Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 novembre 2019 7 03 /11 /novembre /2019 06:10
Bon et Saint Dimanche à tous !

 

 

 

 

 

Jean Sébastien Bach, le retour wink! Quand j’ai découvert que la cantate que vous allez entendre aujourd’hui avait été exécutée pour la première fois un 3 novembre (1726) à Leipzig, elle s’est imposée d’elle-même !

 

 

Cette cantate (BWV 49) nommée « Ich geh’ und suche in Verlangen (je vais et cherche en te réclamant) » est de caractère plutôt profane. Elle fut pourtant composée pour le 20e dimanche après la Trinité (manière de compter luthérienne). La Sinfonia d’ouverture  donne le ton !

 

 

Œuvre écrite pour 2 solistes (soprano et basse), hautbois d’amour, orgue positif concertant, violoncelle piccolo, cordes et basse continue.

 

 

1. Sinfonia 0:01

2. Aria: Ich geh und suche 6:27

3. Recitativo: Mein Mahl 11:27

4. Aria: Ich bin herrlich 13:24

5. Recitativo: Mein Glaube 18:12

6. Duetto: Dich heb ich 19:34

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Madame Zouave

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
27 octobre 2019 7 27 /10 /octobre /2019 09:24
Belle et Sainte Fête du Christ Roi à tous !

 

 

 

 

La fête du Christ Roi fut instituée par le Pape Pie XI en 1925 et devait être célébrée le dernier dimanche d’octobre. C’est donc une fête récente. Mais l’idée de la Royauté du Christ sur toutes les nations du monde était déjà établie dans l’Ancien Testament. On la trouve par exemple dans le Psaume 2, « Quare Fremuerunt Gentes »

 

 

Ce psaume a été notamment mis en musique par Jean-Baptiste Lully. C'est le motet LWV 67.  Il fut exécuté à Versailles pour la première fois le 19 avril 1685. Il nécessite 5 solistes (2 sopranos, haute-contre, ténor et basse), un chœur, un orchestre à 5 parties à la française et une basse continue.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Madame Zouave

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
20 octobre 2019 7 20 /10 /octobre /2019 05:04

Madame Zouave est en vadrouille, j'en profite ! smiley

 

 

 

 

 

 

Du coup, j'ai découvert l'origine horrible

 

de la chanson l'aigle noir ....

 

 

 

 

 

Comme quoi, le mal peut se transformer en

 

pure merveille .

 

 

Pour ma part Barbara reste une des plus grandes

 

chanteuses françaises .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

N'oubliez pas votre parapluie ! cheeky

 

 

 

 

 

 

 

Bien à vous tous .

 

 

Mortimer  

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
13 octobre 2019 7 13 /10 /octobre /2019 05:10
La Maternité Divine de la Très Sainte Vierge Marie - Cathédrale d'Evora (Portugal)

La Maternité Divine de la Très Sainte Vierge Marie - Cathédrale d'Evora (Portugal)

 

 

 

 

 

Vendredi nous célébrions la Maternité Divine de la Très Sainte Vierge. Quoi de mieux qu’un "Magnificat" pour l’honorer !

 

 

Comme vous le savez, ce cantique a été mis de nombreuses fois en musique. Le problème, c’est de choisir.  Aujourd'hui vous allez entendre le Magnificat en la majeur (Seibel 90) de Johann David Heinichen (1683-1729). Ce compositeur saxon, de la même génération que Jean Sébastien Bach, étudia la musique à Leipzig avec Johann Kuhnau qui était alors le kantor de l’église Saint Thomas. Il passa ensuite 7 années en Italie, principalement à Venise. C’est là qu’en 1716 il rencontra le Prince Electeur de Saxe, également roi de Pologne, qui l’engagea comme Kappelmeister de la Cour de Dresde. C’est le seul exemple connu d’un protestant devenu maître de chapelle d’un roi catholique.

