Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 novembre 2020 1 02 /11 /novembre /2020 10:10

LA COMMEMORATION DES MORTS ou

 

LA FETE DES AMES

 

 

 

SAINT VICTORIN

SAINT VICTORIN

SAINT VICTORIN

En parlant de Victorin, Saint Jérôme dit qu'il fut une des colonnes de l'Eglise, qu'il composa des usages forts utiles en latin, mais écrits dans un mauvais style car il était Grec de naissance et connaissait mal le latin.

Victorin enseigna d'abord la rhétorique en Grèce, mais considérant que le monde n'était que vanité, il ne consacra plus ses travaux qu'à la gloire de la religion.

Il fut fait évêque de Petaw en Haute-Pannonie au duché de Styrie (nord de l'actuelle Slovénie).

HAUTE-PANNONIE ou PANNONIE SUPERIEURE

HAUTE-PANNONIE ou PANNONIE SUPERIEURE

Il écrivit contre les hérésies et fit des commentaires sur les Saintes Ecritures. Il ne nous reste de lui que Le Traité de la Création du Monde et un autre traité sur l'Apocalypse.

Il fut martyrisé en 304.

 

SAINT MARCIEN

Anachorète en Syrie + vers 387

 

SAINT WILGAIN

Patron de Lens en Artois, VIIè siècle

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
1 novembre 2020 7 01 /11 /novembre /2020 11:00

LA FETE DE TOUS LES SAINTS

 

ou

 

TOUSSAINT

(voir article en 2019)

 

 

 

SAINT CESAIRE de TERRACINE

EGLISE SAINT CESAIRE A SAINT CESAIRE EN SAINTONGE

EGLISE SAINT CESAIRE A SAINT CESAIRE EN SAINTONGE

Il y avait à Terracine dans le Latium une coutume aussi barbare qu'impie. Dans certaines occasions solennelles, un jeune homme faisait volontairement le sacrifice de sa vie à Apollon, la divinité tutélaire de la ville. Ses concitoyens qui l'encourageaient depuis longtemps, finissaient par l'orner avec la plus grande magnificence, et dans cet état il sacrifiait à Apollon. Cette cérémonie achevée il se précipitait dans la mer, où il était englouti par les flots.

Césaire, diacre récemment arrivé d'Afrique, fut une fois témoin de cette scène et ne pouvant se contenir, il condamna cette superstition abominable. Le prêtre d'Apollon le fit arrêter sur le champ et on le conduisit devant le gouverneur.. Ce dernier ordonna qu'on se saisisse de Césaire et du prêtre Lucien, qu'on les enfermât dans deux sacs et qu'on les jetât à la mer.

Cette sentence fut exécutée sous Dioclétien en l'an 300. Il y avait autrefois, il y a longtemps, une église à Rome dédiée à Saint Césaire. Cependant le pape Clément VIII la fit rebâtir avec magnificence et fit son petit-neveu, Sylvestre Aldobrandini, cardinal-diacre de cette église.

 

SAINT BENIGNE

Apôtre de la Bourgogne, martyrisé à Dijon.

 

SAINTE MARIE

Esclave, martyre sous Dioclétien

 

SAINT AUSTREMOINE

Apôtre et premier évêque de l'Auvergne

 

SAINT MARCEL

Evêque de Paris + début Vè siècle

 

SAINT AMABLE

Patron de Riom en Auvergne + fin du Vè siècle

 

SAINT VIGOR

Evêque de Bayeux + milieu du VIè siècle

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
31 octobre 2020 6 31 /10 /octobre /2020 10:10

SAINT FOILLAN

EGLISE SAINT FOILLAN DE AACHEN (Aix-la-Chapelle)

EGLISE SAINT FOILLAN DE AACHEN (Aix-la-Chapelle)

 Fils de Fyltran, roi de Munster en Irlande, Foillan avait deux frères qui devinrent également saints: Ultran et Fursy. Ce dernier se fit moine dans un monastère d'une île des environs. Revenu dans sa patrie, il convainquit ses deux frères de renoncer au monde. Retournant en Angleterre, il bâtit le monastère de Knobbersburg dans le royaume des Est-Angles. Il en donna la conduite à Foillan.

 

Après la mort de Saint Fursy à Péronne en 650, Ultran et Foillan se rendirent en France. De là, Foillan gagna  Rome en pèlerinage. Il y fut sacré évêque régionnaire puis il rejoignit Ultran à Cambrai. Il quittèrent cette ville pour aller à Nivelle, dans le Brabant où Sainte Gertrude était abbesse. Le monastère qu'elle gouvernait avait été fondé par ses parents, les Bienheureux Pépin de Landen et Ite. A côté il y avait aussi un monastère d'hommes. Au bout de quelque temps, Gertrude donna un terrain à Ultran pour bâtir un hôpital et un monastère entre la Meuse et la Sambre, alors au diocèse de Maastricht, aujourd'hui dans celui de Liège. C'était l'abbaye de Fosse. Quant à Foillan, il resta sur place pour instruire les religieuses et le peuple des villages environnants. En 665, s'étant mis en route avec trois compagnons pour aller voir son frère à Fosse, il fut massacré par des brigands dans la forêt de Sonec aujourd'hui Charbonnière en Hainaut. Ses reliques sont conservées dans l'église de Fosse qui était desservie par des chanoines séculiers.

EGLISE SAINT FOILLAN à gauche de la cathédrale de Aachen

EGLISE SAINT FOILLAN à gauche de la cathédrale de Aachen

 

Saint Ultran, appelé vulgairement Saint Outrain, est mort le 1er mai 686 après avoir gouverné les monastères de Fosse et de Saint Quentin.

