Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 mai 2020 5 01 /05 /mai /2020 09:10

SAINT PHILIPPE APÔTRE

1 mai

Philippe était de Bethsaïde en Galilée. Le Sauveur l'appela le lendemain de la vocation de Saint Pierre et Saint André.

 

Saint Clément d'Alexandrie rapporte que Philippe, après l'appel du Christ, lui demanda la permission d'aller enterrer son père. Le Seigneur lui répondit: Suis-moi et laisse les morts le soin d'ensevelir les morts. Il voulait par là lui faire comprendre les sublimes fonctions spirituelles auxquelles il était destiné par rapport aux oeuvres terrestres.

 

Philippe était marié et avait plusieurs filles. Certaines se marièrent et d'autres restèrent vierges dans la sainteté. Son état ne l'empêcha pas de suivre le Seigneur, de s'attacher à lui et d'être son compagnon inséparable. Il partagea sa joie avec Nathanaël son ami: Nous avons trouvé celui dont il est parlé dans la loi de Moïse et dans les écrits des prophètes, Jésus de Nazareth fils de Joseph. Nathanaël d'abord peu enthousiaste suivit cependant Philippe pour aller voir Jésus. Ce dernier lui dit: Voilà un vrai Israélite, dans lequel il n'y a ni déguisement ni artifice. Nathanaël surpris que Jésus l'appelle par son nom lui demanda comment il le connaissait. Jésus lui répondit:  Je t'ai vu avant que Philippe ne t'appelle lorsque tu étais sous le figuier. Il confessa alors que Jésus était le Fils de Dieu, le roi d'Israël.

 

Trois jours après Philippe assistait aux noces de Cana. L'année suivante il fut compté au nombre des apôtres lorsque se forma le Sacré Collège.

C'est à Philippe que Jésus s'adressa lors de la multiplication des pains. C'est également lui qui permit à plusieurs Gentils, peu de temps avant la passion, de voir Jésus.

Lors de la dernière cène, lorsque Jésus promit de leur donner une connaissance plus parfaite de leur Père Céleste, Philippe s'écria: Seigneur, montre-nous ton Père et cela nous suffit.

Après la descente du Saint-Esprit, Philippe alla prêcher dans les deux Phrygies. Selon Eusèbe il fut enterré à Hiéraple en Phrygie. Beaucoup de miracles eurent lieu dans cette ville où reposait le corps du saint apôtre. Les orientaux célèbrent sa fête le 14 novembre, mais en occident c'est le premier mai avec Saint Jacques-le-Mineur.

 

Nous savons par Théodoret que Saint Jean l'évangéliste et Saint Philippe apparurent en 394 à l'empereur Théodose, juste avant la bataille contre le tyran Eugène, ce qui lui permit de remporter la victoire.

 

Le corps de Saint Philippe est à Rome dans l'église construite en 560 et qui lui est dédiée ainsi qu'à Saint Jacques. En 1204 on porta de Constantinople à Florence un bras de Saint Philippe.

 

SAINT-JACQUES-LE-MINEUR

Apôtre, + le 10 avril 61

 

SAINT JOSEPH OUVRIER

 

SAINT ANDEOL

Martyr en Vivarais + 208

 

SAINT ACHE et SAINT ACHEUL

Martyrs à Amiens en 290

 

SAINT ORIENCE ou ORENS

Evêque d'Auch + 364

 

SAINT AMATEUR ou AMATRE, AUMAÎTRE

Evêque d'Auxerre + 418

 

SAINT BRIEUC

Evêque en Bretagne + 844

 

SAINT SIGISMOND

Roi de Bourgogne, martyr + 524

 

SAINT MARCOU

Abbé de Nanteuil au diocèse de Coutances + 558

 

SAINT AFRICAIN ou AFRIQUE, EFRIQUE, FRIQUE ou encore SAN FRIC

Evêque de Comminges en Gascogne VIè siècle

 

SAINT ASAPH

Evêque au Pays de Galles, fin VIè siècle

 

SAINT ARIGE ou AREY

Evêque de Gap en Dauphiné + 604

 

SAINT THEODARD ou AUDARD

Evêque de Narbonne et patron de Montauban. Sacré en 885

 

SAINT THIOU

Troisième abbé du Mont-d'Or ou de Saint-Thierri près de Reims + vers 590

 

 

Partager cet article

Repost0
30 avril 2020 4 30 /04 /avril /2020 09:10

SAINTE CATHERINE DE SIENNE

30 avril

Sainte Catherine de Sienne était tertiaire de l'Ordre de saint Dominique. Sa vie de prière et de mortifications extraordinaires, le rayonnement jusqu'à nos jours de ses écrits spirituels, son influence sur les papes d'Avignon en font une des plus grandes figures du XIVè siècle. Elle mourut en 1380 à l'âge de 33 ans.

 

Notre sainte avait un grand nombre de disciples dont Etienne fils de Conrad, sénateur de Sienne, qui écrivit sa vie.

 

En 1970, le pape Paul VI la déclara docteur de l'Eglise.

 

SAINT MAXIME

Marchand en Asie-Mineure, martyr en 251

 

SAINT JACQUES, SAINT MARIEN et leurs compagnons

Martyrs en Numidie en 259

 

SAINT EUTROPE

Premier évêque de Saintes, martyr au IIIè siècle

 

SAINT ERKONWALD

Evêque de Londres en 675

 

SAINT ADJUTEUR

Reclus à Vernon dans l'Eure + 1131

 

 

Partager cet article

Repost0
29 avril 2020 3 29 /04 /avril /2020 12:19

SAINT PIERRE de VERONE

Mort de Saint Pierre de Vérone par Giovanni Bellini (+ 1516)

Mort de Saint Pierre de Vérone par Giovanni Bellini (+ 1516)

Pierre est né à Vérone en 1205 de parents Cathares introduits dans le nord de l'Italie suite à la querelle entre Frédéric Barberousse et le Saint Siège; mais il fut préservé du catharisme car son père lui donna comme précepteur un maître catholique. Par la suite il l'envoya à l'université de Bologne.

Le désir de perfection fit que Pierre quitta le siècle et alla se présenter à Saint Dominique, qui, après s'être assuré de sa vocation, lui donna l'habit. Il avait quinze ans. A la mort du saint, Pierre n'en continua pas moins son noviciat avec beaucoup de zèle et de ferveur.

 

Aux vues du dérèglement des sectes qu'il avait connues, il résolut de se dédier uniquement à leur conversion. Dès qu'il fut ordonné prêtre, ses supérieurs lui ordonnèrent de prêcher. Ses discours étaient extraordinaires. Il convertit un nombre innombrable de pécheurs en Romagne, dans la Marche d'Ancône, en Toscane, dans le Bolognais et le Milanais.

 

Mais Dieu voulut en faire un martyr. Les premiers coups lui furent donnés par ses confrères qui l'accusèrent d'introduire des étrangers et des femmes dans sa cellule, ce qui était contraire à la règle. Il se défendit, mais n'arriva pas à convaincre ses supérieurs qui l'enfermèrent dans le couvent d'Iesi dans la Marche d'Ancône. Il souffrit cette humiliation avec joie en se disant que Jésus avait, lui aussi, souffert d'humiliation. Son innocence fut enfin prouvée et ses supérieurs le rétablirent dans ses fonctions.

 

Il recommença à prêcher et à obtenir de nombreuses conversions, souvent accompagnées de miracles. Il devint tellement recherché qu'à chaque apparition il pensait être étouffé par la foule. Les uns venaient pour se faire bénir, d'autres pour lui présenter des malades d'autres, enfin, pour  l'entendre.

 

Dans le Milanais il était précédé par une croix en tête du cortège, des trompettes et des tambours et des bannières. Il était parfois même porté sur une espèce de litière pour ne pas être écrasé par la foule.

