Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 janvier 2021 4 21 /01 /janvier /2021 10:10

SAINT FRUCTUEUX

 

ou 

 

FRUCTUOSO de TARRAGONA

21 janvier

Le feu de la persécution s'étant allumé sous Valérien et Gallien, Fructueux, évêque de Tarragone, principale ville d'Espagne à cette époque, fut arrêté dans la maison des diacres Augure et Euloge, par les bénéficiers (soldats aspirant aux grades supérieurs). C'était le dimanche 16 janvier 259.

 

Réveillé par les coups portés sur la porte, il se leva, alla ouvrir et demanda un instant aux soldats pour pouvoir s'habiller et se chausser, puis il les suivit. On le conduisit en prison où il baptisa un catéchumène nommé Rogatien. Ses fidèles venaient le voir pour le consoler et il les bénissait.

Le sixième jour de son emprisonnement, le gouverneur Emilien l'envoya chercher et demanda à Fructueux s'il connaissait la raison de son arrestation. Il lui répondit:

 

- Je n'en ai aucune connaissance, mais en tout cas je vous déclare que je suis chrétien.

 

- Les empereurs ordonnent que tous les sujets sacrifient aux dieux.

 

- J'adore un Dieu qui a fait le ciel et la terre et tout ce qu'ils renferment.

 

- Ne savez-vous pas qu'il y a des dieux ?

 

- Je n'en sais rien.

 

- Eh bien ! On vous l'apprendra.

 

Le gouverneur continua:

 

- Qui craindra-t-on, qui adorera-t-on sur la terre si l'on méprise le culte des dieux immortels et celui des empereurs ?

 

Ensuite il se tourna vers le diacre Augure pour lui dire de ne pas suivre Fructueux, mais Augure lui répondit que lui aussi adorait le Dieu Tout-Puissant. Emilien demanda à Euloge s'il adorait aussi Fructueux. Il lui répondit:

 

- Je n'adore pas mon évêque mais le Dieu que mon évêque adore.

 

- Vous êtes donc évêque, dit Emilien à Fructueux ?

 

- Oui, je le suis.

 

- Dites que vous l'avez été, répondit Emilien.

 

Cette dernière réponse voulait dire qu'il allait perdre la dignité avec sa vie.

 

Les païens même ne pouvaient retenir leurs larmes lorsque Fructueux fut conduit à l'amphithéâtre, car c'était un homme de rares vertus. Certains chrétiens offrirent à leur évêque de l'eau et du vin pour le fortifier, mais il refusa en disant que ce n'était pas encore l'heure de rompre le jeûne. Il était dix heures du matin1.

Arrivé à l'amphithéâtre, Augustal son lecteur, en larmes, lui demanda de le déchausser, mais il refusa. En même temps Félix, un soldat chrétien, lui demanda de prier pour lui.

 

- Je dois, dit Fructueux, en élevant la voix, prier pour toute l'Eglise sur la terre de l'Orient à l'Occident. Martial l'ayant conjuré d'adresser quelques paroles de consolation à son Eglise affligée, il répondit:

 

- Mes frères, mes frères, le Seigneur ne vous laissera pas sans pasteur; Il est fidèle à ses promesses. Ne vous attristez pas sur mon sort, une heure de souffrance est bientôt passée.

 

Enfin on attacha les trois saints aux poteaux élevés sur un bûcher. D'abord les flammes semblèrent les éviter tout en brûlant les cordes. Il purent ainsi étendre leurs bras en croix pour prier et remirent leurs âmes à Dieu.

 

Après leur mort, Babylas et Mygdonius, domestiques du gouverneur et chrétiens, les virent monter au ciel et le dirent à la fille d'Emilien qui les vit aussi. Il allèrent alors prévenir l'empereur, mais ce dernier ne vit rien, son infidélité le rendant indigne. Les restes des saints martyrs furent récupérés par les chrétiens pour être enterrés.

Saint Augustin a fait un panégyrique en son honneur le jour anniversaire de son martyre.

 

1. Il s'agissait du jeûne appelé des stations, qu'on gardait les mercredis et les vendredis; on ne les rompait qu' à none, c'est à dire qu'à trois heures de l'après-midi. Saint Fructueux avait aussi gardé le jeûne le mercredi dans sa prison.

21 janvier

SAINTE AGNES

Vierge et martyre en 304 ou 305 (v. 2020)

 

SAINT PUBLIUS

IIè évêque d'Athènes, martyr.

 

SAINT PATROCLE ou PARRE

Martyr à Troyes

 

SAINT EPIPHANE

Evêque de Pavie + en 497

 

SAINT VIMIN ou VIVIEN

Evêque en Ecosse + en 615

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
20 janvier 2021 3 20 /01 /janvier /2021 10:10

SAINT EUTHYME

20 janvier

Euthyme venait d'une famille aisée habitant Mélitène (aujourd'hui Malatya à l'est de la Turquie) dans la Petite-Arménie. Sa naissance est due aux prières que ses parents adressèrent à Saint Polyeucte. Son éducation fut confiée à Otrée,  évêque du lieu. A la fin de ses études, il fut ordonné prêtre et l'évêque le nomma supérieur général des monastères de son diocèse.

 

A l'âge de vingt-neuf ans, épris de solitude, il quitta son pays pour visiter Jérusalem, puis il s'enferma à huit kilomètres de là dans une cellule située près de la laure1 de Pharan. Pendant cinq ans,il mena une vie de solitaire entre Dieu et son travail qui consistait à tresser des paniers pour les vendre. Ensuite il se retira du côté de Jéricho avec un ermite nommé Théoctiste. Ils vécurent dans une caverne à quinze kilomètres de Jérusalem, se nourrissant de légumes. Ils restèrent ainsi cachés un certain temps mais on finit par les découvrir et les fidèles vinrent les voir de toutes parts.

 

Euthyme consentit à avoir des disciples seulement vers l'an 411. Compte tenu de leur nombre croissant, il bâtit un monastère et en confia la direction à Théoctiste. En 420, il bâtit aussi une laure entre le monastère et Jérusalem.

 

Cependant  il ne voulut jamais gouverner lui-même les moines. Les supérieurs venaient le consulter le samedi ou le dimanche, ainsi que les moines individuellement.

Il était modéré, car s'il disait qu'il fallait se mortifier, il ne fallait pas s'imposer de pénitences ni de jeûnes extraordinaires, simplement se contenter de ce qu'ordonnait la règle. Tous les moines, suivant son exemple, se retiraient dans le désert de l'octave de l'Epiphanie à la Semaine Sainte. Là, il ne s'occupaient que de Dieu dans la prière et la contemplation. Le dimanche des Rameaux, tous retournaient à leur laure pour offrir à Jésus-Christ les fruits de leur retraite. Nous concluerons en disant que les moines alternaient la vie solitaire et la vie de communauté. C'est ainsi que Saint Euthyme entraîna également à faire des retraites une multitude de chrétiens qui, plongés dans les affaires du monde, avaient tendance à oublier Dieu.

 

Dieu favorisa Euthyme du don des miracles. Un prince arabe, Aspebète, idolâtre, avait consulté inutilement ses médecins et magiciens pour la guérison de son fils Terébon, atteint d'une hémiplégie. On le présenta au saint qui, après une courte prière, guérit le fils. Devant ce prodige, Aspebète se fit baptiser sous le nom de Pierre. Un grand nombre de Sarrasins se convertirent et par la suite Juvénal, patriarche de Jérusalem, sacra Pierre évêque de ces nouveaux chrétiens2.

 

Le bruit de cette guérison et de cette conversion attirèrent un grand nombre de malades, mais une telle affluence ne pouvait se concilier avec la vie des solitaires. Euthyme s'éloigna alors avec un de ses disciples, Domitien,  s'en alla vers la Mer Morte puis s'arrêta sur un mont isolé où se dressaient les ruines d'un bâtiment. Il y construisit un oratoire.