 

SAINT QUENTIN

Voir octobre 2019

 

SAINT WOLFGANG

Evêque de Ratisbonne en Bavière + en 994

Partager cet article

Repost0
30 octobre 2020 5 30 /10 /octobre /2020 10:10

SAINT LUCAIN

 

Selon, la tradition Saint Lucain fut martyrisé à Loigny-la-Bataille en Eure-et-Loir sur les confins du Chartrain et de l'Orléanais. Son martyre eut lieu au commencement du cinquième siècle. Depuis ses reliques furent portées dans la cathédrale de Paris. En 1666, on les sortit de leur châsse de bois pour les placer dans une en vermeil. Les Parisiens ont toujours eu beaucoup de dévotion pour Saint Lucain. Dans les calamités publiques, il est [était] d'usage de porter sa châsse entre les églises Saint Marcel et Sainte Geneviève.

SAINT MARCEL, aujourd'hui disparue. Angle de la rue de la Reine Blanche et de la rue Saint Marcel

SAINT MARCEL, aujourd'hui disparue. Angle de la rue de la Reine Blanche et de la rue Saint Marcel

L'ancienne église abbatiale SAINT GENEVIEVE devenue le LYCEE HENRI IV

L'ancienne église abbatiale SAINT GENEVIEVE devenue le LYCEE HENRI IV

SAINT MARCEL LE CENTURION

Martyr en 298

 

SAINT GERMAIN

Evêque de Capoue + vers 540

 

SAINT ASTERE

Métropolitain d'Amasée dans le Pont, docteur de l'Eglise, + peu après l'an 400

Partager cet article

Repost0
29 octobre 2020 4 29 /10 /octobre /2020 10:10

SAINT NARCISSE

SAINT NARCISSE

SAINT NARCISSE

Narcisse est né à la fin du premier siècle. Il avait quatre-vingts ans lorsqu'on lui confia l'Eglise de Jérusalem. Il fut le troisième évêque de cette ville. En 195, il présida avec Théophile de Césarée en Palestine un concile sur la célébration de Pâques, où il fut décidé que cette fête serait toujours un dimanche et non le jour des Juifs.

 

Eusèbe nous dit que Narcisse opéra plusieurs miracles. Voici l'un d'entre eux:

 

Une année, pour Pâques, les lampes manquaient d'huile. Narcisse ordonna d'aller chercher de l'eau dans le puits et d'en remplir les lampes. Dès qu'elles furent pleines, l'eau se transforma en huile. Du temps d'Eusèbe (265-340) on gardait encore de l'huile miraculeuse.

 

Cependant, bien qu'il fût admiré de son peuple, les méchants veillaient. Ils accusèrent Narcisse d'un crime horrible en disant que si on ne les croyait pas, l'un était prêt à périr par le feu, l'autre à être couvert de lèpre et le troisième à perdre la vue. Ils ne furent pas crus. Quelque temps après se manifesta la vengeance divine. La maison du premier prit feu et il y périt avec toute sa famille. Le second contracta la lèpre et le troisième, effrayé de ces exemples, avoua le complot de la calomnie, et pleurant continuellement, il en perdit la vue.

Cette calomnie décida Narcisse à vivre dans la solitude. Comme malgré les recherches il restait introuvable, on lui donna Die comme successeur. Ce dernier ayant vécu peu de temps, Germanion et Gorde lui succédèrent. Après la mort de ce dernier, Narcisse reparut comme sorti du tombeau et les fidèles le conjurèrent de reprendre sa place, mais accablé par la vieillesse, il désigna Saint Alexandre comme coadjuteur. C'est depuis cette époque que les coadjuteurs sont autorisés. Les canons cependant ne le permettaient que lorsqu'un évêque ne pouvait plus assumer ses fonctions. Saint Alexandre qui a relaté la vie de Narcisse, nous apprend qu'il est mort à environ 116 ans.

 

SAINT CHEF

(en latin Théodorius). Abbé de Vienne en Dauphiné + vers 575

 

SAINTE ERMELINDE

Vierge dans le Brabant + vers le fin du VIè siècle

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
28 octobre 2020 3 28 /10 /octobre /2020 10:10

SAINT FERRUCE

EGLISE SAINT FERRUTIUS DE BLEIDENSTAT (ALLEMAGNE)

EGLISE SAINT FERRUTIUS DE BLEIDENSTAT (ALLEMAGNE)

Ferruce fut d'abord soldat dans les troupes de l'empire stationnées à Mayence au quatrième siècle. Il quitta son service pour se consacrer à Jésus-Christ. Apprenant ce retournement, son commandant le fit enchaîner et enfermer dans la citadelle au-delà du Rhin que l'on croit être celle de Kassel.

CITADELLE DE MAYENCE
CITADELLE DE MAYENCE

CITADELLE DE MAYENCE

Ferruce y mourut au bout de quelques mois à cause des mauvais traitements. Il fut enterré dans la forteresse par le prêtre nommé Eugène qui écrivit sur son tombeau un abrégé de son histoire. Sa sainteté fut attestée par de nombreux miracles. Ses reliques furent transférées dans le monastère de Bleidenstat, situé à quatre kilomètre de Mayence. Saint Lul, Ricolfe, Haistulfe et Raban, évêques de Mayence, avaient beaucoup de dévotion pour ce saint. Le monastère de Bleidenstat porta quelques temps le nom de Saint Ferruce. Au XIXè siècle il y avait encore un chapitre de chanoines.