 

Son Ordre lui confia la direction de plusieurs couvents dans différentes villes. En 1232, le pape le nomma inquisiteur de la foi. Il était le fléau des Manichéens qui le haïssaient mortellement. Son autorité augmentant avec le nouveau pape Innocent IV, il résolurent sa perte. Ils postèrent deux assassins pour le tuer sur la route de Côme à Milan. L'un des assassins lui assena un coup de hache sur la tête et transperça Dominique, son compagnon de voyage. N'étant pas mort, Pierre recommanda son âme à Dieu avant de recevoir un coup de poignard mortel. On était le 6 avril 1252. Il était âgé de 46 ans.

 

Son corps fut porté à Milan et enterré dans l'église des Dominicains sous l'invocation de Saint Eustorge. Il fut canonisé peu après sa mort par le même pape Innocent IV. Son chef y est enfermé dans un magnifique reliquaire en or et en cristal. De nombreux miracles eurent lieu sur sa châsse. Ses miracles remplissent un livre de vingt-deux pages in-fol.

Son assassin nommé Carin, manichéen, abjura son erreur et entra comme frère convers chez les dominicains de Forli.

Tombeau de Saint Pierre de Vérone à Milan

Tombeau de Saint Pierre de Vérone à Milan

SAINT ROBERT

Abbé de Molesme et fondateur de l' Ordre de Cîteaux 1110

 

SAINT HUGUES

Abbé de Cluny + 1109

Partager cet article

Repost0
28 avril 2020 2 28 /04 /avril /2020 09:10

SAINT VITALE DE RAVENNE

28 avril

Vitale est né à Milan. Il était le père de Saint Gervais et Saint Protais. Se trouvant à Ravenne, il apprit qu'un chrétien, Urcisin, accablé par les souffrances du martyre, allait apostasier. Il vint à son secours pour le soutenir dans sa foi. Urcisin rassuré reçoit le coup mortel. Vitale emporte le corps du martyr pour l'enterrer avec respect.

Apprenant les faits, le juge Paulin arrête Vitale et après l'avoir fait torturer, le fait brûler vif. Ces faits se déroulèrent vers l'an 62.

Sur la route de Ravenne, Valérie, sa femme, fut mise à mort par une troupe de paysans car elle refusait de les accompagner à une fête orgiaque.

 

Saint Vitale est le patron principal de Ravenne. Ses reliques sont gardées dans une basilique sous son invocation bâtie par l'empereur Justinien en 547. Elle fait partie aujourd'hui d'une célèbre abbaye bénédictine. An fond de cette abbaye une chapelle abrite les tombeaux de l'empereur Honorius et des princes et princesses de sa famille.

Basilique Saint Vitale à Ravenne

Basilique Saint Vitale à Ravenne

SAINT DIDYME et  SAINTE THEODORE

Martyrs en 304

 

SAINT POLLION

Lecteur, et ses compagnons martyrs en Pannonie + 304

 

SAINT PATRICE

Evêque de Pruse en Bithynie (actuellement Bursa au nord-ouest de la Turquie), martyr.

Partager cet article

Repost0
27 avril 2020 1 27 /04 /avril /2020 09:10

SAINT ANTHIME

 

Evêque et plusieurs autres SAINTS MARTYRS à Nicomédie.

Eglise Saint Anthime à Brommat dans l'Aveyron. XII siècle

Eglise Saint Anthime à Brommat dans l'Aveyron. XII siècle

En 284, l'armée qui était en Calcédoine revêtit Dioclétien de la pourpre1 après le massacre de l'empereur Numérien, fils de Carus.

L'année suivante , le nouvel empereur défit Carin , autre fils de Carus, qui régnait en Occident; mais cette victoire ne calma pas toutes les inquiétudes de Dioclétien car il se défiait de la fidélité des troupes et de la garde prétorienne qui, depuis trois-cents ans, pouvait disposer de la vie de leur maître. Dioclétien, sans enfant mâle, résolut de choisir un successeur en la personne de Maximien-Hercules2. Il nommèrent à leur tour chacun un César pour les aider. Dioclétien, Maximien-Galère pour l'Orient, Maximien-Hercules nomma, lui, Constance-Chlore pour l'Occident.

 

Tous ces hommes issus de la soldatesque étaient barbares et cruels.

 

Tout d'abord, Dioclétien  ne s'occupa pas des chrétiens mais ses "héritiers" appliquèrent d'anciens édits, et il y avait toujours des martyrs. En 302, ce même Dioclétien alors à Antioche immola quantité de victimes pour trouver l'avenir dans leurs entrailles. Comme il n'obtenait pas de résultat, certains lui soufflèrent que c'était à cause des profanes qui l'entouraient. Autrement dit, les chrétiens. Immédiatement il fit immoler tous les chrétiens présents et ordonna que l'on cassât tous les soldats qui ne sacrifieraient pas.

La persécution commença le vingt-trois février, jour de la fête du dieu Terme, dernier mois de l'année romaine jusqu'à la réforme de Jules-César.

 

L'église d'Antioche fut livrée au pillage puis entièrement démolie devant les yeux de l'empereur accoudé à son balcon. Le lendemain, un édit fut publié ordonnant de brûler tous les écrits, de démolir toutes les églises et de torturer tous les chrétiens. Ils seraient privés de leurs biens et droits quel que soit leur rang.

Ce premier édit fut bientôt suivi d'un second qui ordonnait d'arrêter tous les évêques pour les obliger à sacrifier aux idoles. On croit que Saint Anthime fut de ceux-là. Quoi qu'il en soit, la ville de Nicomédie fut inondée du sang des chrétiens.

 

Galère accusa alors les chrétiens de tous les crimes: d'avoir incendié le palais impérial, alors que c'était lui l'avait fait, d'avoir attenté à la vie des empereurs etc.  Dioclétien crut ces fables.

 

Quinze jours après, Galère remit le feu au palais, mais il n'y eut pas beaucoup de dégâts, car le feu fut circoncis rapidement. Cependant on en rendit les chrétiens responsables.

 

La femme de Dioclétien,Prisca, et sa fille    Valérie, épouse de Galère, étaient chrétiennes, mais elles apostasièrent. Elles en furent bien punies car Licinius  fit périr toute la famille de Dioclétien en 313.

 

Les eunuques du palais, conseillers de l'empereu,r furent aussi victimes de la persécution.  Ainsi périrent les saints Pierre, Gorgone, Dorothée, Inde, Migdone, etc.

 

Du palais, la persécution s'étendit sur l'Eglise de Nicomédie dont Saint Anthime était évêque. Il eut la tête tranchée avec d'autres prêtres, des ministres de son église et leur famille.

De Nicomédie la persécution passa à tout l'empire (voir Lactance: de la mort des persécuteurs) et la religion, si elle n'eût été divine, aurait disparu; mais Dioclétien abdiqua en 304 ainsi que Maximien-Hercules.  Ils prirent peur de la montée en puissance de Constantin et de Licinius  qui protégèrent la religion chrétienne par un édit de 313.

 

Maximien-Hercules mourut par le poison et Dioclétien finit sa vie dans une espèce de folie dépressionnaire en 318.

 

1.- Dioclétien était un soldat de fortune, né en Dalmatie et parents de basse condition. Il avait pris de bonne heure le parti des armes, et s'était élevé par degrés aux premiers honneurs militaires.

 

2.- La famille de Maximien-Hercules était fort obscure. Il naquit dans un village voisin de Sirmium en Pannonie. Il était d'un caractère cruel, et livré à toutes sortes de vices. Il dut son élévation à ses talents militaires.

 

SAINT ANASTASE Ier

Pape, il succéda à Saint Sirice en 398. + 401

 

SAINTE ZITA ou ZITE

Vierge + 1272

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
26 avril 2020 7 26 /04 /avril /2020 09:10

SAINT CLET et SAINT MARCELLIN

 

Papes et martyrs

26 avril

Saint Clet, pape et troisième évêque de Rome est le successeur de Lin. Il vécut de 76 à 89

 

Saint Marcellin pape, il succéda à Caïus en 296, + en 304. Il vécut du temps où Dioclétien s'érigea en divinité et voulut qu'on l'adorât.

