Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 février 2020 1 24 /02 /février /2020 10:10
Saint Matthias

Saint Matthias

SAINT MATTHIAS

 

Matthias a été choisi pour remplacer Judas, lire l'épître de sa fête: Actes 1.15-26.

 

LES SAINTS MARTYRS

MONTAN, LUCIUS, FLAVIEN, JULIEN, VICTORIC, PRIMOLE, RENUS, et  DONATIEN

Disciples de Saint Cyprien, évêque de Carthage, l'an 259

 

SAINT PRETEXTAT

Evêque de Rouen, l'an 588

 

SAINT ETHELBERT

Roi de Kent, et premier roi chrétien d'Angleterre

 

SAINT LETARD

Evêque au temps de la reine Berthe d'Angleterre

 

BIENHEUREUX ROBERT D'ARBRISSOLLES

Fondateur de l'Ordre de Fontevrauld + 1116

 

 

Partager cet article
Repost0
23 février 2020 7 23 /02 /février /2020 10:10
Saint Sérénus ou Sérène

Saint Sérénus ou Sérène

SAINT SERENUS le JARDINIER

 

Sérénus, grec de naissance, décida de servir Dieu dans la solitude et le célibat. Il  s'installa à Sirnium en Pannonie (actuellement Sremska-Mitrovica en Serbie), où il acheta un jardin qu'il cultivait pour sa subsistance. La persécution s'étant allumée, il quitta son jardin pour se cacher, mais au bout de quelque temps, il y revint.

Un jour qu'il était occupé à jardiner, une femme et ses deux filles entrèrent dans le jardin pour s'y promener.

 

-Que cherchez-vous lui dit Sérénus en les apercevant ?

 

-Je suis enchantée de votre jardin, répondit-elle, et j'y suis venue pour m'y promener.

 

- Une femme de votre condition, réplique Sérénus, ne se promène pas à pareille heure ! (à l'époque, chez les Romains, personne ne sortait à la sixième heure, ou midi.)

 

-Vous devriez être chez vous. Il est certain qu'un autre motif que la promenade vous amène ici. Je ne suis pas tel que vous le pensez, ainsi sortez au plus vite, et soyez plus attentive à garder la retenue de votre sexe.

 

Vexée des remontrances du saint, elle partit confuse mais résolue à se venger, non pas d'avoir été chassée, mais de n'avoir pu assouvir un désir inavouable. Elle s'en plaignit à son mari, qui faisait partie des gardes de l'empereur, en lui racontant les soi-disant violences que Sérénus lui aurait faites.

 

Le mari alla trouver l'empereur et lui demanda justice pour son honneur outragé.

 

-Seigneur, lui dit-il, pendant que nous passons notre vie au service de votre majesté, nos femmes se trouvent être la proie de détraqués sexuels.

 

L'empereur lui donna un message pour le gouverneur, dans lequel il le priait de donner satisfaction à ce mari outragé.

Le gouverneur demanda à l'officier quel etait l'homme qui avait osé attenter à l'honneur d'une femme dont le mari est proche de l'empereur. Le mari répondit que c'était un jardinier du nom de Sérénus. Le gouverneur l'envoya chercher et le questionna. Sérénus lui apprit qu'il était jardinier et que, jamais, il n'avait fait quoi que ce soit à cette femme. Le gouverneur ordonna alors qu'on le mît à la question pour lui faire avouer le crime qu'il avait commis dans son jardin. Sérénus raconta en tous points son histoire. Son discours ouvrit les yeux du mari sur la conduite de sa femme : il pria le gouverneur d'arrêter la question et la vengeance qu'il s'était promise.

 

Mais le gouverneur, surpris de la réponse de Sérénus et le classant comme un homme de bien, n'ayant pas profité d'une femme qui se proposait à lui, le soupçonna d'être Chrétien. Il lui posa directement la question et Sérénus répondit par l'affirmative.  Alors le gouverneur, sachant qu'il n'avait pas sacrifié aux dieux selon les édits de l'empereur, et qu'il s'était caché afin de s'y soustraire, le condamna à avoir la tête tranchée.

Sérénus fut décapité le 23 février 307. En même temps que lui, une soixantaine d'autres chrétiens furent tués à Sirnium.

 

SAINTE MILBURGE

Vierge, VIIè siècle

 

SAINT BOSIL

Prieur de l'abbaye de Mailros ou Melros en Ecosse, + 664

 

BIENHEUREUX DOSITHEE

Moine VIè siècle

 

BIENHEUREUX PIERRE DAMIEN

Cardinal-évêque d'Ostie, + le 22 février 1072

 

Partager cet article
Repost0
22 février 2020 6 22 /02 /février /2020 10:10
LA CHAIRE DE SAINT PIERRE A ANTIOCHE

CHAIRE DE SAINT PIERRE A ANTIOCHE

 

C'est la fête de la chaire romaine de Saint Pierre qu'on célébrait primitivement le 22 février. Etrange destinée que cette fête: expulsée sans doute par le Carême, au VIè siècle elle disparaît du calendrier romain. Alors apparaît en Gaule une double fête de la chaire de Saint Pierre, une le 18 janvier, une autre à l'ancienne date du 22 février mais comme Chaire de Saint Pierre à Antioche. Les deux fêtes se sont maintenues, mais le 18 janvier a prévalu pour la fête de la chaire romaine. La fête d'aujourd'hui rappelle le séjour que Saint Pierre fit à Antioche aux premières années de la diffusion hors de Palestine.

 

SAINTE MARGUERITE DE CORTONE

l'an 1297

 

SAINT THALASSE et SAINT LIMNEE

Solitaires contemporains de Théodoret évêque de Cyr (Cyrrhus ou Kyrros actuellement Kilis en Turquie à la frontière syrienne).

Solitaires au Vè siècle.

