Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 juillet 2012 2 03 /07 /juillet /2012 15:52

Pour les Banquisards :

15 lignes maximum, je ramasse les copies à 20h précise !

 

 

Le sujet : " Quand on n'a rien à dire, faut il obligatoirement

se taire ? "

 

 

 

C'est à vous !

 

 

 

 

 

Mortimer

 

 

 

 

 

 

 


Partager cet article
Repost0

commentaires

E

 Cher Adso, comment allez-vous ? Trop peu de nouvelles de vous et de votre famille, T'ite Rose et le bébé ...
Quand venez-vous me rendre visite à Chartres ?


 


Très amicalement de Pierre.


 


P.S., sur les compositions sur les cailloux (les pierres qui crieront, les pierres qui n'amassent pas mousse, l'ami Pierrot au clair de la lune, pierre de voûte, ne jetez pas la première pierre,
tu te sers, Pierre (pendant un repas), tu veux de la soupe, Pierre (toujours pendant un repas ) ... En fait, c'est
rigolo !


 
Répondre
A

 Très bon Pierre, le coup de la vache ! Tite Rose aussi trouve ça drôle !
Répondre
A

Si on ne dit rien, les pierres crieront ! 


Voilà ce que j'ai à dire sur le sujet
Répondre
E

 Fin des années 60, quand je suis entré dans le "supérieur" ( ... supérieur à quoi ? Je vous le demande !) on entendait déjà ce vocabulaire que relate Dame Parvula dans nos cours et je
me dopais à l'aspirine  ! Surtout dans les cours de psycho, psycho-socio et "méthode" conduits par nos énarques
...


 


Autre truc de scouts (quasi adultes)  :


"Il est des circonstances dans la vie où l'homme, si bien intentionné soit-il, n'en est pas moins ammené à obtenpérer à des raisons, qui bien que futiles et alétoires, n'en comportent
pas moins un caractère intrinsèque et une valeur absolue " ...


 Ils étaient tout à fait dans le ton !


 


Pierre (caché sous le tapis  !). 
Répondre
P

Je n'oserais pas : ça fait mal !!!
Répondre
L

Quoi ?? Rêve-je ? Parvula "ne fiche rien de sa journée".........


 


Que l'on me pince !


LR
Répondre
S

Baudelaire : "Ne méprisez la sensibilité de personne. La sensibilité c'est son génie."
Répondre
P

Pierre, je devais raconter votre histoire à mes frère et soeur quand j'étais au collège !


Un grand moment !!!


 


LR, je n'ai pas copié mon texte !!! Pour qui me prenez vous ?


Bon, parce que je suis dans un bon jour (en fait, j'ai rien fichu de ma journée, et le dîner est en train de cuire pendant qu'une bane de furie court partout dans la maison en hurlant) voici le
lien :http://users.swing.be/lionbrye/langbois.htm


A vos compositions !
Répondre
L

Ben tiens ! c'est la famille !....


 


LR
Répondre
S

Et moi, Dame LR, combien de fois ai-je entendu ce texte de ma propre mère !


      Caro.
Répondre
L

Moi je pleure de joie devant le vôtre, Pierre, parce que je l'ai entendu, ô combien de fois, de mes chers frères aînés !


Ceci dit, le texte de Parvula est absolument génial. Où l'avez-vous copié, chère amie ?


 


LR
Répondre
E

 Vous aurez bien compris que l'exercice précédent était un élégant essai de dichotomie  !


 


Je pleurais de rire sur le texte de Dame Parvula  ... Merci à vous !


 


Pierre.
Répondre
E

 Vais essayer de faire quinze lignes avec une blague de scout :


Quinze lignes ???  ... Ouh la vache !


La vache, deux sous-produits, le lait et la bouse ...


Le lait, aucun intérêt, la bouse de deux choses l'une : ou bien elle est sèche ou bien elle est fraîche ...


Si elle est sèche, aucun intérêt, si elle est fraîche, de dex choses l'une : ou bien elle est dans un pré ou bien elle est sur un chemin ...


