Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 juillet 2020 7 19 /07 /juillet /2020 09:10

SAINT VINCENT DE PAUL

 

FONDATEUR DES LAZARISTES ET DES SOEURS DE LA CHARITE

19 juillet

Saint Vincent de Paul fut, au XVIIè siècle, l'instrument d'un merveilleux renouveau sacerdotal et un grand apôtre, un héros de la charité. Successivement curé, grand aumônier des galériens et missionnaire des campagnes, il courait à toutes les détresses. Il se préoccupa surtout de porter remède à la misère matérielle et morale des masses paysannes et fonda dans ce but la Congrégation des Prêtres de la Mission. Pour venir en aide aux abandonnés, aux malades et aux infirmes, il fonda également, avec le concours de Sainte Louise de Marillac, la Congrégation des Filles de la Charité. Usé par les travaux, les mortifications et la vieillesse, Saint Vincent de Paul mourut à Paris le 23 septembre 1660 à l'âge de 79 ans. Le pape Léon XIII l'a proclamé patron de toutes les oeuvres de charité.

 

SAINTE MACRINE

Vierge, soeur du grand Saint Basile et de Saint Grégoire de Nysse, + 354

 

SAINT ARSENE

Abbé et confesseur + 449

 

SAINTE JUSTE et SAINTE RUFINE

Vierges et martyres à Séville en Espagne sous le juge Diogénien

 

SAINT EPAPHRAS

Evêque de Colosse, ordonné par Saint Paul, martyr. Son corps est à Rome dans la Basilique Sainte Marie Majeure.

 

SAINTE AURE de CORDOUE

Martyre

 

SAINT MARTIN de TREVES

Evêque et martyr

 

SAINT SYMMAQUE

Pape, il succéda au pape Athanase en 478

 

SAIT FELIX de VERONE

Evêque

 

BIENHEUREUX JEAN DUKLA

Disciple de Saint Jean Capistran, franciscain, il évangélisa la Pologne. + 1484

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
18 juillet 2020 6 18 /07 /juillet /2020 10:22

SAINT CAMILLE DE LELLIS

 

FONDATEUR DE L'ORDRE DES CLERCS REGULIERS POUR LE SERVICE DES MALADES

18 juillet

Les religieux de Saint Camille s'engagent à soigner tous les malades, quels que soient leur maladie ou leur état. Saint Camille mourut à Rome le 14 juillet 1614. Léon XIII le proclama patron des hôpitaux et des malades et Pie XI l'a donné comme protecteur aux religieuses hospitalières.

 

SAINTE SYMPHOROSE

Martyre romaine. Sa tombe se trouve au 9è mille de la voie Tiburtine avec sept autres martyrs que la tradition présente comme ses sept fils.

 

SAINT CLAIR-SUR-EPTE

en Normandie; martyr en 894

 

SAINTE GONDENE

Martyrisée par le proconsul Ruffin

 

SAINT EMILIEN

Martyr à Dorostore en Mésie (actuelle Bulgarie) sous Julien l'Apostat.

 

SAINT FREDERIC d'UTRECHT

Evêque et martyr + 838

 

SAINTE MARINE de GALICE en Espagne

Vierge et martyre

 

SAINT MATERNE

Evêque de Milan, martyr sous l'empereur Maximien.

 

SAINT PHILASTRE de BRESCIA

Evêque, il combattit l'arianisme.

 

SAINT ARNOUL de METZ

 

SAINT BRUNON de SEGNI

Evêque et confesseur

 

SAINT ROGUIL

Evêque de Forlimpopoli

 

BIENHEUREUX SIMON de LEPNIEZA

en Pologne, franciscain.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
17 juillet 2020 5 17 /07 /juillet /2020 09:10

SAINT ALEXIS

 

Saint Alexis est un ascète oriental de la fin du IVè siècle qui acquit une renommée d'extraordinaire abnégation. Ses biographes nous le montrent renonçant à un riche patrimoine, puis rentrant à la maison paternelle pour y vivre en domestique, cachant son identité.

 

 

 

PROPRE DE FRANCE

 

Après la Fet.Nat. du 14

 

BIENHEUREUSE THERESE DE SAINT AUGUSTIN et ses COMPAGNES DE COMPIEGNE

LA CHARRETTE DE LA GUILLOTINE

LA CHARRETTE DE LA GUILLOTINE

Les seize carmélites de Compiègne comptent parmi les plus touchantes victimes de la Révolution Française. Arrêtées à Compiègne le 22 juin 1794, dans différentes maisons où elles s'étaient dispersées pour obéir à la loi, elle furent jetées en prison, puis emmenées à Paris, à la Conciergerie; là, dans un procès bâclé, le tribunal révolutionnaire les condamna pour fanatisme. Le 17 juillet au matin, une charrette traversait les rues de Paris pour les conduire à la guillotine. Arrivées à l'échafaud, elles entonnèrent le Veni Creator. La prieure, soeur Thérèse, voulut mourir la dernière pour assister toutes ses filles. Les corps furent jetés à la fosse commune du cimetière de Picpus.

 

 

17 juillet

SAINTE MARIE-MADELEINE POSTEL

 

Sainte Marie-Madeleine Postel, canonisée par Pie XII en 1925, est la fondatrice des Soeurs des écoles chrétiennes de la miséricorde, vouées à l'enseignement des enfants pauvres et à la visite des malades. Femme austère et courageuse, d'une foi inébranlable, elle s'était mise pendant la Révolution Française au service des prêtres pour les aider à secourir la jeunesse laissée à l'abandon. Institutrice d''abord, elle ouvrit une première école à Barfleur dans la Manche, son pays natal. Devenue religieuse avec quelques compagnes, elle connut des difficultés sans nombre pour établir sa congrégation, qui finit par se développer d'une façon étonnante. A la mort de la fondatrice, le 16 juillet 1846, l'Institut des soeurs de la miséricorde comptait trente-sept maisons.

 

 

 

SANCTORAL

 

SAINT SPERA

SAINT CYTHIN

SAINT VETURE

SAINT FELIX

SAINT ACYLLIN

SAINT LETANCE

SAINTE JANVIERE

SAINTE GENEREUSE

SAINTE VESTINE

SAINTE DONATE

SAINTE SECONDE

Martyrs scillitains par le préfet Saturnin à Carthage

 

SAINT HYACINTHE

Martyrisé à Amastris en Paphlagonie (nord de la Turquie) par le préfet Castritius.

 

SAINT GENEREUX de TIVOLI

Martyr

 

SAINTE THEODOTE

Martyre à Constantinople sous Léon l'Iconoclaste.

 

SAINT LEON IV

Pape

 

SAINT ENNODE de PAVIE

Evêque

 

SAINT THEODOSE

Evêque d'Auxerre

 

SAINTE MARCELLINE de MILAN

Soeur de Saint Amboise et de Saint Satyre. Début Vè siècle

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
16 juillet 2020 4 16 /07 /juillet /2020 09:10

COMMEMORAISON DE NOTRE DAME DU MONT CARMEL

Tableau de Pietro Novelli

Tableau de Pietro Novelli

Le 16 juillet 1251, la Sainte Vierge apparut au Général de l'Ordre des Carmes, Saint Simon Stock, et lui promit une bénédiction spéciale non seulement pour ses religieux mais pour tous ceux qui porteraient l'habit de son Ordre. De nombreux privilèges ont été accordés par les papes à ceux qui portent le scapulaire et font partie de la Confrérie de Notre-Dame du Mont Carmel.

