Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 juillet 2010 3 28 /07 /juillet /2010 18:05

Aujourd'hui il fallait trouver : Notre Dame de la Salette .

 

Bravo à Augustin qui a trouvé depuis la Floride et merci à tous les autres de n'avoir pas dévoilé la réponse trop tôt .

 

Merci à Pistou pour les photos .

 

 

Demain le Cédonkoù sera un peu plus dur à trouver

 

 

Bonne soirée à tous !

 

 

Mimi Casio-cigogne.jpg

Partager cet article

Repost0

commentaires

Augustin 29/07/2010 01:58



Cher Pierre, en général les turtles sont principalement aquatiques, alors que les tortoises sont principalement terrestres.  Donc, on parle de sea
turtles mais de desert tortoises.  À propos, la fable de La Fontaine s'intitule > en anglais, parce qu'une course terrestre
serait logiquement entre des animaux terrestres.


 


Bien amicalement,


Augustin ( la tortue / the tortoise )



Ewondo 28/07/2010 22:04



 je vous répondrai, cher Augustin, quand vous m'aurez appris la différence en anglais entre "turtle" et
"tortoise" ... on touve cette nuance dans une traduction anglaise du Yi King (Yijing) ...


 


Merci d'avance ! Pierre



Augustin 28/07/2010 21:58



Merci beaucoup pour votre éloge, Pierre; j'aime les fables de La Fontaine . . . mais est-il vraiment bon d'être appelé > en France ?


 


Bien amicalement de la Floride,


Augustin



Ewondo 28/07/2010 19:36



 Merci à Augustin, une magnifique illustration de la fable "Du Lièvre et de la Tortue" du sulfureux La Fontaine
(par ailleurs  dans ses contes !).


" Rien ne sert de courir ; il faut partir à point.
Le Lièvre et la Tortue en sont un témoignage.
Gageons, dit celle-ci, que vous n'atteindrez point
Sitôt que moi ce but. - Sitôt ? Etes-vous sage ?
Repartit l'animal léger.
Ma commère, il vous faut purger
Avec quatre grains d'ellébore.
- Sage ou non, je parie encore.
Ainsi fut fait : et de tous deux
On mit près du but les enjeux :
Savoir quoi, ce n'est pas l'affaire,
Ni de quel juge l'on convint.
Notre Lièvre n'avait que quatre pas à faire ;
J'entends de ceux qu'il fait lorsque prêt d'être atteint
Il s'éloigne des chiens, les renvoie aux Calendes,
Et leur fait arpenter les landes.
Ayant, dis-je, du temps de reste pour brouter,
Pour dormir, et pour écouter
D'où vient le vent, il laisse la Tortue
Aller son train de Sénateur.
Elle part, elle s'évertue ;
Elle se hâte avec lenteur.
Lui cependant méprise une telle victoire,
Tient la gageure à peu de gloire,
Croit qu'il y va de son honneur
De partir tard. Il broute, il se repose,
Il s'amuse à toute autre chose
Qu'à la gageure. A la fin quand il vit
Que l'autre touchait presque au bout de la carrière,
Il partit comme un trait ; mais les élans qu'il fit
Furent vains : la Tortue arriva la première.
Eh bien ! lui cria-t-elle, avais-je pas raison ?
De quoi vous sert votre vitesse ?
Moi, l'emporter ! et que serait-ce
Si vous portiez une maison ? "


C'est ainsi que vous l'aurez dit avant les autres !


Pierre



Présentation

  • : Le blog de Mortimer
  • : Chrétienne et catholique . La Banquise est une force de prières .
  • Contact

Visites depuis le 14/01/2009

 

religion et spiritualite

Pingouin de la Banquise

 

A copier-coller pour les PPP !