 

 

MONASTERE DU SAUVEUR ET DE SAINT EUTHYME. RUSSIE
MONASTERE DU SAUVEUR ET DE SAINT EUTHYME. RUSSIE

MONASTERE DU SAUVEUR ET DE SAINT EUTHYME. RUSSIE

Ensuite il se rendit dans le désert de Zyphon; mais toutes ces précautions furent inutiles, il fut rapidement découvert. Ses guérisons se firent par dizaines et il avait même le pouvoir de chasser les démons et d'éloigner les animaux nuisibles ou dangereux pour l'homme. Sa fuite en avant devenant inutile, il retourna vivre à quelques lieues du monastère de Théoctiste, où il allait le dimanche aux offices.

 

Sa réputation de sainteté le poursuivait. Lors d'une grande sécheresse, tout le pays vint en procession jusque devant sa cellule en chantant le Kyrie eleison, espérant obtenir la pluie; mais notre saint leur dit qu'ils n'obtiendraient la pluie que s'ils se prosternaient devant Dieu et arrêtaient leurs crimes qui avaient déclenché Sa colère. Accompagné de quelques moines, le saint alla se prosterner dans la chapelle et aussitôt le ciel s'ouvrit.

 

Notre saint lutta aussi contre les hérétiques nestoriens et eutychiens et ramena l'impératrice Eudoxie à l'unité catholique, en lui promettant le délivrance de ses filles prisonnières des Vandales. L'impératrice, après avoir voulu donner ses biens à Euthyme, qui refusa, mourut peu après 459.

 

Le 13 janvier 473, Elie et Macaire, deux disciples du saint, vinrent pour l'accompagner au désert. Euthyme leur dit qu'il passerait une semaine avec eux puis qu'il les quitterait le samedi. Il mourut effectivement ce samedi là, âgé de 95 ans dont 68 en solitude. Il apparut à plusieurs personnes après sa mort. Cyrille assure avoir été témoin de plusieurs miracles et Saint Sabas, disciple de Saint Euthyme, célébra sa fête peu de temps après sa mort. Honoré par les Latins et les Grecs, ces derniers lui donnent le titre de Grand.

 

1. La laure était un certain nombre de cellules écartées les unes des autres et non placées sous un même toit comme dans un monastère.

 

2. Ce Pierre assista en 431 au concile tenu à Ephèse contre Nestorius. Il y a le titre d'évêque de Paremboles ou du Camp. Il mourut vers 449. 

 

SAINT FABIEN

Pape et martyr en 250

 

SAINT SEBASTIEN

Martyr en 288

 

SAINT FECHIN

Abbé en Irlande + en 664

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2021 2 19 /01 /janvier /2021 10:08

SAINT CANUT

19 janvier

Canut ou Knut, roi du Danemark, quatrième du nom, surnommé parfois Odensée et le plus souvent le Saint, était le fils naturel de Suénon II, dont le grand-oncle, nommé aussi Canut, avait régné sur l'Angleterre.

 

Suénon, qui n'avait pas d'enfants légitimes, prit un soin particulier de Canut qui avait toutes les qualités de corps et d'esprit pour lui succéder, notamment une éminente piété.

 

Quand il fut en âge de commander les armées, la première chose qu'il entreprit fut de purger la mer des pirates et de soumettre les peuples voisins qui faisaient des incursions au Danemark.

 

A la mort de Suénon II en 10741,  plusieurs Danois voulurent placer Canut sur le trône, mais la majorité le trouvant trop guerrier élirent, comme ce fut la coutume jusqu'en 1660, Harald un des ses frères. Ce roi était doux mais mou ce qui le fit surnommé Hein2 ou le Fainéant. Canut, lui, se retira en Suède auprès du roi Halstan qui le reçut avec estime et amitié. Cependant ce roi voulut le faire combattre contre son pays, mais il refusa toujours, ce qui fit que les Danois à la mort d'Harald l'élevèrent sur le trône en 1080. Notre nouveau roi entreprit d'achever la conversion de son peuple commencée en 826.

 

Son règne fut signalé par d'éclatantes victoires sur les Sembles, les Estons et les Curètes qui ravageaient ses états. Il fit ensuite porter la foi dans les provinces de Courlande, de Sanogitie et de Livonie. A chaque victoire, il déposait sa couronne aux pieds du crucifix.

La guerre terminée, il pensa à se marier et choisit Eltha, autrement dit Adélaïde fille de Robert, comte de Flandres. De ce mariage naquit Saint Charles dit le Bon qui deviendra comte de Flandres.

 

Pendant son règne Canut  promulgua des lois contre les abus et pour que triomphe la vérité dans la justice. Les meurtres et autres crimes subirent la loi du talion. Il prit également la défense des faibles et des opprimés contre les puissants.

Le supplice du fameux pirate Eigill en est un exemple. Pour le remercier de ses services, Canut lui avait donné l'île de Bornholm; mais Eigill dépensait trop et devint pirate pour pourvoir à ses dépenses . Le roi lui demanda de cesser son brigandage, mais il n'en fit rien et, à la tête de 18 vaisseaux, il alla piller la terre des Vandales, puis même les côtes du Danemark, s'attaquant aux navires marchands et massacrant les équipages pour ne pas laisser de témoins.

Eigill fut capturé par Benoît, frère de Canut. Il comparut devant lui, avoua ses crimes et tenta de se justifier. Comme plusieurs officiers de la cour étaient amis d'Eigill, ils offrirent une somme d'argent pour sauver sa vie. Canut déclara:

 

- Il n'en sera pas ainsi; je ne veux pas participer à un pareil crime: il mourra. Si c'est un crime principal de tuer un seul homme, quel supplice ne mérite pas celui qui en a fait périr un si grand nombre pour s'emparer de leurs biens ?

 

Eigill fut conduit dans la forêt et pendu à un arbre. Ses complices subirent des peines à hauteur de leurs crimes.

 

Ce saint roi fit tout pour rendre ses sujets heureux. Il rétablit l'ordre dans son royaume et commença par son propre palais. Il était sévère avec lui-même, jeûnant régulièrement et faisant usage de la discipline et du cilice. Il priait souvent Dieu pour obtenir ses grâces et protégeait les serviteurs de Dieu. Il accorda au clergé un grand nombre de privilèges et d'immunités afin de le rendre respectable au peuple. Il instaura la dîme pour leur subsistance. Il fonda plusieurs églises richement décorées et fit présent de sa couronne préférée à l'église de Roschild en Zélande, sa capitale et son lieu de  résidence3.

 

En 1066, l'Angleterre étant passée sous la domination de Guillaume le Conquérant, il envoya une armée pour soutenir les fervents légitimes de ce royaume, mais ses troupes furent vaincues. En 1085, à la demande de plusieurs anglais réfugiés au Danemark, il réunit des troupes pour aller combattre Guillaume et le chasser; mais il fut trahi par son frère Olas duc de Sleewig qui, par des ruse,s empêcha la flotte de partir, ce qui provoqua des désertions. En réalité des vents contraires l'empêchèrent d'appareiller les mille vaisseaux de l'expédition. Plus tard, il rassembla une deuxième flotte de deux mille vaisseaux, mais entretemps trouvant Guillaume disposé à le recevoir, il repartit sans avoir rien tenté.

 

Cependant la dîme et les impôts mécontentèrent plusieurs préfets et gouverneurs comme Thor-Skor et Tolar-Werpill. Ils soulevèrent le peuple et la rébellion commença. Le roi passa avec ses troupes dans l'île de Fionie et demanda à la reine de rejoindre son père en Flandres avec ses enfants.

 

Dans la ville d'Odensée, capitale de l'île, il résolut d'aller chercher le rebelles pour leur livrer bataille; mais les révoltés, bien que plus nombreux, avaient peur de l'armée aguerrie du roi. Alors ils eurent recours à la ruse : un nommé Asbiorn  dit au roi que tout était rentré dans l'ordre. Le roi crut ce fourbe, malgré les recommandations de prudence de son frère Benoît.