 

SAINT BARABAT ou VARADAT

Solitaire au diocèse de Cyr

 

 

Partager cet article
Repost0
21 février 2020 5 21 /02 /février /2020 10:10
Eglise Saint Séverin Paris

Eglise Saint Séverin Paris

Saint Séverin, évêque de Scythopolis (Bet Shéan)

Saint Séverin, évêque de Scythopolis (Bet Shéan)

SAINT SEVERIN

 

Le Saint Abbé Euthyme et la plus grande partie des moines de Palestine appliquèrent, sous le règne de Marcien et de Sainte Pulchérie, les décision du concile de Calcédoine qui avait condamné l'hérésie des Eutychiens; mais des monastères persistèrent dans l'hérésie sous la conduire d'un moine impie,  Théodose, protégé par l'impératrice Eudoxie, veuve de Théodose-le-Jeune et exilée en Palestine

Théodose l'hérésiarque alla jusqu'à usurper les siège de Jérusalem et anima une persécution contre les catholiques.

SAINT SEVERIN

Une partie des catholiques résista sous la conduite de Séverin évêque de Scythopolis (Bet Shéan), mais son zèle en fit un martyr. Il fut massacré en 452.

 

SAINT DANIEL prêtre, et SAINTE VERDA (Rose en caldaïque) viege, martyrs en 344

 

BIENHEUREUX PEPIN DE LANDEN

+ 640

Partager cet article
Repost0
20 février 2020 4 20 /02 /février /2020 10:10
SAINT TRYANNION

SAINT TRYANNION

 

En 304, sous Dioclétien, beaucoup de chrétiens furent menés dans les arènes et un des supplices les plus prisés des Romains étaient qu'ils se fassent dévorer par des bêtes; mais contrairement à ce qu'espérait la foule, en de nombreuses occasions, les ours, panthères, lions, tigres ne touchaient pas aux chrétiens et se ruaient sur les païens. Les gardiens changèrent les bêtes, les excitèrent, mais rien n'y fit, dès qu'elles approchaient d'un chrétien, les bêtes faisaient demi-tour. A une occasion, la foule excita tellement les bêtes, que plusieurs spectateurs trouvèrent la mort.

 

Les chrétiens dans l'arène par Gérôme
Les chrétiens dans l'arène par Gérôme

Les chrétiens dans l'arène par Gérôme

Alors les chrétiens furent finalement transpercés à coups d'épée et leurs corps jetés à la mer. (Eusèbe, Hist. l, 8, c.7 etc.)

 

En 310, le principal martyr fut Tyrannion ou Tryannion, évêque de Tyr. Il fut arrêté et conduit à Antioche avec le prêtre Zénobius. Après avoir été martyrisé Tryannion fut jeté dans l'Oronte. Zénobius expira sur le chevalet et Sylvain évêque d'Emèse en Phénicie fut dévoré par les bêtes avec deux confesseurs. Ainsi périrent beaucoup d'autres comme Pélée et Nil, prêtres d'Egypte et Sylvain évêque de Gaza.

 

SAINT SADOTH

Evêque de Séleucie et de Ctésiphon et ses cent-vingt Compagnons martyrs en 342

 

SAINT ELEUTHERE

Evêque de Tournai, martyr + 532

 

SAINTE MILDREDE

Vierge et abbesse fin VIIè siècle

 

SAINT EUCHER

Evêque d'Orléans + 743

Partager cet article
Repost0
19 février 2020 3 19 /02 /février /2020 10:10
Saint Barbat (San Barbato) évêque de Bénévent (Benevento) en Italie

Saint Barbat (San Barbato) évêque de Bénévent (Benevento) en Italie

SAINT BARBAT

 

Barbat est né à Bénévent au début du VIIè siècle sous le pontificat de Saint Grégoire-le-Grand.

 

Dès qu'il eut l'âge requis par les canons, il fut initié à l'état ecclésiastique et comme il montrait de rares talents pour la prédication, son évêque le chargea de prêcher la bonne parole et le nomma curé de la paroisse Saint Basile à Morcone, à côté de Bénévent1.

 

Le peuple qu'il avait à évangéliser vivait dans le plus profond désordre et accusa bientôt le curé d' empêcher la réussite de leurs projets. Ils eurent même recours à la calomnie au point que Barbat fut obligé de quitter son église et revint à Bénévent où il fut accueilli avec joie; mais l'Eglise de Bénévent gémissait sous les pratiques superstitieuses des ariens et des idolâtres véhiculées par les Lombards.

Duché de Bénévent au VIIIè siècle

Duché de Bénévent au VIIIè siècle

Bien que beaucoup se soient convertis, ils conservaient des pratiques de leurs anciennes religions.

 

Cependant Barbat prêchait sans relâche, mais ses résultats étaient maigres. Alors il  prédit que l'armée de Constant viendrait en Italie pour assiéger la ville et que les habitants auraient à souffrir. Effectivement, ce prince vint assiéger la ville et réduisit ses habitants aux dernières extrémités. Effrayés, ils devinrent dociles et promirent d'abjurer leurs erreurs. Barbat profita de ces heureuses dispositions pour les consoler en leur disant que l'empereur lèverait bientôt le siège, ce qui eut lieu rapidement.

 

Ces circonstances produisirent un effet bénéfique et il s'opéra une grande évolution dans les moeurs. Barbat fut regardé comme un envoyé du ciel et on lui faisait entièrement confiance.

 

Ildebrand, évêque de Bénévent vint à mourir. Barbat lui fut donné comme successeur et sacré le 10 mars 663.

 

Il assista en 680 au concile de Rome et l'année suivante à celui de Constantinople pour la condamnation du Monothélisme. Il mourut le 19 février 682 âgé d'environ 70 ans. Il est le premier patron de Bénévent.

 

1.- A ne pas confondre avec Bénévent-l'Abbaye en France à côté de Guéret.