 

Ce Magnificat, composé en 1729, fut la dernière œuvre d'Heinichen. Il mourut en effet de la tuberculose en juillet de cette année-là. Il avait 46 ans .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Madame Zouave

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2019 7 06 /10 /octobre /2019 05:10
Bon et Saint Dimanche à tous !

 

 

 

 

 

Réjouissons nous ! Notre blog est de retour ! Notre cher chef a repris les manettes et nous allons fêter ça en musique ! Un Te Deum s’imposait wink !

 

 

Jan Dismas Zelenka (1679-1745), originaire de Bohême, travailla une grande partie de sa vie pour la Cour de Dresde. Il est un des nombreux compositeurs à avoir composé un Te Deum.

 

Celui que vous allez entendre aujourd’hui est le « Te Deum a due cori » (ZWV 146) que Zelenka composa en 1731* pour célébrer la naissance de la princesse électrice de Saxe Marie Josèphe, future mère de nos rois Louis XVI, Louis XVIII et Charles X.

 

 

 

Ce Te Deum a été écrit pour cinq solistes et deux chœurs à quatre voix, ainsi qu’un chœur de trompettes à cinq voix (quatre trompettes et timbales) et flûtes traversières solistes.

 

 

 

 

* C’est bien 1731 et non pas 1733 comme indiqué par Mezzo au début de la vidéo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Madame Zouave

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2019 7 29 /09 /septembre /2019 05:07

 

Bonne Fête de la Dédicace de Saint Michel Archange

 

 

 

 

L’Archange Saint Michel, Château Saint-Ange, Rome

L’Archange Saint Michel, Château Saint-Ange, Rome

 

 

 

 

 

 

 

Don Antonio Vivaldi, le retour 😍 !

 

 

L’œuvre sacrée d’Antonio Vivaldi n’est pas extensible à l’infini, comme un certain compositeur que je ne nommerai pas  😉 , il Prete Rosso n’ayant jamais voulu devenir maître de chapelle, afin de rester indépendant. De plus, une bonne partie de ses compositions religieuses ne nous sont pas parvenues, tels 3 oratorios dont on trouve trace dans les archives, mais dont les partitions ont disparu. C'est pourquoi j'ai fait quelques recherches pour trouver une oeuvre moins connue que le Gloria ou les Dixit Dominus.

 

 

J’ai donc choisi pour aujourd'hui un des trois « Laudate Pueri Dominum (Louez, enfants, le nom du Seigneur) » que nous connaissons de lui, celui qui est classé RV 602. On ne sait ni quand il a été composé ni où il a été entendu pour la première fois, même si ce fut probablement à l’Ospedale de la Pietà où il il enseigna la plus grande partie de sa vie.

 

 

Œuvre pour 2 solistes (Soprano I et Soprano II), chœur, hautbois solo, 2 orchestres, basse continue

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Désolée, pour l'image de la vidéo qui s'affiche 😉, mais c'est la seule version complète du "Laudate Pueri rv 602" qui existe sur YT .....

 

 

 

 

Madame Zouave

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2019 7 22 /09 /septembre /2019 05:00

 

 

 

 

 

 

 

Je remplace tant bien que mal madame Zouave ....blush

 

 

 

 

 

 

Mais choisir Glenn Gould pour faire écouter du Bach

 

c'est gagné d'avance ! wink

 

 

 

 

 

 

 

On dépasse l'inspiration, pour frôler

 

la réincarnation ! cool

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Allez, ne me faites pas un mauvais procès ....

 

 

 

 

 

 

C'est juste merveilleux ! smiley

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et que Dieu nous bénisse .

 

 

Mortimer  

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
15 septembre 2019 7 15 /09 /septembre /2019 05:10
 Victoire de Jean III Sobieski contre les assiégeants turcs de Vienne par Jan Matejko

Victoire de Jean III Sobieski contre les assiégeants turcs de Vienne par Jan Matejko

 

 

 

 

 

 

Le 12 septembre est une date historique ! 

