Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 décembre 2020 1 14 /12 /décembre /2020 10:10

SAINT NICAISE

SAINT NICAISE (Cathédrale de Reims)

SAINT NICAISE (Cathédrale de Reims)

Au cinquième siècle, une armée de Barbares déferla sur une partie de la Gaule et la ravagea. Ils prirent Reims pratiquement sans défense et la pillèrent. Nicaise, évêque de cette ville, avait prévu cette calamité. Lorsqu'il vit les envahisseurs dans la ville, il alla de maison en maison pour donner des soins à ses fidèles et les armer de courage. En voulant sauver la vie de quelques uns de ses enfants, il s'exposa à la fureur des infidèles qui, après l'avoir accablé d'insultes et d'outrages, le décapitèrent.

 

Florend, son Diacre et Jocond, son Lecteur, subirent le même sort. Cependant Eutropie, la soeur de Nicaise, vierge de grande vertu, fut épargnée; mais comme elle ignorait les intentions des Barbares, elle s'écria qu'elle aimait mieux mourir que de perdre la foi et son honneur. Elle eut à peine fini de parler qu'elle fut massacrée.

 

Saint Nicaise et sa soeur furent enterrés au cimetière de l'église de Saint Agricole. Plusieurs miracles rendirent le tombeau célèbre. On fonda depuis en ce lieu une abbaye du nom du saint évêque qui appartenait à la Congrégation de Saint Maur.

 

ANCIENNE ABBAYE SAINT NICAISE DE REIMS

ANCIENNE ABBAYE SAINT NICAISE DE REIMS

En 893 Foulques, archevêque de Reims, transféra le corps de Saint Nicaise dans la cathédrale dédiée à la très Sainte Vierge, qui avait été bâtie par le saint martyr. Son chef est gardé dans l'abbaye Saint Vaast d'Arras.

ABBAYE SAINT VAAST D'ARRAS

ABBAYE SAINT VAAST D'ARRAS

EGLISE SAINT NICAISE A ROUEN

EGLISE SAINT NICAISE A ROUEN

Partager cet article

Repost0
13 décembre 2020 7 13 /12 /décembre /2020 10:10

SAINT JOSSE

 

(en latin: Judocus et Jococus)

CHÂSSE DE SAINT JOSSE

CHÂSSE DE SAINT JOSSE

Les ravages des Anglo-Saxons dans la Grande Bretagne déterminèrent une partie des Bretons à passer en Armorique, qui faisait partie de la Gaule. Ils formèrent petit à petit un état qui fut d'abord indépendant puis rattaché à la France.

 

Judhaël, comte de Dommonée, eut pour successeur Judicaël son fils aîné qu'on appelle communément Giguel. Celui-ci prit le titre de roi; mais peu de temps après il offrit sa couronne à son frère Jodoc ou Josse.

Josse demanda un temps de réflexion pour consulter le Seigneur. Il s'enferma pendant huit jours dans le monastère de Lan-Maëlmon et pria Dieu de lui faire connaître ce qu'Il voulait de lui. Ce temps écoulé, il annonça qu'il renonçait au monde et reçut la tonsure ecclésiastique des mains de l'évêque d'Avranches. Il se joignit à onze pèlerins qui voulaient aller à Rome. Ils passèrent par Paris puis en Picardie.

 

Haymon, comte ou duc de Ponthieu, pria Josse de rester avec lui. Il accepta, se voyant assez éloigné de son pays pour être oublié.  Ordonné prêtre, il desservit pendant sept ans le chapelle du duc. Il se retira ensuite avec Wurmar, son disciple, dans un désert nommé Brahic, aujourd'hui Ray. Ce lieu cultivable est arrosé par le fleuve Authie.

Haymon y fit construire une chapelle et des cellules. Les deux ermites y vécurent du travail de leurs mains, prièrent et assistèrent les pauvres. Huit ans après, ils se retirèrent à Runiac, aujourd'hui Villers-Saint-Josse, près de l'embouchure de la Canche et y bâtirent une chapelle sous l'invocation de Saint Martin. Ils y vécurent pendant treize ans, mais Josse ayant été mordu par un serpent, ils changèrent de demeure. Haymon, qui les protégeait toujours, leur fit bâtir deux chapelles dédiées à Saint Pierre et à Saint Paul. C'est alors que leur dévotion leur inspira de faire un pèlerinage à Rome.

 

De retour à Runiac, ils constatèrent qu'Haymon avait agrandi et orné leur ermitage. Il avait même fait construire une belle église sous l'invocation de Saint Martin avec des revenus. Ce fut là que Josse mourut en 668. Sa sainteté est attestée par des miracles avant et après sa mort.

CHAPE DE SAINT JOSSE. EN SOIE IMPORTEE D'ORIENT. MUSEE DU LOUVRE

CHAPE DE SAINT JOSSE. EN SOIE IMPORTEE D'ORIENT. MUSEE DU LOUVRE

Winoc et Arnoc, qu'on croit avoir été ses neveux, héritèrent de l'ermitage qui deviendra un monastère célèbre et qui sera donné par Charlemagne à Alcuin. Il se trouve à quatre kilomètres de la mer près de Montreuil, au diocèse d'Amiens et appartient aux Bénédictins. L'abbé jouit des privilèges de comte. Ce monastère est connu sous le nom de Saint-Josse-sur-Mer. Il y en a un autre près d'Hesdin qui porte le même nom. Il fut fondé en 1159 et il appartient aux chanoines de Prémontré. Pour le distinguer du premier, on l'appelle  Saint-Josse-aux-Bois ou de Don Martin.

EGLISE SAINT JOSSE

EGLISE SAINT JOSSE

SAINTE LUCIE ou LUCE

Vierge et martyre à Syracuse (voir 2019)

 

SAINT AUBERT

Evêque de Cambrai et d'Arras, + en 668

 

SAINTE ODILE

Abbesse de Hohenbourg en Alsace, + vers 720

 

BIENHEUREUX JEAN MARINON

Théatin, + en 1562

Partager cet article

Repost0
12 décembre 2020 6 12 /12 /décembre /2020 10:10

SAINT FINIEN

SAINT FINIEN
SAINT FINIEN

SAINT FINIEN

Après Saint Patrick, Finien fut un des plus illustres évêque d'Irlande. Né dans la province de Leinster, il dut son instruction chrétienne aux disciples de Saint Patrick. Après s'être rendu dans le Pays de Galles avec Saint Davis, Saint Gildas et Saint Cathmaël, il revint dans sa patrie trente ans après, vers l'an 520. Il fonda alors plusieurs monastères et écoles. Il résidait principalement à Cluain-Iraird ou Clonard dans le West-Meath (voir la carte d'Irlande à l'ouest de Dublin)

12 décembre

C'est de cette école que sortit un grand nombre de saints: les deux Kiéran, Colomkille, Colomb fils de Craimthaïn, les deux Brendan, etc.

 

Par la suite Finien fut sacré évêque de Clonard.

 

En 1209, le siège épiscopal fut transféré à Trim et les prélats prirent le titre d'évêques de Meath (province de). Au treizième siècle y furent réunis deux autres évêchés, celui de Kells (ou Celles) où Saint Colomban avait fondé son monastère en 550 et celui de Dulek anciennement appelé Damleag, etc. 

 

Le monastère qu'il y avait fait bâtir devint très célèbre. Il était occupé, en dernier lieu, par les Chanoines Réguliers de Saint Augustin et a subsisté jusqu'à la destruction des maisons religieuses en Angleterre. Ce monastère avait été construit sur les ruines de l'abbaye Saint Finien par Gautier Lacy, seigneur de Trim.