 

LE TRIOMPHE DE LA SAINTE CROIX

Lors de la victoire remportée par le roi de Castille Alphonse VIII sur les Maures

 

SAINTE RENELDE

+ 680

 

SAINT FAUSTE

Martyr sous l'empereur Dèce

 

SAINT ATHENOGENE

Martyr à Sébaste en Arménie

 

SAINT EUSTACHE d'ANTIOCHE

en Syrie, évêque et confesseur sous Constance, empereur Arien

 

SAINT HILARIN

Martyr à Arezzo en Toscane sous l'empereur Julien

 

SAINT VALENTIN de TREVES

Evêque et Martyr

 

SAINT SISENAUD

Martyr des Sarrasins à Cordoue

 

SAINT DOMNION

Martyr à Bergame

 

SAINT VITALIEN

Evêque de Capoue

 

BIENHEUREUX CESLAS

Dominicain + en 1242

 

 

 

Partager cet article

Repost0
15 juillet 2020 3 15 /07 /juillet /2020 09:10

SAINT JACQUES de NISIBE

 

MAR YA'QOUB de NUSAYBIN

EGLISE DE MAR YA'QOUB (Saint Jacques) A NISIBE

EGLISE DE MAR YA'QOUB (Saint Jacques) A NISIBE

C'est Théodoret, évêque de Saint Cyr, qui écrivit la vie de Saint Jacques de Nisibe (Nusaybin, à la frontière entre la Turquie et la Syrie), ville Perse aux confins de l'empire romain.

 

Jacques menait une vie solitaire et austère et pensa qu'il serait peut-être bon d'aller en Perse apporter la Sainte Religion à ce peuple païen. Arrivé près d'un village, il vit des lavandières qui se baignaient toutes nues dans une fontaine. Au lieu de se couvrir, elles regardèrent Jacques effrontément comme pour se moquer de lui. Alors pour les châtier de leur impudence, il demanda à Notre-Seigneur de tarir la fontaine afin de punir ces femmes qui s'y baignaient. Aussitôt leurs cheveux devinrent blancs.

Courant au village, elles se montrèrent et dirent qu'un homme hors du commun avait tari la fontaine. Les habitants de village vinrent vers Jacques et lui demandèrent de remettre l'eau. Ce qu'il fit. Certaines femmes lui demandèrent de retrouver la couleur de leurs cheveux. Elles lui obéirent et il leur ôta leur châtiment.

 

Une autre fois, voyant qu'un juge rendait une sentence injuste, il commanda au rocher sur lequel se trouvait le juge de se briser en morceaux. Alors, le juge, devenu juste, révoqua son jugement et prononça une sentence conforme à la raison.

 

L'évêché de la ville étant vacant, Jacques fut élu évêque et continua, malgré sa nouvelle dignité, à vivre pauvrement.

Un jour, des pauvres l'appelèrent pour enterrer un des leurs qui faisait semblant d'être mort afin de recevoir des aumônes de la part de Jacques. Il supplia Notre-Seigneur de recevoir l'âme du pauvre et leur fit une aumône; mais quand ils demandèrent à leur compagnon de se relever, ils virent qu'il était réellement mort. Alors ils demandèrent à Jacques de le rendre à la vie. Notre saint, pris de pitié devant leur désarroi, imitant Notre-Seigneur rendit la vie au pauvre.

 

Jacques assista au concile de Nicée avec Alexandre et condamna Arius; mais ce dernier, voulant se venger, leva une armée pour entrer dans l'église et châtier ceux qui l'avaient condamné. Saint Jacques et Alexandre se mirent en prière : Arius fut pris d'un mal de ventre dont il mourut.

 

Constantin, qui retenait la fureur de Sapor, roi de Perse, vint à mourir. Profitant de la montée sur le trône de Constance, Sapor déclara la guerre et assiégea Nisibe. Le siège de la ville durait depuis soixante-dix jours sans faiblir. Alors Sapor établit un barrage sur le Tigre et quand il y eut assez d'eau accumulée, il fit rompre le barrage,  les murs de la ville furent détruits. Cependant, compte tenu de la quantité d'eau, il ne put attaquer la ville et dut remettre son action au lendemain. Pendant la nuit, Saint Jacques se mit en prières. Le jour suivant, Sapor constata que les murailles étaient reconstruites plus grandes.  A leur sommet, un homme portant les marques impériales, couronné et vêtu de la pourpre. Alors Jacques levant les yeux au ciel supplia Notre-Seigneur de détruire l'armée de Sapor. A l'instant, une nuée de taons entra dans la trompe des éléphants et les naseaux des chevaux, les rendant fous. L'armée de Sapor se retira en maudissant les chrétiens et leur Dieu.

 

Après sa mort, Saint Jacques fut enterré dans sa ville. Tant que ses reliques y restèrent, celle-ci fut préservée. Lorsque l'empereur Julien l'Apostat vint combattre les Perses, il déplaça les reliques de Saint Jacques pour les mettre hors la ville car d'après lui, on leur rendait trop d'honneurs. Julien fut battu par les Perses et  perdit la vie. Jovinien, son successeur, fut contraint de donner la ville de Nisibe aux Perses pour conserver l'empire.

 

 

FACADE DE L'EGLISE SAINT JACQUES DE NISIBE

FACADE DE L'EGLISE SAINT JACQUES DE NISIBE

SAINTE ROSALIE

Vierge de Palerme (1130-1160)

 

SAINT HENRI II

Empereur d'Allemagne et sa femme Sainte Cunégonde, + 1024

 

SAINT EUTROPE de PORTO

SAINTE ZOZIME

et SAINT BONOSE sa soeur

 

SAINT CATULIN

Diacre à Carthage avec les martyrs:

SAINT JANVIER

SAINT FLORENT

SAINTE JULIE

SAINTE JUSTE

dont les corps furent déposés dans la Basilique de Fauste.

 

SAINTS PHILIPPE, ZENON, NARSEE

et dix enfants, martyrs à Alexandrie.

 

SAINT ABUDEME

Martyr dans l'île de Ténédos sous Dioclétien

 

SAINT ANTIOQUE

Médecin, décapité à Sébaste

 

SAINT FELIX de PAVIE

Evêque et Martyr

 

SAINT ANASTASE

Evêque de Naples, détrôné par son neveu Sergius. Il mourut de chagrin à Véroli sous Charles-le-Chauve.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
14 juillet 2020 2 14 /07 /juillet /2020 09:10

SAINT BONAVENTURE

14 juillet

Giovani da Fidanza est né en Toscane en 1221. Ayant fait ses études à Paris, il prend le nom de Bonaventure et entre dans l'Ordre franciscain. A trente ans, docteur en théologie, il sera un des trois plus grands docteurs de l'Eglise et professeur à l'université de Paris. Nommé Général de son Ordre, puis cardinal-évêque d'Albano, il mourut à Lyon lors du Concile Général de cette ville, où Grecs et latins tentèrent de réaliser l'union des Eglises. Saint Bonaventure fut canonisé deux siècles plus tard, en 1482; on lui réserve le titre de Docteur Séraphique.

BASILIQUE SAINT BONAVENTURE DE LYON

BASILIQUE SAINT BONAVENTURE DE LYON

SAINT JUST de ROME

Soldat converti, sous le tribun Claude, par l'apparition miraculeuse d'une croix. Martyrisé par le préfet Maguère à coups de fouet.

 

SAINT PHOCAS

Evêque et martyr du Pont-Euxin sous Trajan.

 

SAINT HERACLAS

Evêque d'Alexandrie à l'époque de l'historiographe Jules l'Africain.

