur; sa Charité, en vous environnant sans cesse de nouveaux bienfaits. Il nous a donné son Fils pour nous sauver, son Saint-Esprit pour nous éclairer et pour nous sanctifier. Le Fils de Dieu, fait homme pour nous, nous a tout donné: sa gloire,
son honneur, ses travaux, sa vie même sur la croix. Dans la sainte Eucharistie il demeure avec nous pour être notre nourriture, notre lumière, notre guide, notre consolation. Il nous y prodigue sa dignité, il y livre aux opprobres des méchants, non plus son corps sujet aux misères de l'humanité, mais son corps immortel. Et cependant j'ai vécu sans aimer mon Dieu! J'ai prodigué les affections de mon coeur à de viles créatures. Ce Maître, ou plutôt ce Père infiniment bon, me demande en ce
moment mon coeur dont il veut bien encore agréer l'hommage. Ne le lui donnerai-je pas, décidé à n'aimer que lui, à ne vivre et à ne mourir que pour lui?


                                             Prière à Sainte Colette


L'amour de Dieu, voilà, glorieuse Sainte Colette, le principe qui a produit votre vie admirable, qui vous a inspiré tant de saintes entreprises, qui vous a fait pratiquer tant d'héroïques vertus, qui vous a mérité pour l'éternité un poids immense de gloire. Vous aimiez votre Dieu et votre Sauveur de tout votre coeur, de toute votre âme, de toutes vos forces; tout est expliqué. L'amour vous inspirait du courage et vous faisait trouver le bonheur dans l'humilité, la mortification, la pauvreté, l'obéissance
et toutes les autres vertus. Tout entière à Dieu, vous ne vous serviez plus de votre mémoire que pour vous rappeler ses bienfaits, de voire intelligence et de votre volonté que pour vous attacher plus étroitement à lui en toutes choses, de votre vie que pour vous immoler à chaque instant à son service et au salut des âmes. Obtenez-moi de Dieu un peu de cet amour qui embrasait votre coeur, afin que je commence aussi à aimer mon Dieu et à l'aimer comme vous d'un amour total qui donne
tout, d'un amour perpétuel qui donne sans retour, d'un amour actif qui se manifeste principalement
par les actions, d'un amour courageux qui supporte tout, d'un amour pur qui ne voit que Dieu. Ainsi soit-il.


Pratique: Terminer sa neuvaine, avec une sainte joie dans le coeur, confirmé dans la résolution d'être tout à Dieu, déterminé à se vaincre et à souffrir à l'imitation de Jésus-Christ et par amour pour lui.


                                    Avis à la fin de la Neuvaine
                      Voulez-vous assurer les fruits de votre neuvaine?


1° Donnez chaque jour quelque temps à la pratique de l'oraison et de l'examen particulier.2° Approchez-vous souvent des sacrements de Pénitence et d'Eucharistie, choisissant un confesseur arrêté que vous regarderez comme votre guide dans les voies spirituelles, et avec qui vous traiterez de tout ce qui regarde votre âme. 3° Entretenez la ferveur de votre âme par quelque pieuse lecture, par la fréquentation des personnes de piété, par la fuite des compagnies dangereuses ou dissipées. 4° Fixez-vous un règlement pour les actions journalières, afin que vous ne viviez pas sans ordre. 5°
Faites passer avant tout l'accomplissement de» devoirs d'état. La perfection défend principalement de cela, et de la pureté d'intention avec laquelle on fait les petites choses qui composent la vie de presque tous les hommes. 6° Appliquez-vous avec constance, avec une confiance sans borne en Notre Seigneur et en sa Saints Mère et la nôtre, à l'acquisition des vertus solides, surtout de l'humilité, de la patience, de la charité. 7° S'il se peut, consacrez, chaque année, huit jours à la  retraite spirituelle, et si la chose est impossible, ne manquez pas de faire chacune de vos confessions
comme si c'était la dernière de votre vie. Courage et surtout confiance.


                    Prière apportée du Ciel à Sainte Colette par un Ange
   On dit le je Vous salue Marie et le Gloire au Père avant de dire l'Oraison


Que l'heure de la naissance d'un Dieu-homme soit bénie; que le Saint-Esprit, dont Jésus-Christ a été conçu, soit béni; que la glorieuse Vierge Marie, dont ce Dieu-homme est né, soit bénie; que le Seigneur exauce mes prières, par l'intercession de cette glorieuse Vierge Marie, et par le souvenir de cette heure très sacrée, à laquelle l'Homme-Dieu est né, que tous mes désirs s'accomplissent pour
leur gloire et pour mon salut. O bon Jésus! ô Jésus Rédempteur! ne m'abandonnez pas, et ne punissez pas mes péchés comme ils le méritent; mais exaucez ma très humble prière, et accordezmoi ce que je Vous demande par l'intercession de la Très Sainte Vierge, et pour la gloire de Votre Saint Nom.


Neuvaine publiée à Amiens, chez Alfred Garon, Imprimeur-libraire en 1855


 

Mirabelle Casio-cigogne.jpg

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

G

Fin de la neuvaine...


"Si je ne vais pas au Ciel, vous ne pourrez recevoir l'Esprit Saint"


Maintentant que nsou savons, pas comme eux en Palestine en l'an 33, qu'il n'y a que 10 jours pour voir la Pentecôte se faire, gardons courage tout de suite.


 


S'appliquer à ces choses de notre état.


Comme Ste Colette.


Comme Ste Rita.


Un bon programme à répéter les 9 jours qui viennent, pour demander encore avec plsud e forces ce que nous désirons vraiment recevoir de Dieu ?


 


Merci à vous pour ce soutien, dès ma première demande.


Je suis sûre que les progrès visibles du petit père Ambroise viennent de vos insistances.


 


Gens de grand coeur, que Dieu vous garde !


 
Répondre

Présentation

  • : Le blog de Mortimer
  • : Chrétienne et catholique . La Banquise est une force de prières .
  • Contact

Visites depuis le 14/01/2009

 

religion et spiritualite

Pingouin de la Banquise

 

A copier-coller pour les PPP !