 

SAINT RIQUIER

Abbé dans le Ponthieu (ancien duché avec pour capitale Abbeville) + vers 645

 

SAINT PASCHASE RADBERT

Abbé en Corbie (Somme) + 865

Partager cet article

Repost0
25 avril 2020 6 25 /04 /avril /2020 09:14

PROPRE DE FRANCE

 

Le samedi après le dimanche in albis.

 

NOTRE DAME DE FOURVIERE

Basilique Notre Dame de Fourvière à Lyon
Basilique Notre Dame de Fourvière à Lyon

Basilique Notre Dame de Fourvière à Lyon

Le culte de Notre-Dame de Fourvière est connu depuis le Xè siècle. Détruite par les huguenots, la chapelle fut construite en 1586 par le chapitre de Lyon, et après la grande peste de 1628, la cité se plaça solennellement sous la protection de sa patronne le 8 septembre 1643. Plus tard, un sanctuaire plus vaste s'éleva qui fut consacré en 1805 par le pape Pie VII lui-même. Enfin se dressa la basilique actuelle au cours des trente dernières années du XIXè siècle. Du haut de la colline où affluent les pèlerinages, la Vierge veille sur la grande cité qui lui a voué sa ferveur.

 

SAINT MARC EVANGELISTE

Martyrisé le 24 avril 68, la quatorzième année de Néron

 

SAINT ANIEN

Evêque d'Alexandrie successeur de Saint Marc et sacré par lui, + 86

 

SAINT PHEBADE ou FIARI en Gascogne

Evêque d'Agen en 392

 

SAINT MACULL ou MAUGHOLD

Evêque de l'île de Man en 498

 

SAINT IVES

Evêque en Perse, passé en Angleterre. + 24 avril 1001

 

SAINT ERMIN ou ERME

Evêque et abbé de Lobes en Hainaut. + 737.

Saint Marc évangéliste.

Saint Marc évangéliste.

Partager cet article

Repost0
24 avril 2020 5 24 /04 /avril /2020 09:10

SAINT FIDELE DE SIGMARINGEN

Saint Fidèle

Saint Fidèle

Fidèle est né à Sigmaringen, petite ville du Jura-Souabe, résidence du prince de Hohenzollern-Sigmaringen. Son père se nommait Jean Rey.

Il fit ses études à Fribourg en Suisse et termina docteur en droit. Il menait alors déjà une vie ascétique.

En 1604, en compagnie de trois jeunes hommes qu'il instruisait, il parcourut l'Europe. A la fin de ses voyages, il obtint à Colmar une place dans la magistrature. Exerçant son métier avec rigueur et charité, il avait une tendresse pour les indigents ce qui le fit surnommer l'avocat des pauvres; mais devant les injustices dont il était témoin il quitta sa charge pour entrer en 1612 chez les Capucins de Fribourg (Franciscains réformés par le père Matthieu de Basci en 1528 et approuvés par Clément VIII). Il reçut le nom de Fidèle. Il donna son bien à la bibliothèque de l'évêché pour l'instruction des jeunes clercs et le reste aux pauvres.

 

Dans son nouvel habit de capucin, il suivait la règle avec austérité et obéissait en tout à son supérieur. En carême il ne vivait que de pain et d'eau. Dès qu'il eut terminé ses études de théologie, on le chargea de prêcher. Devenu gardien (supérieur) du couvent de Weltkirchen, il opéra de nombreuses conversions et dessilla les yeux de plusieurs calvinistes. Sa réputation étant parvenue à Rome, la Congrégation de la Propagande le nomma pour prêcher dans les Grisons. Il fut le premier missionnaire envoyé dans ce canton depuis le début du calvinisme. Il était accompagné de huit religieux et, malgré les menaces de mort, il réussit à convertir même deux gentilhommes calvinistes.

 

 Tous ces retours au catholicisme mirent les calvinistes en fureur.  Ils prirent les armes contre l'empereur tout en voulant se débarrasser du saint missionnaire. Fidèle se prépara à subir les événements.

 

Le 24 avril 1622, il se confessa, célébra la messe et prêcha dans le bourg de Gruch, avec un sermon remarquable. Il prédit sa mort à plusieurs personnes et signa toute ses lettres Frère Fidèle qui va être bientôt la pâture des vers. De Gruch il prêcha à Sevis où un calviniste lui tira un coup de feu. De retour à Gruch, il tomba aux mains d'une troupe de calvinistes accompagnés d'un ministre du culte de chez eux. Ils voulurent l'obliger à rejoindre leur secte, mais Fidèle leur dit: Que me proposez-vous là ? Je suis venu parmi vous pour réfuter vos erreurs, et non pas pour les embrasser. La doctrine catholique est la foi de tous les siècles, je n'ai donc garde d'y renoncer. Au reste, sachez que je ne crains pas la mort. Un des soldats le renversa à terre d'un coup d'estramaçon ( longue épée en usage du Moyen-âge au XVIIIè siècle). Se relevant à genoux, il fit cette prière: Aveuglés par la passion, ils ne savent ce qu'ils font. Seigneur Jésus, ayez pitié de moi. Sainte Marie, mère de Jésus, assistez-moi. Cette prière terminée, il reçut un deuxième coup qui le projeta à terre baignant dans son sang. Les soldats lui percèrent le corps de plusieurs coups de poignard et on lui coupa la jambe gauche. Il avait quarante quatre ans et dix ans de profession religieuse. Les catholiques l'enterrèrent le lendemain.

 

Quelque temps après, les impériaux vainquirent les calvinistes selon la prédiction du saint, tant et si bien que leur ministre se convertit.

 

Le corps de Saint Fidèle est ^placé dans l'église des capucins de Weltkirchen. Sa tête et sa jambe gauche dans le cathédrale de Coire, dans le canton des Grisons. Lors de sa translation, il s'opéra beaucoup de miracles. Il fut béatifié par Benoît XIII en 1729 et canonisé par Benoît XV en 1746.

 

SAINT LEGER

Prêtre dans le Pertois au diocèse de Châlons-sur-Marne. Fin VIè siècle.

 

SAINT MELLIT

Evêque de Londres puis archevêque de Cantorbery + 624

 

SAINTE BEUVE et SAINTE DODE

Abbesses à Reims. Sainte Beuve + en 673, sa nièce Sainte Dode lui succéda.

 

SAINT ROBERT

Fondateur et premier abbé du monastère de la Chaise-Dieu au diocèse de Clermont en Auvergne + 1067

Château de Sigmaringen

Château de Sigmaringen

Partager cet article

Repost0
23 avril 2020 4 23 /04 /avril /2020 09:10

SAINT GEORGES

Saint Georges par Rubens

Saint Georges par Rubens

Saint Georges est vénéré en Orient comme en Occident comme le plus illustre des martyrs, à tel point que les Grecs lui ont longtemps donné le titre de grand martyr. Chez eux il est encore fête d'obligation.

 

Depuis Constantin à Constantinople, de nombreuses églises ont été construites en son honneur dont une sur le tombeau du saint en Palestine. Les empereurs Justinien et Maurice en firent élever eux aussi sous son invocation à Bizanes dans la petite Arménie (Cilicie) et à Constantinople.

 

Beaucoup de pèlerins venaient voir les églises de Saint Georges à Constantinople en particulier celle de Manganes à côté du monastère de la Propontide. C'est de là que l'Hellespont ou détroit des Dardanelles a pris le nom de Bras de Saint Georges. Notre saint est particulièrement honoré en Géorgie où il opéra un grand nombre de miracles.

 

Son culte se répandit en Occident par les pèlerins qui revenaient de Jérusalem. Il était déjà célèbre en France au VIè siècle par Saint Grégoire-de-Tours, Saint Grégoire-le-Grand et Sainte Clotilde qui voulut que l'église  du monastère de Chelles fondé par elle portât son nom. Il est dit dans la vie de Saint Droctovée que des reliques de Saint Georges furent déposées à Paris en l'église Saint Vincent, aujourd'hui Saint-Germain-des-Prés.