En réalité, l'armée des rebelles marchait sur Odensée, capitale de l'île. Selon la coutume, le roi se rendit dans l'église de Saint-Alban pour entendre la messe. Celle-ci terminée, le prince Eric vint l'inviter à fuir car l'ennemi approchait; mais Canut refusa de bouger en disant que les rebelles n'en voulaient qu'à sa vie. Alors le roi commença à prier au pied de l'autel en récitant les psaumes, les rebelles ayant encerclé l'église, cependant si bien défendue par son frère Benoît, qu'ils ne purent enfoncer les portes. C'est lors d'un des assauts que Canut reçut une pierre venant de l'extérieur qui le blessa au front. Pendant ce temps, un de leurs chefs,  Egwind-Bifra, demanda à parler au roi sous prétexte de lui proposer des conditions de paix. Malgré les réticences de Benoît, on laissa entrer Egwind-Bifra qui se baissant pour saluer le roi se releva en lui plantant un poignard dans la poitrine. Le traître monta aussitôt sur l'autel pour s'enfuir par la fenêtre mais alors qu'il était à moitié sorti, Palmar, un des principaux officiers du roi, le coupa en deux d'un coup d'épée. Une moitié de son corps tomba au dehors et l'autre dedans. Les assaillants redoublèrent de fureur en jetant des pierres et des briques par les fenêtres, renversant les reliquaires. Canut les bras en croix devant l'autel recommandait son âme à Dieu en attendant la mort. A ce moment là un javelot lancé par la fenêtre vint le transpercer. Son frère Benoît périt avec dix-sept autres guerriers le 10 juillet 1086.

 

Notre saint qui avait régné six ans eut pour successeur son frère Olas IV.

 

Dieu vengea la mort de son serviteur en punissant le Danemark : huit ans de famine lors du règne suivant. La sainteté de Canut est attestée par plusieurs miracles de guérisons sur son tombeau. Il fut le premier principal martyr du Danemark.

 

1. Le roi Suénon laissa treize fils naturels.

 

2. Hein, en danois signifie pierre à aiguiser mais molle et incapable d'aiguiser le fer.

 

3. Elle est encore aujourd'hui le lieu de sépulture des rois du Danemark. la ville de Copenhague n'était pas encore bâtie.

19 janvier

SAINT MARIS et SAINTE MARTHE

sa femme (v. 2020)

 

SAINT LATUIN ou  LAIN

Premier évêque de Séez en Normandie.

 

SAINT LAUNOMAR ou LAUMIER

Abbé + en 593

 

SAINT REMI

Evêque de Rouen + vers 771

 

SAINT BLAITHMAIC

Martyr en 793

 

SAINT WULSTAN

Evêque de Worcester + en 1095

 

SAINT HENRI

Archevêque d'Upsal, martyr en 1151

Partager cet article
Repost0
18 janvier 2021 1 18 /01 /janvier /2021 10:10

SAINT PAUL et ses COMPAGNONS

18 janvier

Trente-sept chrétiens décidèrent ensemble de prêcher l'Evangile en Egypte. Ils reconnaissaient comme chef Paul, digne imitateur de l'Apôtre. Ils se partagèrent en quatre groupes, Paul ayant avec lui neuf de ses confères. Il alla du côté de l'Orient. Récombe s'avança vers le Nord avec huit autres. Théonas à la tête d'un même nombre fut chargé de prêcher dans la partie méridionale de l'Egypte. L'Occident échut en partage à huit autres qui avaient Papias pour chef. Ces missionnaires travaillèrent avec une ardeur infatigable pour faire connaître Jésus-Christ. Malheureusement la plupart des égyptiens préférèrent les ténèbres à la lumière.

 

Averti de ce qui se passait, le gouverneur fit arrêter tous les prédicateurs. Quand on les lui eut amenés, il employa d'abord les promesses puis les menaces pour les obliger à sacrifier. Paul, au nom de tous, affirma qu'ils aimaient mieux mourir que de renoncer à leur foi. Sur cette déclaration ils furent tous condamnés à mort. Ceux qui avaient prêché à l'Orient et au Midi souffrirent le supplice du feu; ceux qui avaient amené la foi dans les régions septentrionales furent décapités; enfin ceux qui avaient travaillé à l'Occident furent crucifiés. Leur martyre eut lieu un 18 janvier, mais nous ne savons pas de quelle année.

 

CHAIRE DE SAINT PIERRE A ROME

(v. 2020)

 

SAINTE PRISQUE

Vierge et martyre vers 275

 

SAINT LEOBARD ou LIEBARD

Reclus en Touraine + 593

 

SAINT DEICOLE

abbé de Lure en Franche-Comté + 625

 

SAINT ULFRID ou WOLFRED

Evêque en Suède, martyr en 1028

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
17 janvier 2021 7 17 /01 /janvier /2021 10:10

NOTRE DAME DE PONTMAIN

17 janvier

La fête de Notre Dame de Pontmain commémore l'apparition de la Sainte Vierge à Pontmain, dans le département de la Mayenne, le 17 janvier 1871. Par son message en lettres d'or, épelé en plein ciel par sept enfants,

 

- Priez, Dieu vous exaucera en peu de temps.

 

la Vierge Marie annonçait la fin de la guerre et de l'invasion; l'armistice fut signée quelques jours plus tard. Une seconde phrase complétait le message:

 

- Mon Fils se laisse toucher.

 

Elle exprime à souhait le ministère préféré de la Vierge et le secret de la médiation. La basilique Notre Dame de l'Espérance à Pontmain est devenu un centre de pèlerinage très fréquenté par tout l'ouest de la France.

 

Basilique Notre Dame de Pontmain

Basilique Notre Dame de Pontmain

SAINT ANTOINE

Patriarche des Cénobites  (v. 2020)

 

LES SAINTS

SPEUSIPPE

ELEUSIPPE

MENEUSIPPE

Trois frères (dont des jumeaux) martyrs sous Marc-Aurèle

 

SAINT NENNIE

Abbé en Irlande VIè siècle

 

SAINT SULPICE II

Surnommé le Pieux ou le Débonnaire, évêque de Bourges + en 644

 

SAINTE MILGUIE

Vierge en Angleterre, fin du VIIè siècle

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
16 janvier 2021 6 16 /01 /janvier /2021 10:10

COEUR IMMACULE DE MARIE REFUGE DES PECHEURS

16 janvier

L'archiconfrérie du Coeur Immaculé de Marie a pour but d'obtenir la conversion des pécheurs, en offrant à Dieu les mérites de la Sainte Vierge. Fondée en 1836 en l'église Notre-Dame-des-Victoires à Paris, elle s'est répandue dans le monde entier et compte actuellement plus d'un million de membres. La fête du 16 janvier se célèbre dans tout le diocèse de Paris.

 

SAINT MARCEL Ier

Pape et martyr en 310 (v. 2020)

 

SAINT MACAIRE d'EGYPTE

Surnommé l'Ancien + en 390

 

SAINT HONORAT

Evêque d'Arles, fondateur du monastère de Lérins + en 429

 

SAINT FURSY

Abbé de Lagny, patron de Péronne + en 650 ou 652

 

SAINT HENRI

Ermite + en 1127

 

LES CINQ FRERES

Martyrs au Maroc en 1220

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
15 janvier 2021 5 15 /01 /janvier /2021 10:10

SAINT ISIDORE d'ALEXANDRIE

15 janvier

Isidore vivait depuis plusieurs années une vie sainte sur les monts peu élevés de Nitrie en Basse-Egypte lorsque Saint Athanase l'en tira pour l'élever au sacerdoce et à la dignité de xénodoque ou Hospitalier d'Alexandrie. Il édifia cette grande ville par le spectacle de ses vertus chrétiennes. A table, il disait:

 

Moi qui suis une créature raisonnable, faite pour jouir de la possession de Dieu, je me sers de la nourriture des animaux, au lieu de manger le Pain des anges.