 

 

Partager cet article
Repost0
18 février 2020 2 18 /02 /février /2020 10:10
Saint Siméon, évêque de Jérusalem

Saint Siméon, évêque de Jérusalem

SAINT SIMEON

 

Siméon était le fils de Cléophas, autrement dit Alphée, frère de Saint Joseph, et de la soeur de la Sainte Vierge. Certains auteurs disent qu'il est le même que Simon frère de Jacques-le-Mineur, de Saint Jude et de Joseph dont il est parlé dans l'évangile (Matth. XIII, 55)

Il naquit neuf ans avant le Sauveur et reçut le Saint-Esprit à la Pentecôte avec la Sainte Vierge et les apôtres. Il était du nombre de ceux que l'on appelait frères du Seigneur (Act. I, 14).

Lorsque les juifs en 62 massacrèrent Jacques-le-Mineur, Siméon eut le courage de le leur reprocher (S. Epiph. 78, c. 14). Quelque temps après, les disciples s'étant rassemblés à Jérusalem élirent Siméon à l'unanimité pour le remplacer.

 Devant les révoltes continuelles des juifs, les Romains décidèrent de détruire Jérusalem, mais Dieu voulait sauver ses serviteurs : Il les avertit miraculeusement de sortir de la ville. Les chrétiens dociles partirent avec leur évêque et se réfugièrent en 66 dans la petite ville de Pella au-delà du Jourdain, avant le siège de Jérusalem décidé par Vespasien. Ensuite, les chrétiens retraversèrent le Jourdain pour revenir à Jérusalem. De nombreux juifs se convertirent. Les choses restèrent en cet état jusqu'à ce qu'Adrien fît raser la ville.

Si Siméon était joyeux de voir de si nombreuses conversions, sa joie fut troublée par les premières hérésies, celle des Nazaréens et des Ebionistes.

Les Nazaréens voyaient Jésus-Christ comme le plus grand des prophètes, mais il niaient qu'il fût Dieu. Ils mélangeaient  l'ancienne et la nouvelle loi, observaient le sabbat et le dimanche.

Les Ebionistes disaient que le divorce était licite ainsi que d'autres crimes. Née au village de Cocabe,  cette hérésie  alla s'étendre jusqu'à Rome.

Siméon vécut plus longtemps que ces prédicateurs hérésiarques, mais après sa mort, les sectes chrétiennes se multiplièrent.

Notre Saint échappa à Vespasien et Domitien qui recherchaient les descendants de la race de David, mais, Trajan ayant ordonné les mêmes recherches, les hérétiques et les Juifs le dénoncèrent au gouverneur Atticus comme chrétien et descendant de David. Il fut condamné à être crucifié en 106. Il était alors âgé de cent-vingt ans dont quarante dans l'épiscopat.

 

SAINT LEON et SAINT PAREGORIUS

Martyrs IIIè siècle

 

SAINT ANGILBERT

Septième abbé de Saint Riquier en Ponthieu + 814

Partager cet article
Repost0
17 février 2020 1 17 /02 /février /2020 10:16
Saint Flavien du Mourillon à Toulon

Saint Flavien du Mourillon à Toulon

SAINT FLAVIEN

 

Flavien, prêtre et trésorier de l'Eglise de Constantinople, fut élu archevêque en 447 après la mort de Procle.

 

Cette élection déplut à l'eunuque Chrisaphius, chambellan de l'empereur Théodose-le-Jeune. Il conçut dès lors de le perdre et engagea l'empereur à demander à Flavien un présent pour son élection. Flavien envoya des eulogies ou pains bénits en signe de paix.

 

L'eunuque, non satisfait,résolut de se déchaîner contre l'archevêque et en première mesure de rétorsion d'éloigner Pulchérie, soeur de l'empereur et protectrice de Flavien. En- suite, il persuada l'impératrice Eulogie de faire ordonner Pulchérie diaconesse, mais Flavius refusa. De plus, il condamna les erreurs d'Eutychès, parent de Chrisaphius. Ce dernier devint furieux.

 

Eutychès, abbé de trois cents moines, avait une réputation dans Constantinople, mais ce n'était qu'un ignorant, têtu et orgueilleux. Niant l'unité de personnes en Jésus-Christ, il se jeta dans l'erreur opposée, mais  fut accusé d'hérésie au concile présidé par Flavien en 448. Eutychès  fit appel à Rome, mais le pape Saint Léon confirma la décision du concile de Constantinople par celui de Calcédoine. Eutychès était reconnu hérésiarque.

 

Alors Chrisaphius porta l'affaire devant l'empereur, mais ce fut une confusion telle que rien n'en sortit. Les doctrines de Nestorius et d'Eutychès furent à nouveau condamnées.

 

 Mécontent de son échec, Chrysaphius réussit à obtenir l'appui de Dioscore, patriarche d'Alexandrie, et de l'impératrice. Un concile universel fut ouvert à Ephèse le 8 août 449 en présence de plusieurs évêques et de légats du pape. Ce concile est connu dans l'histoire sous le nom de brigandage à cause des violences qui s'y commirent.

 

Eutychès y vint avec une troupe de soldats impériaux commandé par deux officiers et un parti ecclésiastique puissant. Le patriarche Dioscore prononça la sentence de déposition à l'encontre de Flavien et d'Eusèbe de Dorylée. Les légats protestèrent et le diacre Hilaire affirma avec d'autres à haute voix: Contradictur.

 

A un moment, Dioscore allait fléchir, mais avant de prononcer la sentence définitive, les portes s'ouvrirent et Procle proconsul d'Asie, entra avec une compagnie de soldats armés prêts à tout. Alors Dioscore prononça la sentence. Des protestations s'ensuivirent mais certains évêques furent mis en prison.

 

Le diacre Hilaire put s'enfuir à Rome et prévint le Saint Siège en remettant l'acte de Contradictur. Dioscore irrité se jeta sur Flavien avec Barsumas et plusieurs autres personnes, ils le jetèrent à terre et le rouèrent de coups de pieds. Flavien mourut un peu plus tard à Epire où il avait été exilé.