 

Les gens de guerre avaient beaucoup de dévotion pour Saint Georges et l'invoquaient lors des batailles, car le saint avait été un grand guerrier. Il est le premier patron de la République de Gênes. Sous les rois normands, les Anglais rapportèrent des croisades une grande dévotion à Saint Georges et l'invoquèrent comme patron de la guerre. Le concile national d'Oxford en 1222 ordonna que sa fête fût de précepte dans toute l'Angleterre. Edouard III plaça sous sa protection l'ordre de la Jarretière qu'il institua en 1330.

 

Bien que le culte de Saint Georges soit universellement reconnu, nous ne connaissons pas le détail des ses actions. On sait qu'il souffrit à Nicomédie sous Dioclétien le 23 avril 303.

Saint Georges est né en Cappadoce d'une famille aisée. Après la mort de son père, sa mère se retira en Palestine, son pays d'origine, où elle avait de grands biens. Il s'engagea dans l'armée et, estimé de Dioclétien, il devint tribun; mais l'empereur ayant déclaré la guerre à la religion Saint Georges démissionna et se plaignit à l'empereur de la cruauté de ses édits. Il fut arrêté et mis en prison. Restant ferme sur ses positions, le lendemain il fut décapité. Certains prétendent que Saint Georges avait déchiré les édits de l'empereur à l'approche de Pâques de cette année là, le 18 avril. On peut lire certains de ces détails dans le livre de Lactance De la mort des persécuteurs.

 

La dévotion à Saint Georges vient d'une ressemblance de profession et du fait que les croisés l'invoquèrent avant la bataille d'Antioche où les infidèles furent défaits. Il apparut également à Richard Ier , roi d'Angleterre, avant sa victoire sur les Sarrasins (voir Histoire de Saint Georges par le docteur Heylin).

 

Notre saint est représenté à cheval avec un dragon à ses pieds pour marquer qu'il a vaincu le démon ainsi désigné dans l'Apocalypse.

 

SAINT ADALBERT

Evêque de Prague, martyr + 997

 

SAINT FELIX prêtre

SAINT FORTUNAT

SAINT ACHILEE

Martyrs à Valence en Dauphiné en 212

 

SAINT GERARD

Evêque de Toul + 994

 

BIENHEUREUX ALEXANDRE SAULI

Supérieur Général des Barnabites puis évêque d'Aleria et de Pavie + 1592

Partager cet article

Repost0
22 avril 2020 3 22 /04 /avril /2020 09:10

SAINT SOTER et SAINT CAÏUS

Saint Soter

Saint Soter

Saint Caïus

Saint Caïus

La pape Soter fut élu en 173. Il nous reste de lui la lettre qu'il écrivit au Corinthiens et qu'on lisait au fidèles avec celle de Saint Clément. Il s'opposa à l'hérésie des Montanistes et gouverna l'Eglise jusqu'en 177.

 

Le Pape Caïus fut élevé au siège apostolique en 283 après la mort de Saint Eutychien. Il eut à subir une persécution de deux ans. Il mourut le 21 avril 296. Ses souffrances lui ont mérité le titre de martyr. Il était originaire de Dalmatie et parent de Dioclétien.

 

SAINT EPIPODE et SAINT ALEXANDRE

Martyrs à Lyon au IIè siècle

 

SAINT LEONIDE

Père d'Origène, martyr, décapité en 202 sous l'empereur Sévère.

 

SAINT AZADE et plusieurs autres SAINTS MARTYRS en Perse, l'an 341.

 

SAINT THEODORE LE SICEOTE

Evêque d'Anastasiopolis en Galatie. Appelé Sicéote, de Sicée sa ville natale. + 613

 

SAINTE OPPORTUNE

Abbesse de Montreuil près d'Almenêches au diocèse de Sées en Normandie. Née au Pays d'Hyesmes (aujourd'hui Pays d'Auge) + 22 avril 770.

Sainte Opportune de Montreuil

Sainte Opportune de Montreuil

Partager cet article

Repost0
21 avril 2020 2 21 /04 /avril /2020 09:10

SAINT ANSELME de CANTORBERY

 

Evêque, confesseur et docteur.

21 avril

Si à la suite de Guillaume le Conquérant, duc de Normandie, l'Angleterre fut privée de libertés et de plusieurs avantages temporels, elle fut par la suite dédommagée par un grand nombre d'hommes d'Eglise comme Anselme ou Lanfranc.

 

Issu de la noblesse, Anselme est né en 1033 à Aoste dans le Piémont. Il était le fils de Godolphe et d'Ermengarde. Sa mère se chargea de lui donner une bonne éducation chrétienne, mais elle mourut quand Anselme avait quinze ans. Il tomba progressivement sous l'empire des passions du siècle. Ne s'entendant plus avec son père, il quitta la maison paternelle et se rendit en Bourgogne où il reprit des études. Trois ans après, il se retrouvait en Normandie avec Lanfranc, prieur de l'abbaye du Bec ( en normand "bec" signifie  "rivière", d'où les noms de villes comme Bolbec, Caudebec etc.).

Ce maître habile sut le remettre dans le droit chemin et fonda de grandes espérances en lui.

A la mort de son père, Anselme ne savait quelle voie choisir. Il demanda à Lanfranc ce qu'il devait faire. Ce dernier l'envoya auprès de l'archevêque de Rouen qui lui conseilla d'entrer dans l'Ordre de Saint Benoît. Anselme prit l'habit au Bec sous l'abbé Herluin (fondateur du Bec qui maintenant porte son nom: abbaye du Bec-Hellouin), et fit profession en 1060 à vingt sept ans.

Lanfranc fut nommé abbé de l'abbaye Saint Etienne de Caen en 1063 et Anselme devint prieur du Bec. Malgré sa jeunesse il gouverna avec sagesse. En plus de sa charge, il composa plusieurs ouvrages qui sont parvenus jusqu'à nous. Sa réputation dépassa vite les frontières de la Normandie. A la mort d'Herluin en 1073, Anselme fut élu pour le remplacer.

 

L'abbaye avait plusieurs possessions en Angleterre. Anselme s'y rendait fréquemment, se liant d'amitié avec l'archevêque de Cantorbéry, ce qui augmenta encore sa réputation.

 

Hugues, comte de Chester en 1092, tomba gravement malade. Se voyant mourir, il demanda à Anselme de venir l'assister dans ses derniers jours en lui promettant de faire  construire une abbaye. Anselme ne pouvant pas refuser le secours à un de ses amis, hésita un moment puis prit la route de Chester. A son arrivée, il trouva Hugues guéri. Alors Anselme demeura en Angleterre pour  régler les affaires de l'abbaye du Bec et pour surveiller la construction de la nouvelle abbaye.

 

A cette époque régnait Guillaume-le-Roux qui avait succédé à son père Guillaume-le-Conquérant en 1087. Le roi usurpa les biens ecclésiastiques en refusant de nommer des évêques pour toucher les revenus des sièges vacants. Ainsi Cantorbéry resta cinq ans sans prélat. Il laissait aux moines juste de quoi se nourrir et jura que, lui vivant, il n'y aurait pas de pasteur à Cantorbéry. Guillaume, peu de temps après, tomba malade à Gloucester. Sentant venir la mort, il promit, en cas de guérison, de réparer le mal qu'il avait fait.  Anselme fut désigné archevêque de Cantorbéry le 6 mars 1093 mais il voulait que lui soient rendus tous les biens usurpés par la couronne et l'approbation du pape Urbain II. Obtenant satisfaction, il consentit à se faire sacrer le 4 décembre de la même année.

 

Guillaume, bien remis de sa maladie retomba vite dans ses travers et voulant dépouiller son frère Robert de la Normandie, il taxa de nouveau les évêchés dont Cantorbéry à raison de cinq cents livres. Anselme paya, mais refusa   la deuxième fois, une demande de mille livres . Alors le roi  rallia à lui plusieurs évêques et essaya de monter la noblesse contre l'archevêque; mais là où il s'y attendait le moins il rencontra une résistance, car les grands du royaume lui dirent qu'ils soutiendraient Anselme primat d'Angleterre.