 

Finien prenait comme modèles Saint Basile et Saint Chrysostome. Il ne se nourrissait que de légumes et ne buvait que de l'eau, couchait à même la terre avec un pierre comme oreiller. Il mourut le 12 décembre 552.

 

Saint Colomb, fils de Crimthaïn, fut un disciple de Saint Finien. Il était de la même province de Leinster. Il devint abbé du monastère de Tyrdaglas dans la province de Munster et mourut peu après le milieu du sixième siècle.

 

MONASTERE DE CLONARD
MONASTERE DE CLONARD

MONASTERE DE CLONARD

Les calendriers d'Irlande nomment aussi ce jour Saint Cormac, abbé. Nous parlerons aussi de SAINTE EADBORGE, abbesse de Menstray dans l'île de Thanet, bien qu'elle soit honorée le 13. (L'île de Thanet, à la pointe orientale de la province du Kent, suite au comblement du détroit de Wantsum au cours des siècle, est rattachée à la G.B.)

ILE DE THANET AUJOURD4HUI RATTACHEE A L'ILE DE LA GRANDE BRETAGNE

ILE DE THANET AUJOURD4HUI RATTACHEE A L'ILE DE LA GRANDE BRETAGNE

Il y a trois autres saintes de ce nom, mais celle-ci est la plus célèbre. Elle fit bâtir une nouvelle église sous l'invocation de Saint Pierre et Saint Paul et  y fit transporter le corps de Sainte Mildrède qui avait gouverné l'abbaye juste avant elle. On situe sa mort en 751.

 

SAINT EPIMAQUE

SAINT ALEXANDRE

(voir 2019)

 

SAINT VALERY

Abbé en Picardie, + en 622

 

SAINT CORENTIN

Evêque et confesseur. patron du diocèse de Quimper. Vè siècle.

Partager cet article

Repost0
11 décembre 2020 5 11 /12 /décembre /2020 10:10

SAINT FUSCIEN

SAINT VICTORIC

SAINT GENTIEN

EGLISE DE LA COMMUNE DE SAINT FUSCIEN PRES D'AMIENS

EGLISE DE LA COMMUNE DE SAINT FUSCIEN PRES D'AMIENS

MAQUETTE DE L'ABBAYE DE SAINT FUSCIEN DEMOLIE AU XIXè SIECLE

MAQUETTE DE L'ABBAYE DE SAINT FUSCIEN DEMOLIE AU XIXè SIECLE

SEUL RESTE DE L'ABBAYE. L'ANCIEN LOGEMENT ABBATIAL TRANSFORME EN CHATEAU

SEUL RESTE DE L'ABBAYE. L'ANCIEN LOGEMENT ABBATIAL TRANSFORME EN CHATEAU

Fuscien et Victoric, que l'on dit compagnons de Saint Denis de Paris, prêchèrent la foi aux Morins (Celtes habitant dans les actuels départements du Nord et du Pas-de-Calais), pendant que Saint Quentin prêchait à Amiens. Ils firent de Thérouanne le siège de leur mission. (Près de Saint Omer. Ruines d'une ancienne cathédrale. Evêché supprimé en 1553) 

 

Faisant un voyage à Paris, ils passèrent par Amiens pour voir Quentin, mais ils apprirent par un vieillard nommé Gentien qu'il était mort en versant son sang pour Jésus-Christ.

Instruit dans la religion chrétienne, Gentien les logea dans sa maison et leur demanda le baptême. Le préfet Rictius-Varus en fut prévenu et fit décapiter Gentien. Fuscien et Victoric furent enchaînés et conduits à Amiens et décapités. On situe leur martyre en 286.

 

SAINT DANIEL STYLITE

+ vers 490

 

SAINT DAMASE

Pape + 384

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
10 décembre 2020 4 10 /12 /décembre /2020 10:10

SAINTE EULALIE DE MERIDA

10 décembre

Eulalie, dont Prudence (Aurelius Prudentius Clemens, préfet du prétoire et chrétien) a célébré le glorieux triomphe, était de Merida en Espagne, capitale de la Lusitanie, province romaine qui comprenait une grande partie de l'actuel Portugal, laquelle a beaucoup déchu de son ancienne splendeur lorsque le siège archiépiscopal fut transféré à Compostelle.

 

 Issue d'une des meilleures familles d'Espagne, Eulalie fut élevée dans la religion chrétienne. Dès son enfance elle montra une grande douceur de caractère, de la piété et de la modestie. Elle n'avait encore que douze ans lorsque parurent les édits de Dioclétien disant qu'il fallait que tous les chrétiens sacrifient aux dieux de l'empire. Malgré sa jeunesse, Eulalie regarda la publication des édits comme le signal du combat. Sa mère prenant peur, l'emmena à la campagne; mais une nuit elle s'échappa et parvint au point du jour à Merida.

 

Le juge Dacien ne fut pas plutôt assis sur son tribunal qu'elle se présenta à lui pour lui reprocher l'impiété dont il se rendait coupable en voulant faire abjurer la seule vraie religion. Dacien la fit arrêter et employa d'abord la douceur en lui montrant la peine qu'elle ferait à ses parents en persistant dans cette position. Devant cette menace inutile, il lui montra les instruments de torture et lui dit qu'elle ne subirait aucun sévice si elle consentait à prendre un peu de sel et d'encens du bout des doigts; Pour montrer qu'elle ne se laisserait pas séduire, Eulalie renversa l'idole et piétina le gâteau destiné au sacrifice, puis cracha au visage du juge. Sur ordre de ce dernier, deux bourreaux la martyrisèrent et elle fut bientôt couverte de plaies.  Elle les appelait les trophées de Jésus-Christ. Les supplices continuèrent, mais elle n'ouvrait la bouche que pour louer le Seigneur. Environnée de torches, et le feu ayant pris à ses cheveux, elle fut étouffée par la fumée et les flammes.

 

Son martyre eut lieu en hiver, car son corps abandonné sur le Forum fut couvert de neige. Les chrétiens l'enterrèrent près du lieu de son martyre. Par la suite, on y bâtit une belle église où furent déposées ses reliques. Elles y étaient encore au quatrième siècle lorsque Prudence composa son hymne en l'honneur de Sainte Eulalie2. Cet auteur assure qu'on venait la vénérer de toutes parts et qu'Eulalie, placée près du trône de Dieu, voyait ceux qui lui adressaient des prières.

 

1.- Il nous reste beaucoup d'écrits de Prudence (+ en 405) dont le principal est Le livre des couronnes des martyrs.

 

2.- Il ne faut pas la confondre avec Sainte Eulalie de Barcelone dont nous n'avons pas d'actes authentiques et fêtée le 12 février.

10 décembre

SAINT MELCHIADE

Pape + en 384 (voir 2019)

 

TRANSLATION DE LA SAINTE MAISON DE LORETTE

ou translation de la maison d'enfance de Jésus à Lorette en Italie

Partager cet article

Repost0
9 décembre 2020 3 09 /12 /décembre /2020 10:10

LES SAINTS

 

HIPPARQUE

PHILOTHEE

JACQUES

PARAGRUS

HABIDE

ROMAIN

LOLLIEN

EMPIRE ARMENIEN. LA KOMMAGENE DEVIENT UN CLIENT DE ROME EN 17 ap. JC

EMPIRE ARMENIEN. LA KOMMAGENE DEVIENT UN CLIENT DE ROME EN 17 ap. JC

En 297, lors de sa victoire sur les Perses, Maximien fit célébrer à son retour à Samosata, capitale de la Syrie-Kommagène (est de la Turquie actuelle), des jeux qui fêtaient également la cinquième année de son règne. Tous les habitants eurent l'ordre de se rendre au temple et d'assister aux sacrifices.