 

SAINT CYR de CARTHAGE

 

SAINT FELIX

Evêque de Côme

 

SAINT OPTACIEN

Evêque de Brescia

 

SAINT MARCELLIN

Prêtre de Deventer en Belgique

 

SAINT CAMILLE de LELLIS

Fondateur des Clercs Réguliers pour le service des infirmes. Canonisé par Benoît XIV

 

BIENHEUREUX GASPARD BON

de Valence en Espagne. XVIè siècle, + le 14 juillet 1604. Béatifié par Pie VI en 1786

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
12 juillet 2020 7 12 /07 /juillet /2020 09:10

SAINT JEAN GUALBERT

SAINT JEAN GUALBERT ET SES COMPAGNONS VALLOMBROSIENS

SAINT JEAN GUALBERT ET SES COMPAGNONS VALLOMBROSIENS

Jean Gualbert était soldat. Un Vendredi-Saint, escorté de ses compagnons en armes, il rencontra, seul et sans défense, le meurtrier de son frère. Il allait foncer sur lui quand celui-ci se jeta à ses pieds et implora son pardon pour l'amour de Jésus-Christ crucifié. Jean se souvint du commandement du Seigneur. Touché davantage encore par la grâce, il revêtit l'habit monastique et fonda à Vallombreuse, en Toscane, un Ordre nouveau auquel il donna la Règle de Saint Benoît. Il mourut le 12 juillet 1073.

 

SAINTS NABOR et FELIX

Martyrs à Milan sous l'empereur Maximien en 303

 

SAINT JASON de CHYPRE

Disciple de Notre-Seigneur

 

SAINT HERMAGORE

Disciple de Saint Marc évangéliste. Premier évêque d'Aquilée, décapité avec son diacre SAINT FORTUNAT

 

SAINT PAUL

Premier évêque de Lucques en Toscane, sacré par Saint Pierre. Martyrisé avec ses compagnons au pied du Mont Pise sous Néron.

 

SAINTS PROCLE et HILARION

Martyrs sous l'empereur Trajan

 

SAINTE EPIPHANE

Martyre à Lentini sous Dioclétien

 

SAINTE MARCIENNE

Vierge et martyre à Tolède

 

SAINT VIVENTIOLE

Evêque de Lyon, ami de Saint Avit de Vienne et de Saint Apollinaire de Valence.

 

SAINT PATERNIEN

Evêque de Bologne

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
11 juillet 2020 6 11 /07 /juillet /2020 09:10

SAINT PIE Ier

11 juillet

Pie est né à Antioche et fut élu pape en 158 sous l'empereur Antonin.

Il ordonna plusieurs choses: de grosse peines aux prêtres qui négligeaient d'administrer le Très Saint Sacrement de l'autel, et aux parjures. Il commanda que les domaines de l'Eglise soient inaliénables et voulut que l'on ne consacrât pas les vierges voulant entrer en religion avant 25 ans. Il décida que la fête de Pâques se célébrerait un dimanche pour éviter une confusion avec la Pâque des Juifs. Il consacra les Thermes de Novatien en l'honneur de Sainte Prudentienne, y célébra plusieurs fois la messe, et dota cette église de plusieurs dons. Il fit également bâtir plusieurs fonts baptismaux et écrivit plusieurs épîtres.

Il gouverna l'Eglise pendant neuf ans et six mois, mourut martyr le 11 juillet 167 sous Marc-Aurèle et Lucius-Vérus. Saint Pie Ier est enterré au Vatican.

 

SAINT JANVIER DE NICOPOLIS et SAINTE PELAGIE

Martyrs en Arménie

 

SAINT SIDROIN

Martyr à Sens

 

SAINT MARTIEN

Martyr à Icône sous le gouvernement de Pérénnice.

 

SAINT CINDEE

Martyrisé à Side en Pamphylie sous Dioclétien

 

SAINT SAVIN et SAINT CYPRIEN

Martyrs à Brescia

 

SAINT JEAN de BERGAME

Evêque tué par les Ariens sous le pape Vitalien.

 

SAINT ABONDE de CORDOBA

Prêtre martyrisé par les musulmans.

 

SAINT SAVIN

Confesseur en Poitou

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
10 juillet 2020 5 10 /07 /juillet /2020 09:10

LES SEPT FRERES

 

ENFANTS DE SAINTE FELICITE

10 juillet

Félicité, dame de qualité, vivait sous le règne de l'empereur Marc-Aurèle. Elle était veuve avec sept enfants et était d'une grande piété. Les idolâtres conçurent de la haine pour cette chrétienne et la dénoncèrent à l'empereur afin de l'obliger de sacrifier aux dieux.

Arrêtée, elle fut conduite devant Publius, préfet de la ville, qui la prenant à part lui dit qu'elle devait sacrifier aux dieux pour éviter des représailles sur ses enfants.

Félicité lui répondit:

 

Ne pensez pas, ô Publius, me faire fléchir par vos belles paroles, ni me faire peur par vos menaces; car j'ai avec moi l'Esprit de mon Seigneur, qui ne permettra pas que je sois vaincue par le diable: au contraire, je suis bien assurée de vous surmonter vive ou morte.

 

Publius répliqua:

 

O infortunée que tu es: il est possible que tu aies la vie tant en horreur, et quand bien même tu ne craindrais pas la mort, tu ne procures point la vie à tes enfants pour les empêcher de mourir entre mes mains ?

 

Mes enfants, dit Félicité, sacrifiant aux dieux mourraient de la mort éternelle; au lieu que reconnaissant et adorant Jésus-Christ ils vivront à jamais.

 

Le lendemain, le juge étant dans le temple de Mars fit venir Félicité et ses enfants et lui demanda de la compassion pour eux; mais elle répondit:

 

Votre pitié est une impiété; votre conseil est cruel et trompeur. Puis se tournant vers ses enfants elle leur dit:

 

Regardez, mes enfants, au ciel, où Notre- Seigneur Jésus-Christ vous attend avec tous ses saints; combattez vaillamment pour le bien de vos âmes, et montrez-vous fidèles et constants en l'amour de Notre-Seigneur.

 

Alors le juge la fit fouetter et fit comparaître l'aîné, appelé Janvier, en essayant par la douceur puis par les menaces de le faire fléchir, mais l'enfant restait imperturbable. Il agit de même avec les autres frères, mais aucun ne flancha. Après les avoir fait fouetter, il les mit à mort et ainsi ils périrent décapités, Janvier, Félix, Philippe, Sylvain, Alexandre, Vital et Martial.

Félicité fut martyrisée quelques mois après le 23 novembre. Le 10 juillet étant le jour du martyre des enfants en l'an 170.

 

SAINTE RUFINE et SAINTE SECONDE

Soeurs, vierges et martyres en 260 à Rome

 

SAINTS JANVIER, MARIN, NABOR, et FELIX

Décapités en Afrique

 

SAINTS LEONCE, MAURICE et DANIEL

et leurs compagnons martyrs à Nicopolis en Arménie sous l'empereur Lucinius

 

SAINTS BIANOR et SYLVAIN

Martyrs en Pisidie (sud-ouest de la Turquie)

 

SAINT APOLLONE

Martyr, crucifié à Icône

 

SAINTE AMELBERGE de GAND

Mère de Saint Emebert évêque d'Arras et de Sainte Gudule patronne de Bruxelles

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
9 juillet 2020 4 09 /07 /juillet /2020 09:20

SAINTE ANATOLIE

9 juillet

Anatolie résidait dans la Marche d'Ancône et était réputée pour mener une vie de sainte. Diodore, consulaire de son état, avait un fils,  Anian, qui était possédé du démon. Il fut conduit vers la sainte qui l'exorcisa par ses prières. Diodore voulut en remerciement lui donner une grosse somme d'argent mais Anatolie refusa en disant qu'il fallait la donner aux pauvres et se faire chrétien pour être sauvé.