 

Guillaume envoya un ambassadeur à Rome (l'Angleterre était en plein schisme) pour demander au pape Urbain de destituer Anselme en lui promettant de revenir dans le giron de l'Eglise, mais le pape ne céda pas; il envoya un légat avec le pallium qu'il remit à Anselme.

 

Le roi continuant à faire pression pour s'approprier les bien de l'Eglise, mit Anselme à bout de résistance. Pour échapper à l'ordre d'interdiction de quitter l'Angleterre il se déguisa en pèlerin et partit pour Rome en octobre 1097. Etant tombé malade en route, il n'y arriva que l'année suivante. Le Pape et Anselme écrivirent à Guillaume sans obtenir de réponse. Anselme, à qui le climat de Rome ne convenait pas, alla se reposer en Calabre où il écrivit Pourquoi Dieu s'est-il fait homme ? Il assista au concile de Bari avec 123 évêques pour réconcilier les Grecs sur la question du Saint-Esprit. Anselme réussit à ramener les Grecs dans l'obéissance au pape.

 

Durant son voyage de retour en Angleterre il s'arrêta à Lyon où il composa le livre de la Conception de la Sainte Vierge et du péché originel.  A la Chaise-Dieu, il apprit la mort de Guillaume survenue en août 1100. Il rentra alors en Angleterre, accueilli par Henri Ier qui lui rendit son siège.

 

Cependant Anselme n'eut pas plus de chance avec le nouveau roi Henri qui, bientôt, suivit l'exemple de Guillaume. Au bout de quelque temps Anselme, après les accords de 1106, put reprendre pleinement son archevêché. Il mourut  en 1109 à 75 ans et fut enterré dans la cathédrale de Cantorbéry. Il est docteur de l'Eglise par un décret de Clément XI en 1720.

 

SAINT ANASTASE LE SINAITE

Solitaire vers 678

 

SAINT ANASTASE

Patriarche d'Antioche + 598

 

SAINT BENON

Abbé de Clynnoc dans le comté de Carnarvon au Pays de Galles VIIè siècle 

Partager cet article

Repost0
20 avril 2020 1 20 /04 /avril /2020 09:10

SAINTE AGNES de MONTEPULCIANO

20 avril

Agnès est née en Toscane de parents aisés. A l'âge de neuf ans, ses parents la placèrent chez les religieuses appelées Sachines à cause d'un scapulaire ou habit fait de grosse toile dont on confectionnait les sacs.

 

Lorsqu'elle eut atteint ses quinze an,s on l'envoya dans la nouvelle fondation des Dominicaines à Proceno dans le comté d'Orvieto. Quelque temps après elle fut nommée abbesse par le pape Nicolas IV.

Comme elle se mortifiait continuellement, son directeur de conscience l'obligea à un relâchement dans ses austérités afin de ne pas mettre sa santé en danger. Ses compatriotes, touchés par l'éclat de ses vertus, la firent revenir en lui offrant un couvent bâti sur une ancienne maison de débauche. Elle revint dans son pays et y installa des religieuses de l'Ordre de Saint Dominique. Elle reçut le don des miracles et des prophéties, mais d'une santé fragile elle eut à souffrir de grandes infirmités.

 

 

Montepulciano

Montepulciano

Elle mourut à Montepulciano le 20 avril 1317 à l'âge de trente-neuf ans. En 1435, son corps fut porté chez les Dominicaines d'Orvieto où il se trouve encore. Clément VIII approuva son office dans l'Ordre de Saint Dominique et l'inséra dans le martyrologe romain. Le Bienheureuse Agnès fut canonisée par Benoît XIII en 1726.

Sainte Agnès

Sainte Agnès

SAINT MARCELLIN

Premier évêque d'Embrun (en Dauphiné ou en Provence selon les époques) vers 363.

 

SAINT JACQUES

d'Esclavonie ou d'Illyrie, franciscain + 1485

Partager cet article

Repost0
19 avril 2020 7 19 /04 /avril /2020 09:10

SAINT LEON IX PAPE

Manuscrit découvert par l'abbé Grandidier avec le dessin de Léon IX

Manuscrit découvert par l'abbé Grandidier avec le dessin de Léon IX

Bruno ou Brunon, tel était son nom avant de devenir pape. Il était Alsacien et descendait d'Athic ou Aldaric, duc de cette province au septième siècle. Le père de Bruno, Hugues IV comte de Basse-Saxe était cousin-germain de l'empereur Conrad le Salique1. Heilwige sa mère était fille unique et héritière de Louis, comte de Dagsbourg ou Dabo (Moselle). Ses parents séjournaient soit à Colmar soit à Dabo.

Château de Dagsbourg ou Dabo

Château de Dagsbourg ou Dabo

Ils parlaient aussi bien le roman que l'allemand, langue officielle de l'empire.

 

Bruno est né le 21 juin 1002 au château de Dabo, où une colline est encore appelée Léonsbourg avec une chapelle sous son invocation.

Elevé par des parents très chrétiens dès sa plus tendre enfance,il fut confié à Berthold évêque de Toul. Ses études terminées, l'évêque le nomma chanoine de la cathédrale. Avant d'être ordonné diacre, il fut présenté à l'empereur Conrad, son cousin, qui l'honora de sa confiance.

L'empereur Conrad au centre et Saint Léon benissant une église (voir note 1)

L'empereur Conrad au centre et Saint Léon benissant une église (voir note 1)

C'est en 1026 qu'il fut élu à Toul en remplacement de l'évêque Herman décédé. Il fut sacré évêque le 9 septembre de l'année suivante par l'archevêque de Trèves, son métropolitain, qui lui demanda de jurer de ne rien faire sans son avis. Bruno refusa car c'était contraire à la liberté de l'épiscopat.

Dès son élection, il s'attela à rétablir la discipline et la ferveur dans les abbayes (Sénone, Saint Dié, Estival, Bon-Moutier, Saint Mansuy, etc.) et rendit plus majestueuse la musique des églises dont il maitrisait la composition. Il était très patient, ce qui le fit triompher de ses ennemis. Il vénérait particulièrement Saint Pierre et Saint Paul.

Sceau du pape Léon IX avec Saint Pierre et Saint Paul

Sceau du pape Léon IX avec Saint Pierre et Saint Paul

A la mort de du pape Damase en 1048, la diète de Worms, où était présent l'empereur Henri III, le déclara digne d'être élu pape, mais Bruno dans un discours bien argumenté et plein d'éloquence, refusa; cependant il ne réussit pas, malgré tout, à convaincre son auditoire, et revint à Toul.

 

Quelque temps après Pâques, il partit en pèlerin, avec sa besace sur l'épaule, pour l'Italie. Il fut acclamé à son entrée dans Rome. On ratifia son élection, et son sacre eut lieu le 12 février 1049. Il prit le nom de Léon, ayant Saint Léon-le-Grand comme modèle. Il avait 47 ans.

 

Il consacra ses efforts à la lutte contre la simonie et les mariages incestueux dans la noblesse. En 1049, l'année de son sacre, il se rendit en Allemagne, puis au concile de Reims où il consacra l'église de l'abbaye de Saint Rémi et ensuite à Metz et Mayence où il assista au concile de cette ville avec quarante évêques en présence de l'empereur. Il passa trois mois en Alsace dont une période à Strasbourg où il consacra l'église Saint-Pierre-le-Jeune. Il y rassembla les seigneurs pour rétablir la trêve de Dieu.

 

De retour à Rome, il tint un concile en 1050 pour condamner les erreurs de Béranger sur l'eucharistie. Dans un nouveau concile à Verceil (Vercelli, au Piémont), il condamna un écrit de Jean Scot Erigène, puis il se rendit à Toul et ensuite en Allemagne afin de réconcilier l'empereur Henri et André roi de Hongrie.