Si elle est dans un pré, aucun intérêt, si elle est sur un chemin, de deux choses l'une : ou bien vous la voyez, ou bien vous ne la voyez pas ...


Si vous la voyez, aucun intérêt et si vous ne la voyez pas, de deux choses l'une : ou bien vous marchez à côté ou bien vous marchez dedans ...


Si vous marchez à côté, aucun intérêt, si vous marchez dedans, de deux choses l'une : ou bien vous ne glissez pas, ou bien vous glissez ...


Si vous ne glissez pas, aucun intérêt, si vous glissez, vous dites : "Ouh ! la vache!".


 


Pierre.
Répondre
L

Bon, je vois que je débarque en pleine discussion philosophique !


Quand je me suis promenée l'après-midi, faut pas croire que je me repose en revenant, contrairement au chasseur !


Faut faire le dîner et cuire des têtes d'épingles de girolles que Monsieur n'a pas pu s'empêcher de ramasser...


Mais puisque cela lui fait plaisir !


Archange, où êtes-vous ?


LR
Répondre
P

Non, un autre, dans la même veine.
Répondre
E
Le pipotron ?
Répondre
P

Ah Seigneur non point !!!Vous seriez déçu, cher ami, vous savez bien que je n'ai pas de temps !


Là, le sujet m'amusait, et puis... j'avais une anti-sèche
Répondre
T

Dame Parvula brigue votre place !


Je pense qu'elle n'aura aucun mal à l'obtenir !


 


 


The Webmestre
Répondre
P


Répondre
E
Vous vous préparez pour les municipales ?
Répondre
P

Un petit cours de langue de bois ???


 


 


Mesdames messieurs,


La réalisation des programmes que nous avons adoptés sur la Banquise, nous oblige à analyser les conditions financières et administratives existantes. D'autre part, l'accroissement constant de la
qualité et de la quantité de nos services, garantit une large participation pour élaborer de nouvelles propositions. Des critères idéologiques élevés ainsi que la consultations large de groupes
de personnes actives nous permet de mieux apprécier diverses formes d'influence. L'espérience riche et variée, l'étendue et la place de la formation des cadres nous aide à forger les bases d'une
éducation toujours meilleure. De cette façon, un nouveau modèle d'activité contribue de manière significative à établir les axes d'un développement futur. N'oublions pas toutefois que la
structure actuelle de l'organisation aide dans une large mesure à instaurer des conditions adéquates d'accélération de l'activité. De même, les nouveaux modèles d'activité nous permettent de
mieux apprécier diverses formes d'influence. De cette façon, le lancement d'une campagne décidée nous oblige à analyser de nouvelles propositions !


OUf !!! 15 lignes. Sous vos applaudissements...


 


Parvula, future oratrice sur la Banquise
Répondre
P

Youyou Morti


Moi, on me dit toujours de me taire !


Et pourtant j'ai rien à dire ......


 


Pamela


 
Répondre
L

Sujet fort intéressant au demeurant .


J'ai quand même bien peur que 15 lignes ne suffisent pour exprimer


pleinement la profondeur cachée de votre question .


Et puis si on bloque, on dérape très vite.


 


 


 
Répondre
M

La vérité si je mens Mortimer !


Le silence est d'or !!!!!


 


Maurice
Répondre
F

Euuuuuuh !



Répondre
T

Bon vous alors ça suffit !


Déjà que vous ne faite rien pour la Banquise, évitez de venir


troubler un fil avec vos remarques !


 


Sans blague !


 


The Webmestre
Répondre
E

Mais non ! Le vrai titre du film c'est : "C'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule"



Répondre
B

Mais non monsieur Mortimer


regardez moi


 


Bernard
Répondre

Présentation

  • : Le blog de Mortimer
  • : Chrétienne et catholique . La Banquise est une force de prières .
  • Contact

Visites depuis le 14/01/2009

 

religion et spiritualite

Pingouin de la Banquise

 

A copier-coller pour les PPP !