 

Il vécut presque tout nu jusqu'à sa mort, sauf la bandelette de lin que les prêtres portaient sur la tête. Il ne mangeait jamais de viande et sortait toujours de table en ayant faim. Sa pensée était tellement occupée de Dieu que parfois, à table, il était ravi en esprit au point de ne plus parler ou bouger.

 

Il demeura toujours attaché à Saint Athanase et à la doctrine catholique. Après la mort de ce saint évêque en 373, il défendit toujours sa mémoire. Il garda la même conduite sous Pierre II et Timothée qui gouvernèrent successivement l'Eglise d'Alexandrie après Athanase (entre 380 et 385). Il eut la gloire de partager avec les catholiques les persécutions des Ariens (entre 341 et 361). Ces derniers placèrent plusieurs de leurs évêques sur le siège d'Alexandrie.

Entre temps, Isidore se brouilla avec Théophile, successeur de Timothée, car Théophile avait persécuté Pierre II...

 

Une veuve qui avait donné mille pièces d'or à Isidore pour secourir et habiller les femmes pauvres de la ville lui demanda de garder le secret car Théophile avait la folie de passer tout l'argent dans des constructions. Cependant, ce dernier vint à l'apprendre et Isidore fut obligé de se réfugier sur la montagne de Nitrie pour éviter la vengeance de Théophile. Il y fut reçu avec beaucoup de respect de la part des solitaires.

 

Isidore jouissait d'une grande réputation. Ainsi Pallade, évêque d'Hélénople, venant en Egypte alla d'abord consulter Isidore. Ce dernier lui conseilla un maître spirituel en la personne de Dorothée le Thébain qui ne se nourrissait que de pain et de légumes. Pallade lui ayant fait remarquer qu'à ce régime il s'épuiserait  à force d'austérités et de vieillesse, notre saint lui répondit:

 

- Je  tue ce corps, parce qu'il veut me tuer.

 

Cependant Théophile retrouva Isidore et, pour se venger, l'accusa de suivre les erreurs des Origénistes et le fit souffrir de traitements indignes. Alors notre saint se retira en 400 à Constantinople où il fut reçu par Saint Chrysostome à la communion; mais auparavant il lui demanda de condamner les erreurs qu'on lui attribuait injustement. Théophile se réconcilia avec Isidore et les autres moines de Nitrie et les rétablit dans la communion de l'Eglise de Calcédoine lors du synode du Chêne, sans parler des livres d'Origène.

Isidore mourut à Constantinople en 404; il est honoré par les Grecs et les Latins. Quelques auteurs le prennent pour Isidore prêtre et ermité de Scète, mais certains disent que c'est la même personne.

Montagne de Nitrie

Montagne de Nitrie

SAINT PAUL

Ermite + en 342 (v. 2020)

 

SAINT JEAN CALYBITE

Reclus + en 450

 

SAINTE ITE ou MIDE

Abbesse en Irlande + en 569

 

SAINT MAUR

Disciple de Saint Benoît et abbé de Glanfeuil en Anjou + en 584

 

SAINT BONET ou BONT

Evêque de Clermont en Auvergne + en 710

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
14 janvier 2021 4 14 /01 /janvier /2021 10:10

SAINT FELIX DE NOLE1

14 janvier

Félix est né à Nole en Campanie, où son père Hermias, syrien d'origine, était venu s'établir après avoir longtemps servi dans les armées de l'empire. Il avait un frère qui embrassa le métier des armes, choisissant cette solution pour parvenir aux honneurs; mais étant l'aîné lui-même ne voulut d'autre étendard que celui de Jésus-Christ, le Roi des rois. Dès la mort de son père, il distribua la plus grande partie de ses biens aux pauvres. Quelque temps après, il s'instruisit dans la religion et reçut successivement les Saints Ordres de Maxime qui gouvernait l'Eglise de Nole. Il suivait de près son évêque qui le désigna comme son successeur.

 

L'empereur Dèce alluma le feu de la persécution:  sachant que les premiers atteints sont les évêques, Maxime alla se cacher dans le désert. Il ne voulait pas abandonner ses fidèles mais se préserver de la mort afin de continuer à les guider. Furieux de ne pas avoir trouvé l'évêque les persécuteurs se saisirent de Félix qui le remplaçait durant son absence.

 

Le magistrat devant lequel on le conduisit le fit fouetter et on le jeta dans un cachot les pieds et mains liés. Le sol de cette prison était tapissé de morceaux de verre et de pots cassés et il fallait qu'il s'y tienne debout ou couché.

Au bout d'un certain temps, un ange lui apparut et lui ordonna d'aller secourir son évêque. Aussitôt ses liens sont rompus : l'ange l'emmène à son évêque qu'il trouve sans connaissance, réduit à cet état par le froid et la faim, rongé d'inquiétude pour son troupeau. Félix ne sait que faire, alors il se met en prière et apparaît une grappe de raisins sur les ronces environnantes. Revenu à lui, Maxime lui demande de l'emmener à son église. Félix le prend par les épaules, le ramène et le confie à une sainte femme. Félix regagne sa maison secrètement et y reste caché en priant pour la paix de l'Eglise.

 

Le feu de la persécution s'étant presque éteint, Félix reparut et reprit ses fonctions ordinaires. Irrités du fruit de ses instructions, les idolâtres allèrent le chercher. Ils le croisèrent en chemin mais ne le reconnurent pas et lui demandèrent où se trouvait Félix. Trompés par une réponse indirecte qu'il leur fit, ils continuèrent leur chemin. Se voyant trompés, ils firent demi-tour, mais Félix avait disparu dans un trou de la vieille muraille que des toiles d'araignées avaient recouvert.

 

 

14 janvier

Félix resta ainsi six mois caché dans une citerne asséchée où une sainte femme lui apportait de quoi se nourrir. Il en sortit à la mort de Dèce en 251 et on le reçut comme un ange envoyé du ciel. A la mort de Saint Maxime, tous voulurent le nommer évêque, mais il leur dit que Quintus, ordonné prêtre avant lui, devait prendre la place. Le nouvel évêque, plein de considération pour Félix, le regardait comme son père et lui demandait toujours des conseils.

 

Tout de ce qui restait de son patrimoine avait été confisqué et, bien qu'il pût le réclamer, il n'en fit rien, affirmant que la pauvreté était le plus sûr moyen de parvenir à Jésus-Christ. Il loua un petit champ pour pouvoir le cultiver et subsister. Malgré son dénuement, il partageait encore sa nourriture et ses vêtements avec les pauvres.

 

Saint Félix mourut le 14 janvier vers 256. On trouve son nom dans le martyrologe de Saint Jérôme et dans d'autres plus anciens. On bâtit cinq églises aux alentours du lieu où il avait été enterré. Ses reliques sont dans la cathédrale de Nole, dont quelques unes à Rome, Bénévent et dans d'autres églises. Il y  eut plusieurs miracles devant sa châsse. Le pape Damase qui était venu se recueillir devant ses restes fut guéri d'une maladie.

 

Au cinquième siècle, quarante-six ans après la mort du pape Damase, Saint Paulin, sénateur romain, étant venu d'Espagne à Nole, y fut ordonné Portier de l'église de Saint Félix. Il nous apprend que, le jour de la Fête de Saint Félix, une foule nombreuse venue de toute l'Italie et d'autres pays se réunissait autour du tombeau. Quant à moi j'offre le saint hommage de ma langue et même de toute ma personne:

 

--------------------------------Ego numere linguae

Nudus opum famulor, de mea debita sovens,

Meque ipsum pro me, vilis licet hostia, pendam.

 

C'est par son intercession que j'ai reçu tant de grâces du ciel et que j'espère la gloire éternelle. Saint Paulin rapporte aussi un grand nombre de miracles dont il a été le témoin oculaire. Saint Augustin parle aussi des miracles opérés par Saint Félix.