 

Hipparque et Philothée, personnages de haute naissance, mais baptisés depuis trois ans, s'enfermèrent dans une chambre avec un crucifix au mur tourné vers l'orient pour prier. A la neuvième heure leurs amis (cités dans le titre) vinrent les voir et, ne comprenant pas leur claustration, leur en demandèrent la raison. Ils répondirent qu'ils étaient chrétiens, qu'ils ne pouvaient adorer les dieux environnés de l'odeur pestilentielle des sacrifices, ayant été convertis par le prêtre Jacques.

 

Après un bref enseignement fait par Hipparque, les cinq jeunes gens décidèrent de se convertir et d'être baptisés. Hipparque leur conseilla d'attendre, mais pressés ils écrivirent au prêtre Jacques sous le dictée d'Hipparque de venir rapidement.

Le prêtre vint avec tout le nécessaire ainsi qu'avec les Saintes Espèces en disant:

 

- Que la paix soit avec vous, serviteurs de Jésus-Christ qui a été sacrifié pour ses créatures.

 

Alors les cinq jeunes gens se mirent en prière avec le prêtre pendant une heure. Se levant le prêtre leur dit:

 

Que la grâce de Notre-Seigneur Jésus-Christ soit avec vous.

 

Il les confessa, leur fit adjurer l'idolâtrie, les baptisa et leur donna la sainte communion sous les deux espèces, puis se retira chez lui discrètement pour ne pas être découvert par les païens. Tous ces nouveaux chrétiens avaient un haut rang dans la société.

 

Le troisième jour de la fête, l'empereur demanda si tous les magistrats étaient présents. On lui répondit qu'il manquait Hipparque et Philothée. Alors il ordonna de les conduire au temple provisoire de la Fortune pour les obliger à sacrifier. Les officiers arrêtèrent Hipparque seul et le conduisirent devant l'empereur. Il déclara à ce dernier qu'il rougissait de le voir adorer de la pierre et du bois. L'empereur lui fit donner cinquante coups de fouet plombé et le fit mettre en prison. Puis ce fut le tour de Philothée à qui l'empereur promit la préture s'il sacrifiait; mais il refusa, arguant qu'il ne se couvrirait pas d'ignominie en faisant un tel geste. Il lui expliqua la création du monde, mais l'empereur l'interrompit en lui disant qu'il était dans l'erreur, le fit enchaîner et conduire en prison.

 

Des officiers eurent l'ordre de se saisir des cinq jeunes et le même scénario se répéta jusqu'à la promesse de les crucifier comme leur Maître. Ils furent jetés en prison.

Les cérémonies terminées, on éleva un tribunal sur les bords de l'Euphrate avec des tentures tout autour. L'empereur, trônant, fit venir Hipparque et Philothée chargés de chaînes, suivis des cinq jeunes les mains liées derrière le dos. Comme ils refusaient tous de sacrifier, ils furent étendus sur des chevalets, fouettés aux épaules, à la poitrine et au ventre, puis ramenés en prison avec mise au secret et avec un minimum de nourriture pour les garder en vie. Ils restèrent ainsi du quinze avril au vingt-et-un juin.

 

A leur second interrogatoire, ils n'étaient plus que des squelettes. S'ils sacrifiaient, l'empereur leur promit de les faire raser, baigner, puis emmenés au palais où ils retrouveraient leur dignité; mais tous prièrent l'empereur de les laisser pratiquer leur foi chrétienne. L'empereur leur répondit:

 

Méchants que vous êtes, vous cherchez la mort, vos désirs vont être accomplis: vous cesserez au moins d'insulter les dieux.

 

Il ordonna qu'ils soient crucifiés, attachés avec des cordes dont l'une leur passait entre les dents de sorte qu'ils ne pouvaient plus parler. On les traîna au Tétradion en dehors de la ville, où étaient exécutés les condamnés à mort. Les suppliciés étaient suivis d'une grande foule ainsi que de leurs parents, leurs amis et leurs serviteurs, remplissant l'air de leurs lamentations.

 

Des membres du gouvernement vinrent trouver l'empereur pour lui rendre compte des événements et lui dire qu'il condamnait de façon ignominieuse deux membres de leur gouvernement et cinq sénateurs et qu'on devait au moins leur laisser faire leurs testaments pour qu'ils rendent compte des affaires en cours du pays. L'empereur consentit à sursoir à l'exécution. Alors les magistrats leur dirent:

 

- Nous avons obtenu cette liberté, sous prétexte de traiter avec vous d'affaires civiles ou politiques; mais dans la réalité, notre but a été de vous prier d'intercéder pour nous auprès de Dieu pour lequel vous mourez, afin qu'il se répande des grâces sur la ville et sur nous-mêmes.

 

L'empereur, informé, reprocha aux magistrats d'avoir permis aux condamnés de parler au peuple. Ils dirent qu'ils l'avaient fait pour éviter une révolte.

L'empereur montant sur son tribunal ordonna que les sept croix soient alignées face à la porte de la ville. Il se tourna vers Hipparque pour l'exhorter, ce dernier lui répondit:

 

- Comme il n'est pas possible selon le cours ordinaire de la nature que ma tête soit de nouveau couverte de cheveux, il n'est pas non plus pssible que je change de résolution pour vous obéir.

 

Alors l'empereur lui fit clouer une peau de chèvre sur la tête et en raillant lui dit:

 

- Voilà ta tête chauve couverte de cheveux, sacrifie donc, puisque tu l'as promis à cette condition.

 

Les martyrs ayant été sacrifiés, des dames obtinrent  des gardes, contre de l'argent, d'essuyer les visages et de ramasser le sang avec des éponges et des linges. Le lendemain ceux qui n'étaient pas encore morts furent poignardés sur leurs croix. On détacha Philothée, Habide, et Paragrus qui vivaient encore. L'empereur leur fit enfoncer des clous dans la tête jusqu'à ce que leurs crânes éclatent et commanda qu'on jette leurs corps dans l'Euphrate; mais un riche chrétien nommé Bassus paya cent deniers pour les récupérer et les fit enterrer pendant la nuit dans une de ses fermes.

 

SAINTE LEOCADIE

(voir 2019)

 

SAINT CYPRIEN ou SUBRAN

Abbé en Périgord, VIè siècle

 

BIENHEUREUX PIERRE FOURRIER

Général des chanoines réguliers de la Congrégation de Notre-Seigneur et fondateur des religieuses de la Congrégation de Notre-Dame, + en 1636

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
8 décembre 2020 2 08 /12 /décembre /2020 10:10

SAINT ROMARIC

8 décembre

Romaric, appelé encore Remiré ou Rombert, était prince de sang royal. Elevé à la cour il sut, au milieu des grandeurs, pratiquer les vertus chrétiennes. Il se lia d'amitié avec Saint Arnoul qui devint évêque de Metz. Son attachement à Théodoret, son souverain, lui suscita des persécutions. Il fut exilé, puis on le rappela et on lui rendit ses biens. Il quitta alors la cour de Clotaire II et se retira du monde. Il vendit ses biens, en donna une partie aux pauvres et avec le reste il fonda un monastère double, un pour les hommes et un pour les femmes. Pour emplacement, il choisit le château d'Habend1 situé sur le Mont-Vosges. Ce monastère prit le nom de Remiremont dérivé du nom du Saint. L'abbaye fut détruite au dixième siècle par les Hongrois ou Huns. Elle fut par la suite rebâtie dans la plaine sur la Moselle. Sur l'ancien lieu, appelé le Saint-Mont, est un petit prieuré où sont enterrés Saint Romaric et Saint Amat.

Le monastère se soumit à la Règle de Saint Colomban et leur premier abbé fut Amet, ancien moine de Luxeuil, Romaric lui, vivant comme simple moine; mais à la mort d'Amet on l'obligea à devenir abbé pour le remplacer en 627. Il fut abbé pendant vingt-six ans et rendit son esprit en 653.