 

Le 12 septembre 1683 les armées catholiques coalisées vainquirent les armées ottomanes et levèrent le siège de Vienne. Et depuis, on mange ce jour-là des croissants en buvant du cappuccino laugh !

 

Le 12 septembre est également l’anniversaire de la mort de Jean-Philippe Rameau. C’est le 255e jour de l’année et, coïncidence,  Rameau nous a quittés il y a 255 ans, en 1764, 13 jours avant son 81e anniversaire. Voilà pour la petite histoire!

 

 

Rameau composa peu de musique sacrée. Pourtant il fut organiste pendant une grande partie de sa vie. De nos jours il est surtout connu pour ses opéras dont le premier  « Hippolyte et Aricie » fut composé en 1733 alors qu’il avait déjà 50 ans !

 

Il nous a malgré tout laissé quelques grands motets qui sont superbes. Aujourd’hui vous allez entendre « In convertendo Dominus » (psaume 125). Composé probablement entre 1713 et 1715 , il fut remanié par Rameau en 1751 pour le faire entendre au Concert Spirituel, à Paris. C’est cette dernière partition qui nous est parvenue, la première étant perdue.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Madame Zouave

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
8 septembre 2019 7 08 /09 /septembre /2019 05:10
Nativité de la Vierge Marie, par Philippe de Champaigne, église Notre-Dame d'Arras

Nativité de la Vierge Marie, par Philippe de Champaigne, église Notre-Dame d'Arras

 

 

 

 

Comme je vous l’avais raconté la semaine dernière, j’étais le samedi à la Chaise-Dieu pour assister à un concert « Haendel ». Celui-ci était consacré à deux de ses œuvres sacrées composées pendant son séjour en Italie de 1706 à 1710. Bien que luthérien convaincu, Haendel ne refusa jamais de composer des musiques destinées à l'Eglise catholique pendant ce séjour.

 

 

J’ai entendu lors de ce concert une cantate sacrée « Donna, Che in ciel » (HWV 233) dont je n’avais jamais entendu parler et que j'ai eu envie de vous faire découvrir aujourd'hui. C’est une cantate dédiée à la Vierge Marie, composée en 1707  pour célébrer l’anniversaire du terrible tremblement de terre du 2 février 1703 qui épargna Rome.

 

 

Cantate composée pour 1 soliste (soprano), chœur à 4 voix (soprano, alto, ténor et basse), orchestre à cordes, basse continue.

 

 

 

 

 

 

 

 

Madame Zouave

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
1 septembre 2019 7 01 /09 /septembre /2019 05:10
La Vierge Noire du Puy en Velay

La Vierge Noire du Puy en Velay

 

 

 

Je suis au Puy en Velay depuis hier après-midi. Je suis venue dans la région pour assister à deux concerts de musique sacrée à La Chaise-Dieu. Hier soir Haendel : magnifique ! Ce soir Vivaldi : c'est le dernier concert du Festival, donc on garde le meilleur pour la fin laugh. Pas de Bach à l'horizon .... sauf sur la Page Musicale de ce dimanche wink

 

 

 

Cette semaine nous avons donc rendez-vous avec Bach ..... Johann Christian 😂 . Le fils ne pouvait faire autrement que de s'essayer à composer lui aussi un Magnificat. En fait il en composa 3, à la différence que les siens le furent pour l'Eglise catholique !

 

Celui que vous allez entendre est son troisième Magnificat (E22) composé en 1760, probablement pour les Vêpres de la Cathédrale de Milan dont il venait d'être nommé organiste.

 

 

 

Oeuvre écrite pour 4 solistes (soprano, alto, ténor et basse) et choeur, orchestre avec 2 hautbois et 2 trompettes, basse continue.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Madame Zouave

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
25 août 2019 7 25 /08 /août /2019 05:04
Saint Louis des Français, Rome

Saint Louis des Français, Rome

 

 

 

Bonne fête à tous les Louis !