 

L'année suivante, Michel Cérularius, patriarche de Constantinople, n'étant pas d'accord avec l'Eglise Latine sur la façon de célébrer les Saints mystères et d'observer le carême, provoqua un schisme. Malgré tous les efforts de Léon, qui envoya le cardinal Humbert à Constantinople, Michel Cérularius resta intraitable. L'empereur d'Orient, Isaac Comnène (Alexis Ier Comnène) punit Michel, qui mourut peu de temps après en 1058.

 

C'est à cette époque que les Normands envahirent l'Italie et en particulier Naples d'où ils chassèrent les Sarrasins et les Grecs, mais Léon ne pouvant souffrir toutes leurs exactions, demanda de l'aide à l'empereur Henri III. Cependant les troupes pontificales et impériales, mal organisées, perdirent la bataille. Le pape fut fait prisonnier et resta incarcéré pendant un an. Quoique bien traité, il tomba malade et demanda à revenir à Rome. Cela lui fut accordé. Sentant sa fin prochaine, il se fit porter dans l'église du Vatican où il pria longtemps devant son tombeau. Le lendemain on lui administra les derniers sacrements, il fit une adoration devant l'autel de Saint Pierre, y entendit la messe et rendit l'esprit le 19 avril 1054 à cinquante et un an, après un pontificat de cinq ans deux mois et neuf jours. Il fut enterré à Saint Pierre près de l'autel de Saint Grégoire où  est inscrit:

 

Victrix Roma dolet nono viduata Leone,

Ex multis talem non habitura patrem.

 

Sa sainteté est attestée par plusieurs miracles opérés de son vivant et sur son tombeau. Peu de temps après sa mort il fut canonisé. Ses reliques sont dans l'église Saint Pierre sous l'autel de Saint Martial.

On conserve son crâne dans l'église Sainte-Croix de Woffenheim (Sainte-Croix-en-Plaine) après avoir été dans l'église abbatiale de Lucelle en Alsace.

 

1.-L'abbé bénédictin Grandidier (1752-1787) est un savant historien qui a écrit plusieurs ouvrages sur  l'Alsace. Il a découvert un manuscrit très ancien, écrit au XIè siècle et qui est gardé dans la bibliothèque de Berne (num. 292). Le manuscrit finit par ses paroles:

 

Explicit vita beatae memoriae Leonis qui et Bruno dicitur: presedit primum Leochorum ecclesiae.

 

On voit en entête une peinture représentant Léon IX bénissant une église, qui lui présente l'abbé Warin, avec dette épitaphe: Leo papa, Warinus abbas.

 

SAINT ELPHEGE

Archevêque de Cantorbéry, martyr + 1012

 

SAINT URSMAR

Evêque régionnaire et abbé de Lobes (diocèse de Cambrai) + 713

 

 

Reliquaire du crâne de Saint Léon

Reliquaire du crâne de Saint Léon

Partager cet article

Repost0
18 avril 2020 6 18 /04 /avril /2020 09:10

SAINT APOLLONIUS

 

Apologiste de la religion chrétienne.

Martyre de Saint Apollonius

Martyre de Saint Apollonius

Zélé pour lA conservation du paganisme, Marc-Aurèle avait persécuté la religion chrétienne, mais son fils Commode qui lui succéda en 186, bien que très vicieux, fut moins cruel envers les disciples du Sauveur. Ce fut à cause de Marcia l'impératrice, non que cette femme crût en Jésus-Christ, mais elle s'intéressait à une religion dont les maximes lui paraissaient admirables. Cette situation eut pour effet l'accroissement du nombre de chrétiens. Même des personnes de haute distinction embrassèrent la religion chrétienne comme Apollonius le sénateur.

 

Apollonius était très instruit en littérature et en philosophie, et dès sa conversion, il se mit à étudier l'Ecriture Sainte; mais un de ses esclaves nommé Sévère le dénonça à Pérennis, préfet du prétoire. L'esclave eut les jambes cassées et fut condamné à mort selon l'édit de Marc-Aurèle qui condamnait les délateurs.

 

Pérennis demanda à Apollonius de renoncer au christianisme, mais il refusa. Alors l'affaire fur portée devant le sénat.

18 avril

 Devant les sénateurs Apollonius fit un discours magnifique en faveur de la religion, malheureusement cette pièce, bien que lue par Saint Jérôme, ne nous est pas parvenue. Malgré tout, le saint fut condamné à mort en 186. Rien de plus étrange dans la jurisprudence des Romains !

 

"D'où vient que vous êtes contraires à vous même ? Si vous jugez que nous devons être punis, pourquoi n'approuvez-vous pas que l'on nous recherche ? Et s'il vous semble que nous ne devons point être recherchés, pourquoi ne prononcez-vous pas notre absolution ?"

 

Quid temetipsum censurd circumvenis ? Si dammas cur non et inquiris ? Si non inquiris, cur non et absolvis ? Ibid.

 

SAINT PARFAIT 

Prêtre et martyr à Cordoue + 850

Le 18 avril on chante une messe solennelle en son honneur dans la cathédrale de Paris

 

SAINT GALDIN

Archevêque de Milan + 1176

Partager cet article

Repost0
17 avril 2020 5 17 /04 /avril /2020 09:10

SAINT ANICET

Saint Anicet et Saint Polycarpe

Saint Anicet et Saint Polycarpe

Anicet succéda à Saint Pie dans le gouvernement de l'Eglise de 165 à 173. Il eut avec Saint Polycarpe1 de Smyrne des discussions sur la coutume, en Asie Mineure, de célébrer la Pâque2 avec les juifs, le quatorzième jour de la première lune après l'équinoxe de printemps; mais ces pourparlers eurent lieu avec modération et n'entraînèrent pas de rupture entre les deux hommes. Anicet offrit même à Polycarpe l'honneur de célébrer le Saint Sacrifice.

 

Ce saint pape ne put garantir son troupeau de toutes les erreurs comme les hérésies de Valentin et de Marcion. Ce dernier, excommunié par son évêque, se mit à dogmatiser contre la Sainte Doctrine et se joignit à l'hérétique Cerdon venu de Syrie. Il enseignait qu'il y avait deux dieux, ou deux premiers principes: celui du bien et celui du mal. Celui du mal était celui des juifs et de l'Ancien Testament. Il est certain que Marcion, bien que rentré dans le giron de Rome, laissa avec Cerdon beaucoup de partisans de ses erreurs, à Rome, en Palestine, en Egypte, en Syrie, en Perse et dans l'île de Chypre.

Voilà pourquoi Saint Anicet est considéré comme martyr. La cause en est la souffrance de voir son Eglise divisée et de n'avoir pas pu la réunir.

 

 

 

1.- Saint Polycarpe de Smyrne est un disciple direct de Saint Jean l'évangéliste.

 

2.-C'est le Concile de Nicée en 325 qui, entre autres décisions, arrêta l'art et la manière de fixer la date de Pâques: ce serait le premier dimanche après la pleine lune qui suit l'équinoxe de printemps, le 21 mars. Dès lors, Pâques tombe au plus tôt le 22 mars et au plus tard le 25 avril.

 

SAINT ETIENNE

Troisième abbé de Cîteaux, l'an 1134

 

SAINT SIMEON EVEQUE DE SELEUCIE

et de Ctésiphon et ses compagnons martyrs en 341 

(Actuellement province turque de Hatay)

Partager cet article

Repost0
16 avril 2020 4 16 /04 /avril /2020 09:10

Propre de France

 

SAINTE MARIE BERNARD SOUBIROUS

16 avril

Petite fille ignorante, née au foyer d'un modeste meunier montagnard, Marie-Bernadette Soubirous fut choisie par la Sainte Vierge pour être témoin des célèbres apparitions qui, depuis lors, ont conduit en pèlerinage à Lourdes tant de foules chrétiennes. Cela se passait en 1858; neuf ans plus tard, Bernadette entrait chez les soeurs de Charité de Nevers, où elle reçut le nom de Soeur Marie-Bernard. Elle y mena une vie pieuse et simple, et mourut après une longue maladie le 16 avril 1879, à l'âge de 36 ans. Pie XI la canonisa en 1933. Dans plusieurs diocèses, en particulier celui de Lourdes et Tarbes, la fête de Sainte Marie-Bernard se célèbre le 18 févier, ancien jour de l'octave de Notre-Dame de Lourdes.