Les chanoines réguliers de Saint Augustin cédèrent l'abbaye à la congrégation de Saint Vanne en 1623

 

1.- Le Saint-Mont, ou Mont Habend, est un sommet secondaire du massif des Vosges culminant à 672 m d'altitude. Il est situé dans le département des Vosges. Le côté est, comprenant le sommet, est situé sur la commune de Saint-Amé tandis que la partie ouest est située sur la commune de Saint-Etienne-lès-Remiremont. Il fait partie du massif du Fossard, un ensemble montagneux dominant le piémont vosgien de Remiremont.

ANCIENNES POSSESSIONS DE L'ABBAYE DE REMIREMONT

ANCIENNES POSSESSIONS DE L'ABBAYE DE REMIREMONT

SITUATION DE REMIREMONT

SITUATION DE REMIREMONT

ABBATIALE DE REMIREMONT

ABBATIALE DE REMIREMONT

ANCIENNE ABBAYE DE REMIREMONT

ANCIENNE ABBAYE DE REMIREMONT

CONCEPTION DE LA VIERGE

ou

IMMACULEE CONCEPTION DE LA VIERGE MARIE

(voir 2019)

 

SAINT HILDEMAN

Evêque de Beauvais + après 845

Partager cet article

Repost0
7 décembre 2020 1 07 /12 /décembre /2020 10:10

SAINT MARTIN et SAINT EUTROPE

SAINT EUTROPE DE SAINTES

SAINT EUTROPE DE SAINTES

ABBAYE AUX DAMES DE SAINTES
ABBAYE AUX DAMES DE SAINTES

ABBAYE AUX DAMES DE SAINTES

Martin de Saintes était disciple de Saint Martin de Tours. Ce fut dans le monastère de Marmoutier qu'il se forma aux pratiques de la perfection évangélique. Il se retira en Saintonge où il bâtit un monastère à Saintes.

 

Eutrope, un des ses plus fidèles disciples, fut abbé après lui. Nous ne savons pas grand chose de leurs actes, ni de l'un ni de l'autre. Saint Martin vécut au quatrième siècle.

EGLISE SAINT MARTIN ET SAINT EUTROPE DE TRANSACQ DANS LES LANDES

EGLISE SAINT MARTIN ET SAINT EUTROPE DE TRANSACQ DANS LES LANDES

 

SAINTE FARE

Abbesse de Faremoutiers en Brie + vers l'an 655

 

SAINT AMBROISE

(voir 2019)

Partager cet article

Repost0
6 décembre 2020 7 06 /12 /décembre /2020 10:10

SAINT THEOPHILE

SAINT THEOPHILE D'ANTIOCHE

SAINT THEOPHILE D'ANTIOCHE

Théophile, selon Eusèbe et Saint Jérôme, est un des plus grands pères du second siècle.

 

Il est né de parents idolâtres, mais il eut la chance d'étudier les Lettres et les Sciences. Il devint un fin connaisseur en philosophie à tel point qu'on le classait parmi les savants de son siècle. Son impartialité lui fit découvrir les faiblesses de la religion païenne qu'il trouva absurde et ridicule, et il jugea qu'il était indigne de suivre un culte à la mode. 

Ses connaissances le conduisirent au vrai Dieu et à ses perfections en lisant les prophètes et les évangiles. Cependant la théorie de la résurrection l'embarrassa quelque temps. C'est effectivement cet article de foi qui a donné le plus d'opposition aux philosophes païens, car c'était privé de forme, eux s'en tenant qu'à l'ordre naturel des choses et négligeant le surnaturel qui peut tirer un corps du néant pour le reconstituer. Enfin il finit par accepter en relisant les Saints Livres, se convertit et en écrivit une lettre à son ami Autolyque, afin qu'il suive la même méthode.

 

Progressant dans la bonne voie, il voulut suivre cette nouvelle religion et mérita même le siège d'Antioche après Eros qui mourut en 168, le huitième du règne de Marc-Aurèle.

Il obtint beaucoup de conversions et comparait le schisme et les hérésies à des rochers dangereux. Il réfuta les hérétiques Marcion et Hermogène et publia des discours catéchétiques. Il ne nous reste que quelques passages; mais nous avons encore trois livres écrits à Autolyque, apologie de la religion chrétienne, où il compare la terne idolâtrie avec la vivacité du christianisme. Il y enseigne en autres choses que le Verbe est le fils de Dieu et égal à celui-ci et la consubstantialité. Il est le premier père à employer le nom de Trinité pour les trois personnes, etc...

 

Autolyque, homme célèbre pour son éloquence, son amour de l'étude, était enraciné dans l'idolâtrie et ne comprenait pas Théophile. Le premier livre explique le dogme de la Résurrection, le second réfute la doctrine des païens sur leurs dieux et explique la création du monde d'après Moïse. Dans le troisième livre, il prouve que les écrits des plus sages païens sont contre nature et contre une saine morale, pour passer ensuite à la saine doctrine des chrétiens faite d'amour et de douceur vis à vis de leurs ennemis, car ils prient même pour leurs persécuteurs.

Nous ne savons pas quel fut le résultat obtenu sur Autolyque; mais après avoir reçu le premier livre, Autolyque demanda de nouvelles instructions, ce qui laisse présager qu'il se fit chrétien.

 

Théophile mourut vers l'an 190, le dixième de l'empereur Commode. Il est nommé le 13 octobre dans le martyrologe romain.

 

SAINT NICOLAS

(Voir 2019)

 

SAINTES DENISE, DATIVE, LEONCE

SAINTS TERTIUS, EMILIEN, BONIFACE, MAJORIC, etc.

Martyrs sous les Vandales en Afrique en 484

 

SAINT PIERRE PASCHAL

Religieux de la Merci, puis évêque de Jaën, martyrisé par les Maures, + le 6 décembre 1300.

Partager cet article

Repost0
5 décembre 2020 6 05 /12 /décembre /2020 10:10
5 décembre

Suivant Saint Augustin, Crispine avait tout pour elle: riche et mariée avec plusieurs enfants; mais elle préféra Dieu à la vie mondaine. Nous n'avons que quelques bribes de ses actes, notamment son interrogatoire lorsqu'elle fut arrêtée comme chrétienne et conduite à Thébaste (ville d'Afrique du nord probablement en Algérie) devant Anulin,proconsul d'Afrique. Ce magistrat voulant qu'elle sacrifie aux dieux, Crispine lui répondit:

 

Je n'ai jamais sacrifié et je ne sacrifierai jamais à d'autres qu'au seul Dieu véritable et à Notre- Seigneur Jésus-Christ son fils qui est né et qui a souffert pour nous.

 

Comme Anulin menaçait d'appliquer les rigueurs de la loi, elle lui redit les mêmes paroles. Le proconsul insista pour qu'elle manifeste un peu de piété envers les dieux, mais elle répondit:

 

- Il ne peut y avoir de vraie piété sous la contrainte.

 

Alors Anulin ordonna qu'elle fut rasée, après quoi il l'exposa à la populace comme objet de dérision. Crispine s'écria que si les dieux étaient offensés, ils n'avaient qu'à parler eux-mêmes. Le proconsul en colère lui dit qu'elle serait traitée comme Maxime, Donatille et Seconde, ses compagnes.

 

-Mon Dieu est avec moi, répondit la sainte, et il me préservera du malheur de consentir au sacrifice que vous exigez de moi.