 

1. Nole fait partie de l'archevêché de Turin. Ne pas confondre notre saint de ce jour avec Saint Félix de Nole, martyr, ayant vécu entre l'an 50 et 95 et fêté le 15 novembre.

 

SAINT HILAIRE

Evêque de Poitiers et docteur de l'Eglise (v. 2020)

 

LES SAINTS MARTYRS

de Raithe et du Sinaï, martyrisés par les arabes en 373.

 

SAINT BARBASCEMIN

et ses compagnons martyrs en 346

 

SAINTE NOMADE ou NOMEZE

Vierge à Tours au Vè siècle

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
13 janvier 2021 3 13 /01 /janvier /2021 10:10

SAINTE VERONIQUE DE MILAN

 

Le 13 janvier 2020, un article sur cette sainte vous a été proposé, donc nous ne reviendrons pas dessus. Par contre le traducteur du martyrologe d'Alban Butler, l'abbé Godescard, chanoine de Saint-Honoré, dont je m'inspire pour la vie des saints, a fait ce commentaire:

 

On a beaucoup parlé de la véronique, et nous nous croyons autorisés à en dire ici quelque chose. On appelle veronica et en français véronique, une représentation de la face de Notre-Seigneur empreinte sur ce linge, que l'on garde à Saint Pierre de Rome1.

 

Quelques uns croient que ce linge est le suaire que l'on plaça sur le visage de Jésus-Christ; d'autres prétendent, mais sans preuves solides, que c'est le mouchoir avec lequel une sainte femme essuya le visage du Sauveur lorsqu'il allait au Calvaire chargé de sa croix. Quoiqu'il en soit, veronica signifie vrai image, ce mot étant composé de vera et d'iconica. On trouve iconica pour icon dans Grégoire de Tours, Vit Patr. c. 12. Il est fait mention de la relique dont nous parlons dans un ancien cérémonial qui fut dédié au pape Célestin II en 1143, et que le P. Mabillon a publié dans son Museum Italicum, t. II, p. 122; dans les Flores historiarum de Matthieu de Westminster, qui cite les propres paroles du pape Innocent III, mort en 1216, et dans une bulle de Nicolas IV, datée de l'an 1290. Parmi les messes votives du missel de Mayence de l'an 1493, il y en a une de sancta Veronica scu vultu Domini.

 

Il n'est pas nécessaire d'avertir que les chrétiens, en honorant la véronique ou l'image du Sauveur, honorent le Sauveur lui-même, dont cette image leur rappelle le souvenir. On faisait autrefois l'office de la véronique et c'est là que l'on a tiré l'antienne qui se dit encore dans quelques églises particulières. Ce que nous avons dit du culte que l'on rend à la véronique doit s'appliquer à celui que l'on rend à la Sainte Face de Lucques, qui n'est autre chose qu'un crucifix miraculeux que l'on garde depuis fort longtemps dans la chapelle de la croix de la cathédrale de cette ville. Il y a une copie de la véronique à l'abbaye de Montreuil-les-Dames en Thiérache, de l'Ordre de Cîteaux; elle y fut envoyée par Urbain IV, qui y avait une soeur. Il écrivit à ce sujet une lettre aux religieuses, laquelle se trouve dans le traité de Linteis sepulchrulibus, par Chifflet. Cette lettre est datée de l'an 1249. Urbain IV était alors archidiacre et chapelain du pape Innocent IV.

 

Le sentiment de ceux qui appellent Sainte Véronique la femme pieuse qu'ils supposent avoir présenté un mouchoir à Jésus-Christ lorsqu'Il allait au Calvaire, ne paraît appuyé que sur certains tableaux où est représenté une femme tenant la véronique dans ses mains. La méprise de quelques particuliers ne peut retomber sur l'Eglise, qui n'a jamais reconnu une telle sainte.

 

La fête de la véronique n'a été instituée dans quelques églises que pour honorer Notre-Seigneur, et cela à l'occasion de quelque image vraie ou célèbre de la Sainte Face. C'est ainsi que l'on fit à Rome, le 23 novembre 1011, la dédicace d'un autel du Saint Suaire, sous la coupole duquel se gardait le voile où la Sainte Face était empreinte. Nous apprenons ceci d'un bref du pape Serge IV. On portait cette Sainte Face en procession, et l'on disait une messe votive de la Sainte Véronique, ou Représentation Sacrée de Jésus-Christ. A Paris, et en quelques autres lieux de la France, on fait une fête en l'honneur de la Sainte Face de Notre-Seigneur, le mardi de la quinquagésime.

 

1. Le voile de la Sainte Face se trouve actuellement à Manoppello.

 

Voyez Baillet, T. des Fêtes mobiles, pag. 22; Papebroch, Mai, t. VII, p. 356, n. 126, et les notes de Chastelain sur le martyrologe romain, page 201.

 

SAINT KENTIGERN

Evêque de Glasgow + en 601

 

OCTAVE DE L'EPIPHANIE

On clôture des huit jours après la fête. L'Epiphanie est bien solennisée le dimanche dans le courant de l'octave.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
12 janvier 2021 2 12 /01 /janvier /2021 10:10

SAINT ARCADIUS de MAURITANIE

12 janvier

Dans le courant du troisième siècle, la persécution des chrétiens battait son plein. Ils étaient recherchés et traqués jusque dans leurs maisons. Une fois découverts, on les obligeait à assister aux cérémonies païennes, à défiler dans les rues au côtés des bêtes sacrificielles couronnées de fleurs, à brûler de l'encens aux idoles et à chanter à la manière des bacchantes. On espérait ainsi leur arracher leur foi chrétienne.

 

Devant cette confusion, Arcadius décida d'abandonner ses biens et de se retirer dans un lieu éloigné du tumulte. De cette façon, il pourrait tranquillement servir Dieu; mais sa fuite ne resta pas longtemps secrète. Le gouverneur, ne le voyant pas aux sacrifices, ordonna qu'on allât le chercher chez lui. Mais ils n'y trouvèrent qu'un homme incapable de leur dire où  se cachait Arcadius. Alors ils l'emprisonnèrent en attendant qu'Arcadius se manifeste.

Ce dernier, apprenant qu'un membre de sa famille était en danger, alla se présenter au juge et lui dit:

 

Si c'est à cause de moi que vous retenez cet homme dans les fers, accordez-lui la liberté. Je suis Arcadius, l'unique cause de sa détention. Je viens vous déclarer qu'il ignorait le lieu où je me cachais et je répondrai à toutes vos questions.

 

- Je veux bien, vous pardonner à tous les deux, répondit le juge, mais à condition que vous sacrifiiez aux dieux.

 

- Qu'osez-vous me proposer ? répliqua Arcadius. Connaissez-vous les chrétiens et croyez-vous que la crainte de la mort soit capable de leur faire trahir leur devoir ? Jésus-Christ est ma vie et la mort m'est un gain. Inventez tel supplice qu'il vous plaira, jamais je ne serai infidèle à mon Dieu.

 

Alors le juge en rage dit aux bourreaux:

 

- Faites-lui désirer la mort  longtemps. Coupez-lui toutes les articulations lentement pour qu'il sente ce qu'il en coûte d'abandonner les dieux de ses ancêtres.

 

Alors Arcadius est emmené sur le lieu des supplices et son martyre commence. Ses membres sont disloqués un à un en commençant par les doigts des mains et des pieds et en remontant progressivement. Notre saint qui avait toujours sa langue répétait sans cesse:

 

Seigneur, enseignez-moi votre sagesse.

 

Les assistants, admirant la constance du martyr, ne pouvaient retenir leurs larmes et pensaient qu'il y avait bien un Principe Divin en lui.

Notre saint perdit tous ses membres et, encore vivant, il disait:

 

- Mourir pour Lui, c'est vivre; souffrir pour Lui, c'est être dans les délices.

 

Arcadius expira un 12 janvier devant l'admiration de tous les idolâtres. Les chrétiens ramassèrent tous les morceaux de son corps et les enfermèrent dans un tombeau.