Le corps de Sainte Marie-Bernard est visible dans sa châsse au couvent de Nevers

Le corps de Sainte Marie-Bernard est visible dans sa châsse au couvent de Nevers

LES DIX HUIT MARTYRS DE SARAGOSSE et SAINTE ENGRATIDE ou ENGRATIE

Vierge et martyre sous Dacien en 304

 

SAINT TURIBE

Evêque d'Astroga en Galice + 460

 

SAINT FRUCTUEUX

Archevêque de Braga au Portugal + 665

 

SAINT MANS ou MAING

Evêque et martyr en Ecosse + 1104 dans l'île d'Eglis.

 

SAINT DROGON ou DRUON ou encore DREUX

Patron des bergers, + le 16 avril 1186. Ses reliques sont à Sébourg (Nord) dans l'église Saint-Martin.

 

SAINT JOACHIM DE SIENNE

de l'Ordre des Servites + 1305

Partager cet article

Repost0
15 avril 2020 3 15 /04 /avril /2020 09:10
15 avril

SAINT PIERRE GONZALEZ

(San Pedro Gonzalez Telmo)

 

ou TELME ou encore ELME

 

Patron des marins d'Espagne et du Portugal.

 

Pierre est né à Astorga dans le royaume de Léon en Espagne. Comme il avait fait des études ecclésiastiques, son oncle, l'évêque de la ville, le nomma doyen du chapitre de la cathédrale.

Cathédrale d'Astorga

Cathédrale d'Astorga

Pierre avait en vérité un esprit plus mondain plus que religieux. Lors de la cérémonie de sa prise de fonction, il parada à travers la ville sur un magnifique cheval sous les applaudissements de la foule; mais son cheval fit un écart, Pierre tomba dans la boue sous les huées du peuple. 

Palais épiscopal d'Astorga

Palais épiscopal d'Astorga

Cette humiliation eut un bon effet : la vanité le quitta progressivement. Ouvrant son coeur à la grâce, il se retira à Palencia dans la solitude. Après un certain temps de réflexion, il entra chez les Dominicains où il prononça ses voeux. Il obéissait aux ordres de ses supérieurs et en particulier à celui de prêcher.

 

Il accomplissait sa tâche avec beaucoup de zèle et réussissait beaucoup de conversions dans les royaumes de Léon, de Castille et en particulier dans le diocèse de Palencia.

 

Le roi de Castille, Ferdinand III, se l'attacha et l'emmena avec lui à la guerre. Pierre en profita pour faire cesser presque complètement les dérèglements des hommes d'armes de la cour. Cependant on lui tendit un piège, vieux comme le monde: une certaine femme avait besoin de lui parler en privé d'une affaire de la plus haute importance. Notre saint accepta l'entrevue. Payée par des libertins, elle entra dans la pièce et se jeta à genoux en pleurant aux pieds de Pierre, mais dès que les courtisans furent partis, elle déballa ses artifices pour faire tomber le saint homme. Pierre passa alors dans une pièce contiguë et se jeta sur des braises ardentes, sans que celles-ci ne le brûlent. Alors il appela la femme qui voyant ce miracle se confessa et avoua tous ses crimes. Les courtisans qui l'avait payée se convertirent également.

 

Pierre Gonzalez accompagnait le roi Ferdinand dans toutes ses guerres contre les Maures. Il contribua aux victoires par ses conseils et le maintien en bon ordre des guerriers. Cordoue fut reprise en 1236, elle était aux mains des Maures depuis 718. La grande mosquée de cette ville, la plus célèbre de toute l'Espagne, fut transformée en cathédrale. On y trouva des cloches et des ornements que les Maures avaient fait amener de Compostelle sur les épaules des chrétiens deux cents ans auparavant. Ferdinand obligea les vaincus à les reporter.

 

Malgré de nombreuses suppliques, Pierre quitta la cour pour s'occuper des pauvres des campagnes dans le diocèse de Tuy-Vigo et Compostelle. 

Cathédrale de Tuy-Vigo

Cathédrale de Tuy-Vigo

Il avait un don particulier pour instruire les matelots. Il allait même les chercher sur leur vaisseaux pour les entrainer à ses instructions.

 

Pierre mourut à Tuy et fut enterré dans la cathédrale le 15 avril 1246. Ses reliques sont enfermées dans une châsse d'argent et se gardent dans la cathédrale. Il fut béatifié par le pape Innocent IV en 1254 et figure dans l'Office des dominicains espagnols, puis de l'Ordre en entier par décision de Benoît XIV, mais il n'a jamais été canonisé.

 

SAINTES BASILISSE et ANASTASIE

Martyres sous Néron

 

SAINT PATERNE ou PADERN

Evêque de Vannes (490-555)

 

SAINT PATERNE ou PAIR ou encore PATIER

Evêque d'Avranches + vers 565. Enterré à Saint-Pair-sur-Mer (Manche)

 

SAINT MUNDE ou MOND

Abbé en Ecosse +962

Partager cet article

Repost0
14 avril 2020 2 14 /04 /avril /2020 09:15

SAINT VALERIEN, SAINT MAXIME et SAINT TIBURCE

Saint Valérien,Sainte Cécile et Saint Tiburce

Saint Valérien,Sainte Cécile et Saint Tiburce

Saint Maxime

Saint Maxime

Valérien ayant épousé Sainte Cécile fut converti par elle. Ils  vécurent dans une parfaite continence. Il avait un frère, Tiburce qui se convertit également.

 

 Ils furent arrêtés comme chrétiens. L'officier chargé de leur supplice se convertit devant leur discours et leur courage : il se nommait Maxime. Tous furent exécutés en 229. Ils furent enterrés dans le cimetière de Prétexta qui prit ensuite le nom de Tiburce.

 

En 740, le pape Grégoire III rétablit le tombeau et le pape Adrien Ier fit bâtir une église sous leur invocation. Leurs reliques furent transférées à Rome avec celles des papes Urbain et Luce. Perdues, elles furent retrouvées en 1599.

 

SAINT CARPE

Evêque de Thyatire (aujourd'hui Akhisar en Turquie) et ses compagnons martyrs en 251.

 

SAINT LAMBERT

Second abbé de l'abbaye de Saint Wandrille en Normandie, puis évêque de Lyon + 668.

 

SAINT BEZENET

Berger, patron d'Avignon. Il fit construire le fameux pont en 1177. Il mourut en 1184.

 

LES SAINTS, ANTOINE, JEAN et EUSTACHE

appelés encore KUCLEY, MILHEY et  NIZILON martyrs en 1342 à Vilna.

 

BIENHEUREUSE LIDWINE

Vierge de Hollande + 1433

 

SAINT JUSTIN

Martyr, décapité en 165

Partager cet article

Repost0
13 avril 2020 1 13 /04 /avril /2020 09:10

SAINT HERMENEGILDE

 

Prince Visigoth

Peinture de Francisco de Herrera le jeune

Peinture de Francisco de Herrera le jeune

Herménegilde et Récarède, fils du roi des Goths d'Espagne Lévigilde et de la reine Théodosie, furent élevés dans l'arianisme, mais Herménegilde épousa Ingonde, fille de Sigebert roi d'Austrasie (correspondant en gros à l'actuelle Allemagne avec comme capitale Soissons), de religion catholique.

 

Chez les Goths d'Espagne la couronne était élective. Lévigilde leur roi voulant l'assurer à ses descendants associa ses deux fils au pouvoir et Herménegilde eut à gouverner Séville. Ingonde, sa femme, était sans cesse persécutée par Goswinde, arienne et deuxième femme du roi qu'il avait épousée après la mort de Théodosie. Cependant Ingonde résistait et Herménegilde qui commençait à se poser des questions sur la légitimité de sa religion arienne, alla consulter Saint Léandre évêque de Séville qui leva entièrement ses doutes.