 

Le proconsul fit lire à haute voix le procès-verbal et la condamna à être décapitée le 5 décembre 304

 

SAINT SABAS

(voir 2019)

 

SAINT NICET ou NICIECE

Evêque de Trèves + vers 566

Partager cet article

Repost0
4 décembre 2020 5 04 /12 /décembre /2020 10:10

SAINT PIERRE CHRYSOLOGUE

4 décembre

 

Pierre était originaire de la ville d'Imola (l'ancienne Forum Cornelii) et fut ordonné diacre par Corneille, évêque de cette ville. Instruit par ce saint évêque, Pierre mena une vie monastique jusqu'à ce qu'il devienne miraculeusement évêque de Ravenne lorsqu'une colombe se posa sur sa tête. Cet événement eut lieu après la mort de Jean, archevêque de Ravenne, survenue en 430 lors de l'élection d'un nouveau prélat. A la demande du peuple, Corneille alla à Rome avec Pierre encore diacre pour demander la confirmation de l'élection au pape Xiste III, qui premièrement refusa; mais devant le récit de l'apparition de la colombe qu'en fit Corneille au pape ainsi qu'aux  députés de Ravenne, le pape le sacra évêque.

 

Son arrivée à Ravenne fut triomphale. Il fut accueilli par le peuple et par l'empereur Valentinien III qui résidait alors dans cette ville avec sa mère Galla Placidia. Le nouvel évêque travailla à extirper le reste de superstition païenne et fonda le monastère de Classe ou Classis, petite ville à douze kilomètres de Ravenne. On y trouve la basilique Saint Apollinaire de Classe.

 

Pierre écrivit 176 sermons que nous avons encore et qui furent recueillis par Félix en 708. Ils sont courts et concis, simples, sans emphase et instructifs. En un mot, il était éloquent. Il recommandait la communion fréquente et ainsi qu'elle devienne la nourriture quotidienne, l'aumône, la prière et le jeûne.

 

Depuis, le siège de Ravenne avait été élevé à la dignité de métropole par le pape et à la faveur de l'empereur, car il y avait longtemps que Ravenne était la capitale de la province flavinienne; mais l'évêque de cette ville resta suffragant de l'archevêque de Milan. Pendant l'épiscopat de Pierre cette dépendance cessa.

 

Saint Germain d'Auxerre étant venu à Ravenne en 448, Saint Pierre Chrysologue le reçut magnifiquement et le regardait comme son héritier; mais il ne survécut pas longtemps car lorsqu'Attila s'approcha de Ravenne en 452, Jean successeur de Pierre occupait le siège épiscopal.

 

 Sentant sa fin prochaine, Pierre voulut retourner à Imola, sa patrie. Il y fit présent à l'église Saint Cassien d'une couronne de vermeil ornée de pierreries, d'un calice d'or et d'une patène en argent, que nous avons encore et auxquels on attribue des miracles. Pierre mourut à Imola le 2 décembre 450. Il fut enterré dans l'église de Saint Cassien où se trouvent encore une grande partie de ses reliques. Un de ses bras se trouve à Ravenne dans une belle châsse.

BRAS DE SAINT PIERRE CHRYSOLOGUE

BRAS DE SAINT PIERRE CHRYSOLOGUE

SAINTE BARBE ou BARBARA

Vierge et martyre (voir 2019)

 

 

SAINT CLEMENT d'ALEXANDRIE

Docteur de l'Eglise, + avant la fin du règne de Caracalla assassiné en 217

 

SAINT MARUTHAS

Evêque en Mésopotamie, + au milieu du Vè siècle

 

SAINT CIRAN

Abbé de Lonrey en Berry + vers 657

 

SAINT ANNON

Archevêque de Cologne + en 1075

 

SAINT OSMOND

Evêque de Salisbury + en 12099

 

 

Partager cet article

Repost0
3 décembre 2020 4 03 /12 /décembre /2020 10:10

SAINT LUCIUS

3 décembre

Nous apprenons que sous les règnes de Marc-Antonin Vérus et d'Aurèle-Commode, un roi breton nommé Lucius écrivit au pape Eleuthère pour lui demander de lui envoyer les moyens de s'instruire dans la religion chrétienne. Cet événement se passait en 182. Ce nom de Lucius indique que ce prince régnait dans une partie soumise aux Romains1.

CARTE DE L'OCCUPATION ROMAINE EN GRANDE BRETAGNE

CARTE DE L'OCCUPATION ROMAINE EN GRANDE BRETAGNE

Le pape Eleuthère accéda à la demande de Lucius et les Bretons pratiquèrent tranquillement le christianisme jusqu'à Dioclétien. Lucius fut donc le premier roi chrétien d'Europe.

Les archives des Antiquités Britanniques de l'abbaye de Glastenbury, citées par Guillaume de Malmesbury,, nous apprennent que le pape Eleuthère envoya Saint Fugace et Saint Damien, lesquels baptisèrent Lucius et son peuple et furent enterrés à Glastenbury. Il y a dans le comté de Somerset une église qui porte le nom de Saint Déruvien (Damien). Les Gallois l'appellent Saint Duvien ou Dwywan.

 

Du reste la lumière pénétra en Grande-Bretagne du temps des apôtres. Le pape Clément assure que Paul prêcha jusqu'aux extrémités de l'Occident. On lit dans Gildas que les premières lumières parurent en Grande-Bretagne la huitième année de Néron. D'ailleurs Théodoret parle des Bretons en disant que Saint Paul avait jeté la semence de la foi dans les îles de l'Océan. D'autres non moins connus assurent la même chose. Il est à noter que trois évêques bretons assistèrent au concile d'Arles en 314 à savoir: Eborius d'York, Restitut de Londres et Adelfius de Colchester. Il y eut aussi des évêques bretons au concile de Nicée.

 

Il n'est dons pas étonnant qu'un prince breton ait embrassé le christianisme au deuxième siècle. Les Gallois donnent à Lucius un autre nom, celui de Lever-Maur ou Grande lumière ou encore Cunnaïd ou Clarté.

 

Plusieurs historiens Allemands prétendent que Lucius, ayant abdiqué, alla prêcher dans la Norique, la Vindélicie et à Augsbourg, puis chassé de là il continua en Rhétie et à Coire où il fonda une Eglise. Dans les Grisons (Suisse) il continua son évangélisation au lieu dit Sanct Lucis Steig ou Montagne Saint Lucius, puis se retira dans une caverne nommée Sanct Lucis Lochlin; mais il était depuis longtemps poursuivi par les infidèles et finit par tomber entre leurs mains pour être décapité dans la forteresse de Martiola à la fin du second siècle.

Il y a près de Coire un ancien monastère qui porte son nom. Sa fête dans le diocèse est célébrée avec beaucoup de solennité. Une partie de ses reliques est à Augsbourg dans l'église Saint François et dans celle des Jésuites.

 

1.- Il est certain qu'il y avait alors des rois chrétiens dans la Grande-Bretagne, car Tacite en parle (Annal. I. 14, c, 31). Notamment de Prasutagus roi des Iceni dans les comtés de Norfolk, Suflolk, Cambridge et Huntington. Ce prince en mourant institua Néron son héritier, en espérant par là une protection de son peuple; mais le contraire arriva: car le pays fut pillé par les centurions et les esclaves.

Quant à Lucius, il est prouvé par deux médailles dont Usérius fait mention (Antiq. Brit. c. 3, p. 22) et par une citation de Bouterone, qu'il y avait des rois chrétiens de ce nom; mais on ignore dans quelle partie de l'île il a régné.

 

SAINT FRANCOIS XAVIER

(voir 2019)

 

SAINT BIRIN

Premier évêque de Dorchester + vers 650

 

SAINT SOL  ou SOLA

Ermite en Allemagne + en 790

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
2 décembre 2020 3 02 /12 /décembre /2020 10:13

SAINT HIPPOLYTE DE ROME

 

SAINT MARCEL

 

SAINT EUSEBE

 

et leurs compagnons martyrs.