 

SAINT SIMON le ZELE et 

SAINT JUDE

Apôtres

 

NOTRE DAME DE LA TREILLE

Patronne de la ville et du diocèse de Lille depuis le XIIIè siècle.

 

SAINT FARON

Evêque de Meaux, fondateur du monastère de Sainte Croix de la congrégation de Saint-Maur

 

SAINT NEOT

Anachorète en Angleterre + en 877

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
27 octobre 2020 2 27 /10 /octobre /2020 10:14

SAINT ELESBAAN

SAINT ELESBAAN ROI D'ETHIOPIE

SAINT ELESBAAN ROI D'ETHIOPIE

Les Ethiopiens Axumites, dont les possessions s'élevaient depuis la côte occidentale de la Mer Rouge jusque fort en avant dans le continent, étaient un peuple très florissant au sixième siècle. Le roi qui les gouvernait sous l'empereur Justin l'Ancien se nommait Elesbaan. Ce roi ne voulait que le bonheur de ses sujets et la gloire de Dieu. Il avait été idolâtre et s'était converti au christianisme. S'il prit les armes ce ne fut que pour défendre la justice et la religion.

 

Contexte historique.

 

Les Homérites, composés essentiellement de Juifs, habitaient la côte orientale de la Mer Rouge, dans l'Arabie-Heureuse. Ils étaient gouvernés par Dunaan ou Danaan (que les Syriens et les Arabes appellent Dsunowa). C'était un juif qui avait usurpé le pouvoir et avait la haine des Chrétiens. Il bannit ainsi en 520 Saint Grégence, arabe de naissance et achevêque de Taphar, métropole du pays. Il fit décapiter Saint Arétas avec quatre autres chrétiens. Saint Arétas nommé aussi Harith ou Haritz, était gouverneur de la ville de Nagran, l'ancienne capitale du Yémen ou de l'Arabie-Heureuse. On l'enleva de la ville et il fut exécuté au bord d'un ruisseau en 523. Duma appelée aussi Reuma ou Reumi, sa femme ainsi que ses filles subirent le même sort. On les honore comme martyrs avec 340 autres chrétiens que Dunaan condamna à mort. Ils sont nommés le 24 octobre en Orient comme en Occident et chez les Moscovites.

Après la mort de Dunaan, l'Arabie-Heureuse passa sous le domination des Abyssins avec un premier roi chrétien, Ariat, qui eut pour successeur Abraha-al-Aschram. Le quatrième roi chrétien, Saif-Ebn-Dsi-Jazan, de la famille royale des Arabes, monta sur le trône du Yémen mais peu de temps car les Musulmans s'emparèrent du pays.

 

 

 

L'empereur Justin, dont les sujets chrétiens étaient persécutés, demanda au roi Elesbaan de chasser l'usurpateur d'Arabie. Obéissant, ce roi zélé attaqua et défit le tyran. Il rétablit le christianisme, rappela Saint Grégence, fit rétablir l'Eglise de Taphar et mit sur le trône Ariat ou Abraamius qui suivait les conseils de Saint Grégoire.  Lors de conférences,ce dernier convertissait les Juifs. Il écrivit un livre en grec, intitulé Contre les vices que nous avons encore et qui se trouve dans la bibliothèque royale de Vienne. Il mourut le 19 décembre 552.

 

​​​​​​​Le roi Elesbaan de retour continua de régner pendant plusieurs années à Axuma capitale de l'Ethiopie. A la fin il laissa le trône à son fils. Il envoya sa couronne à Jérusalem et se dirigea vers un monastère situé dans la montagne, déguisé en simple quidam. Il emporta avec lui un gobelet et une natte. Il ne vécut plus que de prières, de pain et d'eau.

SAINT ELESBAAN

SAINT ELESBAAN

 

SAINT ABBAN

Abbé en Irlande, fin VIè siècle

 

SAINT FRUMENCE

Apôtre en Ethiopie IVè siècle

Partager cet article

Repost0
22 octobre 2020 4 22 /10 /octobre /2020 09:11

SAINT MARC

LA CATHEDRALE DE JERUSALEM

LA CATHEDRALE DE JERUSALEM

L'apôtre Saint Jacques et saint Simon, son frère, furent les deux premiers évêques de Jérusalem. Les treize suivants étaient aussi juifs de naissance. Le dernier d'entre eux, Jude, fut mis à mort en 134 par Barcoquébas.

Les Juifs ayant reconnu ce dernier pour leur roi et nouveau messie se révoltèrent. L'empereur Adrien marcha contre eux, les vainquit et fit raser Jérusalem comme sous Titus. Il lança les fondements de la nouvelle ville un peu plu loin et la nomma Aelia Capitolina. Elle porta ce nom jusqu'à ce que Constantin lui redonne celui de Jérusalem.

Adrien défendit aux Juifs de s'en approcher : ainsi tous les chrétiens de cette nouvelle ville étaient des Gentils. Ils choisirent Marc comme évêque. C'était un homme bon qui termina sa vie  martyr en 156.

 

SAINT PHILIPPE

Evêque d'Héraclée et ses compagnons martyrs en 304

 

SAINT MELLON

Evêque de Rouen + vers 314

 

 

SAINT LOUVENT ou LUPENTIUS 

Abbé de Saint Privat de Gabales ou de Javouls en Gévaudan. Ce siège épiscopal a été transféré à Mende.