 

Anatolie faisait beaucoup de guérisons. Les idolâtres jaloux la dénoncèrent à l'empereur Décius. L'empereur ordonna à Faustinien de la faire martyriser si elle ne voulait pas sacrifier aux dieux. Bien entendu, la sainte femme refusa de sacrifier et après divers tourments elle fut enfermée avec un énorme serpent qui était censé la dévorer, mais la bête ne lui fit aucun mal. Alors Faustinien fit appel au magicien  Audax qui, soi-disant, devait commander aux serpents. Il ne faut pas oublier que les Romains traitaient de magiciens les chrétiens qui opéraient des miracles. Or Audax était chrétien.  Informé de cela, Faustinien  lui dit que, s'il ne commandait pas au serpent, il serait martyrisé. Audax lui répondit qu'Anatolie avait été préservée par Dieu. Sur cette déclaration, il fut décapité. Quant à Anatolie son coeur fut transpercé d'un coup d'épée à Thora.

 

SAINTE VERONIQUE GIULIANI

Abbesse franciscaine + en 1727. Béatifiée par Pie VII et canonisée par Grégoire XVI

 

SAINT ZENON

et dix-mille deux-cent-trois martyrs fêtés à Rome au lieu dit: la goutte toujours coulante.

 

SAINT CYRILLE

Martyrisé sous Dèce à Gortyne en Crète. Brulé vif.

 

SAINTS MARTYRS, PATERMUTHE, COPRES et ALEXANDRE

sous Julien l'Apostat

 

LES SAINTS MARTYRS de GORCUM

à Bril en Hollande. Martyrs des Calvinistes. Onze Religieux franciscain de l'Observance, dont Nicolas Pic, deux Prémontrés, un dominicain et un chanoine Régulier de Saint Augustin, trois curés et un prêtre + 1572

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
8 juillet 2020 3 08 /07 /juillet /2020 07:01

SAINT PROCOPE

SAINT PROCOPE MARTYR SOUS DIOCLETIEN

SAINT PROCOPE MARTYR SOUS DIOCLETIEN

Dioclétien, ayant fait martyriser presque tous les chrétiens d'Alexandrie, s'en alla à Antioche pour poursuivre son œuvre destructrice.

 

Pendant qu'il s'occupait de réduire le nombre des chrétiens, une grande dame, Théodosie, du sang des sénateurs, une veuve qui avait été mariée à un chrétien, vint présenter son fils Neanias  à l'empereur en lui demandant une charge pour laquelle elle offrit une grosse somme d'argent. Dioclétien, sachant sa qualité et son attachement à la religion païenne nomma Neanias gouverneur d'Alexandrie avec une forte garnison.

Avec ses lettres de nomination, Neanias prit la route d'Alexandrie avec tous ses gens; mais un soir en chemin se produisit un violent tremblement de terre avec tonnerre et éclairs. Les gens qui l'accompagnaient, morts de peur, s'enfuirent, seul Neanias resta sur place. Alors il entendit une voix éclatante lui dire:

 

Neanias, où et contre qui vas-tu ainsi comme un furieux ? 

 

Il répondit que par ordre de l'empereur, il allait exterminer tous les chrétiens et leur fausse religion.

La même voix lui répliqua:

 

Et toi, ô Neanias, tu viens donc aussi contre moi ? 

 

Il demanda: Qui êtes-vous ? 

 

Alors il perçut une voix cristalline qui lui dit:

 

 Je suis Jésus-Christ crucifié, fils de Dieu.

 

Neanias étonné répliqua:

 

Comment est-il possible, Seigneur, que vous soyez le fils de Dieu, ayant été crucifié et mort avec tant de douleurs et d'opprobes ?

 

Notre Seigneur lui répondit:

 

Je suis mort par ma volonté; j'ai pris sur moi les peines que les hommes devaient souffrir pour leurs péchés, et je les ai délivrés, en mourant, de la mort éternelle. 

 

La vision ayant disparu, Neanias fut tellement embrasé par l'amour de la Sainte Croix qu'arrivé à Scythopolis il se fit faire en secret par un orfèvre, une croix en or. Lorsque la croix fut presque terminée, il apparut en haut le nom d'Emmanuel et à chaque bras Michel et Gabriel. L'orfèvre voulut effacer les noms qui n'étaient pas de lui mais son bras resta paralysé. Le lendemain, Neanias vint chercher sa croix, paya l'orfèvre qui lui dit que les noms n'étaient pas de lui.

Par ce miracle,Notre-Seigneur l'encouragea dans sa foi. Neanias déclara la guerre aux Agariens qui enlevaient les filles romaines pour les épouser de force. Il disait:

 

Je verrai bien maintenant si celui qui m'est apparu en chemin est le vrai Dieu.

 

Alors une voix lui dit:

 

Rassure-toi Neanias, je suis ton Seigneur et ton Dieu, qui sera avec toi.

 

Encouragé par cette voix, il se rua dans la bataille, fit six mille morts sans une seule perte dans son armée. Apprenant la victoire de son fils, Théodosie voulut qu'il remerciât les dieux, mais Neanias refusa et détruisit toutes les idoles d'or et d'argent, fit vendre le métal et distribua l'argent aux pauvres. Théodosie, prise de haine pour son fils, le dénonça à l'empereur qui le fit venir à Césarée et comparaitre devant Juste gouverneur de Palestine. Celui-ci le fit torturer et mettre en prison. Dans sa cellule des anges lui apparurent et l'appelèrent par son nom. Alors Neanias leur dit:

 

Si vous êtes des anges de Jésus-Christ, fléchissez le genou et tracez le signe de la croix sur votre front.

 

Les anges s'exécutèrent et Neanias en resta tout confus. C'est à cet instant que Jésus-Christ apparut entouré de lumière : il lui dit:

 

Tu ne t'appellera plus Neanias  mais Procope; combats vaillamment, afin que d'autres par toi et avec toi soient couronnés de la gloire du martyre.

 

Procope se prosterna à terre en demandant pardon de ses péchés, puis il sortit de prison, guéri de ses plaies, resplendissant de lumière, si bien qu'à sa vue beaucoup se convertirent.

 

Juste,le gouverneur, attribua ce fait extraordinaire à ses faux dieux et demanda à Procope d'aller au temple remercier les dieux. Alors ce dernier lui dit:

 

Pourquoi n'irions-nous pas au temple des dieux pour voir à qui je dois ce bienfait ?

 

Procope s'enferma dans le temple et demanda à Dieu de détruire les idoles. Ce qu'il fit. A la vue de ce miracle les soldats présents se convertirent. Apprenant cela, le gouverneur envoya une troupe pour les arrêter, mais voyant la puissance de Dieu, la troupe et leurs chefs Nicostrat et Antiochus se convertirent également. Tout joyeux, Procope emmena toute sa troupe de néophytes auprès de Léonce, évêque de la ville, qui les baptisa. Il moururent tous martyrs le 21 mai. Un chrétien nommé Eulalie recueillit leurs reliques et les enterra. 

 

Procope fut de nouveau enfermé dans un cachot et fut visité par douze dames chrétiennes. Ayant été prévenu, le juge les fit pendre. Théodosine, présente au supplice de ces femmes, se déclara chrétienne et après avoir été martyrisée, elle fut décapitée. Le juge en colère fit martyriser Procope, mais voyant que les tortures n'avait aucun effet, il en mourut de désespoir. Flavien, succédant au juge défunt, ordonna à un nommé Achilas de transpercer Procope d'un coup d'épée, mais elle lui tomba des mains. Alors notre saint fut remis en prison et de nouveau martyrisé : on lui mit de huile et de l'encens enflammé dans la main pour qu'il sacrifiât aux dieux, mais la main de bougeait pas. Procope récita le verset du Psalmiste:

 

Seigneur, Seigneur, vous m'avez tenu la main.