SAINT HIPPOLYTE DE ROME

SAINT HIPPOLYTE DE ROME

Hippolyte vivait près de Rome, retiré dans une grotte. Ses lumières et ses instructions l'avaient rendu célèbre. Il convertissait de nombreux païens, puis les présentait au pape Saint Etienne qui les baptisait.

L'empereur Valérien vint à l'apprendre. Hippolyte prévint le pape qui se prépara à une persécution. Il exhorta les chrétiens à avoir du courage et à redoubler d'efforts pour convertir leurs parents et amis et les amener au baptême.

 

Hippolyte avait une soeur nommée Pauline qui avait épousé Adrias. Ils avaient un garçon et une fille, Néon et Marie. Il les fit venir afin de les baptiser mais ils refusèrent. La nuit suivante, Eusèbe baptisa un enfant paralytique qui fut guéri à l'instant. Alors la famille de sa soeur se fit baptiser et confirmer et put recevoir la Sainte Eucharistie. Ils se tinrent cachés dans une sablière près de Rome.

 

L'empereur ordonna d'arrêter les chrétiens. Le greffier Maxime qui en était chargé fut subitement possédé du démon. Il eut recours à ceux qu'il voulait arrêter et fut guéri par le pape Etienne qui, par la suite, l'instruisit et le baptisa.

Valérien apprit de Maxime lui-même sa conversion. En colère, l'empereur le fit jeter du haut du pont dans le Tibre. Eusèbe retrouva son corps et le fit enterrer au cimetière de Calixte. Il est honoré le 2 décembre.

Hippolyte et toute la famille de sa soeur furent arrêtés et enfermés dans la prison Mamertine. On les tira de leur prison pour les martyriser et le 20 octobre Eusèbe, Marcel et Pauline furent exécutés. Un autre Hippolyte, diacre de l'Eglise de Rome, récupéra les corps et les enterra sur la voie Appienne.

 

Adrias et ses enfants, Néon et Marie, furent martyrisés ainsi qu'Hippolyte. Les deux adultes furent brûlés par des torches et les enfants décapités en présence de leur père. On les enterra le 27 octobre auprès de Saint Eusèbe et Marcel. Adrias et Hippolyte furent finalement fouettés jusqu'à ce que mort s'ensuive. Ils furent enterrés par le même diacre le 9 décembre. On assure que les corps d'Hippolyte, de sa soeur et de son mari Adrias, ainsi que de leurs enfants sont dans l'église Sainte Agathe à Rome.

 

Sainte Martane ou Marte et Sainte Aurélie sa fille, qui sont fêtées le même jour, étaient de la famille d'Adrias. Elles vinrent de Grèce à Rome et, apprenant le malheur, elles prièrent nuit et jour sur leurs tombes pendant treize ans.

 

SAINTE BIBIANE

(voir 2019)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
1 décembre 2020 2 01 /12 /décembre /2020 10:10

SAINT LEONCE DE NÎMES

1er décembre

Léonce est né à Nîmes en Languedoc. Il était le père de Castor, évêque d'Apt que l'Eglise honore le 21 septembre.

CATHEDRALE SAINT CASTOR DE NÎMES

CATHEDRALE SAINT CASTOR DE NÎMES

 Elevé sur le siège de Fréjus, Léonce prit avec lui Honorat qui voulait mener une vie solitaire et l'établit dans son diocèse  en l'île de Lérins. Honorat y bâtit un monastère et devint très célèbre. Il gouverna son monastère jusqu'à ce qu'il fût élu archevêque d'Arles.

Cassien, fondateur de l'abbaye Saint Victor de Marseille, dédia ses dix premières conférences à Léonce, évêque de Fréjus vers l'an 423 (voir M. Girardin, Hist. de la ville et de l'église de Fréjus, t; II, p. 63).

 

CATHEDRALE DE FREJUS

CATHEDRALE DE FREJUS

On compte Saint Léonce de Fréjus parmi les évêques des Gaules auxquels les papes Boniface et Célestin Ier écrivirent des lettres importantes. La lettre du premier concernait les mesures à prendre pour défendre Maxime de Valence contre lequel ses détracteurs avaient porté de fausses accusations. Dans celle de Célestin, il s'agissait de réduire au silence les Pélagiens qui attaquaient la doctrine de Saint Augustin.

Léonce est mort vers l'an 432. Il est honoré en ce jour dans les diocèses de Fréjus et d'Apt. On l'a parfois confondu avec Léonce d'Arles et avec d'autres du même nom.

 

SAINT ELOI

Evêque de Noyon (voir 2019)

 

SAINT CONSTANTIEN

Solitaire dans la Maine + vers 562

 

SAINT DOMNOLE

Evêque du Mans + en 581

 

SAINT AGIRIC ou AIRI ou encore AGRI

Evêque de Verdun + en 588

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
30 novembre 2020 1 30 /11 /novembre /2020 10:07

SAINT NARSES

30 novembre

Lors de la quatrième année de la persécution de Sapor IIroi des Perses1, Narsès, évêque de Sciabar capitale de la province de Beth-Germa, fut arrêté avec Joseph son disciple, alors que le roi se trouvait dans cette ville. On les conduisit devant la prince qui leur dit:

 

-Je suis touché de votre air vénérable et de vos cheveux blancs, ainsi que de la bonne mine de votre jeune pupille. Vous êtes  maîtres de conserver votre vie. Adorez le soleil, et je vous comblerai de biens et d'honneurs; car je vous le répète, vous m'inspirez un vif intérêt.

 

-Vos caresses, répondit le bienheureux Narsès, ne peuvent que nous affliger, elles sont un piège; elles ont pour objet de nous attacher à un monde perfide. Vous même, qui jouissez de tous les avantages de ce monde, et qui les promettez aux autres, qu'en pensez-vous ? Sont-ils autre chose qu'un songe qui s'évanouit ? Ne ressemblent-ils pas à la rosée de matin qui est séchée en un instant ? Quant à moi qui suis plus qu'octogénaire et qui sers le vrai Dieu depuis mon enfance, je conjure ce même Dieu de ne pas permettre que je lui devienne infidèle en adorant le soleil, qui est l'ouvrage de ses mains.

 

-Si vous n'obéissez pas sur le champ, dit le roi avec colère, je vais vous livrer aux bourreaux.

 

- Eussiez-vous, répliqua Narsès, le pouvoir de nous faire souffrir plusieurs morts, nous ne pouvons vous obéir.

 

Alors le roi prononça la sentence et les deux hommes furent remis aux mains des bourreaux. Une multitude innombrable du peuple les suivit au lieu du supplice. Joseph dit à Narsès:

 

- Voyez ce peuple vous regarde; il attend que suivant la coutume, vous lui donniez la permission de s'en aller, et que vous vous retiriez dans votre maison.

 

L'évêque répond à son disciple en l'embrassant:

 

- Que vous êtes heureux, mon cher Joseph, d'avoir évité les pièges du monde, et d'être entré avec joie par la porte étroite qui conduit au royaume céleste.

 

Joseph et son bienheureux maître furent décapités le 10 de la lune de novembre 343.

 

Plusieurs autres chrétiens souffrirent à la même époque dont Jean, évêque de Beth-Séleucie, qui fut mis à mort au château de Beth-Hascita sur l' ordre d'Ardascirus, prince perse. Ainsi périt aussi le prêtre Hulsar, lapidé sur ordre du président Adatgusnasaph.

Le prince Ardascirus, vice-roi d'Hadiabe, fit mettre à mort Papa, prêtre d'Helmine, dans le château de Gabal. Ainsi périrent beaucoup d'autres ecclésiastiques comme Uhanam, ou Guhsciatazades un des eunuques du palais. Egalement plusieurs laïcs  comme Suzaunès, Marès, Timée et Zaron chez les Huzites, ainsi qu'une femme, Bahuta et les vierges: Tècle, Danacha, Tatona, Mama, Mazachia et Anne. Sapor, dans une autre province, fit massacrer trois autres vierges: Abiatha, Hatès et Mamlacha.