 

SAINT MORAN

Evêque de Rennes, puis abbé en Italie + vers 719

 

SAINTE NUNILLON et SAINTE ALODIE

Vierges et martyres en Espagne + 851

 

BIENHEUREUSE ALIX LE CLERC

Vierge, + 1622. Béatifiée en 1947

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
21 octobre 2020 3 21 /10 /octobre /2020 09:10

SAINT HILARION

SAINT HILARION DE GAZA

SAINT HILARION DE GAZA

Hilarion est né dans la petite ville de Tabathe, à huit kilomètres de Gaza. Ses parents, idolâtres,  l'envoyèrent à Alexandrie pour y étudier la grammaire. Son esprit vif dans les études et sa bonté le firent apprécier de tous. Ayant eu le bonheur de découvrir la religion chrétienne, il se convertit et se fit baptiser, devenant un homme nouveau, abandonnant tous ses divertissements profanes.

 

Ayant entendu parler de Saint Antoine, il le rejoignit, prit l'habit et son genre de vie dans le désert. Cependant, dérangé par toutes les visites que recevait Saint Antoine, il décida de retourner dans son pays, où il arriva vers l'an 307, suivi de quelques moines . Ses parents étant morts, il distribua ses biens à ses frères et aux pauvres, puis se retira dans le désert près de Majuma (ancien port de la ville de Gaza) entre la mer et le marais. Lieu malfamé, mais il n'avait aucune crainte de la mort et tous, y compris les brigands, admirèrent sa ferveur. Un jour, ces mêmes brigands lui demandèrent ce qu'il ferait s'il était attaqué par eux. Il répondit: Un homme pauvre et nu ne craint pas les voleurs. Alors reprirent-ils:  Ils pourraient vous tuer. A quoi Hilarion répondit: Je suis toujours prêt à mourir.

 

Il vivait de façon la plus démunie, habillé d'un sac et n'en changeant que lorsqu'il était usé... Il s'interdit pendant six ans de manger du pain, ne se nourrissant que de quinze figues qu'il mangeait le soir au coucher du soleil. Lorsque les tentations de la chair le prenaient, il se mettait en colère contre lui-même et disait à son corps:  Je te materai comme on dompte un animal. Il diminua sa ration quotidienne de nourriture et s'abrutissait dans le travail en chantant les louanges de Dieu. Pour survivre, il cultivait la terre et tressait des corbeilles pour les vendre et se procurer le strict nécessaire.

 

Il savait par coeur une grande partie des Ecritures. Pendant quatre ans, il vécut dans une petite hutte puis il  se construisit une cellule, que l'on voyait encore au temps de Saint Jérôme, où il pouvait tout juste s'allonger pour dormir. Il se nourrit de légumes et de pain d'orge jusqu'à l'âge de trente-cinq ans, mais s'apercevant que sa vue baissait et que son corps se couvrait de pustules rouges, il ajouta de l'huile à sa nourriture. Il vécut ainsi jusqu'à l'âge de soixante-quatre ans, mais il continua à réduire ses portions jusqu'à quatre-vingts ans, à la veille de sa mort.

C'est ainsi qu'il dompta son corps, chassa le démon qui remplissait son esprit de pensées impures. Il s'entretenait avec Dieu presque toute la journée et une partie de la nuit.

 

Son premier miracle se réalisa alors qu'il vivait dans le désert depuis vingt ans. Une femme d'Eleuthéropolis, maltraitée par son mari car elle était stérile, obtint par les prières d'Hilarion la grâce d'enfanter dans l'année.

Le second miracle concerne Elpidius, qui par la suite deviendra préfet du prétoire; avec sa femme et ses enfants ils allèrent voir Saint Antoine. A leur retour, passant par Gaza, les trois enfant tombèrent malades. Les parents se rendirent auprès d'Hilarion qui invoqua le nom de Jésus sur les trois enfants. Ceux-ci furent pris d'une violente transpiration, furent guéris ipso-facto et retrouvèrent leur lucidité et leur appétit.

 

Sa renommée se faisait de plus en plus grande. Nombreux étaient ceux qui voulaient vivre avec lui. Jusque là, la Syrie et la Palestine ne connaissaient pas la vie monastique, et comme Saint Antoine en Egypte, notre moine en fut le premier instigateur.

 

Parmi d'autres miracles, il délivra plusieurs personnes des démons comme les nommés Marasitas ou Orion. Il rendit la vue à une femme de Facidie près de Rinocorure en Egypte, aveugle depuis dix ans. Ses miracles sont tellement nombreux que nous n'en citerons qu'un dernier.

Italique, chrétien de Majuma, devait participer à une course chars contre un duumvir (voir le définition de ce mot) de Gaza qui adorait le dieu Marnas, idole de la ville. Italique pria le saint de bénir ses chevaux en lui disant que le char chrétien devait remporter la victoire contre les charmes du faux dieu. Hilarion bénit l'attelage et ce dernier vola plus qu'il ne courut dans le cirque. Le peuple dit alors que le Christ avait vaincu Marnas et beaucoup se convertirent.

 

Un grand nombre de monastères se créèrent en Palestine, que Saint Hilarion visitait régulièrement. A soixante-cinq ans, il apprit par révélation la mort de Saint Antoine. Il quitta le pays avec soixante moines pour aller en Egypte à Babylone, puis se rendit sur les lieux où avait vécu Saint Antoine. Ensuite, il vécut un temps près de la ville d'Aphrodite et à Alexandrie pour gagner le désert d'Oasis. N'y trouvant pas assez de solitude, il prit le chemin de la Lybie et s'embarqua pour la Sicile qu'il aborda au promontoire appelé Capo di Passaro.