 

Dioscore dans son élan excommunia aussi le pape Saint Léon, mais l'empereur ayant enfin ouvert les yeux, Chrysaphius, l'auteur de tous ces maux fut disgracié et condamné à mort. Eudoxie fut exilée à Jérusalem. Pulchérie, rappelée à Constantinople, monta sur le trône l'année suivante, après la mort de Théodose et ordonna que le corps de Saint Flavien soit ramené à Constantinople.

 

Il fut déclaré saint par le concile général de Calcédoine en 451. Eusèbe de Dorylée fut rétabli sur son siège et le diacre Hilaire, devenu pape, avait une telle vénération pour Flavien qu'il fit représenter son martyre dans l'église qu'il fonda en l'honneur de la Croix du Sauveur.

 

 

SAINT THODULE et SAINT JULIEN

Martyrs à Césarée sous le gouverneur Firmilien

 

SAINT LOMAN ou  LUMAN

Disciple de Saint Patrick en Irlande

 

SAINT FINTAN

Abbé d'Ednech en Lagénie (Leinster) VIè siècle

 

SAINT SYLVAIN d'AUCHY

Evêque régionnaire de Thérouanne + 718 

Partager cet article
Repost0
16 février 2020 7 16 /02 /février /2020 10:10
Saint Philémon accueillant Saint Onésime. Guiad de Moulins XIV siècle

Saint Philémon accueillant Saint Onésime. Guiad de Moulins XIV siècle

SAINT ONESIME

 

Phrygien de naissance, Onésime était l' esclave d'un certain Philémon qui avait été converti à la foi par Saint Paul.

Après s'être révolté contre son maître, il le vola et s'enfuit en prenant la route de Rome.  Onésime y rencontra Saint Paul qui lui fit sentir l'énormité de sa faute, le convertit, et le baptisa. Il le renvoya à son maître avec un message pour demander sa grâce. Philémon ne se contenta pas  de lui pardonner : il le libéra et le renvoya à Rome auprès de Saint Paul.

Avec Saint Tychique, Onésime  s'attacha à l'apôtre et fut porteur de la lettre aux Colossiens (Coloss. IV). Par la suite, Saint Paul l'ordonna évêque. Il fut martyrisé sous Domitien en 95.

Il ne faut pas le confondre avec Onésime troisième évêque d'Ephèse.

 

SAINT ELIE, SAINT JEREMIE, SAINT ISAIE, SAINT SAMUEL, SAINT DANIEL

et autre martyrs à Césarée en Palestine, l'an 509.

 

SAINTE JULIENNE

Vierge et martyre à Nicomédie sous l'empereur Galère-Maximien.

 

SAINT TANCON

Evêque et martyr. + 815

 

SAINT GREGOIRE X

Pape + 1276

 

 

Partager cet article
Repost0
15 février 2020 6 15 /02 /février /2020 10:10
Saint Faustin et Saint Jovite. Maître-autel de la cathédrale de Brescia par Stephane Bolognini XVII siècle

Saint Faustin et Saint Jovite. Maître-autel de la cathédrale de Brescia par Stephane Bolognini XVII siècle

SAINT FAUSTIN et SAINT JOVITE

 

Ces deux frères prêchaient la foi à Brescia en Lombardie. Ils furent arrêtés par Julien. L'empereur Adrien séjournant alors à Brescia les condamna à être décapités, vers 121. Leurs reliques se trouvent dans une église de la ville sous leur invocation.

 

SAINT SIGEFRIDE ou SIFROY

Evêque et apôtre en Suède en l'an 1002

 

SAINT QUINIDE ou QUINIZ

Evêque de Vaison-la-Romaine + 578

 

 

7

Partager cet article
Repost0
14 février 2020 5 14 /02 /février /2020 10:21
Eglise Saint Valentin de Jumièges

Eglise Saint Valentin de Jumièges

SAINT VALENTIN1

 

Valentin, prêtre et martyr à Rome se consacra, avec Saint Martin et toute sa famille, au service des martyrs qui souffrirent sous l'empereur Claude II. Les païens l'ayant arrêté et conduit devant le préfet de Rome lui firent des promesses que s'il renonçait à sa foi, il aurait la vie sauve; mais on ne put ébranler sa constance. Il fut donc battu, puis on le décapita le 14 février vers l'an 270.

On dit que le pape Jules I fit bâtir une église sous son invocation auprès du Ponté-Molé. La porte aujourd'hui appelée del Popolo, portait anciennement le nom du saint martyr. Ses reliques sont gardées dans l'église de Saint Praxède.

 

SAINT MARON

Abbé en Syrie, l'an 253

 

SAINT CYRILLE et SAINT METHODE

IIè siècle

 

SAINT ABRAHAM

Evêque de Carres en Mésopotamie + 422

 

SAINT AUXENCE

Ermite en Bithynie + vers 470

 

SAINT CONRAN

Evêque d'Orkney ou des îles Orcades au nord de l'Ecosse VIIè siècle

 

SAINT ANTONIN

Abbé de Saint Agrippin à Sorrento dans le royaume de Naples + vers 850

 

 

 

1.- COMMENTAIRES SUR LA SAINT VALENTIN

 

LES LUPERCALES

 

A Rome, en cette mi-février, était célébrée une grande fête dite des Lupercales en l'honneur du dieu Faune ou Pan pour le renouveau de la nature. C'est le jour où, selon les Romains, la nature se réveille et la fécondité renaît.

Selon la légende romaine, Romulus et Remus auraient été allaités par une louve, mais qui ne serait en réalité qu'une prostituée. En effet le mot lupercales vient de lupa,  la louve et qui, chez les Romains, désignait une prostituée, d'où le mot lupanar. Ces prostituées romaines étaient tatouées d'une tête de loup sur le bras ou la poitrine (une stèle de prostituée célèbre à été retrouvée avec cette marque)

 

Les Lupercales consistaient à égorger un bouc en l'honneur du Faune, et avec le couteau ensanglanté, à inciser légèrement le front de jeunes hommes qui allaient par la suite parcourir les rues de Rome à la recherche de femmes ne se trouvant pas enfermées chez elles, de les fouetter et parfois de les violenter, afin de les rendre plus fécondes ! En échange on leur remettait quelques pièces, d'où le cadeau offert aux femmes aimées à cette occasion.