Arcadius souffrit à Césarée de Mauritanie, mais le martyrologe de Saint Zénon ne mentionne pas l'année. On suppose qu'il fut martyrisé sous Valérien ou Dioclétien.

Caesariensis Mauretania en vert

Caesariensis Mauretania en vert

 

SAINT BENOÎT BISCOP

Abbé en Angleterre + en 690 (v. 2020)

 

SAINT ALFRED

Abbé de Rievaulx dans la province d'York + en 1166

Partager cet article
Repost0
11 janvier 2021 1 11 /01 /janvier /2021 10:08

SAINT HYGIN

11 janvier

Hygin monta en 139 sur la chaire de Pierre pour succéder à Saint Thélesphore, martyr. L'Eglise jouissait d'une certaine tranquillité grâce au règne de l'empereur Antonin-le-Pieux. Nous relevons quelques martyrs à cette époque, mais ils sont dus à des cas isolés et à des magistrats particuliers. Effectivement Antonin, bien qu'ennemi des chrétiens, ne consentit jamais au procédés barbares de la torture. Il défendit même les chrétiens en écrivant des lettres aux gouverneurs d'Asie, d'Athènes, de Thessalonique et de Larissée [?].

 

Mais le diable veillait et il se servit de Cerdon, un loup ravisseur. Cet hérésiarque quitta la Syrie pour Rome et y arriva au début du pontificat d'Hygin. Il répandit ses erreurs que Marcion adopta. Le pape l'excommunia. Cerdon fit semblant de se repentir. Le pape le réintégra. Il continua à dogmatiser. Le pape l'excommunia une seconde fois.

 

A la même époque apparut un autre hérésiarque, Valentin, un philosophe platonicien imbu de sa science, frustré de ne pas avoir été nommé évêque. Il se mit alors à répandre les erreurs de Simon le Magicien auxquelles il joignit des absurdités de son invention. Il publia ses erreurs à Alexandrie puis à Rome. Le pape Hygin la traita avec douceur et ne voulut pas l'excommunier, mais Valentin s'entêta . Alors Saint Pie, successeur de Hygin, l'excommunia la première année de son pontificat.

 

SAINT THEODOSE le CENOBIARQUE

(v. 2020)

 

SAINT SALVE

Evêque d'Amiens VIIè-VIIIè siècle

 

SAINT EGWIN

Evêque de Worcester + en 717

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
10 janvier 2021 7 10 /01 /janvier /2021 10:10

SAINT AGATHON

10 janvier

Agathon est né en Sicile. Il fut jugé digne de succéder au pape Domnus en 679. L'année suivante, il présida à travers ses prélats au sixième concile général convoqué à Constantinople contre les monothélistes, par les soins de l'empereur Constantin-Pogonat (le barbu). Il écrivit une lettre à l'empereur qui disait entre autre:

 

L'univers catholique reconnaît cette Eglise pour la mère et la maîtresse de toutes les autres. Sa primauté vient de Saint Pierre, le prince des apôtres, auquel Jésus-Christ confia la conduite de tout son troupeau, avec promesse que la foi ne faillirait jamais.

 

Cette lettre fut remise au concile et ils déclarèrent que Pierre avait parlé par la bouche d'Agathon.

 

Ce saint pape rétablit Wilfrid sur le siège de York et combla de bienfaits le clergé et les églises de Rome. Il mourut en 682, il avait siégé deux ans et demi.

 

SAINT GUILLAUME

Archevêque de Bourges + en 1209 (voir 2020)

 

SAINT MARCIEN

Grand économe de l'Eglise de Constantinople. Fin Vè siècle

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
9 janvier 2021 6 09 /01 /janvier /2021 10:10

SAINT JULIEN l' HOSPITALIER

 

et

 

SAINTE BASILISSSE

 

9 janvier

On peut lire dans les anciens martyrologes d'Egypte que l'un et l'autre, le jour de leur mariage, s'engagèrent à vivre dans la continence. Afin de plaire de plus en plus à Dieu ils s'assujettirent aux exercices de la vie ascétique.

Ils consacrèrent leurs biens au soulagement des pauvres et créèrent dans leur maison une sorte d'hôpital avec d'un côté les hommes et de l'autre les femmes. Chacun était chargé  des personnes de son sexe. C'est ainsi que Julien fut surnommé l'Hospitalier.

 

Basilisse mourut en paix, ayant survécu à plusieurs persécutions, mais Julien vécut encore plusieurs années et reçut la couronne du martyre avec Celce, un enfant et sa mère Marcianille, Antoine prêtre et Anastase. On croit que tous ces saint souffrirent le martyre le 6 janvier 313 sous Maximin II. La fête de Saint Julien est célébrée en des jours différents.

 

On bâtit partout des hôpitaux sous l'invocation de Saint Julien et de Sainte Basilisse. Plusieurs églises, dédiées primitivement à Saint Julien l'Hospitalier, prirent ensuite pour patron Saint Julien du Mans ou Saint Julien de Brioude. Telles sont entre autres celles de Rome et de Paris.

 

On dit que le crâne de Saint Julien fut rapporté d'Orient à Paris du temps de Saint Grégoire le Grand. La reine Brunehaut à qui il fut donné en fit présent aux religieuses établies au monastère de Morignyprès d'Etampes où se trouve une partie de son crâne et l'autre à Paris dans l'église des Chanoinesses Régulières de Sainte Basilisse2.

ABBATIALE DE LA SAINTE TRINITE DE MORIGNY-CHAMPIGNY

ABBATIALE DE LA SAINTE TRINITE DE MORIGNY-CHAMPIGNY

1. Du monastère de Morigny il ne reste que l'ancienne abbatiale.

 

2. Le couvent des Religieuses Hospitalières de la Miséricorde, dit hôpital de Saint Julien et de Sainte Basilisse, était situé au 61 rue Mouffetard dans le 5è arrondissement. Il est occupé par l'armée après la Révolution et détruit en 1820 pour y construire la caserne Monge.

 

SAINT PIERRE de SEBASTE

(v. 2020)

 

SAINTE MARCIENNE

Vierge  et martyre + vers 308

 

SAINT FELAN ou FOLEAN

Abbé en Ecosse

 

SAINT VANENG

Laïc en Pays de Caux en Neustrie + vers 688

 

SAINT ADRIEN

Abbé en Angleterre + en 710

 

SAINT BRIVAUD

Archevêque de Cantorbéry + en 731

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
8 janvier 2021 5 08 /01 /janvier /2021 10:10

SAINT SEVERIN DE NORIQUE1

8 janvier

On pense que Séverin qui maîtrisait bien la langue latine devait être romain. Embrasé de zèle pour la gloire de Dieu, il quitta les déserts de l'Orient, où il avait passé les premières années de sa vie, pour prêcher l'Evangile aux peuples du nord. Il commença par la ville d'Astures (aujourd'hui Stockerau au dessus de Vienne). Devant le peu de succès sur ces peuples endurcis, il se rendit à Comagènes (aujourd'hui Hainburg an der Donau à 30 km. de Vienne). Cependant, avant son départ, il annonça à ce peuple que la vengeance divine les atteindrait. En effet, peu de temps après la mort d'Attila, les Huns passèrent les habitants au fil de l'épée. L'accomplissement de cette prophétie jointe à plusieurs miracles, rendirent Séverin célèbre.

 

La ville de Faviannes (probablement Mauthausen au confluent de l'Enns et du Danube à 80 km. de Vienne) réduite à la famine, implora Séverin. Il leur dit qu'il fallait désarmer le bras de Dieu en faisant pénitence. Il prêcha avec une telle conviction qu'une femme riche, qui avait amassé de grandes réserves de nourriture, les distribua aux gens de la ville pour expier son avarice. Peu de temps après, l'Enns et le Danube redevinrent navigables ce qui ramena l'abondance. Une autre fois, Séverin anéantit une invasion d'insectes qui allaient ravager les récoltes.