************

 

 

 

 

 

En ce 25 août nous célébrons la fête de Saint Louis ! Louis IX,  le plus grand de nos rois !

 

 

Sous l’ancien régime, cette fête donnait lieu à de grandes célébrations dans tout le royaume pour lesquelles des motets  étaient spécialement composés. Celui que vous allez entendre aujourd’hui fut écrit par Marc Antoine Charpentier, probablement en 1698, alors qu’il venait d’être nommé Maître de Musique des enfants de la Sainte-Chapelle, à Paris : « In Honorem Sancti Ludovici Regis Galliae Canticum (H.365) »

 

Nous ne connaissons pas l’auteur du poème. Son texte évoque la septième croisade, l’acquisition par Saint Louis de la Sainte Couronne d’Epines et d’autres reliques du Christ, dont le clou de la Croix.

 

 

Composé pour 5 solistes (soprano, 2 hautes-contre, ténor et basse), chœur et orchestre à 4 parties à la française, avec flûtes et hautbois.

 

 

 

 

 

 

Madame Zouave

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
11 août 2019 7 11 /08 /août /2019 05:10
Jésus chassant les marchands du Temple - Eglise Saint-Aignan - Chartres

Jésus chassant les marchands du Temple - Eglise Saint-Aignan - Chartres

 

 

 

 

Dans quelques jours nous célèbrerons l’Assomption de la Sainte Vierge Marie. En son honneur, je voudrais vous faire découvrir un « Magnificat » composé par Johann Pachelbel.

 

Non, Pachelbel n’a pas écrit qu’un « Canon » wink. Oui, il a écrit de nombreuses œuvres de musique sacrée.

 

Il nous a laissé notamment 11 Magnificat, dont celui-ci en Ut majeur.

 

 

Œuvre pour solistes, chœur à 5 voix (2 sopranos, alto, ténor et basse), 4 trompettes, timbales, 2 violons, alto, 2 violes de gambe, basson, et basse continue.

 

 

NB  : Le Magnificat est coupé en 2, c'est pourquoi il y a 2 vidéos

 

 

 

Partager cet article
Repost0
4 août 2019 7 04 /08 /août /2019 05:10
Bon et Saint Dimanche à tous !

 

 

 

 

 

Joyeux anniversaire cher Mortimer!

 

40 + 20 ! C’est un grand jour !

 

Champagne !

 

Bon et Saint Dimanche à tous !

 

 

 

Comme cadeau d’anniversaire, je ne pouvais pas faire moins que d’offrir à notre chef vénéré une œuvre de son compositeur préféré …..  que je n’ai même plus besoin de nommer wink

 

 

 

 

Je me souvenais que JS Bach avait écrit une cantate (profane) pour fêter un anniversaire (pas le sien wink) . Elle lui avait été commandée par les étudiants de l’université de Leipzig pour fêter celui d’un de leurs professeurs. Et, comme il n’y a pas de hasard, cette cantate fut jouée le 3 août 1725  (On ne va pas chipoter pour une journée d’écart laugh )

 

 

La cantate « Der Zufriedengestellte Äelus » - Eole apaisé - (BWV 205) a été écrite pour 4 solistes (soprano, alto, ténor et basse), chœur, flûte traversière I et II, hautbois I et II, hautbois d’amour, cor I et II, trompette I, II  et III, timbales, viole d’amour, viole de gambe, cordes et basse continue.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Madame Zouave

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
28 juillet 2019 7 28 /07 /juillet /2019 04:26
Chapelle du Croesty - Arzon (Morbihan)

Chapelle du Croesty - Arzon (Morbihan)

 

 

 

 

Bonnes vacances, chers Mimi et Morti !