 

L'Eglise, rapidement, voulut mettre fin à ses pratiques barbares et condamna cette fête vers 495; mais les mauvaises traditions ont la vie dure et à l'époque de Saint François de Sales il y avait toujours des débordements, bien que l'Eglise ait mis la Saint Valentin à l'honneur pour remplacer ces pratiques. 

 

 

SAINT FRANCOIS DE SALES

 

Février 1603, Saint François de Sales, introduisant les habitants d'Annecy à la Vie dévote, se gendarma en chaire, et plusieurs dimanches de suite, contre une coutume déjà ancienne dont la nature blessait la morale et la pudeur du saint homme: il s'agissait de la Saint Valentin.

 

Dans l'ancienne France le 14 février, fête de saint Valentin, godelureaux et jouvencelles s'amusaient à  jeter dans une urne un bulletin à  leur nom ; les bulletins étaient ensuite tirés par couple et ceux dont les noms étaient rapprochés par le hasard, qui pouvait être une providence, se trouvaient liés ensemble pour une année par une sorte d'alliance d'amitié: Valentin avait sa Valentine et réciproquement. Le jeune homme jouait les cavaliers servants, honorait la jeune fille de petits cadeaux, sans qu'on pût empêcher l'amitié de prendre le tour de la galanterie : les mignons de couchette en tiraient un avantageux parti. Les chroniqueurs du temps dénonçaient en effet cette « source de mille licences que réprouvaient la bienséance et la pudeur». Une particularité, certainement pas locale, en aggravait la calamité: « Même les personnes mariées», nous dit Hamon, le biographe de saint François de Sales, « prenaient part à ce coupable usage, ce qui donnait lieu aux jalousies des maris et des femmes, à beaucoup de querelles et de désordres, de familiarités défendues et de libertés criminelles.»

Censeur des moeurs et réformateur des folklores, le futur saint François fit interdire cette coutume déshonorante. Pour ne pas trop frustrer l'esprit ludique des paroissiens, il s'ingénia à  maintenir le tirage au sort. Mais triste sort ! Valentins et Valentines étaient remplacés dans l'urne par les noms des saints et des saintes du calendrier, doublés par de pieuses sentences tirées des Ecritures ou des Pères de l'Eglise. L'année durant, les jeunes gens pouvaient ainsi invoquer un saint protecteur qui leur avait été attribué et méditer pour leur usage la maxime offerte en prime. Comme quoi la vertu, dans sa morose splendeur, n'est jamais à court de ruses pour triompher dans les cœurs.

Partager cet article
Repost0
13 février 2020 4 13 /02 /février /2020 10:10
SAINTE CATHERINE DE RICCI

SAINTE CATHERINE DE RICCI

 

Catherine est née à Florence en 1522. Son père Pierre et sa mère Catherine Bonza étaient d'une famille très distinguée de Toscane. Nommée Alexandrine à son baptême, elle prit le nom de Catherine en religion. Ayant très tôt perdu sa mère, c'est sa marraine, très pieuse, qui se chargea de son éducation. Elle fut mise au couvent de Monticelli à Florence à l'âge de sept ans où se trouvait sa tante Louise.

Lorsqu'elle atteignit l'âge d'être présentée au monde, son père la sortit du couvent ; mais Catherine demanda à son père d'y retourner et elle se retira chez les dominicaines de la ville du Prat en Toscane, où elle prit le voile.

Elle était d'une santé fragile et souvent malade avec des douleurs très vives, mais cela ne l'empêchait pas de glorifier Dieu. Un jour ses maux cessèrent miraculeusement et elle put enfin se consacrer entièrement à Dieu par une vie simple faite de privations et de prières.

Encore jeune, elle fut élue maîtresse des novices, puis sous-prieure et enfin prieure à l'âge de vingt-cinq ans. Sa sainteté attira un grand nombre de princes, d'évêques et de cardinaux. Elle était en relation épistolaire avec Saint Philippe Néri. Comme ils avaient un grand désir de se voir, Dieu le leur accorda, au travers d'une vision, pendant laquelle ils purent discuter longuement. Ceci est attesté par Saint Philippe Néri qui était très prudent dans ce genre de manifestation.

Sainte Catherine mourut le 2 février 1589 à l'âge soixante-sept ans. Elle fut béatifiée par Clément XII en 1732 et canonisée en 1746 par Benoît XIV qui a fixé sa fête au 13 février.

 

SAINT LEZIN

Evêque d'Angers vers 605

 

SAINT POLYEUCTE

Martyr sous Dèce vers 250

 

SAINT MARTINIEN

Ermite à Athènes, Vè siècle

 

SAINT ETIENNE

Abbé d'un monastère près de Rieti en Italie, VIè siècle

 

SAINT GREGOIRE II

Pape + 731

Partager cet article
Repost0
12 février 2020 3 12 /02 /février /2020 12:31
RAYNOUART, COMPAGNON DE GUILLAUME D'ORANGE

RAYNOUART, COMPAGNON DE GUILLAUME D'ORANGE

Partager cet article
Repost0
12 février 2020 3 12 /02 /février /2020 10:12
Saint Benoît d'Aniane et Saint Guillaume-le-Grand

Saint Benoît d'Aniane et Saint Guillaume-le-Grand

SAINT BENOIT D'ANIANE

 

Réformateur de l'Ordre bénédictin.

 

Benoît, fils d'Aïgulfe comte de Maguelone en Languedoc, fut d'abord échanson du roi Pépin puis de Charlemagne et resta trois ans à la cour.