 

A partir de ce moment-là, ses prêches furent écoutés et suivis avec beaucoup de zèle. On le regardait comme un ange du ciel, surtout lorsqu'on le voyait guérir les malades, racheter les captifs, soulager les opprimés, assister les pauvres et écarter les fléaux publics. En un mot, il portait la bénédiction dans tous les lieux qu'il honorait de sa présence. Plusieurs villes le sollicitèrent comme évêque, mais il refusa toujours, car il leur disait: 

 

N'est-ce-pas assez que j'aie quitté ma chère solitude, pour venir ici vous instruire et vous consoler ?

 

Il fonda plusieurs monastères (dont le plus célèbre était bâti sur le bord du Danube non loin de Vienne). Il n'avait pas de résidence fixe et allait souvent s'enfermer dans un ermitage pour être seul avec Dieu. Il mangeait peu, portait un cilice et allait pieds nus même en hiver.

 

Sa réputation était telle que les rois et les princes barbares venaient le voir, comme Odoacre, roi des Hérules. A ce dernier, il prédit le succès de son expédition en Italie et qu'il arriverait à la conquérir. Après sa conquête, Odoacre écrivit à Séverin en lui promettant de lui donner tout ce qu'il demanderait, mais Séverin ne demanda rien pour lui-même, il lui demanda  seulement de libérer les exilés.

 

Odoacre à Rome

Odoacre à Rome

Le 5 janvier 482, notre saint fut atteint d'une pleurésie et, au bout de quatre jours, il demanda le Saint Viatique. Ayant fait un signe de croix, il dit avec le psalmiste: 

 

Que tout esprit loue le Seigneur.

 

Et il mourut.

 

Six ans après, ses disciples durent prendre la fuite devant les barbares, ils emportèrent le corps de leur bienheureux père et le placèrent dans le château de Luculliano  près de Naples.

Château de Lucculliano

Château de Lucculliano

On y bâtit un monastère dont Eugippe, auteur de la vie de Saint Séverin,  fut le second abbé. 

 

1. Il y a d'autres Saint Séverin.

 

Gisant de Saint Séverin

Gisant de Saint Séverin

SAINT APOLLINAIRE

(v. 2020)

 

SAINT LUCIEN

Apôtre de Beauvais + en 290

 

SAINT NATHALAN

Evêque d'Aberdeen + en 452

 

SAINTE GUDULE ou GOEDELE

Patronne de Bruxelles + en 712

 

SAINTE PEGUE

Vierge en Angleterre + vers 719

 

SAINT VULSIN

Evêque de Sherburn + en 973

 

 

 

Partager cet article
Repost0
7 janvier 2021 4 07 /01 /janvier /2021 10:10

SAINT THEAU1

BUSTE RELIQUAIRE DE SAINT THEAU. Eglise paroissiale de Saint Pierre et Saint Paul de Solignac

BUSTE RELIQUAIRE DE SAINT THEAU. Eglise paroissiale de Saint Pierre et Saint Paul de Solignac

Théau est né en Saxe de parents idolâtres. Encore jeune, il fut enlevé par des brigands qui l'emmenèrent aux Pays-Bas où il fut vendu comme esclave. Il eut la chance d'être acheté par Saint Eloi qui le baptisa et l'envoya dans son abbaye de Solignac, dans le Limousin, pour être instruit. Quelque temps après, Saint Eloi le fit venir à Paris pour apprendre le métier d'orfèvre. Lorsque Saint Eloi fut élu évêque de Noyon, il l'ordonna prêtre et le chargea de prêcher l'évangile à Tournai et aux Pays-Bas.

 

Après la mort de Saint Eloi, Théau revint à Solignac où il s'enferma dans une cellule en suivant la vie des Antonins. Il mourut en 702 à l'âge de 94 ans.

Plusieurs miracles eurent lieu sur ses reliques. Son nom est célèbre dans le calendrier Flamand et Français mais non pas dans celui des Romains. Les habitants du comté d'Yseghem (Izegem) près de Courtrai (Belgique), l'honorent comme leur apôtre. Il y a plusieurs églises en Flandres, en Auvergne et dans le Limousin sous l'invocation de Saint Théau.

 

1. Il est honoré en Flandres sous le nom de Tillone, Thelman ou Tilman (en latin: Tilmannus)

 

 

SAINT THEAU

SAINT THEAU

SAINT LUCIEN

(v. 2020)

 

SAINT CEDDE

Evêque de Londres + en 664

 

SAINTE KENTIBERNE

Veuve en Ecosse + en 728

 

SAINT ALDRIC

Evêque du Mans, + en 856

 

SAINT CANUT

Roi des Obotrites ou Slaves Occidentaux (Danemark) + en 1066

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2021 3 06 /01 /janvier /2021 13:46
LES ROIS MAGES SONT ARRIVES

Gaspar, Melchior et Balthazar, les mages qui en réalité étaient probablement les savants de cette époque et qui avaient étudié les étoiles, virent qu'un grand événement universel allait avoir lieu. Alors chacun dans son pays se mit en route pour ne pas le manquer.

 

Certains diront que cette tradition n'est pas écrite dans les détails et que c'est aléatoire ! On sait maintenant, grâce à des études récentes, que l'on peut définir la position des astres sur plusieurs siècles en arrière et même au delà de la période concernée. 

 

Nos astronomes ont déterminé qu'à la période de la naissance de Jésus une conjonction importante de plusieurs planètes a bien eu lieu, provoquant une luminosité exceptionnelle qui ne s'est encore jamais renouvelée et qui ne se renouvellera peut-être jamais.

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2021 3 06 /01 /janvier /2021 10:10

SAINT NILAMMON

SAINT NILAMMON (Colonnade de Saint Pierre de Rome)

SAINT NILAMMON (Colonnade de Saint Pierre de Rome)

Nilammon vivait reclus dans une cellule voisine de Péluse ou Pelusium, en Basse-Egypte, située à l'est du canal de Suez. La ville de Gère l'ayant élu évêque, il refusa le siège en prétextant son humilité. Il eut même recours en pleurant à Théophile, patriarche d'Alexandrie, en lui disant qu'il n'était pas fait pour ça; mais tous ses efforts furent vains. Alors il demanda à Dieu de lui ôter la vie plutôt que d'assumer un fardeau si redoutable. Le fait est qu'il mourut au début de son épiscopat au Vè siècle.

Colonnade de Saint Pierre de Rome. Saint Nilammon en place 28
Colonnade de Saint Pierre de Rome. Saint Nilammon en place 28

Colonnade de Saint Pierre de Rome. Saint Nilammon en place 28

Un exemple similaire eut lieu avec le frère Colomban.

Abbeville, sa patrie, et la ville de Marseille furent illustrées par l'éclat de ses vertus. En 1710, il prit l'habit à Buonsolazzo en Toscane, dans le monastère de l'Ordre de Cîteaux. L'abbé ayant remarqué sa sainteté voulut l'ordonner diacre puis prêtre; mais lui refusait cet honneur. Alors Colomban pria Dieu de rester dans son état de simple frère. Ses prières furent exaucées mais il se trouva paralysé des mains et mourut quelque temps après en 1714. Cependant Saint Basile affirme qu'une résistance trop opiniâtre est une vraie désobéissance et qu'elle trouble l'ordre et la paix.

 

EPIPHANIE DE NOTRE SEIGNEUR JESUS-CHRIST

 

SAINT MELAINE

Evêque de Rennes, + à Peillac au diocèse de Vannes en 530

 

SAINT PIERRE

1er abbé du monastère de Cantorbéry, + en 608

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
5 janvier 2021 2 05 /01 /janvier /2021 10:09

SAINT TELESPHORE

5 janvier

Télesphore était Grec. Il succéda au pape Sixte Ier et fut le huitième successeur de Saint Pierre. Il eut le malheur de voir la persécution de l'empereur Adrien. Saint Irénée nous dit qu'il termina sa vie martyr vers le milieu du deuxième siècle. Il fut pape pendant onze ans.

