Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 octobre 2012 6 06 /10 /octobre /2012 12:36
Je regardais un documentaire sur la fonte de la banquise et le réchauffement climatique quand l'assumerie du téléphone m'a tiré de ma torpeur : - ... allô ?
Il semblait déjà parler avant même que je ne réponde :
- ... et comme je le dis toujours en tant qu'éditeur : il ne faut jamais s'endormir sur ses lauriers de crainte qu'on ne nous les piquasse ! les chiffres sont presque satisfaisants, néanmoinss il serait souhaitable que vous vous améliorassiez, on ne s'améliore jamais assez comme j'aime à le répéter et même à le...
Impatienté, et craignant l'escalade verbale en solitaire, je l'ai coupé : - Quels sont les chiffres ?
J'ai senti le ton changer et prendre une suavité inquiétante :
- Les chiffres sont indécis, ou imprécis, comme vous voulez, et il serait souhaitable qu'ils le demeurassent... satisfaites-vous de ma satisfaisance, c'est amplement suffisant, ce sera ainsi chose faite, je vais d'ailleurs organiser une petite fête, je compte sur vous et...
La moutarde m'étant monté au nez je l'ai arrêté dans ses élans lyriques :
- En fait de compter j'entends surtout des contes à s'endormir debout !
Il a senti le danger et pris son ton froid et officiel :
- Comme vous le savez nos frais généraux et particuliers sont particulièrement élevés, j'ai sous mon regard préoccupé votre dossier que venait de m'amener ma secrétaire... -il a mis la main sur le combiné mais il m'a semblé entendre presque distinctement : "vous pouvez vous rhabiller"- ... et compte tenu des frais divers et variés vous concernant, ainsi que des avances consenties, vous nous devez de l'argent à un montant qui n'est pas encore chiffré mais qui pourrait bien s'aggraver...
- Vous donnez aussi des consultations médicales ? ai-je demandé.
Il s'est troublé : - mais non, je disais juste à ma secrétaire qu'elle pouvait ranger votre dossier... mais ne retardez pas la question des avances ! a-t-il repris.
- Mais quelles avances ? qu'est-ce que c'est que ces histoires !
Le ton s'est fait faussement conciliant :
- De GROSSES avances en notoriété : vous me devez le début de votre carrière et si vous ne voulez pas m'en devoir la fin il serait bon que vous écrivassiez un peu plus et bavassiez un peu moinnss...
J'ai protesté : - Mais enfin c'est vous qui m'avez appelé, dérangé, tout ça pour parler pour ne rien dire, je ne...
Il a sussuré :
- Ne vous énervez pas avant que je ne pétasse les plombs... j'attends toujours ce texte que vous m'avez promis la dernière fois, sous l'effet de la bière sans doute...
Il a raccroché.
Je me suis mis au boulot et je lui ai envoyé la suite.
Partager cet article
Repost0

commentaires

M

C'est compliqué tout cela !


Je n'ai toujours pas lavé Oriane .....


Alors un peu de patience pour la publication du premier texte, et pour les mails pour la RIB !


Parce que là les z'enfants, ça devient ingérable ......


 


Mortimer ( qui aimerait bien roupiller une heure ou deux sans être dérangé ! )
Répondre
U

Certains gardent une poire pour la soif, il est vrai que je préfère garder une bière au frais, quant aux pizzas, rares sont les endroits à Paris où l'on peut espérer en manger de bonnes, hélas !
non, je me nourris beaucoup plus sainement de sandwichs saucisson, tartines épaisses de rillettes, solides tranches de pâté divers et variés, et même avariés parfois, le tout arrosé de gros bleu
qui tache, laissant les vins millésimés et frelatés, de ceux dont on vous verse une quantité ridicule dans un grand verre grotesque... ridiculous ! not for me ! verboten !


 


Je vous dois d'autant plus une explication pour le ménage du petit placide que je n'y suis pour rien : le mini-récit se terminait par le mot chien, c'était la chute, Placide a rajouté le ménage
de dame LR, ce clin d'œil incongru surprend et déconcerte, les bons liseurs reconnaîtront la patte de Placide à défaut de celle de Bêtoven, qui cette fois n'y est pour rien !


Quant à mon éditeur je crainss une explication orageuse... il ne serait pas impossible que je recevasse un coup de téléphone avant qu'il ne pétasse les plombs, si ce n'est déjà fait...