 

Il faisait toujours des miracles et devenait par ce fait de plus en plus connu dans tout le monde de l'époque. Hésychius, un de ses disciples, le rejoignit après de nombreuses recherches pour le retrouver. Il le conduisit à Epidaure en Dalmatie, l'ancienne Raguse dont on voit encore les ruines près de la capitale de la république de ce nom. C'est là qu'en 365, sous le consulat de Valentinien et de Valens il arrêta un raz-de-marée, déclenché par un tremblement de terre, en traçant trois signes de croix dans le sable et en étendant les bras vers la mer. Puis il s'en alla à Chrypre où il accomplit d'autres miracles...

 

A plus de quatre-vingts ans, il rendit son âme à Dieu en 371 ou 372. Hésychius se rendit à Chypre pour prendre le corps du saint. Il l'enterra dans son monastère en Palestine près de Majuma où  d'autres miracles s'opérèrent sur son tombeau .

EGLISE SAINT HILARION DANS LES YVELINES

EGLISE SAINT HILARION DANS LES YVELINES

SAINTE URSULE et ses compagnes

Vierges et martyres au Vè siècle

 

SAINTE CELINE

Vierge à Meaux, fin Vè siècle

 

SAINT OUFLAY ou WIFILAÏC

Solitaire au diocèse de Trèves, fin VIè siècle

 

SAINT FINTAN surnommé MUNNU

Abbé en Irlande + vers l'an 654

Partager cet article

Repost0
20 octobre 2020 2 20 /10 /octobre /2020 09:10

SAINT ARTEME

Martyr en l'an 562

 

 

 

SAINT BARSABIAS

EGLISE SAINT EUGENE OU BARSABIAS A PARIS

EGLISE SAINT EUGENE OU BARSABIAS A PARIS

Eugène, appelé Abas par les Orientaux, Avas par les Chaldéens (c'est à dire, notre père) et que Sozomène appelle Aones par déformation, était disciple du grand Saint Antoine.

En parcourant l'Orient, il fonda près de Nisibe, aujourd'hui Nusaybin au sud-est de la Turquie, un grand monastère dont il prit la direction. Il en essaima plusieurs autres qui se répandirent en Perse au quatrième siècle comme nous l'apprenons par Théodoret et d'autres écrivains syriens. On lit dans Sozomène que les moines étaient des disciples d'Abas, qu'ils convertirent la Syrie et évangélisèrent la Perse et les Sarrasins.

 

Barsabias était un de ces prédicateurs très zélés. Il fut remarqué par les ennemis de Jésus-Christ.  Arrêté au début de la persécution de Sapor et cité devant le gouverneur de la province, il fut accusé de vouloir abolir la religion des mages. On arrêta en même temps dix de ses moines qui furent conduits enchaînés dans la ville d'Astrahara, près des ruines de Persépolis, où résidait le gouverneur. Ils y subirent les supplices les plus cruels inventés par le gouverneur qui, furieux de les voir les endurer, les condamna à être décapités. Le saint abbé et ses moines allèrent au supplice en chantant des hymnes et des psaumes.

 

Un mage qui passait par là avec sa femme, ses enfants et ses domestiques, demanda ce qu'il se passait. Mis au courant, il prit chacun des moines par la main pour les accompagner tour à tour à la mort. On lit dans les actes des martyrs que le mage vit une croix lumineuse sur chacun des moines qui étaient déjà morts. Converti sur le champ, le mage abandonne sa famille, se dirige vers Barsabias et lui demande de l'admettre parmi ses disciples. L'abbé consent et le prenant par la main, il l'amène au bourreau qui le décapite. Les corps de ces douze saints furent abandonnés à la voracité des bêtes, mais on porta leurs têtes en ville et on les suspendit dans le temple de Nahitis ou Vénus, car bien que les mages ne fussent pas des idolâtres, ils comptaient quelques sectes qui l'étaient. La famille du mage se fit chrétienne.

 

Ces saint martyrs souffrirent le 3 juin, la troisième année de la persécution de Sapor et la troisième de son règne, en l'an 342 de notre ère. Saint Barsabias est nommé dans le ménologe Grec et dans le martyrologe Romain.

 

SAINT JEAN de Kenty

Polonais, Confesseur + en 1473

 

SAINT ZENOBE

Evêque de Florence, + sous le règne d'Honorius.

 

SAINT SENDOU

Prêtre au diocèse de Reims, VIIè siècle

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
19 octobre 2020 1 19 /10 /octobre /2020 09:11

SAINT PIERRE d'ALCANTARA

Religieux de l'Ordre de Saint François, + en l'an 1562

 

 

 

SAINT PTOLEMEE et SAINT LUCIUS

SAINT LUCIUS

SAINT LUCIUS

Ptolémée, chrétien zélé, convertit une femme romaine dont le mari était brutal et débauché. Ce changement de religion exposa cette femme à la violence de son mari. Celui-ci blasphémait continuellement. Alors elle demanda une séparation mais le mari, furieux, s'en prit à Ptolémée et l'accusa d'être chrétien. Arrêté et mis au cachot, il fut présenté à Urbicius, préfet de Rome. Il confessa sa foi en Jésus-Christ et fut condamné à la décapitation.

Lucius, un autre chrétien qui était présent, dit au juge:

 

- Où est donc la justice de punir un homme dont rien ne prouve qu'il a commis un crime ?

 

- Il me paraît, répondit Urbicius, que vous êtes aussi chrétien.

 

- Oui, je le suis, répondit Lucius.

 

Le préfet le condamna à la même mort.

 

Le troisième chrétien, dont on ignore le nom ayant également confessé sa foi, fut lui aussi décapité. Ils reçurent la couronne du martyre en 166 sous le règne de Marc-Aurèle.

