Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 juillet 2012 7 22 /07 /juillet /2012 17:01

 

En exclusivité pour la Banquise, un texte écrit hier .....

Petits veinards !

 

 

                              Are you french ?

 

 

J"attendais au Pont Saint Michel pour traverser, c'était hier vers 7 heures du soir, il ne pleuvait pas, une dame d'apparence tout à fait respectable m'aborde résolument : "Are you FRENCH ?" J'ai souri sans répondre, mais d'un sourire français, et même parisien, elle m'a tiré par le bras et m'a amené à ses copines, toutes dames âgées, toutes aussi respectables, en me désignant  triomphante : "He is FRENCH !"
 
L'une des dames, qui semblait être une femme d'ambassadeur sans son ambassadeur, s'est adressée à moi dans un français parfait m'expliquant qu'elles cherchaient la Place Dauphine pour aller au restaurant, je lui ai répondu dans un français approximatif que c'était juste à côté et qu'elles en étaient à deux minutes : "J'espère bien !" me répond-elle en souriant.
 
Face au Quai des Orfèvres je leur indique : "tout droit et à droite après le Palais de Justice", l'une d'elle trouve le moyen de me demander : "tout droit ou à gauche ?" en me montrant le pont ! je lui fais les gros yeux, elle va se cacher derrière les autres. D'un geste large et généreux je repeat after me mes explications dans un en english presque parfait, c'est à dire digne du commissaire San Antonio, d'ailleurs ne sommes-nous pas à côté de chez lui ! 
 
Je vais dans la même direction mais prend prudemment l'autre trottoir, les suivant d'un regard inquiet... arrivées à la hauteur de la place l'un d'elle sort un plan et entraîne toutes les autres vers le Pont Neuf !
 
Je hurle un magistral : "STOP !" façon Préfecture de Police, elles se retournent, me reconnaissent et me font des signes amicaux en agitant la main, enfin celle qui avait le plus envie de trouver le restaurant les fait tourner dans la bonne direction.
 
Je continue dans la mienne, j'ai avec moi "Anquetil tout seul" qui vient de sortir et que j'ai trouvé d'occasion chez Gibert (le vrai, le vieux) où l'on trouve d'occasion à moitié prix des livres quasiment le jour même de leur parution, la vie est belle, demain c'est l'arrivée du Tour de France, la messe sera dite, je lirai mon bouquin : "J'avais dix ans, j'étais petit, brun et rond ; il était grand blond et mince et je voulais être lui. Je voulais son vélo, son allure, sa nonchalance, son élégance."
Assum


Mortimer  
Partager cet article
Repost0

commentaires

S

@Pierre


Nous n'essayons plus depuis longtemps, fini le bon temps, -mais nous en avons bien profité!
Répondre
A

pour ceux qui auraient voulu des détails sur le livre :



Répondre
E

Chère Dame Sic Transit, c'était en plus une mini Austin, alors vous pensez bien que pour me garer n'importe où, zéro
problème ! Même aux grands magasins, Printemps, Galeries Farfouillettes ... une place en direst !


 


Essayez maintenant ! ... Pierre. (qui a vécu l'bon temps !).
Répondre
S

Plaisirs révolus des années 70, la voiture garée en bas de chez soi, qu'on n'hésite à prendre pour aller dans Paris rapidement au cinéma, au restaurant, à une exposition, et qu'on gare sans
peine...


 


 
Répondre
E
Ils ont de la chance d'être tombé sur vous ! Ca aurait été bibi.... On ne les retrouvait plus ! J'aime pas les touristes.... y font rien qu'à nous envahir ! En dehors des heures de boulot je suis
un parisien mal embouché....
Répondre
E

Trop ri à l'histoire d'Assum, si vous saviez les expériences que j'ai avec les touristes, souvent anglophones à
Chartres, qui me demandent où est la cathédrale, alors qu'elle est sous leurs yeux , là il faut le faire ... ou qui
me demandent si la médiathèque est la cathédrale ... misère !


 


Voici très longtemps, à Paris, j'habitais près de l'Etoile et en rentrant un peu abruti des Langues O place de la porte Dauphine, je croise un jeune couple d'Allemands qui me demandent comment
aller à la Madeleine en passant par la Concorde ... J'avais juste la petite vingtaine à l'époque, l'allemand m'était encore familier, mais je commence à leur répondre en chinois (mes neurones
sont ce qu'ils sont ! et je sortais de cours ...) Pour me faire pardonner, je leur dis que ma voiture était juste là
garée et que j'allais les emmener.


 


Partant de l'avenue Carnot, nous avons passé la périlleuse place de l'Etoile, pour prendre les Champs Elysées ... Je roulais doucement pour leur expliquer et ils étaient émerveillés ... Doucement
jusqu'à la Concorde, puis la rue Royale vers la Madeleinz où je les ai déposés ... c'était mieux que le métro, non ?


 


Là, petite erreur de casting, la jeune fille voulait me donner cinq francs de 1972 ...en remerciements alors que tout le plaisir avait été pour moi ... pour eux surtout, je pense et je l'espère,
et vous pensez bien que j'ai formellement refusé. !


 


Les étoiles dans leurs yeux était le plus beau des cadeaux ...


 


Pierre.
Répondre

Présentation

  • : Le blog de Mortimer
  • : Chrétienne et catholique . La Banquise est une force de prières .
  • Contact

Visites depuis le 14/01/2009

 

religion et spiritualite

Pingouin de la Banquise

 

A copier-coller pour les PPP !