En fait j'ai découvert ce matin le texte envoyé au Placide hier soir imprimé sur son blog, il s'agissait de la suite du début (non publié) qu'il avait reçu la veille et dont j'avais envoyé
confidentiellement une copie au Morti qui s'était montré intéressé, je lui avais donc suggéré de demander l'autorisation au Placide qui me semblait encore plus concerné que moi, en quelque
sorte...


... et Bêtoven dans tout ça ? et bien je pense qu'il est dépassé comme moi, à qui l'on n'a rien demandé du tout, ni la publication, ni le rajout 'LR', qui dénature l'harmonie nocturne profonde du
texte, mais bon, comme on peut le constater une fois de plus ce que nous écrivons ne nous appartient plus, tant pis... sans doute sera-t-il plus prudent d'aller se promener cet après-midi !
Répondre
L

Le jour où vous aurez goûté ma poêlée de champignons, nous reparlerons des "nourritures écologiques immondes" !


J'imagine l'état de votre santé, si vous vous nourrissez exclusivement de bières et de pizzas...


A bientôt, cher artiste de la plume !


LR
Répondre
U

Cela m'étonnait aussi chère LR, mais à qui donc se morti-fier de nos jours ! et puis j'avais des z'excuses, je pensais que l'abus de nourritures écologiques immondes (racines, salades,
topinambours, rutabagas et autres légumineux d'occupations potagères) pouvait aigrir le caractère, tout comme le fait de vivre en pleine nature hostile au milieu des bêtes sauvages !
Répondre
T

Mais si chère petite madame, vous viendrez aux RIB !





Parce que c'est la cerise sur la gâteau de la Banquise !


Parce que c'est pour les nouveaux, l'occasion de rncontrer les z'anciens !


Et puis parce que une RIB , c'est beau !


Et je suis sûr que le Ciel encourage les RIB .......


 


Bizous


 


 


The Webmestre
Répondre
L

Ouarf ! Il "assume"...!!!


Ca y est, le chef est en forme..Il aura fallu du temps.


Oui, on va bien rigoler, enfin, l'espère-je !


Sinon, je ne viens plus aux RIB !


LR
Répondre
M

 


Excellent, cher Parisien


 


Madame Zouave
Répondre
T

Ces deux derniers commentaires me font imaginer une rubrique !


 


"Je t'aime, moi non plus ! "


Et comme j'ai le suprème honneur de connaître les deux protagonistes ( qui ne se connaissent pas du reste !) je subodore qu'on va bien rigoler à la RIB !


 


 


The Webmestre ( qui assume ......)


 


 


 
Répondre
L

Mais j'avais bien compris, cher Parisien !


Il fallait bien quand même que je trouvasse quelque flèche à vous décocher...vous ne pensiez pas tout de même que j'allais applaudir des deux mains ?


Je vous le redirai de vive voix, puisque j'aurai l'insigne bonheur de vous rencontrer à Paris : j'apprécie énormément vos textes !


LR


 
Répondre
U

Le procédé comique, chère LR, consistant à faire s'exprimer tel ou tel personnage de façon ridicule, grotesque ou burlesque est aussi ancien que l'humour : Aristophane ou Plaute, Rabelais et
Molière chez nous sont là pour nous le rappeler, relisons avec jubilation Les précieuses ridicules, même si elles sont partout présentes aujourd'hui !


 


Oui, chère Mimi, des pages ont été perdues, tant pis... ou tant mieux, c'est selon !


 


 


Sans doute 'encore', chère Caro, oui, mais point trop n'en faut, au risque d'ennuyer, et même de lasser la patience de mon éditeur avant qu'il ne pétasse les plombs !
Répondre
S

Et : ENCORE


                                         
Caro.
Répondre
M

Cher Parisien,


il manque  des pages ........ Continuez !


Mimi
Répondre
L

M'est avis qu'il boit trop de bière, ça lui embrouille les idées et l'expression...


 


LR
Répondre

Présentation

  • : Le blog de Mortimer
  • : Chrétienne et catholique . La Banquise est une force de prières .
  • Contact

Visites depuis le 14/01/2009

 

religion et spiritualite

Pingouin de la Banquise

 

A copier-coller pour les PPP !