 

Alors le juge ne pouvant le réduire, lui fit trancher la tête le 8 juillet.

 

SAINT ELISABETH

Veuve, reine du Portugal.

 

SAINT AQUILA et SAINTE PRISCILLE

sa femme, dont il est fait mention dans les Actes des Apôtres.

 

LES BIENHEUREUX CINQUANTE SOLDATS

convertis lors de la mort de Saint Bonose. Baptisés par le pape Saint Félix sous l'empereur Aurélien.

 

LES SAINTS MOINES

de Constantinople, abrahamites, martyrisés par les iconoclastes sous l'empereur Théophile.

 

SAINT KILIEN de WURTZBOURG

Evêque

Le duc Gosbert avait épousé sa belle-soeur, mais converti par Kilian il se sépara d'elle. Pour se venger elle fit assassiner Kilian

 

SAINT AUSPICE de TREVES

Evêque

        

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
7 juillet 2020 2 07 /07 /juillet /2020 09:10

SAINT ILLIDE

EGLISE DU VILL AGE DE SAINT ILLIDE PRES D'AURILLAC

EGLISE DU VILL AGE DE SAINT ILLIDE PRES D'AURILLAC

Léon, évêque de Clermont en Auvergne, venant à mourir, Illide fut élu évêque par le clergé et le peuple pour le remplacer.

Sa réputation de sainteté fut bientôt connue dans toute la Gaule et parvint même aux oreilles de l'empereur Maxime qui résidait alors à Trèves. L'empereur avait une fille possédée du démon, il fit appel à Illide pour la délivrer.

 

Arrivé à Trèves, le saint évêque se présenta à l'empereur qui le reçut avec beaucoup d'égards. Toute la nuit suivante, Illide se mit en prières. Le lendemain, il appliqua ses doigts sacrés sur la bouche de la fille de l'empereur et en chassa le Malin. En récompense, l'empereur voulut donner à l'évêque une grosse somme d'or et d'argent, mais le saint homme refusa et demanda à ce que le tribut en céréales et en vin donné à l'empereur fût allégé.

 

Lors de son retour dans son diocèse, Illide fatigué par ses travaux fut rappelé par Notre-Seigneur et rendit son âme le 7 juillet 388, sous le règne de l'empereur Théodose en Orient,  Valentinien en Occident et  Maxime en Gaule. Son corps fut ramené à Clermont et enterré dans un caveau dans un faubourg de la ville. De nombreux miracles s'opérèrent selon les chroniques de Saint Grégoire de Tours.

 

Enfant, Saint Grégoire était atteint d'une pituite à l'estomac (genre d'ulcère, voir ce mot). Par inspiration divine, il demanda à être emmené sur le tombeau de Saint Illide, et y faisant une sainte oraison, il fut guéri; mais en rentrant chez lui le mal le reprit, alors il demanda à sa mère de le reconduire sur le tombeau du saint en promettant que s'il était guéri, il se ferait clerc. Ayant été mis au li,t il fut pris de saignements de nez, après quoi la fièvre tomba. Il était guéri.

Saint Grégoire emporta avec lui des reliques de Saint illide et les déposa dans l'autel de son oratoire.

Saint Illide fut le quatrième évêque de Clermont.

 

BIENHEUREUX PIERRE FOURIER

Curé de Mattaincourt et chanoine régulier du Saint-Sauveur (1565-1640)

 

SAINT CYRILLE et SAINT METHODE

Evêques et confesseurs. Ils évangélisèrent les slaves et inventèrent l'alphabet dit cyrillique pour traduire les évangiles et instruire les fidèles.

 

Partager cet article

Repost0
6 juillet 2020 1 06 /07 /juillet /2020 09:10

SAINT GOAR de RHENANIE

SAINT GOAR d'AQUITAINE ou de RHENANIE

SAINT GOAR d'AQUITAINE ou de RHENANIE

Il était le fils de Georges et d'Eulalie, natif d'Aquitaine. Après une enfance sans histoires, il fut ordonné prêtre, prit son bâton de pèlerin et arriva dans un lieu nommé Wochate près de Trèves. Avec le permission de Félix, l'évêque du lieu, il fit bâtir une église et y resta plusieurs années. Faisant la charité en accueillant les plus démunis, il prêcha l'évangile aux païens et en convertit un grand nombre en accomplissant beaucoup de miracles; mais le diable veillait et on le calomnia en murmurant à l'oreille de l'évêque que c'était un hypocrite.

 

L'évêque Rustique envoya les accusateurs chercher Goar  afin de le juger; mais sur le chemin du retour ses accusateurs ne trouvèrent ni nourriture ni boisson.  Plutôt que de mourir de faim et de soif ils avouèrent leur supercherie. Alors Goar arrêtant trois biches, se mit à les traire et leur donna leur lait à boire; puis il les bénit.  Ils s'aperçurent alors que leurs musettes étaient remplies de nourriture. Cependant  l'évêque le traita de magicien et  le mit à l'épreuve.

 

L'évêque se fit apporter un enfant de trois jours et  demanda à Goar de donner le nom de ses parents; mais Goar ne voulait pas demander un miracle au Seigneur pour une aussi petite chose. Alors il invoqua simplement l'aide de Dieu. Dès qu'il eut terminé sa prière, l'enfant se mit à parler et prononça le nom de son père et de sa mère.

 

Le roi Sigisbert, averti de ce miracle, convoqua Goar pour en savoir plus, mais le saint lui dit simplement: Après le récit que vous venez de me faire des événements, je ne saurai vous dire autre chose que ce que vous savez. Le roi et le peuple voulaient placer Goar à la place de l'évêque, mais lui ne voulait pas prendre la place. Alors il demanda vingt jours pour réfléchir au cours desquels il demanda l'aide de Dieu. Notre-Seigneur le rendit malade pendant sept ans de sorte qu'il ne puisse quitter sa cellule. Au bout de ces sept années, il put enfin sortir de sa cellule et vécut encore pendant trois ans.

Il mourut le 6 juillet du temps de l'empereur Maurice. Son corps fut inhumé par les prêtres Agrippin et Eusèbe. Le roi Sigisbert fait mention de lui dans sa chronique de l'an 800.

 

OCTAVE DE SAINT PIERRE ET SAINT PAUL APÔTRES

 

SAINT ISAÏE

Prophète

 

SAINT TRANQUILLIN

Martyr à Rome. Père de Saint Marc et Saint Marcellien.

 

SAINT ROMULUS

Au diocèse de Fiesole en Toscane, martyr, disciple de l'apôtre Saint Pierre.

 

SAINTE DOMINIQUE

Vierge et martyre à Rome sous Dioclétien. Son corps est à Tropea en Calabre

 

SAINTE LUCIE avec les SAINTS ANTONIN, SEVERIN, DIODORE, DION et DIX-SEPT autres, ses compagnons martyrs.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
5 juillet 2020 7 05 /07 /juillet /2020 09:10

SAINTE GODOLEINE ou GODOLEVE

 

Les peines du mariage sont si grandes, et son fardeau si lourd, qu'il est impossible de les supporter sans le secours de la grâce divine: et quand un mari est grossier, cruel et plus brutal qu'humain, c'est un joug intolérable à une femme. Et comme à cause de nos péchés, nous voyons arriver tous les jours de semblables inconvénients, nous voulons pour la consolation des femmes mariées, écrire la vie et le martyre de Sainte Godoleine, qui fut mariée, et martyrisée par son mari.