 

SAINT ETHBIN

Abbé, fin du VIè siècle

 

SAINT AQUILIN

Evêque d'Evreux, fin du VIIè siècle.

 

SAINT CHAFFRE

Abbé de Carméri en Velay, martyr en 728

(Carméri s'est appelé depuis Monastier-Saint-Chaffre pour devenir aujourd'hui Monastier-sur-Gazeille, arrondissement du Puy-en-Velay. L'abbatiale d'un style Roman régional auvergnat, existe toujours, elle est magnifique).

 

SAINTE FRIDESWIDE ou FREWISE

Vierge, patronne de la ville d'Oxford. Fin VIIIè siècle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
18 octobre 2020 7 18 /10 /octobre /2020 09:10

SAINT LUC EVANGELISTE

 

 

SAINT JULIEN SABAS

18 octobre

Julien vivait au quatrième siècle en Mésopotamie. A cause de sa sagesse et de sa prudence, il reçut le nom de Grison ou Vieillard. Après avoir passé plusieurs années dans une caverne près d'Edesse, il se retira sur le mont Sina en Arabie. Il se trouvait en Perse lorsqu'il eut une vision de la mort de Julien-l 'Apostat. Cet événement délivra l'Eglise catholique des maux dont ce malheureux prince la menaçait.

 

Les Ariens, libres de toutes actions sous le règne de Valens, firent quitter la solitude à Julien : il se rendit  à Antioche afin de les contrer publiquement. Après avoir opéré plusieurs miracles dans cette ville, il retourna dans sa cellule et continua à instruire ses disciples. Saint Chrysostome dit de lui que c'était un homme de prodiges.

Il est nommé dans le martyrologe Romain le 14 janvier et les Grecs l'honorent le 18 et le 24 octobre.

 

SAINT MONON

Anachorète, + à Nassau sur le territoire de l'abbaye de Saint Hubert, VIIè siècle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
17 octobre 2020 6 17 /10 /octobre /2020 09:10

SAINTE HEDWIGE

Duchesse de Pologne, veuve, + en l'an 1243

 

SAINTE MARGUERITE-MARIE ALACOQUE

Visitandine de Paray-le-Monial, + en 1690 à 43 ans

 

 

 

 

SAINTE AUSTRUDE

 

LES RUINES DE L'ABBAYE SAINT VINCENT DE LAON

LES RUINES DE L'ABBAYE SAINT VINCENT DE LAON

L'ABBAYE SAINT VINCENT AU XVIIIè SIECLE

L'ABBAYE SAINT VINCENT AU XVIIIè SIECLE

Austrude était la fille de Boson et de sainte Salaberge, qui fondèrent l'abbaye de Saint Jean Baptiste de Laon.

ABBAYE SAINT JEAN BAPTISTE DE LAON (aujourd'hui préfecture de l'Aisne)

ABBAYE SAINT JEAN BAPTISTE DE LAON (aujourd'hui préfecture de l'Aisne)

Par le suite Salaberge, avec le consentement de son mari, se retira dans un monastère, y prit l'habit et en devint abbesse, elle est honorée le 22 septembre. Austrude qui se fit religieuse dans le même monastère suivit les traces de sa mère et finit abbesse elle aussi. Elle mourut en 688.

 

L'abbaye des Bénédictines de Saint Jean Baptiste de Laon fut donnée aux religieux de cet Ordre en 1229 ( comme vous le voyez sur la photo elle existe encore, mais pour une autre fonction). Il y a dans cette même ville une seconde abbaye de Bénédictins dite de saint Vincent et une troisième de l'Ordre de Prémontré dédiée à Saint Martin.

 

Nota:

Laon est une ville sinistrée religieusement. L'évêché a été supprimé à la Révolution (pour être rattaché à celui de Soissons) et les abbayes confisquées, sans parler des destructions des deux dernières guerres.

ABBAYE DE SAINT MARTIN DE L'ORDRE DE PREMONTRE

ABBAYE DE SAINT MARTIN DE L'ORDRE DE PREMONTRE

SAINT ANDRE de CRETE

Martyr en 761

Partager cet article

Repost0
16 octobre 2020 5 16 /10 /octobre /2020 09:13

SAINT GAL

abbé en Suisse + vers 646

 

 

 

APPARITION DE SAINT MICHEL AU MONT TOMBE

 

 

 

SAINT BERCHAIRE ou BERCAIRE

16 octobre

Berchaire, natif d'Aquitaine, vint au monde vers l'an 636. Saint Nivard, archevêque de Reims, se chargea de son éducation. Ensuite,  Berchaire se retira dans l'abbaye de Luxeuil  alors gouvernée par Valbert.

Revenu à Reims, il convainquit Nivard de fonder le monastère de Hautvilliers où il alla vivre avec quelques religieux et en fut nommé abbé.

Il fonda également deux autres monastères dans la forêt de Der, au diocèse de Châlons-sur-Marne, l'un appelé Puisye ou Montier-en-Der pour les hommes et l'autre Puellemontier pour les femmes.

D'un pèlerinage à Rome et à Jérusalem il ramena des reliques pour enrichir ses monastères. Il donna à celui de Montier-en-Der des terres qu'il avait héritées de sa famille.

Mais sa célébrité lui attira des jalousies. Un moine, Daguin, aux écrits duquel il avait apporté des corrections, profita de son sommeil pour lui donner un coup de couteau. Le coupable lui ayant été présenté, Berchaire lui recommanda de faire pénitence par un voyage à Rome. Daguin quitta le monastère sans jamais y revenir.

Bercaire mit deux jours à mourir et rendit son âme à Dieu le 28 mars 698. Son corps fut déposé à Montier-en-Der où il se trouvait encore au début du XIXè siècle. Il y est peut-être toujours.

