Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 juin 2014 5 20 /06 /juin /2014 16:04

  Merci à Pierre d'en faire profiter la Banquise .

 


 

 

 

 

 

 

Quel grand mystère que le prêtre. Quel grand Mystère que ce Sacerdoce confié par le

Seigneur à des hommes de notre race qui se retrouvent missionnés au service de leurs frères.

« Le sacerdoce est quelque chose de grand : il ne se comprendra bien qu’au Ciel » disait le

Curé d’Ars : modèle de tous les prêtres.

Oui le Sacerdoce est quelque chose de grand et reste un grand mystère : nous le redisons

ce soir où, par piété filiale, nous prions à l’occasion de l’anniversaire du décès de L’abbé

Montarien. Nous le redisons ce soir où, par charité fraternelle nous prions pour le repos de

l’âme de l’Abbé Kenneth Walker, prêtre de la Fraternité Saint Pierre, âgé de 28 ans, assassiné

lors du cambriolage de son presbytère samedi dernier dans la ville de Phoenix en Arizona.

Nous associons dans notre prière ces deux prêtres qui ont donné leur vie pour que les autres,

pour que chaque âme à leur portée apprennent Dieu, se tournent vers Dieu, aiment Dieu et

enfin, à la fin, possèdent la vie éternelle.

Ils sont arrivés du coté de Dieu. Eux qui ont été les passeurs des autres : qui ont été des

ponts entre les deux mondes, les médiateurs de la grâce, eux qui ont été –chacun- le visage

bienveillant de la miséricorde, l’oreille patiente pour écouter les doutes et les malheurs, eux

qui ont su pleurer avec ceux qui pleuraient et se sont réjoui avec ceux qui se réjouissaient.

Eux qui ont aimé Dieu et auraient tellement voulu le faire aimer par tout le monde.

Les voilà partis de l’autre côté. Pour eux, comme à la mort du Christ en Croix : le rideau s’est

déchiré : plutôt il s’est ouvert en grand. Ils avaient été les serviteurs et les amis du Seigneurs :

ils sont désormais entrés dans la joie de leur Maître.

L’un : après une longue vie toute remplie de besogne ; l’autre après seulement deux années

comme prêtre.

L’un était jeune, l’autre était vieux : mais les deux étaient porteurs d’un sacerdoce qui les

rendaient sans âge : qui les faisaient être « à l’âge du Sauveur » quand ils étaient à l’autel.

L’autel du Sacrifice : l’autel de la Sainte Messe auquel ils montaient tous les jours en

y portant les intentions des autres. Voilà que nous y montons ce soir en y portant leurs

intentions à eux deux.

Mystère que cet appel de Dieu. Appel à tout quitter et à offrir sa vie. D’abord pour apprendre

dans le silence du séminaire puis pour transmettre ce qu’on y a reçu.

« Il n’y a pas de plus grand amour que donner sa vie ». Alors le prêtre, autre Christ, fait de sa

vie un don et un acte d’amour. Du moins s’y essaie-il chaque jour que Dieu lui confie. Jusqu’à

ce « denier jour » de la terre. Moment prévu ou heure inattendue, moment paisible ou violent

où Dieu vient chercher lui-même ceux qui ont bien mérité de la Patrie.

Certains sont morts très seuls, oubliés des hommes à qui ils avaient pourtant fait tant de bien.

D’autres sont longuement pleurés. Mais tous recevront une récompense à la hauteur ( et plus

encore) de ce qu’ils auront vécu et porté.

Que le Seigneur veuille faire de chacun d’eux des exemples pour les prêtres qui sont encore

sur la terre. Que l’exemple de ces vies persévérantes ou fulgurantes donne à beaucoup le gout

du Sacerdoce ; et que se lèvent, et qu’arrivent auprès de nous des hommes de bonne volonté :

non pour être exactement comme eux, ni pour prendre exactement leur place mais simplement

pour continuer la Mission du Salut des âmes. Pour continuer, à la façon que Dieu voudra

l’œuvre du Christ prêtre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Désolé pour la mise en page ...... 

 

 

Mortimer amandarine

Partager cet article
Repost0

commentaires

Ewondo 20/06/2014 18:10


Notre abbé a prononcé cette homélie à Saint-François-Xavier le 18 dernier.


 


Si vous me permettez, ce seront ses dix ans de sacerdoce le 29 juin prochain et les paroissiens organisent une petite fête après la messe. Si Mirabelle , qui se souvient de tous les anniversaires
(c'est le privilège des dames !). Juste après les ordinations à Chartres du 28 par Monseigneur Aillet (cela se bouscule
sur les agendas , mais c'est cela qui est bien !).


 


Pierre.

The Webmestre 20/06/2014 17:38


Tout est merveilleusement dit !


 


 


The Webmestre

Ewondo 20/06/2014 17:22


J'avais appris, quand j'étais petit, pour ma première lettre de condoléances, qu'une telle lettre devait être sobre et concise et voici trois fois que je constate que les homélies des messes de
requiem sont également sobres et concises. en fait, tout est dit !


 


J'aime beaucoup les homélies de Monsieur l'abbé Le Coq à Chartres. Elles sont à la fois sans concession et emplies d'Amour ! Merci à lui.


 


Pierre.


 


Pierre.

Présentation

  • : Le blog de Mortimer
  • : Chrétienne et catholique . La Banquise est une force de prières .
  • Contact

Visites depuis le 14/01/2009

 

religion et spiritualite

Pingouin de la Banquise

 

A copier-coller pour les PPP !