5 juillet

Godoleine est née à Boulogne en Picardie. Elle était la fille de Wifred et d'Ognie qui faisaient partie de la noblesse. C'était une très belle femme dont les parents étaient probablement originaires du sud.

 

Un gentilhomme Flamand, Bertulfe, la demanda en mariage. Dès le soir de ses noces ses beaux-parents se montrèrent odieux avec elle. Ils reprochaient à leur fils d'avoir épousé une étrangère. Après les trois jours de festivités, il la laissa seule dans sa maison et se retira chez ses parents. Malgré la tyrannie de sa belle famille et de son mari Godeleine essaya de bien gouverner sa maison.

 

Bertulfe, sans aucune crainte de Dieu, donna sa femme à la surveillance d'un de ses valets, la réduisant au pain et à l'eau et la traitant en esclave. Nonobstant elle se soumettait à tout en louant Jésus-Christ, ce qui aurait fait fléchir le coeur d'un tigre. Bertulfe, non content du régime sévère, fit diminuer la ration de pain quotidien et l'accabla de mauvais traitements en cachette, de peur que les parents de Godoleine ne soient mis au courant.

Pour sauver sa vie, Godoleine s'enfuit accompagnée d'une servante et se réfugia dans la maison de son père auquel elle raconta son calvaire.

Ses parents offensés allèrent trouver Baudoin, comte de Flandre, et l'évêque de Noyon pour obliger Bertulfe à la reprendre. Il promit de bien la traiter, mais il n'en fut rien et recommença comme avant. Godeleine s'en remit à Jésus-Christ et se préparait à mourir.

 

Sous l'influence de ses parents, Bertulfe ordonna à deux de ses serviteurs de la tuer la nuit et se retira dans sa maison de Bruges en attendant des nouvelles de sa mort.

Une nuit de l'an 1070, les bourreaux la réveillèrent, lui attachèrent une corde au cou et la traînèrent vers la rivière où il la noyèrent. Puis l'ayant convenablement vêtue, ils la remirent dans son lit pour faire croire à une mort naturelle; mais Notre Seigneur voulut que l'on connût la vérité à travers plusieurs miracles: la terre où il l'étranglèrent, avant de la noyer, se changeait en pierres blanches dès qu'on en prenait une poignée :  en fait c'était des pierres précieuses. L'eau de la rivière à l'endroit où elle fut noyée guérissait les malades. La fille de Bertulfe qu'il avait eue d'un second mariage, née aveugle, retrouva la vue au contact de cette eau.

A cet endroit fut bâti un monastère de femmes de l'Ordre de Saint Benoît dédié à Sainte Godoleine dans lequel on gardait le sang qui lui était sorti de la bouche et du nez lors de son martyre.

Il se produisit plusieurs miracles sur son tombeau. En 1088, le 30 juillet, son corps fut honorablement levé de terre par les évêques de Noyon et de Tournay.

Le récit de la vie de Sainte Godoleine a été écrit par un prêtre nommé Drogon sur le récit de témoins oculaires. Certains chroniqueurs ajoutent que Bertulfe se convertit, fit pénitence et termina sa vie au monastère de Saint Vinoce.

 

Chapelle de Sainte Godoleine sur les lieux de son martyre

Chapelle de Sainte Godoleine sur les lieux de son martyre

SAINTE ZOE

Martyre avec son mari Saint Nicostat, sous Dioclétien.

 

SAINT DOMITIEN

Martyr en Syrie

 

SAINT CYRILLE de CYRENE

en Lybie, martyr sous Dioclétien

 

SAINT ATHANASE de JERUSALEM

Martyrisé par les hérétiques à cause de son attachement au concile de Chalcédoine.

 

SAINT AGATHON et SAINTE TRIPHINE

Martyrs en Sicile

 

SAINTS, THOMES, MARIN, THEODOTE et SEDOPHE

Martyrs en Scythie

 

SAINT NUMERIEN de TREVES

Martyr

 

SAN SEVERINO et SAINTE PHILOMENE

Vierge dans la Marche d'Ancône

 

BIENHEUREUX MICHEL DES SAINTS

+ en 1625, béatifié par Pie VI en 1779

 

SAINT ANTOINE-MARIE ZACCARIA

Confesseur + 1539

 

 

Partager cet article

Repost0
4 juillet 2020 6 04 /07 /juillet /2020 09:10

SAINTE ELISABETH

 

REINE DU PORTUGAL

4 juillet

Elisabeth fut le miroir des reines et le modèle des princesses mariées parce qu'elle sut assembler avec la grandeur et la majesté de son état, l'humilité de Jésus-Christ et mérita d'être honorée comme une sainte. Que les grandes dames l'imitent et profitent des exemples qu'elle leur a laissés.

 

Elisabeth était la fille de Pierre III, roi d'Aragon et de la reine Constance sa femme, fille de Manfred roi de Sicile, fils de l'empereur Frédéric II.

 

Elle est née en 1271. Toute sa vie, et dès l'âge de huit ans, elle récita tous les jours l'office divin. Elle était charitable envers tout le monde et particulièrement les pauvres.

A l'âge de douze ans elle fut demandée en mariage à son père par Denis roi du Portugal. De leur union naquit Alphonse, qui succédera à son père, et Constance, qui sera reine de Castille.

 

A la charité d'Elisabeth il faut ajouter les prières quotidiennes, l'humilité et les ouvrages pour garnir les autels. Elle s'habillait toujours simplement et parlait toujours sans jamais s'énerver. Elle allait ouïr la messe tous les jours et jeûnait régulièrement. De par son comportement elle ressemblait plus à une religieuse qu'à une reine. Elle secourait souvent les pèlerins, les pauvres, les malades et les orphelins. Elle participa sur ses propres deniers à la construction du monastère d'Almoster, à l'hôpital des Innocents de Santarem et à celui de Coïmbre...

 

Elle supporta avec sainteté les outrages de son mari Denis qui, bien que juste et valeureux, était volage et adonné aux plaisirs. Elle alla jusqu'à prendre soin des bâtards de son mari en les confiant à des nourrices ou des précepteurs pour qu'ils les éduquent. A force de prières elle réussit à sortir son mari dans l'abîme de luxure dans lequel il était tombé. Un fait important aida le roi à rentrer dans le droit chemin.

 

Un jour un homme, qui voulait se faire bien voir du roi, lui dit que la reine le trompait avec un page. Pour se venger, le roi décida de tuer le page. Ainsi il commanda à un chaufournier (responsable d'un four à chaux) de brûler l'homme qu'il lui enverrait tel jour à telle heure. Or le page désigné, qui n'y était pour rien mais était très pieux, passant devant une église, entendit sonner l'élévation du Saint Sacrement. Il entra dans l'église et assista même à plusieurs messes. Le roi, voulant savoir si son ordre avait été exécuté, envoya le calomniateur au four à chaux. Le chaufournier crut que l'homme qui arrivait était le page en question et le jeta dans le four. Ainsi le Souverain juge punit le calomniateur.

 Après ses dévotions,le page se rendit au four à chaux délivrer le message du roi et apprit ainsi que les ordres du roi étaient exécutés. De retour, le page délivra son message au roi. Ce dernier, surpris, finit par connaître le fin mot de l'histoire et reconnut l'innocence de la reine et du page. Il comprit alors la sainteté de la reine.

 

Vers la fin de sa vie le roi se brouilla avec son fils Alphonse. Ils en virent presque à se faire la guerre, mais l'intervention d'Elisabeth évita un massacre. Cependant le roi, mal conseillé et en colère, croyant que sa femme avait pris le parti de son fils,  exila la reine qui se retira dans la ville d'Alenquer, se pliant aux volontés de son mari. Le roi la voyant douce et humble au lieu de se rebeller, la fit enfin revenir auprès de lui et lui rendit son estime avec encore plus de ferveur.