 

1.- Sapor se dit aussi Chapour, Shapurou ou encore Shapour. L'empire Perse Sassanide au IVè siècle comprenait, la Turquie, l'Iran, l'Irak jusqu'au nord de l'Inde et une partie de l'Egypte et de la péninsule arabique. Cet empire était en guerre permanente contre les successeurs de Constantin-le-Grand.

EMPIRE PERSE AU IVè SIECLE

EMPIRE PERSE AU IVè SIECLE

 

SAINT ANDRE

Apôtre (voir 2019)

 

SAINT SAPOR

Evêque de Beth-Nictor

 

SAINT ISAAC

Evêque de Carcha

 

SAINTS MAHANES, ABRAHAM et SIMEON

Martyrs pendant la septième année de la persécution de Sapor II

 

SAINT TUGDUAL ou TUGAL

Evêque de Tréguier en Bretagne + en 553

 

SAINT TROJAN

Evêques de Saintes + au plus tard en 532

Partager cet article

Repost0
28 novembre 2020 6 28 /11 /novembre /2020 10:10

SAINT JACQUES DE LA MARCHE

28 novembre

Jacques est né à Monteprandone dans l'ancienne province de Picenium, aujourd'hui Les Marches d'Ancône. A cette époque, cette région faisait partie des Etats ecclésiastiques. Ses parents, de condition modeste, l'élevèrent dans la religion et un prêtre du voisinage lui enseigna le latin, puis il alla à l'université de Pérouse (Perougia). Comme il était brillant dans ses études, un gentilhomme de Florence lui confia l'éducation de son fils et pour le récompenser, il l'emmena à Florence et lui procura un poste haut placé.

 

Mais Jacques, grâce à la prière, ne tomba pas dans les travers du monde. Ayant l'occasion de passer par Assise, il alla prier dans l'église Notre-Dame des Anges ou de la Portioncule. Impressionné par la ferveur des religieux, il demanda l'habit et fut envoyé faire son noviciat dans le couvent dit des Prisons, près d'Assise. Son noviciat achevé, il revint à la Portioncule et pendant quatre ans il ne manqua pas de se donner tous les jours la discipline et de porter un cilice en fer. La nuit, il ne dormait que trois heures et passait le reste en prières. Il ne mangeait que des légumes, en très petite quantité. Tous les jours, il célébrait la messe et son amour pour la pauvreté allait si loin que lorsqu'il manquait de quelque chose, c'était pour lui une joie. Il portait de préférence des habits usés. Il garda une grande pureté toute sa vie et ne parlait aux femmes que lorsque c'était absolument nécessaire, lorsque la charité l'exigeait.

 

Tous les jours il instruisait les religieux et le peuple. Ses discours étaient simples mais percutants. Un jour, prêchant à Milan à l'Ordre de la Pénitence1, il y fit entrer trente-six femmes débauchées.  Elu archevêque de cette ville, il prit la fuite, mais il fut bientôt rattrapé. Cependant, à force de prières, il obtint qu'on le laissât exercer ses fonctions de simple missionnaire. Il accompagna Saint Jean de Capistan dans ses missions en Allemagne, en Bohème et en Hongrie et fut envoyé trois fois dans ce royaume par les papes Eugène IV, Nicolas V, et Calixte III. Dieu lui donna le don des miracles. Il en opéra plusieurs à Venise et dans d'autres lieux. Il guérit le duc de Calabre et le roi de Naples, atteints de maladies graves.

 

C'est alors que s'éleva la fameuse dispute entre les Franciscains et les Dominicains pour savoir si le sang de Jésus-Christ qui fut séparé de son corps pendant la passion était toujours resté hypostatiquement1 uni au Verbe. Jacques fut déféré à l'Inquisition comme ayant soutenu la négative, mais il sortit de cette affaire avec honneur. Il mourut dans le Couvent de la Trinité près de Naples le 28 novembre 1479, à l'âge de quatre-vingt-dix ans. Son corps était gardé à Naples dans l'église Notre Dame la Neuve (Basilique Santa Maria la Nova). Il fut transféré en 2001 au sanctuaire Santa Maria delle Grazie qu'il avait fondé à Monteprandone en 1449.

28 novembre

Il fut béatifié par Urbain VIII et canonisé en 1726 par Benoît XIII qui avait été témoin oculaire d'un miracle opéré par son intercession.

 

 

1.-Aujourd'hui Tiers Ordre de la Pénitence après celui des Pauvres Dames ou Clarisses. Ordre réservé aux laïcs ou aux non franciscains. Un prêtre diocésain peut faire partie du Tiers Ordre. Le premier étant l'Ordre des Frères Mineurs.

 

 2.- Union hypostatique: Union en une seule hypostase, ou en une seule personne, des deux natures, divine et humaine, dans le Christ.

 

SAINT ETIENNE LE JEUNE

(voir 2019)

 

SAINT SATURNIN

Evêque de Toulouse, martyr en 250

 

SAINT RADBOD

Evêque d'Utrecht + en 918

 

SAINT BRANDON

Abbé en Irlande

 

SAINTE CATHERINE LABOURE

Vierge + en 1870. Elle fit faire à la demande de la Vierge la MEDAILLE MIRACULEUSE.

 

Partager cet article

Repost0
27 novembre 2020 5 27 /11 /novembre /2020 10:10

SAINT MAXIME DE RIEZ

27 novembre

Maxime est né à Decomer, en Provence, aujourd'hui Châteauredon près de Digne. Il fut élevé dans le religion catholique par des parents très pieux. Son caractère inaltérable, son âme généreuse et une extrême affabilité le firent estimer de tous. Vivant chez ses parents, il passait le plus clair de son temps à la prière et à l'étude. Après avoir vécu quelques années dans le monde, il se retira dans le monastère des îles de Lérins  gouverné par Saint Honorat. Ce saint abbé ayant été élu archevêque d'Arles en 426, Maxime fut chargé du monastère. Cette maison prit de l'ampleur sous la direction de ce deuxième abbé. Dieu lui donna le don des miracles, ce qui attira une nombreuse foule.

L'abbé se retira alors dans la forêt de l'île, car il avait eu vent qu'on voulait le faire évêque de Fréjus. Puis croyant n'avoir plus rien à craindre, il revint dans son monastère; mais Dieu avait des vues sur lui. Alors qu'il y était depuis sept ans, il fut élu évêque de Riez en Provence1.  Prenant la fuite, il fut malgré tout découvert et forcé d'accepter l'épiscopat. Sa famille étant originaire de Riez les habitants le reçurent  comme un ange tombé du ciel.

 

CATHEDRALE NOTRE DAME DE RIEZ DU Vè SIECLE
CATHEDRALE NOTRE DAME DE RIEZ DU Vè SIECLE

CATHEDRALE NOTRE DAME DE RIEZ DU Vè SIECLE

A Lérins, il fut  remplacé par un Breton, Fauste, qui deviendra après la mort de Maxime son successeur sur le siège de cette ville. Bien qu'évêque, Maxime n'en continua pas moins à mener une vie monastique tout en s'occupant de son troupeau.

 

Il nous reste quelques uns de ses sermons publiés par Eusèbe d'Emèse et un par Fauste. Maxime assista au concile de Riez en 439, au premier d'Orange en 441 et à celui d'Arles en 434. Il mourut le 27 novembre peu après l'année 462. Son corps est gardé dans la cathédrale de Riez dédiée à la Sainte Vierge et à Saint Maxime.