ANCIENNE ABBATIALE DE MONTIER EN DER

ANCIENNE ABBATIALE DE MONTIER EN DER

SAINT AMBROIS

Evêque de Cahors en 752

 

SAINT LUL

Archevêque de Mayence + en 787

 

SAINT ANASTASE de DOYDES

au diocèse de Rieux, ermite + vers 1085

Partager cet article

Repost0
15 octobre 2020 4 15 /10 /octobre /2020 09:10

SAINTE THERESE

Vierge, fondatrice des Carmélites déchaussées (1515-1582)

 

 

SAINT LEONARD de VANDREUSE ou de CORBIGNY

ABBAYE SAINT LEONARD DE COBIGNY

ABBAYE SAINT LEONARD DE COBIGNY

Ce saint abbé, contemporain de Saint Léonard de Limoges, est né dans le pays de Tongres (actuellement en Belgique). Animé du désir de servir Dieu, il se retira dans un lieu solitaire du diocèse du Mans appelé Vandreuse (aujourd'hui village de Saint Léonard des Bois). Aidé de Saint Innocent, évêque du Mans, il bâtit un monastère à Vandreuse-sur-Sarthe, où il prit la tête d'un grand nombre de religieux; mais des envieux le décrivirent comme un mauvais chef à Clotaire 1er, et ce prince ombrageux décida de le chasser de son royaume. A la vue de ce saint homme, les soldats envoyés par Clotaire revinrent vers le roi pour le détromper. Non content d'avoir été informé sur la vérité des faits, il promit sa protection à Léonard, et si de dernier n'était pas intervenu, Clotaire aurait puni sévèrement ses ennemis.

On date la mort de Léonard entre 565 et 570. Il fut enterré dans son monastère. Trois cents ans plus tard,  son corps fut porté dans l'abbaye de Corbigny, dans le Morvan, au diocèse d'Autun. Cette abbaye a depuis pris son nom. La dévotion attira beaucoup de fidèles. Il en naquit une ville qu'on appelle Corbigny-Saint-Léonard.

 

SAINTE THECLE

Abbesse en Angleterre, VIIIè siècle

 

SAINT ROGER

Evêque de Cannes, Xè siècle

 

SAINT BERTRAND

Evêque de Comminges en Gascogne, + vers 1123

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
14 octobre 2020 3 14 /10 /octobre /2020 09:10

SAINT CALIXTE ou CALLISTE

Pape et martyr en 222

 

 

 

SAINT DONATIEN DE REIMS

 

Donatien, sur la vie duquel nous n'avons aucun détail, fut le huitième évêque de Reims et mourut vers l'an 389. On assure qu'on l'enterra dans l'église de Saint Agricole qui a porté par la suite le nom de Saint Nicaise. Son culte est devenu célèbre depuis la translation de ses reliques en Flandre, dans le milieu du sixième siècle. Le comte Baudoin qui les avait reçues du roi Charles le Chauve, les déposa dans l'église de Bruges dédiée à la Sainte Vierge, laquelle a pris depuis le titre de Saint Donatien. Cette église devint cathédrale lorsqu'on eut érigé un évêché à Bruges.

SAINT DONATIEN DE REIMS

SAINT DONATIEN DE REIMS

SAINTE ANGADREME

Vierge, patronne de Beauvais. Fin VIIè siècle

 

SAINT BURCKARD

1er évêque de Wurtzbourg en Franconie, + en 752

 

SAINT DOMINIQUE

L'encuirassé, + en 1060

Partager cet article

Repost0
13 octobre 2020 2 13 /10 /octobre /2020 09:10

SAINT EDOUARD LE CONFESSEUR

Roi d'Angleterre, + en 1066

 

 

 

SAINT FAUSTE

SAINT JANVIER

SAINT MARTIAL

LA MEZQUITA DE CORDOUE

LA MEZQUITA DE CORDOUE

Ces trois martyrs, que l'on appelle les trois couronnes de Cordoue, comparurent devant le juge Eugène et confessèrent Jésus-Christ avec une constance inébranlable. Ils furent étendus sur un chevalet et pendant qu'on les martyrisait Fauste dit:

 

Que nous sommes heureux d'être unis dans nos souffrances. Nous le serons aussi dans nos couronnes.

 

Eugène continua à les tourmenter pour qu'ils renient, mais Fauste s'écria:

 

Il n'y a qu'un seul Dieu et c'est lui qui nous a tous créés.

 

Alors le juge ordonna qu'on lui coupe le nez, les sourcils, la lèvre inférieure et qu'on lui arrache les dents du haut. Janvier subit les mêmes supplices. Martial continuait à prier et Eugène lui ordonnant d'obéir aux empereurs, le saint martyr lui fit cette réponse:

 

Jésus-Christ est ma consolation, je le louerai toujours avec joie comme mes compagnons dans leurs tourments. Il n'y a qu'un seul Dieu, le Père, le Fils et le Saint-Esprit et lui seul mérite nos hommages et notre adoration.

 

Les trois saints martyrs furent détachés de leurs chevalets et condamnés à être brûlés vifs. Ces événements se déroulèrent à Cordoue en Espagne sous Dioclétien, en l'an 304.