 

SAINT SIMEON STYLITE

(v. 2020)

 

SAINTE SYNCLETIQUE

Vierge au IVè siècle

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
4 janvier 2021 1 04 /01 /janvier /2021 10:10

SAINT GREGOIRE DE LANGRES

4 janvier

Grégoire était un des principaux sénateurs d'Autun. Après la mort de sa femme, il ne s'occupa plus que de la religion chrétienne. L'éclat de ses vertus le fit juger digne de le placer sur le siège épiscopal de Langres à l'âge de 57 ans. Il gouverna son diocèse pendant trente-trois ans. Après des années de sainteté, il mourut en 541, quelques jours après l'Epiphanie. Il résidait souvent à Dijon qui faisait partie du diocèse et avait une grande dévotion pour Saint Bénigne. Selon ses volontés, son fils Tétrique, qui mérita par des vertus de lui succéder, le fit enterrer auprès du saint dijonnais. Aujourd'hui c'est la fête de la translation de ses reliques.

 

SAINT TITE

(v. 2020)

 

SAINT RIGOBERT

Evêque de Reims + vers 740

 

SAINT RUMON

Evêque. Son culte est très ancien à Tavistock dans le Devonshire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
3 janvier 2021 7 03 /01 /janvier /2021 10:10

SAINTE GENEVIEVE

 

Patronne de Paris

 

Patronne de la Gendarmerie

3 janvier MMXXI

Geneviève est née dans le village de Nanterre, à huit kilomètres de Paris, en 422. Son père se nommait Sévère et sa mère Géronce.

 

Elle avait sept ans lorsque Saint Germain d'Auxerre et Saint Loup de Troyes virent loger à Nanterre avant d'aller combattre l'hérésie de Pélage en Grande Bretagne. Ils furent entourés d'une foule nombreuse qui demandait leurs bénédictions. Parmi la foule, Saint Germain remarqua Geneviève à la faveur d'une lumière subite communiquée par l'Esprit de Dieu.  La faisant approcher avec ses parents, il lui prédit qu'elle serait au service de Dieu et que son exemple conduirait les autres à la sanctification. Il lui donna sa bénédiction et l'emmena dans l'église. Durant la récitation de None et des Vêpres, il lui tint la main étendue sur la tête.

 

Le lendemain, accompagnée de ses parents elle revit Saint Germain qui lui demanda de se souvenir de sa promesse:

 

Oui répondit-elle, je m'en souviens et j'espère y être fidèle avec le secours de la grâce.

 

Le saint évêque lui donna alors une médaille en cuivre représentant une croix en lui recommandant de la porter toujours autour du cou. Il lui dit aussi de ne pas porter de bijoux.

Un jour que sa mère Géronce allait à la messe, elle ne voulut pas emmener Geneviève et, devant son insistance, elle lui donna une claque. Géronce devint aveugle; mais quelque temps après, Geneviève lui passa de l'eau sur les yeux et Géronce retrouva la vue.

 

A l'âge de quinze ans, Geneviève fut présentée à l'évêque du lieu qui l'admit parmi les autres vierges. Lorsqu'elle perdit son père et sa mère, elle logea à Paris  chez sa marraine. Se consacrant à la prière et au jeûne, elle ne mangeait que deux fois par semaine et ne buvait que de l'eau. Elle vécut ainsi jusqu'à l'âge de cinquante ans, mais son évêque exigea d'elle qu'elle prît d'autres nourritures, comme du lait et du poisson.

Cependant le diable veillait : ses ennemis prétendirent qu'elle était une visionnaire et une hypocrite et la discréditèrent vis à vis du peuple chrétien. Cet état de fait cessa lors d'un second passage de Saint Germain à Paris; cependant cette paix fut de courte durée et la persécution ne tarda pas pas à se rallumer.

 

Attila, roi des Huns, marchait sur Paris. Les habitants commencèrent à fuir la ville pour se réfugier dans des lieux plus sûrs. Geneviève exhorta alors les parisiens en leur disant que la prière les sauverait de la fureur des Huns. Quelques femmes se joignirent à elle et s'enfermèrent pour prier pendant plusieurs jours dans la baptistère de l'ancienne église Saint-Jean-le-Rond; mais le peuple la traitait de prophétesse et voulait même la tuer; heureusement l'arrivée de l'archidiacre d'Auxerre qui lui apportait des eulogies (choses bénites que l'on donnait en signe d'amitié) de la part de Saint Germain, la sauva. Cet événement apaisa le peuple surtout quand ils virent que les Huns modifiaient leur chemin suite aux miracles que Sainte Geneviève opéra à Paris, Meaux, Laon, Troyes, Orléans et Tours. La renommée de sa sainteté se répandit dans tout le monde et même Saint Siméon Stylite donna des preuves de sa vénération pour Geneviève.

 

Le crédit de la sainte auprès de Dieu fit que le peuple lui accorda sa confiance en particulier au siège de Paris par Childéric, roi des Francs, qui assiégeait la ville et risquait de la faire mourir de faim. Geneviève se mit à la tête de ceux que l'on avait envoyés chercher des vivres à Arcis-sur-Aube et jusqu'à Troyes et, malgré les dangers, ravitailla Paris.

Childéric, bien que païen, rendit hommage à la vertu de Geneviève et fut clément avec elle. Son fils Clovis accorda la liberté aux Parisiens. Après les accords de Laon, Childéric leva le siège de Paris et c'est ainsi que la ville fut sauvée par Geneviève.

 

Ce fut encore elle qui forma le projet de la Basilique Saint Pierre et Saint Paul commencée par Clovis et achevée par Sainte Clotilde.

Après une vie de 89 ans et une pratique de toutes sortes de bonnes oeuvres, elle mourut le 3 janvier 512, cinq semaines après Clovis, le premier de nos rois chrétiens. Son corps fut enterré auprès de celui de Clovis dans l'enceinte de la nouvelle église des Apôtres non encore terminée. Cette église prit le nom de Sainte Geneviève, qu'elle porte encore aujourd'hui. Lorsque l'église fut terminée, Saint Eloi fabriqua une châsse pour y placer ses restes.

Lors de l'invasion des Normands en 845, la châsse fut transportée à Athis (aujourd'hui Athis-Mons au sud de Paris), puis à Draveil un peu plus au sud et cinq ans après à Marisy (aujourd'hui Marisy-Saint-Mard près de la Ferté-Milon). Elle revint à Paris en 855.

La châsse que l'on voit aujourd'hui fut réalisée en 1242, avec 193 marcs1 d'argent et 8 marcs d'or. Elle est couverte de pierres précieuses offertes par les reines et les rois de France.

 

Il existait un couvent Sainte Geneviève situé à l'emplacement de l'actuel lycée Henri IV. Il en reste la tour du clocher au milieu du lycée dite tour de Clovis

 

1.- Le Marc, monnaie franque, à donné le Mark allemand et le Mark finlandais. Il était aussi à cette époque une mesure de poids équivalent à 244,75 grammes de notre système de poids et mesures actuel.

L'EGLISE SAINTE GENEVIEVE A PARIS (aujourd'hui panthéon de la République)

L'EGLISE SAINTE GENEVIEVE A PARIS (aujourd'hui panthéon de la République)

TOUR DU LYCEE HENRI IV A PARIS, DITE TOUR DE CLOVIS

TOUR DU LYCEE HENRI IV A PARIS, DITE TOUR DE CLOVIS

 

SAINT PIERRE BASANE

(v. 2020)

 

SAINT ANTERE ou ANTERES

Pape en 235

 

SAINT GORDE

Martyr sous Dioclétien

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Mortimer
  • : Chrétienne et catholique . La Banquise est une force de prières .
  • Contact

Visites depuis le 14/01/2009

 

religion et spiritualite

Pingouin de la Banquise

 

A copier-coller pour les PPP !