 

Après la mort de son mari survenue le 7 janvier 1325,  Elisabeth,prit l'habit des Clarisses et accompagna le corps du roi au monastère des Bernardines d'Odiveras où il avait voulu être enterré. Elle y resta plusieurs mois à prier pour son âme. Ensuite elle se rendit à pied en pèlerinage à Saint Jacques de Compostelle.

De retour d'Odiveras, elle fit faire une grande solennité pour le premier anniversaire de la mort du roi.

Voulant se retirer au couvent de Sainte Claire de Coïmbre, elle en fut dissuadée par les religieuses qui lui dirent qu'elle serait plus utile aux pauvres et aux nécessiteux qui vivaient dans son entourage. Ainsi elle prit l'habit du Tiers-Ordre de Saint François  et se fit bâtir un logement près des Clarisses.

 

Apprenant que le roi Alphonse, son fils,  était presque en guerre contre le roi Alphonse de Castille, son petit-fils, elle sortit de sa retraite et alla trouver son fils à Estremoz; mais en arrivant elle tomba malade, reçut les derniers sacrement et fit son testament.

Elle rendit l'esprit le 4 juillet 1336 en présence de son fils et de sa bru à l'âge de soixante-cinq ans. Plusieurs miracles eurent lieu avant et après sa mort.

 

SAINT LAURIEN

Archevêque de Séville, martyr en 562

 

SAIT ULRIC ou UDALRIC

Evêque d'Augsbourg en 973

 

SAINTS PROPHETES OSEE et AGGEE

 

SAINT JUCONDIEN

Martyr en Afrique

 

SAINT INNOCENT et SAINTE SEBASTIE de SIRMICH

et leurs trente compagnons martyrs

 

SAINT NAMPHANION

et ses compagnons martyrs à Madaure en Afrique

 

SAINT THEODORE de CYRENE en Lybie

Martyr sous Dioclétien

 

SAINT FLAVIEN et SAINT ELIE

Evêques d'Antioche et de Jérusalem

 

SAINT BERTHE

Abbesse de Blangy + fin VIIè siècle

 

SAINT SISOY

Ermite en Egypte

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
2 juillet 2020 4 02 /07 /juillet /2020 09:10

VISITATION DE LA SAINTE VIERGE

 

CHEZ SAINTE ELISABETH

2 juillet

L'ange Gabriel avait annoncé à Marie que Dieu donnerait bientôt un fils à Elisabeth; aussitôt la Vierge se rendit à Hébron, où habitait sa cousine. C'est la Visitation, secrète rencontre du Précurseur et du Sauveur, joie profonde de Marie et d'Elisabeth remplies des bénédictions divines qui reposent sur elles. Bénie entre toutes les femmes, la Vierge, mère de Dieu, prononce le chant sublime du Magnificat.

 

SAINTS PROCESSE et MARTINIEN

Martyrs à Rome sous Néron

 

LES SAINTS

ARISTON, CRESCENTIEN, EUTYCHIEN, URBAIN, VITAL, JUSTE, FELICISSIME, FELIX, MARCIE et SYMPHOROSE

Martyrs en Campanie sous Dioclétien

 

SAINT WUITHUM

Evêque de Winchester en Angleterre

 

SAINT OTHON

Evêque de Bamberg + 1139

 

SAINTE MONEGONDE

Abbesse à Tours 

Partager cet article

Repost0
1 juillet 2020 3 01 /07 /juillet /2020 09:10

FETE DU PRECIEUX SANG DE NOTRE SEIGNEUR

 

OCTAVE DE SAINT JEAN BAPTISTE

 

SAINT THIERRY de REIMS1

 

SAINT BONIFACE PAPE, JUSTINIEN EMPEREUR, CHILDERIC ROI

1er juillet

Thierry est né à Alaincourt, au diocèse de Reims. Son père, Maquard, confia son éducation à Saint Rémi. Lorsqu'il était bébé, ses linges étaient lavés dans une fontaine dont  l'eau, depuis,  est toujours pure et sans souillures. Ce premier miracle attestait la future sainteté de l'enfant.

 

Lorsque Thierry arriva à l'âge adulte, ses parents le marièrent, mais il voulait rester chaste. Sa femme ne comprenait pas son attitude. Elle croyait que son mari la dédaignait parce qu'il en aimait une autre. Alors Thierry alla trouver Rémi pour lui demander conseil. Ce dernier convoqua l'épouse et lui expliqua les avantages à rejoindre les vierges et à suivre Jésus-Christ. Elle accepta et les époux  se consacrèrent à la vie religieuse chacun de son côté.

 

Saint Rémi voulait faire bâtir un monastère sur le Mont d'Hor près de Reims. Thierry alla voir si cet endroit était bien adapté à la future construction. Comme il arrivait sur les lieux, il vit un aigle tourner en rond dans les airs, puis rester immobile pendant une heure. Thierry raconta le fait à Saint Rémi qui y vit la main de Dieu pour le futur emplacement du monastère. Il ordonna Thierry prêtre et le nomma futur abbé du monastère.

 

Un jour que Saint Rémi et Thierry allaient à pied de Reims au monastère du Mont d'Hor et qu'ils passaient devant une maison de prostitution, Thierry se trouva muet à l'aller et au retour; alors il demanda à Saint Rémi la permission de  faire disparaître ce lieu de perdition. L'ayant obtenue, il chassa les femmes et détruisit les maisons, mais il renonça à faire bâtir un monastère sur cet ancien lieu de débauche et en fit construire un, hors des murs de Reims.

 

Théodoric, fils de Clovis, envoya chercher Thierry pour qu'il vienne voir sa fille très gravement malade. Thierry se mit en chemin mais lorsqu'il arriva la princesse était morte. Alors Thierry pleura sur la dépouille et demanda à ce qu'on le laisse seul pour prier. Il invoqua la clémence de Dieu et oignit le cadavre avec les huiles saintes. Aussitôt la princesse revint progressivement à la vie.

Pour remercier le saint, Théodoric lui fit don du village de Jouyat et à Rémi celui de Vaulier-sur-Marne.

Le roi fut atteint d'une maladie des yeux incurable. Il fit appel à Thierry qui le guérit à l'instant par une onction sur les yeux avec les Saintes Huiles.

 

Notre saint mourut le 1er juillet 534. Théodoric  se rendit au monastère avec toute sa cour. Se penchant sur la dépouille du saint, il ôta sa couronne de pourpre et la déposa sur le corps  en pleurant à chaudes de larmes.

 

Depuis ce jour, lorsque les rois venaient se faire sacrer à Reims, ils allaient toujours se recueillir sur le tombeau de Saint Thierry.

Flodoard raconte que les Hongrois envahissant la Gaule brûlèrent entièrement l'abbaye de Saint Thierry, mais elle fut reconstruite peu de temps après.  