Un jour qu'il était en train de sauver son frère de la noyade, il pensa mourir. Cet événement le fit se tourner vers le Seigneur. De retour en Languedoc, il se confia à un moine solitaire nommé Guimer ou Widmar qui commença son instruction. Voulant se rendre à Aix-la-Chapelle, il s'arrêta en chemin à l'abbaye de Saint Seine, près de Dijon, où il prit l'habit en 774. Il y vécut pendant deux ans en jeûnant, en faisant pénitence et observant la règne du grand Saint Benoît.

Devenu cellérier, il sera nommé abbé, mais il n'accepta pas la charge et repartit en Languedoc comme ermite près de la chapelle de Saint Saturnin sur les bords d'un ru nommé Aniane1.

Bientôt il eut des disciples et fut obligé de bâtir un monastère contenant de magnifiques vases sacrés et une bibliothèque. 

Abbaye d'Aniane

Abbaye d'Aniane

Ils furent bientôt trois cents religieux. Benoît devint inspecteur général des monastère de Provence, du Languedoc et de Gascogne. Il les réforma tous en observant scrupuleusement la règne de Saint Benoît. Il s'éleva contre Félix d'Urgel qui contestait la filiation divine de Jésus-Christ et assista au concile de Francfort où cet hérésiarque fut condamné en 794.

Abbaye d'Aniane, le cloître.

Abbaye d'Aniane, le cloître.

Benoît était considéré comme l'oracle de la France. Il introduisit la réforme dans de nombreux monastères par des conciles tenus en 813 et les capitulaires de Charlemagne publiés la même année.

 

Il envoya des religieux à Gellone, appelé depuis Saint Guilhem le Désert,  fondé en 804 par Saint Guillaume qui s'y retira en 806 jusqu'à sa mort. Il est plus connu sous le nom de Guillaume d'Orange qui vainquit plusieurs fois les Sarrasins dans la Languedoc (bataille des Aliscans). Charlemagne le récompensa en le nommant duc d'Aquitaine. Il installa sa résidence à Toulouse puis à Orange. Gellone faisait partie du diocèse de Lodève et se trouve à une lieue d'Aniane.

 

Saint Guillaume le Grand

Saint Guillaume le Grand

Abbaye de Saint Guilhem le Désert

Abbaye de Saint Guilhem le Désert

Louis le Débonnaire fit venir Benoît à Marmouster (Marmoutier) en Alsace et fonda pour lui le monastère d'Inde à deux lieues d'Aix-la-Chapelle pour l'avoir près de lui. Lors d'une assemblée d'abbés en 817, Benoît fut le principal auteur des canons d'Aix-la-Chapelle pour le rétablissement de la discipline monastique. Ces canons existent toujours  à Rome sous le titre Codex regularum colectus a S. Bebedicto Anianae, auctus a Luca Holstenio, etc.

Sa santé se dégradant, Benoît mourut au monastère d'Inde le 11 février 821 à l'âge d'environ 71 ans.On l'enterra dans ce monastère appelé depuis de Saint Corneille, son église étant dédiée au pape de ce nom. Ses reliques sont vénérées dans cette abbaye au diocèse de Clèves.

 

1.-Aniane et Gellone sont à 40 km de Montpellier dans les gorges de l'Hérault. Le village de Gellone porte actuellement le nom de Saint Guilhem-le-Désert. L'abbaye et son village forment un des plus beaux ensembles de France. Aniane à côté de Saint Guilhem est aussi à visiter.

 

LES SEPT FONDATEURS DES SERVITES

Confesseurs XIIIè siècle

 

SAINT MELECE

Patriarche d'Antioche l'an 381

 

SAINTE EULALIE DE BARCELONE

Vierge et martyre sous Dioclétien

 

SAINT ANTOINE surnommé CAULEE

Patriarche de Constantinople + 896

Partager cet article
Repost0
11 février 2020 2 11 /02 /février /2020 10:10
APPARITION DE LA VIERGE MARIE A LOURDES

APPARITION DE LA VIERGE MARIE A LOURDES

 

Du 11 Février au 16 juillet 1858, la Sainte Vierge apparut dix-huit fois à Bernadette Soubirous, une petite bergère de quatorze ans, dans le creux du rocher de Massabielle à Lourdes. Le 25 mars, Elle  déclara à cette enfant: Je suis l'Immaculée Conception. Depuis lors, Lourdes est le centre de pèlerinages où les foules se succèdent pour témoigner de leur dévotion envers Notre-Dame. D'innombrables guérisons et conversions en ont fait un haut lieu de grâce en même temps que de prière.

APPARITION DE LA VIERGE MARIE A LOURDES

SAINT SATURNIN, SAINT DATIF

et plusieurs autres Saint Martyrs en Afrique en 304.

 

SAINT SEVERIN

Abbé d'Agaune ou de Saint Maurice dans le canton du Valais, Suisse, en 507.

 

SAINTE THEODORA

Femme de l'empereur Théophile, impératrice et régente de Michel III son fils. + 867

Partager cet article
Repost0
10 février 2020 1 10 /02 /février /2020 10:10
Sainte Scholastique et Saint Benoît son frère

Sainte Scholastique et Saint Benoît son frère

SAINTE SCHOLASTIQUE1

 

Sainte Scholastique était la soeur de Saint Benoît. Elle se consacra à Dieu dans la virginité. Deux miracles, rapportés par Saint Grégoire, montrent sa très grande pureté d'âme et l'intimité de son union avec Dieu. Comme Benoît s'était refusé à prolonger l'entretien spirituel que chaque année il accordait à sa soeur, Scholastique obtint du ciel un violent orage et une pluie torrentielle qui empêchèrent son frère de la quitter; ils restèrent ensemble la nuit entière à parler des choses du ciel. Trois jours après, Saint Benoît vit l'âme toute pure de sa soeur monter au ciel sous la forme d'une colombe.

 

1;- Nous connaissons une femme, docteur en médecine, dont le nom de famille est Scholastique, et elle est fière de le porter.