 

1.-Riez, ayant été une  ville importante, est maintenant une petite commune des Alpes-de-Haute-Provence comptant 1850 habitants. Elle comprend, outre la cathédrale contemporaine de notre saint, un baptistère et des ruines romaines. Village agréable, hors des sentiers battus, au nord du Lac de Sainte-Croix du Verdon.

 

BAPTISTERE EN L'ETAT ACTUEL ET GRAVURE ORIGINALE
BAPTISTERE EN L'ETAT ACTUEL ET GRAVURE ORIGINALE

BAPTISTERE EN L'ETAT ACTUEL ET GRAVURE ORIGINALE

27 novembre
27 novembre
27 novembre
CHAPELLE SAINT MAXIME HORS LES MURS

CHAPELLE SAINT MAXIME HORS LES MURS

SAINT JACQUES L'INTERCIS1

Martyr en Perse en 421

1.- Intercis, veut dire découpé vivant en morceaux.

 

SAINT MAHARSAPOR

Prince Persan, martyr en 411

 

SAINT EUSICE

Ermite puis abbé de Celle en Berry + vers 542

 

SAINT ACAIRE

Evêque de Noyon + en 639

 

SAINT VIRGILE

Evêque de Salzbourg + en 780

 

MANIFESTATION DE LA MEDAILLE MIRACULEUSE

en 1830 (voir 2019)

Partager cet article

Repost0
26 novembre 2020 4 26 /11 /novembre /2020 10:10

SAINT BASLE ou BASOLE

26 novembre

Basole, appelé couramment Basle, était originaire d'une famille noble du Limousin. Le désir de servir Dieu lui fit abandonner sa patrie pour aller à Reims sous prétexte de visiter le tombeau de Saint Rémi. Il connaissait d'ailleur Gilles, évêque de cette ville, qui avait autrefois logé chez ses parents. Ce prélat lui laissa la liberté de choisir le lieu où il voudrait s'installer et Basle prit l'habit au monastère de Verzy, à douze kilomètres de Reims où il n'y avait encore que douze moines.

ABBAYE SAINT BASLE DE VERZY

ABBAYE SAINT BASLE DE VERZY

Son zèle pour la perfection le conduisit dans le désert où, sur une colline, il construisit une cellule et une chapelle. Il y vécut pendant quarante ans.

CHAPELLE SAINT BASLE A VERZY

CHAPELLE SAINT BASLE A VERZY

Il y mourut le 26 novembre 620 et y fut enterré. Divers miracles eurent lieu par son intercession et le rendirent célèbre. Balsème son neveu, qui vivait avec lui, hérita de sa cellule.

 

Il est parfois confondu avec Balsème ou Baussenge, patron de Ramerupt en Champagne, mort en 407 et fêté le vingt-six août.

 

Le monastère de Verzy fut transféré à l'ermitage de Saint Basle au milieu du septième siècle. Ses reliques y étaient conservées. L'église Saint Pierre de Verzenay possède l'ancienne pierre qui recouvrait le tombeau de Saint Basle dans la nef de l'église du monastère. 

HISTOIRE DU MOYEN AGE

HISTOIRE DU MOYEN AGE

EGLISE SAINT PIERRE DE VERZY

EGLISE SAINT PIERRE DE VERZY

SAINT PIERRE D'ALEXANDRIE

(voir 2019)

 

SAINT CONRAD

Evêque de Constance + en 976

 

SAINT NICON

Surnommé Mélanoïte (d'un mot grec qui signifie faire pénitence) + en 998

 

SAINT SILVESTRE GOZZOLINI

Abbé d'Osimo. Il institua les Silvestrins + en 1267

 

SAINT JEAN BERCHMANS

Confesseur + en 1621. Canonisé par Léon XIII

Partager cet article

Repost0
25 novembre 2020 3 25 /11 /novembre /2020 10:10

SAINT MOYSE et SAINT MAXIME

SAINT MAXIME

SAINT MAXIME

Moyse et Maxime, prêtres à Rome sous le pontificat de Fabien, furent arrêtés à cause de leur foi avec plusieurs autres chrétiens dont les principaux étaient Nicostrate et Rufin, diacres, Célérin, Urbain, Sidoine, Macaire, Calphurne et Augeude. Ils restèrent longtemps en prison et on voit par leur correspondance avec Cyprien qu'ils connaissaient bien ce saint évêque. Plusieurs furent libérés mais sur le nombre quelques uns se laissèrent séduire par les discours de Novat, l'auteur du schisme contre le pape Corneille. Maxime, Nicostrate, Urbain, Sidoine et Macaire devinrent schismatiques. Moyse resta dans la droite ligne mais fut de nouveau arrêté et martyrisé en 251. Les autres ouvrirent finalement les yeux après avoir reçu des lettres de Saint Denys d'Alexandrie et de Saint Cyprien qui leur adressa son livre L'unité de l'Eglise. Après ces événements, Maxime remporta le couronne du martyre et est fêté le 19 novembre.

 

 

 

SAINTE CATHERINE

(voir 2019)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
24 novembre 2020 2 24 /11 /novembre /2020 10:12

SAINT CHRYSOGONE

SAINT CHRYSOGONE D'AQUILEE

SAINT CHRYSOGONE D'AQUILEE

BASILIQUE SAINT CHRYSOGONE A ROME

BASILIQUE SAINT CHRYSOGONE A ROME

BIENHEUREUSE ANNE MARIE TAIGI, DANS LA BASILIQUE DE SAINT CHRYSOGONE

BIENHEUREUSE ANNE MARIE TAIGI, DANS LA BASILIQUE DE SAINT CHRYSOGONE

OMOPLATE DE SAINT JEAN DE MATHA, DANS LA BASILIQUE SAINT CHRYSOGONE

OMOPLATE DE SAINT JEAN DE MATHA, DANS LA BASILIQUE SAINT CHRYSOGONE

L'eglise a inséré le nom de Saint Chrysogone dans le canon de la messe. Ce saint martyr fut arrêté à Rome et décapité à Aquilée durant la persécution de Dioclétien. Il est nommé dans l'ancien calendrier de Carthage du cinquième siècle, ainsi que dans tous les martyrologes d'Occident. Il est fait mention de l'église dont il est titulaire à Rome, dans un concile tenu par le pape Symmaque et dans des lettres de Saint Grégoire-le-Grand. Cette église a le titre de cardinal-prêtre1. On y garde le chef de Saint Chrysogone dans une belle châsse, mais le corps du saint est à Venise.

 

1.- Titres des cardinaux:

 

Cardinaux-évêques: titulaire d'un diocèse suburbicaire (diocèses voisins de Rome):  

Albano, Frascati, Palestrina, Porto-Santa Rufina, Sabina-Poggio Mirteto, Velletri-Segni et Ostie.

 

Patriarches des Eglises Orientales catholiques

 

Cardinaux-prêtres: Titulaires d'une paroisse romaine

 

Cardinaux-diacres: titulaires d'une diaconie romaine

 

 

SAINT JEAN DE LA CROIX

Premier Carme Déchaussé + en 1591 à 49 ans. (Voir 2019)

 

SAINTE FLORE

SAINTE MARIE

Vierges et martyres en Espagne le 24 novembre 851.

 

SAINT POURCAIN

Abbé de l'abbaye de Saint-Pourçain-sur-Sioule, en Auvergne devenu par la suite un prieuré dont il ne subsiste que l'église. Maintenant c'est une ville à laquelle son nom fut donné.

+ vers 540

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de Mortimer
  • : Chrétienne et catholique . La Banquise est une force de prières .
  • Contact

Visites depuis le 14/01/2009

 

religion et spiritualite

Pingouin de la Banquise

 

A copier-coller pour les PPP !