Saint Léandre instruisant le prince Herménegilde

Saint Léandre instruisant le prince Herménegilde

Herménegilde abjura l'arianisme et fut oint du Saint-Chrême par l'évêque en absence de son père.

 

Lorsque Légivilde constata que son fils était devenu catholique, il entra dans une grande colère et le menaça de tout lui enlever y compris sa femme, s'il ne revenait pas à l'arianisme.

 

Tous les catholiques d'Espagne se joignirent à Herménegilde pour le défendre, mais ils étaient peu nombreux. Alors le prince fit appel à Maurice,empereur d'Orient, mais ce dernier en guerre contre les Perses ne répondit pas. En désespoir de cause, il se tourna vers l'armée romaine stationnée en Espagne. Le chef des légions voulut bien l'aider à condition de placer Ingonde et son fils sous leur protection; mais corrompu par Lévigilde il manqua à sa parole.

 

Légivilde assiégea son fils dans Séville pendant un an. Ne pouvant plus tenir, Hérménegilde se sauva secrètement pour rejoindre le camp romain, mais averti de la trahison, il se réfugia à Cordoue puis à Osseto, ville t célèbre pour ses fortifications. Herménegilde s'y enferma avec trois cents hommes, mais ne put tenir. La ville fut brûlée par Lévigilde.

 

Le prince se réfugia au pied de l'autel. Légivilde ne voulut pas l'en arracher de force et envoya Régarède, arien lui aussi, pour lui dire que s'il regrettait il serait pardonné; mais une fois rendu, son père le dépouilla, le chargea de chaînes et l'emprisonna dans une tour de Séville en 586.

 

Alors à la Pâques suivante, le roi envoya un évêque arien à son fils pour qu'il pût communier, mais Herménegilde refusa et sermonna l'évêque.

13 avril

Ce dernier en fit un rapport au roi qui, entrant dans une grande colère, envoya des hommes d'armes pour tuer son fils. Un des hommes lui fendit le crâne d'un coup de hache le 13 avril 586.

 

13 avril

Son corps est gardé à Séville. Son martyre ramena à la foi le roi Récarède son frère et tous les Goths d'Espagne.

 

SAINT MARTS ou MARS

Abbé en Auvergne vers 440

 

SAINT CArADEU ou CARADOC

Prêtre et ermite en Angleterre + 1124

 

SAINTE IDE de BOULOGNE

+ 1113

 

Partager cet article

Repost0
9 avril 2020 4 09 /04 /avril /2020 09:10

SAINTE MARIE l'EGYPTIENNE

Sainte Marie l'Egyptienne couverte par ses cheveux

Sainte Marie l'Egyptienne couverte par ses cheveux

Sous le règne de Théodose-le-Jeune, vivait en Palestine un moine de grande vertu, nommé Zozime. Ce prêtre, dont la sainteté n'était plus à prouver, décida après avoir passé cinquante ans dans un même monastère et atteint la perfection, de changer de lieu. Dieu lui révéla qu'il pouvait se retirer dans un monastère près du Jourdain.

 

Dans cette nouvelle communauté il se rendit compte qu'il était loin d'avoir atteint la perfection.

 

Les moines, pour faire leur carême, se dispersaient dans la solitude du désert afin de vivre dans l' austérité sans être gênés par les autres. Zozime fit de même. En 430 il entra dans le désert. Au bout de vingt jours de prières, il aperçut une forme qui ressemblait à un corps humain. Croyant que c'était un démon, il plaça sa croix en avant et s'approcha. Il vit alors une femme aux  cheveux blancs, brûlée et noircie par le soleil, qui prit la fuite aussitôt après avoir aperçu Zozime. Il courut et lui cria de s'arrêter pour lui donner sa bénédiction, mais la femme lui répondit qu'elle était nue et qu'il fallait qu'il lui jette son manteau pour la couvrir.

Lorsqu'ils furent face à face, ils prièrent ensemble.  Zozime lui demanda des explications. Alors la femme l'avertit que  sa vie était remplie de crimes horribles et qu'il s'enfuirait rien qu'en l'entendant; mais le saint homme lui conjura de se confesser.

 

- Native d'Alexandrie, à douze ans j'ai quitté mes parents et j'ai vécu dix ans comme prostituée. Je ne me faisais pas forcément payer, mais je le faisais pour le plaisir en pensant m'élever dans la société.

Un jour, j'ai vu des gens s'embarquer avec joie. Je leur demandai le but de leur voyage. Ils se rendaient à Jérusalem pour l'exaltation de la Sainte Croix. J'embarquai avec eux et malgré tout continuai dans mes vices, y compris à Jérusalem.

Lorsque la vénération de la Croix eut lieu, je voulus entrer dans l'église, mais une force inconnue m'en empêcha. Je me suis alors assise dans un coin de la place et je me suis mise à réfléchir. Au bout d'un long moment, j'ai pensé que ce qui m'empêchait d'entrer était ma vie impudique. Pleurant et me frappant la poitrine, j'aperçus une image de la Mère de Dieu. Alors je lui promis d'abandonner ma vie de pécheresse et de me consacrer à Dieu. Je pus alors entrer dans l'église et y faire mes prières. En sortant, j'ai demandé  à Marie d'être ma protectrice; elle me répondit:

 

- En passant le Jourdain tu trouveras un repos parfait.

 

Après avoir acheté trois pains je passai le Jourdain et allai communier à l'église Saint Jean Baptiste. Le lendemain, je retournai sur mes pas, me recommandant à la Sainte Vierge, prenant soin d'éviter les hommes.

 

Zozime lui demanda depuis combien de temps elle vivait ainsi. Elle lui répondit qu'elle avait quitté Jérusalem depuis quarante-sept ans et qu'elle ne vivait que de pain et de légumes trouvés ça et là.

 

- Pendant dix ans j'ai eu des tentations sur la nourriture et la sensualité, mais alors je mortifiais mon corps et avec l'aide de la Vierge je surmontais tout. Voilà l'histoire de ma vie.

Au prochain carême, sortez de votre monastère et apportez-moi le corps et le sang du Sauveur. Vous m'attendrez sur les bords du Jourdain.

 

Alors elle s'éloigna et s'enfonça dans le désert. Zozime à sa demande pria pour elle.

 

L'année suivante, le Jeudi-Saint, Zozime alla à son rendez-vous et vit la sainte femme venir à lui en marchant sur les eaux. Ils récitèrent l'oraison dominicale, elle communia, puis  dit:

 

- C'est maintenant, Seigneur, que vous laisserez mourir en paix votre servante, selon votre parole, puisque mes yeux ont vu le Sauveur de mon âme. Puis elle dit alors à Zozime de revenir au carême prochain et repartit en marchant sur les eaux.

 

Le carême suivant, Zozime retourna au Jourdain, mais il la trouva morte. Par terre, auprès de son corps, on lisait une inscription: MARIE. Zozime l'enterra et de retour à son monastère, il raconta ces merveilles. Il mourut à l'âge de cent ans. La conversion de Marie est mise en 383 et sa mort en 421.

 

LES MARTYRS MASSYLITAINS

Martyrisés en Afrique au pays de Massyla (?) près de la mer.

 

SAINT EUPSYCHIUS

Martyr à Césarée sous Julien-l 'Apostat

 

PLUSIEURS PRISONNIER ROMAINS

Martyrisés en Perse en 362

 

SAINT DOTTON

Abbé au VIè siècle dans les Orcades

 

SAINTE WALTRUDE ou VAUTRUDE ou encore VAUDRU

Patronne de Mons en Hainaut + 686

 

SAINT HUGUES 

Evêque de Rouen + à Jumièges en 730

 

SAINT GAUCHER

Chanoine régulier en Limousin + 1130

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de Mortimer
  • : Chrétienne et catholique . La Banquise est une force de prières .
  • Contact

Visites depuis le 14/01/2009

 

religion et spiritualite

Pingouin de la Banquise

 

A copier-coller pour les PPP !