 

 

 

 

En cette période de repos bien mérité, j’ai pensé qu’un peu de fantaisie ne nous ferait pas de mal. Je ne vais pas pour autant quitter le monde de la musique classique, mais aujourd'hui ce sera sur le mode « amusons-nous » !

 

 

 

Chaque année a lieu, au Royal Albert Hall de Londres notamment, un festival de musique classique organisé par la BBC. Ce festival dure deux mois, pas moins, de la mi-juillet à la mi-septembre.

 

En ce jour d'huy, je ne vais m’intéresser qu’à la dernière soirée « The last night of the Proms ». Le mot « Proms » est l’abréviation de « Promenade Concerts* »

 

Le programme de la dernière soirée est un peu particulier. La 1ère partie est « classique » (si je puis me permettre wink), tandis que la deuxième est toujours constituée des mêmes morceaux : des œuvres écrites par des compositeurs tout à fait sérieux, mais qui sont devenus au fil du temps des chants patriotiques connus de tous les Britanniques.

 

- Rule Britannia, final de l’opéra « Alfred» de Thomas Arne, (1710-1768)

- Land of Hope and Glory, Pump and Cirscumstance March N° 1, Edward Elgar, (1857-1934)

- Jerusalem, un poème de William Blake mis en musique par Hubert Parry (1848-1918)

- et pour terminer : « God save the Queen ».

 

 

Voici donc, pour cette page musicale du dimanche,  « Hope of Land and Glory” composé en 1902 par Edward Elgar.

 

 

 

 

 

 

 

 

Madame Zouave

 

 

 

* concerts qui sont donnés dans des parcs et que l’on écoute tout en se promenant

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
21 juillet 2019 7 21 /07 /juillet /2019 05:10
Bon et Saint Dimanche à tous !

 

 

 

 

Aujourd’hui, place à Georg Friedrich Haendel.

 

Un de mes amis, par ailleurs fervent admirateur de …. Vivaldi, me l’a un jour décrit ainsi :

 

« Haendel est un compositeur allemand, de nationalité anglaise,

qui composa de la musique italienne »

laughlaughlaugh

 

 

 

En 1713 furent signés les Traités d’Utrecht qui mettaient fin à la guerre de succession d’Espagne.

 

Haendel reçut à cette occasion sa première commande officielle de la part de la Cour royale d’Angleterre pour célébrer la paix retrouvée.

 

Il écrivit alors un œuvre en deux parties : un Te Deum et un Jubilate. C’est ce Jubilate que vous allez entendre aujourd’hui. Il fut donné pour la première fois en la Cathédrale Saint Paul de Londres le 7 juillet 1713

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Madame Zouave

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
7 juillet 2019 7 07 /07 /juillet /2019 05:10
Bon et Saint Dimanche à tous !

.

 

 

 

Aujourd’hui je vais faire  très court, car je ne suis pas chez moi et, dans ce cas-là, il n’est pas toujours facile d’envoyer un article sur le blog. Mais la Page Musicale est là et bien là wink!

 

 

Je vous propose, de François Colin de Blamont (1690-1760), surintendant de la musique du Roy, puis directeur de la Chapelle Royale, un Te Deum composé en 1726 pour le couronnement de Louis XV.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Madame Zouave

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
30 juin 2019 7 30 /06 /juin /2019 05:10
Bon et Saint Dimanche à tous !

 

 

 

La semaine dernière, lors du concert auquel j’assistais, j’ai découvert un compositeur napolitain que je ne connaissais pas. Si, si, c’est possible winklaugh ! : Francesco Nicola Fago, dit le Tarantino, parce qu’il était né à Taranto en 1677.

 

 

Il étudia la musique au Conservatoire de la Pietà dei Turchini, à Naples dont il devint en 1697 un des professeurs. Il enseigna le contrepoint et la composition jusqu’à sa retraite en 1740. Il eut notamment pour élèves Leonardo Leo et Niccolo Jommelli.