 

SAINTE SOTERE

Vierge et martyre, IVè siècle

 

SAINT GUILLAUME DE MALEVAL ou MALAVALLE

Ermite et fondateur de l'Ordre des Guillemins ou Guillemites, l'an 1157.

 

SAINTE AUSTREBERTE

Vierge et première abbesse de Pavilly au diocèse de Rouen. + 703

 

SAINT ERLULPH

Dixième évêque de Verden an der Aller (Basse-Saxe). Martyr + 830

 

 

Partager cet article
Repost0
9 février 2020 7 09 /02 /février /2020 10:10
Sainte Apolline et la pince pour lui arracher ses dents.

Sainte Apolline et la pince pour lui arracher ses dents.

SAINTE APOLLINE et plusieurs autres MARTYRS

 

En 249,  Saint Denys d'Alexandrie écrit Fabius, évêque d'Antioche, les détails de ce que souffrirent les premiers chrétiens sous le règne de Philippe.

Un poète d'Alexandrie, sous prétexte de prédire l'avenir, se servit de la religion pour révolter le peuple contre les chrétiens. Ainsi on se saisit de plusieurs d'entre eux pour les obliger à adorer les idoles. Parmi eux le vieillard Métrius et une femme, Quinta. Parmi les fidèles, une vierge nommée Apollonie, d'un grand âge et respectable, fut aussi arrêtée et torturée. Elle demanda un temps pour réfléchir, ce qui lui fut accordé. Alors elle profita de ce répit pour se jeter dans les flammes et rendit son âme au Seigneur.

Un autre chrétien, Sérapion, fut également martyrisé. La persécution cessa car une guerre civile éclata entre les païens, mais la persécution se ralluma sous Dèce en 250.

 

SAINT CYRILLE d'ALEXANDRIE

Evêque, confesseur et docteur + 444

 

SAINT NICEPHORE

Martyr à Antioche en 260

 

SAINT THELIAU ou THELIOU

Evêque de Landaff (Llandaff, Pays de Galles)+ 580

 

SAINT ANSBERT

Evêque de Rouen + 698

 

SAINT ERHARD

Abbé vers 753

Partager cet article
Repost0
8 février 2020 6 08 /02 /février /2020 10:10
Saint Jean de Matha

Saint Jean de Matha

SAINT JEAN DE MATHA

 

Fondateur de l'Ordre des Trinitaires

 

Jean naquit en Provence en 1160 et fit ses études à Aix. Pendant son temps libre, il allait à l'hôpital s'occuper des malades

Ses premières études terminées, il demanda à son père de les continuer en allant à Paris étudier la théologie. Au bout de quelques années, il obtint son doctorat puis fut ordonné prêtre. A sa première messe assistaient Maurice de Sully, achevêque de Paris,  les abbés de Saint Victor et de Sainte Geneviève ainsi que le recteur de l'université.

Ce fut ce même jour que Jean, par une inspiration divine, prit la résolution de travailler au rachat de chrétiens esclaves des infidèles.

Un jour, il entendit parler d'un ermite,  Félix de Valois, qui vivait près du bourg de Gandelu dans le diocèse de Meaux. Après leur rencontre, les deux hommes s'entendirent pour œuvrer au rachat des captifs chez les Mahométans. Recommandés par l'archevêque de Paris, ils rencontrèrent le pape Innocent IIII qui les autorisa à fonder un nouvel Ordre religieux par une bulle datée de 1198. Leur habit devait être blanc avec une croix rouge et bleue sur la poitrine. Le nouvel Ordre s'appellerait l'Ordre de la Sainte Trinité.

A leur retour en France, Philippe-Auguste les accueillit favorablement et Gaucher III, seigneur de Châtillon, leur donna des terres pour établir un couvent, mais ce terrain devint vite trop petit, alors Gaucher leur accorda le lieu appelé Cerfroid dans la Brie, qui sera le lieu de fondation du premier monastère de l'Ordre et le chef-lieu, car bientôt d'autres monastère verront le jour en France.

Les moines Trinitaires s'occupèrent d'instruire les soldats, de soigner les malades et de racheter les captifs.

Le pape écrivit à Miramolin (mot issu de l'arabe et qui veut dire Commandeur des croyants), roi du Maroc, une lettre de recommandation pour les Trinitaires. Ils furent bien accueillis et en 1201 ils purent racheter cent-quatre-vingt-six esclaves chrétiens. L'année suivante, à Tunis,  cent-dix  furent délivrés. Enfin, parcourant la Provence pour récolter des fonds, les Trinitaires délivreront de nombreux esclaves prisonniers des Maures en Espagne. En 1210, ils rachetèrent encore cent-vingt esclaves à Tunis, mais les Mahométans mécontents faussèrent le gouvernail du bateau et déchirèrent les voiles. Saint Jean se mit alors en prière : à l'aide des linges qui se trouvaient à bord ils réparèrent les voiles et purent arriver sans encombre au port d'Ostie.

 

SAINT JEAN DE MATHA

Cependant les forces de Jean déclinaient et il fut obligé de rester à Rome le peu de temps qui lui restait à vivre.

Quant au Bienheureux Félix de Valois, son collègue, il travailla avec succès à l'agrandissement de l'Ordre et fonda un établissement à Paris avec une chapelle dédiée à Saint Mathurin, d'où le nom de Mathurins donné aux Trinitaires de France.

Jean de Matha vécu encore deux années à Rome et mourut le 21 décembre 1213. Il fut enterré à l'église Saint Thomas et son corps fut transporté en Espagne.

 

SAINT ETIENNE

Fondateur de l'Ordre de Grandmont en 1124

 

SAINT PAUL

Evêque de Verdun + vers 631

 

SAINT CUTHMAN

vers le Xè siècle

Partager cet article
Repost0
7 février 2020 5 07 /02 /février /2020 10:10
Saint Romuald

Saint Romuald

SAINT ROMUALD

 

Fondateur des Camaldules

 

Romuald naquit à Ravenne en 956. Il est issu de la famille ducale des Honesti. Ses parents l'élevèrent dans le confort et la richesse de sa caste; mais bientôt il prit conscience que son âme aspirait à autre chose.