 

SAINT GERAUD

Comte d'Aurillac, patron de la Haute-Auvergne (855-909)

 

SAINT COLMAN

Martyr en Autriche, + en 1012

 

LES SEPT FRERES MINEURS

Martyrs au Maroc en 1221

Ils se nommaient: Daniel, Samuel, Ange, Donule, Léon, Nicolas et Hugolin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
12 octobre 2020 1 12 /10 /octobre /2020 09:10

SAINT WILFRID

Evêque d'York + en 709 (voir le 12 octobre 2019)

http://www.la-banquise-de-mortimer.com/2019/10/pour-le-12.html

SAINT WILFRID

 

Wilfrid est né dans le Northumberland vers 634. A quatorze ans, il fut envoyé au monastère de Lindisfarme pour y suivre des études qu'il termina à Cantorbéry selon les enseignements de l'Eglise romaine, alors que jusque là il avait suivi la version de Saint Jérôme.

 

C'est avec Saint Benoît Biscop qu'il quitta l'Angleterre pour visiter des monastères. Arrivés à Lyon, ils furent reçus par Saint Delphin, archevêque de cette ville, où ils passèrent un an. Puis ce fut Rome où ils visitèrent les tombeaux des martyrs.

 

Dans cette ville, Wilfrid fut pris en charge par Boniface, secrétaire du pape, qui compléta son enseignement. Après avoir été béni par le pape, il retourna à Lyon où Saint Delphin le tonsura, mais il n'y eut pas de suite car Delphin fut assassiné par Ebroïn à Chalon-sur-Saône en 650.

 

Wilfrid revint en Angleterre où Alfrid, qui régnait sur les Berniciens, le fit venir à sa cour pour qu'il l'instruisît ainsi que son peuple. Il lui fit don du monastère de Rippon et Wilfrid en acheva la construction. A la demande d'Alfrid, il fut ordonné prêtre par Agilbert, évêque des West-Saxons.

 

Après beaucoup de démêlés avec les Pictes, les Scots et les Bretons, qui ne furent malgré tout jamais schismatiques, sur la vrai doctrine de l'Eglise, Alfrid voulut qu'il remplaçât Tuda, évêque de Northumberland, mort de la peste en 664. Durant tous ces troubles, Alfrid envoya Wilfrid en France pour qu'il fût sacré évêque. Il fut sacré à Compiègne à l'âge de trente ans et porté sur une chaire en or selon la coutume des Gaulois.

 

Entretemps Wulfère monta sur le trône des Merciens et fit de Wilfrid son conseiller. Saint Théodore nomma Wilfrid évêque d'York en 666. Wilfrid mourut le 24 avril 709 au monastère d'Undalum (aujourd'hui Oundle) dans le comté de Northampton.

 

 

Il avait 75 ans dont 45 dans l'épiscopat. Il fut enterré dans l'église de Saint Pierre de Rippon (détruite sous Henri VIII). En 959, ses reliques furent transférées dans la cathédrale de Cantorbéry sous le maître autel. On dit aujourd'hui que les reliques de Saint Wilfrid sont auprès du tombeau du célèbre cardinal Polus.

Partager cet article

Repost0
10 octobre 2020 6 10 /10 /octobre /2020 09:10

SAINT FRANCOIS DE BORGIA

Troisième général de la Compagnie de Jésus, + en 1572

 

 

 

SAINT CLAIR

CATHERALE DE NANTES. SAINT CLAIR

CATHERALE DE NANTES. SAINT CLAIR

Premier évêque de Nantes, Clair, selon l'opinion la plus probable, vint dans les Gaules vers l'an 280, sous le règne de Probus. Il fut envoyé non de Tours par Saint Gratien, mais de Rome par le pape avec le diacre Adéodat. On croit qu'il est le même que Saint Clair d'Aquitaine qui, de cette province, pénétra dans la Bretagne. On a toujours cru dans le diocèse de Vannes qu'il y était mort et qu'il y avait été enterré; mais en 878 ses reliques furent portées à l'abbaye de Saint Aubin d'Angers et elles y sont toujours. Sa fête est marquée au 1er, au 10 et au 15 octobre !

 

SAINT PAULIN d'YORK

Evêque + en 644

 

SAINT AUDRI

Archevêque de Sens, + 840

 

SAINT JEAN BRIDLINTON

+ 1376

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
9 octobre 2020 5 09 /10 /octobre /2020 09:10

SAINT DENIS

Evêque de Paris et ses compagnons martyrs en 272

 

 

 

 

SAINT DOMNIN

CATHEDRALE SAN DONNINO DE FIDENZA, PROVINCE DE PARME

CATHEDRALE SAN DONNINO DE FIDENZA, PROVINCE DE PARME

Domnin était un des officiers de la chambre de l'empereur Maximien-Hercule, qui tenait sa cour à Milan dans l'année 304. La persécution faisant sentir des ravages avec beaucoup de fureur, il s'enfuit secrètement et prit la route de Rome dans le dessein de s'y tenir caché; mais des soldats envoyés pour l'arrêter se saisirent de sa personne sur la voie Claudienne entre Parme et Plaisance et le décapitèrent. On l'enterra dans le lieu de son martyre et il s'opéra plusieurs miracles sur son tombeau; ce qui a donné naissance à une ville qui est aujourd'hui un siège épiscopal, appelée Borgo San Donnino.

 

SAINT DOROTHEE

Evêque de Tyr, martyr sous Julien-l 'Apostat.

 

SAINT GUISLEIN

Abbé en Hainaut + en 681

 

SAINT LOUIS BERTRAND

Dominicain (1526-1580)

 

SAINT JEAN LEONARDI

Confesseur, + en 1609

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de Mortimer
  • : Chrétienne et catholique . La Banquise est une force de prières .
  • Contact

Visites depuis le 14/01/2009

 

religion et spiritualite

Pingouin de la Banquise

 

A copier-coller pour les PPP !