 

 En 1736, il devient maître de chapelle de San Giacomo degli Spagnoli. Il mourut à Naples en 1745

 

 

Il est connu à la fois comme pédagogue et comme compositeur. Il nous a laissé des œuvres de musique sacrée, mais également de la musique pour le théâtre.

 

Pour vous le faire connaître, j’ai choisi ce « Confitebor tibi, Domine » pour voix solo et orchestre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Madame Zouave

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
23 juin 2019 7 23 /06 /juin /2019 05:11
Bon et Saint Dimanche à tous !

 

 

 

 

Nous allons aujourd'hui faire un petit tour en Europe Centrale, en Bohême très exactement, pour écouter une oeuvre de Jan Dismas Zelenka (1678-1745).

 

Voici l'un des quatre Dixit Dominus qui sont parvenus jusqu'à nous, le ZWV 66, composé en 1725.

 

Oeuvre pour 4 solistes (soprano, alto, ténor et basse), choeur, 2 hautbois, 2 violons, 2 violes et basse continue.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Madame Zouave

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
16 juin 2019 7 16 /06 /juin /2019 05:10
Bon et Saint Dimanche de la Sainte Trinité à tous !

 

 

 

 

Jean Sébastien Bach, comme tout le monde le sait wink, était un fervent luthérien. Lorsqu’il devint Cantor de Leipzig, il lui incomba la tâche de composer une cantate pour chaque dimanche de l’année. C’est ainsi qu’on trouve dans son œuvre une cantate pour le dimanche de la Trinité ("sans" Sainte) «Höchsterwünschtes Freudenfest » (BWV 194) et d’autres cantates pour les dimanches suivants bien sûr. Chez les luthériens on ne compte pas les dimanches après la Pentecôte, mais après la Trinité.

 

La cantate «Höchsterwünschtes Freudenfest » («Jour de fête tant attendu ») fut donnée à Leipzig le 4 juin 1724 pour le dimanche de la Trinité, mais elle avait été déjà chantée le 2 novembre 1723 à Störmthal (village voisin de Leipzig) pour l’inauguration de l’orgue paroissial nouvellement restauré.

 

 

 

Œuvre écrite pour deux solistes (soprano, ténor) , chœur à quatre voix (soprano, alto, ténor et basse) trois hautbois, basson, deux violons, alto, orgue, basse continue

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Madame Zouave

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
9 juin 2019 7 09 /06 /juin /2019 05:10
Bon dimanche de la Pentecôte à tous !

 

 

 

Pour célébrer la fête de la Pentecôte je vais vous faire entendre une messe écrite par un compositeur dont je ne vous ai encore jamais parlé : Nicolas Formé (1567-1638).

 

Nicolas Formé, qui était prêtre, fait partie de ces compositeurs qui sont nés  à la fin de la période de la polyphonie et des tout débuts du baroque. Il se fit d’abord connaître comme chanteur et son talent lui valut l’admiration de tous. En 1592 il fut nommé haute-contre de la Chapelle Royale. En 1609, il devint sous-maître et compositeur de cette même Chapelle Royale. Il était extrêmement apprécié de Louis XIII et du Cardinal de Richelieu.

 

Comme pour beaucoup de compositeurs, une grande partie de son œuvre est perdue. Parmi celles qui subsistent, on trouve une messe à deux chœurs, écrite peu de temps avant sa mort. Il est l’un des premiers compositeurs en France à avoir utilisé la structure à deux chœurs qui est née à la même époque à la Basilique Saint Marc de Venise.

 

 

Messe à deux chœurs : soprano, alto, ténor et basse pour chacun d’entre eux.

Dédiée à Louis XIII.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Madame Zouave

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Mortimer
  • : Chrétienne et catholique . La Banquise est une force de prières .
  • Contact

Visites depuis le 14/01/2009

 

religion et spiritualite

Pingouin de la Banquise

 

A copier-coller pour les PPP !