Suite à une querelle, alors que Romuald avait vingt ans, son père se battit en duel avec l'un de ses parents et obligea son fils à y assister. Le père tua son adversaire. Romuald en fut choqué au point qu'il alla expier la faute de son père dans le monastère de Classe situé à quatre milles de Ravenne.

Il y demeura quarante jours en prière et décida d'y rester définitivement. Au bout de sept ans, il prit l'habit et vécut dans la sainteté. Jaloux, ses frères voulurent attenter à sa vie. Il se retira alors dans le voisinage de Venise sous la direction d' un saint ermite,  Marin.

Pierre Urseolo, doge de Venise, était parvenu à cette fonction après l'assassinat de Pierre Candiano. Pris de remords, il se confia à Romuald qui lui dit que pour expier ses fautes il fallait qu'il se fasse moine. Obéissant, il partit secrètement pour la Catalogne avec Romuald, Saint Guérin, Saint Marin, Jean Gradenigo et Jean Morosini.

Urseolo et Gradenigo prirent l'habit au monastère de Cusan, Marin et Romuald se firent ermites.

Plusieurs personnes attirées par ces vies de sainteté se joignirent à eux et bientôt il se forma une communauté. Entre temps Urseolo et Morosini vinrent les rejoindre.

Romuald opéra de nombreuses conversions dont celle du comte Oliver ou Oliban, qui prendra l'habit au Mont Cassin. Même Serge, le père de Romuald finit par se faire religieux dans le monastère de Saint Sévère près de Ravenne; mais, bientôt révolté contre la sévérité de la vie monastique, il pensa tout abandonner. Informé, Romuald prit la route de l'Italie. Il y parvint en 994 et réussit à apaiser son père qui, par la suite, mènera une vie exemplaire jusqu'à sa mort.

Peu de temps après, les moines de la Classe, en exerçant sur Romuald de fortes pressions par l'intermédiaire de l'empereur Othon III et des évêques, le nommèrent abbé du monastère; mais bientôt devant la sévérité de Romuald, ils s'en repentirent. Le Saint abbé sentant que le monastère devenait ingouvernable, s'en alla à Tivoli que l'empereur assiégeait  et déposa sa crosse à ses pieds, en présence de l'archevêque de Ravenne.

Tivoli fut sauvée par les prières de Romuald qui dut en même temps apaiser les querelles des princes des deux partis car ce n'était plus que crimes, rapts et pillages. La région enfin pacifiée, Romuald se retira dans le désert. A la sortie de son isolement, il voulut fonder un monastère et obtint un terrain de la part du comte de Marino dans la vallée de Castro. Par la suite, il fondera plusieurs monastères en Allemagne.

Suite à des calomnies, notre Saint fut interdit pendant sept ans et exilé sur la montagne de Sitrie. Là il fit plusieurs guérisons miraculeuses et quitta la montagne pour se rendre à Bifurcum.

De tous les monastères fondés par Romuald, le plus célèbre est celui de Camaldoli près d'Arezzo, bâtit en 1009. Son nom vient du seigneur Maldoli qui donna des terres pour y construire le monastère, qui veut dire Campo Maldoli. C'était la naissance des Camaldules qui vivaient selon la règle de Saint Benoît

Saint Romuald mourut le 19 juin 1027 au monastère de Val de Castro dans la Marche d'Ancône. Il était âgé de 70 ans. Son corps était encore entier et sans corruption en 1466, mais volé en 1480, il tomba en poussière. Ses ossements furent transportés dans l'église de Fabriano et un de ses bras à Camaldoli.

 

SAINT CHRYSTOL ou CHRYSEUIL

Apôtre et patron de Commines

 

SAINT THEODORE d'HERACLEE surnommé STRATELATE

Martyr en 319

 

SAINT AUGULE ou AULE ou encore OUIL en Normandie

Evêque et martyr au IVè siècle

 

SAINT TRESAIN

Prêtre VIè siècle

 

SAINT RICHARD

Roi, VIIIè siècle

Partager cet article
Repost0
6 février 2020 4 06 /02 /février /2020 10:10
Sainte Dorothée

Sainte Dorothée

SAINTE DOROTHEE

 

Patronne des fleuristes et des jardiniers

 

Fabritius, gouverneur de Césarée, qui voulait qu'elle se marie et qu'elle adore les idoles, la martyrisa mais Dorothée ne fléchit pas. Elle réussit même à convertir deux femmes qui étaient chargées de la débaucher.

Alors qu'elle était menée au martyre et qu'elle disait : "Je vais rejoindre mon divin époux", un jeune homme, Théophile, lui demanda des fruits et des fleurs du jardin de son époux. La Sainte, par l'intermédiaire de Dieu, lui envoya des fruits et des fleurs. Ce prodige frappa tellement Théophile qu'il se convertit sur le champ.

Dorothée fut martyrisée sous Dioclétien (empereur 284-305). Son corps repose dans l'église de Rome qui porte son nom au delà du Tibre.

 

Selon Rufin, il existe une autre Dorothée, d'une riche famille d'Alexandrie. Comme elle refusait les avances de Maximin II Daia, elle fut condamnée à l'exil en 308.

Par la suite, elle fut appelée Catherine d'Alexandrie pour avoir reçu la triple couronne de la virginité, de la science et du martyre. Catherine vient du syriaque céthar qui veut dire couronne.

 

L'étymologie du nom Dorothée est "don de Dieu".

 

SAINT VAAST

Evêque d'Arras + 539

 

SAINT BARSANUPHE

Anachorète vers 540

 

SAINT AMAND

Evêque de Maastricht + 675

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Mortimer
  • : Chrétienne et catholique . La Banquise est une force de prières .
  • Contact

Visites depuis le 14/01/2009

 

religion et spiritualite

Pingouin de la Banquise

 

A copier-coller pour les PPP !