 

1er juillet

1.- Le mois de juillet manquant à la série, le sanctoral de ce mois est extrait de LA FLEUR DES SAINTS du père Pedro RIBADENEIRA (1526-1611) traduit par l'abbé E. d'Arras (édition de1984, copie d'une édition précédente)

 

SAINTA AARON et JULES

Premiers prêtres de l'Ordre lévitique, martyrs sous Dioclétien

 

SAINT RUMOLD

Evêque de Dublin, Martyr

 

SAINTS CHASTE et SECONDIN

Evêques et martyrs

 

SAINT MARTIN

Evêque de Vienne et disciple des apôtres

 

SAINT GAL

Evêque en Auvergne

 

SAINT DOMITIEN de LYON

Abbé

 

SAINT SIMEON d'EMESE

Confesseur

 

SAINT THIBAUT de VICENCE

Ermite né en 1017 et mort à l'âge de trente-trois ans

Partager cet article

Repost0
30 juin 2020 2 30 /06 /juin /2020 09:10

COMMEMORAISON DE SAINT PAUL

30 juin

La fête d'aujourd'hui est un dédoublement de celle d'hier. Primitivement, le fête du 29 juin comportait deux stations: l'une à Saint Pierre, l'autre à Saint-Paul-hors-les-murs, au tombeau de chacun des deux apôtres. Dans la suite, on reporta au lendemain la Commémoraison de Saint Paul. Après avoir souligné hier les prérogatives de Pierre, l'Eglise rappelle aujourd'hui le rôle tout particulier de Paul comme apôtre des gentils, c'est à dire tout le monde païen ou étranger au peuple Juif.

 

SAINT MARTIAL 

 

Martial, au rapport de Saint Grégoire de Tours, était un des célèbres missionnaires qui, envoyés de Rome avec Saint Denis de Paris, vers l'an 250, prêchèrent l'Evangile dans les Gaules. Il fixa son siège à Limoges et en fut le premier évêque. Ses travaux apostoliques opérèrent la conversion d'un grand nombre d'idolâtres. Son tombeau fut illustré par plusieurs miracles; il s'en opéra aussi par la vertu de ses reliques. On lit son nom dans les anciens martyrologes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
29 juin 2020 1 29 /06 /juin /2020 09:10

LES SAINTS APOTRES PIERRE ET PAUL

29 juin

 

 

 

SAINTE EMMA

 

Emma ou Hemma était proche parente de l'empereur Saint Henri. S'étant mariée, elle sanctifia son entourage et sa famille par l'exemple de toutes ses vertus chrétiennes. Après la mort de son mari, elle fonda, sous la règle de Saint Benoît, le double monastère de Gurk en Carinthie (Land méridional de l'Autriche) et prit le voile parmi les religieuses qui devaient être au nombre de soixante-douze. Elle termina sa vie par une mort précieuse dans le Seigneur en 1045.

 

L'archevêque de Salzbourg fonda un évêché à Gurk en 1073, autorisé par le pape Alexandre III et l'empereur Henri IV. Plus tard le monastère des femmes fut supprimé et le monastère des moines devint un établissement de chanoines réguliers de Latran qui desservaient l'église cathédrale.

 

29 juin
29 juin

Partager cet article

Repost0
28 juin 2020 7 28 /06 /juin /2020 09:10

SAINT IRENEE de LYON

28 juin

Saint Irénée est né en l'an 120 de parents chrétiens, originaires d'Asie-Mineure. Il fut élevé sous le conduite de Saint Polycarpe, évêque de Smyrne et disciple de Saint Papias qui avait connu les apôtres.

 

Pour réfuter l'hérésie de son temps, Irénée étudia la mythologie et les différentes philosophies afin de contrer leurs erreurs. Tertullien disait que personne n'avait fait autant de recherches parmi les Saints Docteurs. Saint Epiphane disait aussi de lui qu'il était un homme très docte, très éloquent et doué de tous les dons du Saint-Esprit, et Théodoret le regarde comme la lumière des Gaules Occidentales.

 

Les communications établies par le commerce favorisèrent l'expansion de l'Evangile à travers la Narbonnaise, la Provence jusqu'à Vienne et Lyon. Le Rhône favorisait cette expansion. Lyon était aussi importante à cette époque qu'elle l'est maintenant : en sont témoins les nombreux martyrs de ces deux villes.

 

Irénée fut ordonné prêtre par Saint Pothin, premier évêque de Lyon. En 177, une délégation fut envoyée au pape Eleuthère pour que les Orientaux ne soient pas excommuniés, car ils célébraient encore la Pâque comme les Juifs. C'est pendant cette période qu'éclata la première persécution alors qu'Irénée était à Rome. A son retour, Saint Pothin avait été martyrisé et Irénée fut élu à sa place sur le siège de Lyon.

 

Par ses prédications, il convertit tout le pays, c'est à dire les Eglises des Gaules, ou autrement dit les provinces voisines de la Narbonnaise. L'Evangile ne sera porté dans le reste de la Gaule qu'au troisième siècle avec l'arrivée de Saint Denis et ses compagnons.

 

Commode, succédant à Marc-Aurèle en 180, éteignit la persécution, mais la paix fut troublée par les hérétiques Gnostiques et les Valentiniens. Saint Irénée écrivit contre eux le livre contre les hérétiques. Valentinien prêcha en Egypte et à Rome puis à Chypre, en Italie et dans les Gaules pour se venger de ne pas avoir été élu évêque.

Ordonné prêtre, un disciple de Polycarpe, Florin, blasphémait en disant que Dieu était l'auteur du péché; on le déposa et Saint Irénée lui écrivit une lettre: De la monarchie de Dieu, et que Dieu n'est point auteur du péché.  Orgueilleux, Florin essaya de se corriger mais tomba dans l'erreur des Valentiniens. C'est à cette occasion que Saint Irénée publia son Ogdoade pour réfuter les huit Eones que Valentinien attribuait à la création du monde.

Bien d'autres hérésies et querelles sévissaient à cette époque comme celle du prêtre Blaste, ou la dispute de Pâques ainsi que le jeûne qui devait le précéder.

 

Cependant de grands troubles agitaient le siège de l'empereur. A la mort de Commode en 192, ce fut le vieillard Pertinax qui fut forcé de prendre la pourpre. Il vécut quatre-vingt-sept jours. Lui succéda Julien qui paya les soldats prétoriens pour être élu. Une fois en place, ne pouvant solder sa dette, il fut massacré deux mois et six jours après son élection. Sévère lui succéda, cette fois-ci élu par le sénat, mais il dut battre ses deux opposants,  Niger en 194 et  Albin à Lyon en 197.

Ces événements ne concernaient pas les chrétiens mais le chrétien Proculus guérit Sévère d'une maladie, ce qui favorisa le christianisme. Cependant les idolâtres se firent entendre. Sévère oublia qu'il devait aux chrétiens ses guérisons et alluma la cinquième persécution suivant son caractère cruel. Le peuple disait de lui: Pertinax Severus, vere pertinax, vere severus.

 

Dans sa chronique, Adon rapporte que Saint Irénée souffrit le martyre avec une multitude incroyable de chrétiens. Selon une ancienne épitaphe sur la mosaïque de l'église Saint Irénée à Lyon, le nombre des martyrs s'élevait à dix-neuf mille. Ce massacre eut lieu en 202 puis en 208 lorsque Sévère passa à Lyon avec ses troupes pour aller conquérir la Bretagne.

Le corps de Saint Irénée fut enterré par Zacharie entre ceux des Saints Epipode et Alexandre. Ses reliques furent gardées dans l'église à son nom jusqu'en 1562 où elle furent dispersées par les Huguenots. Son crâne fut retrouvé et déposé dans l'église primatiale Saint Jean.

 

SAINT PLUTARQUE

et ses compagnons martyrs d'Alexandrie entre 202 et 211

 

SAINTE POTAMIENE ET SAINTE BASILIDE

Martyres à Alexandrie

 

SAINT LEON II

Pape + 683

 

VIGILE DES SAINTS APOTRES PIERRE ET PAUL

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de Mortimer
  • : Chrétienne et catholique . La Banquise est une force de prières .
  • Contact

Visites depuis le 14/01/2009

 

religion et spiritualite

Pingouin de la Banquise

 

A copier-coller pour les PPP !